You’re the Worst – S05E03

Épisode 3 – The One Thing We Don’t Talk About – 15/20
Bon, force est de constater que je vieillis mal – ou alors c’est la série ? Je suis beaucoup moins fan qu’avant. Il me reste le personnage de Gretchen, il me reste le couple principal, mais alors autrement, tous les autres ont fini par me souler maintenant. C’est dommage pour une série qui a une époque était une de mes préférées.

Saison 5


03.jpg

I am completely sober. Fooled you, Rachel.

Ma nouvelle habitude est de regarder cette série dans le bus m’amenant en formation, et c’est toujours génial que l’épisode commence par un avertissement pour public mature avec situation sexuelle. Oups, bon, discrétion dans le bus ; et dès la première scène qui voit Jimmy et Gretchen chercher le meilleur endroit où faire l’amour dans la salle qu’ils veulent pour leur mariage.

C’est un début plutôt comique, même si leur sex talk me gêne toujours autant euh ben non en fait. Il n’empêche qu’ils ont trouvé le lieu de leur mariage, donc hop, ça c’est fait. J’aime bien que la série passe du temps à montrer les préparatifs de mariage, car c’est souvent zappé. Ici, ça permet de nous rappeler que Gretchen a probablement des dettes de dingue, avec ses 70 cartes bleues non payées. Du grand n’importe quoi qui force Jimmy à la raisonner et à l’engueuler. Patriarchie bonjour, mais bon, avec Gretchen comme ça, forcément, pas le choix.

Après cette très bonne scène comique, l’épisode s’embourbe en séparant de nouveau Jimmy et Gretchen. Comme en saison 4, je me rends compte que j’adore la série quand ils sont ensemble, mais autrement, j’ai du mal. Du côté de Jimmy, il s’agit donc d’assurer financièrement la charge à venir des dettes de Gretchen. Ce n’est pas gagné du tout : il doit présenter son projet de scénario pour son film et il stresse.

Il embauche donc Edgar pour jouer son assistant. Celui-ci cartonne tellement qu’il réussit à décrocher le job pour Jimmy qui… le lui reproche, parce qu’il doit maintenant pondre un scénario. C’était lourd, c’était du Jimmy, et bon, sans dire que j’ai décroché, je peux au moins affirmer que je n’ai pas accrocher. L’idée était aussi de suivre la vie d’Edgar dans cet épisode.

Ben oui, c’est une saison finale, il faut proposer une intrigue terminée pour tout le monde. Il a donc le droit à la sienne, et là par contre, je vous assure que j’ai décroché. C’est un bon personnage pourtant, mais il est en permanence maltraité au travail – avec une ambiance hostile (et pour le coup dans la patriarchie). Comme il ne dit jamais non à rien, il se retrouve quand même filmé à bouffer des sandwichs pour de l’argent par son nouveau partenaire. Non mais, stop à un moment, faut pas abuser non plus. Je trouve que plus on avance dans la série, plus le personnage est mis à mal.

Cela dit, c’est pire encore pour Lindsay. Je ne sais pas comment les interprètes acceptent à ce point la mise à mal de leurs personnages. Bon, cette semaine, Lindsay était pleine de bons conseils, mais le problème est venu de la manière dont Gretchen la traitait, une fois de plus, allant même jusqu’à proposer de l’embaucher comme assistante (décidément, c’est la définition du sidekick à force) en fin d’épisode parce que Lindsay a couché avec l’homme de ménage qu’elle pensait être son nouveau boss. Du grand n’importe quoi ? Comme d’hab, j’ai envie de dire !

C’était un peu frustrant, parce que ça casse ce qui était une excellente trouvaille de cet épisode : Gretchen devant embaucher une assistante. Plutôt que de bâcler la chose, elle y passe l’épisode, parce que sur sa to-do list, la tache suivante est d’appeler sa mère, ce qu’elle ne veut pas faire. Les entretiens d’embauche sont à mourir de rire : elle réunit les cinq candidates et les vire sur des critères bien personnels.

Elle leur explique le boulot en les forçant à la suivre absolument partout et surtout dans un bar. Bon, c’est du Gretchen quoi. Cela offre de bons gags et ça me confirme que je lui pardonne plus de choses car j’adore l’actrice. Franchement, même quand ça part trop loin – la baston dans le bar, ridicule, mais joliment tourné – ça me fait rire et j’approuve.

De toute manière, je crois qu’il n’y a qu’elle qui m’a vraiment fait rire – que ce soit avec ses possibles futures assistantes que j’adorais, avec ses conseils pour bien gérer le boulot ou avec son refus d’appeler sa mère. Pour une fois, ça m’a même fait apprécier Lindsay qui est de bons conseils sur le coup, j’insiste. Elle la force à appeler ses parents, et c’est pas plus mal pour éviter des regrets et autres moments wtf de dernière minute. En tout cas, en théorie.

En pratique, Gretchen oublie juste de préciser à sa mère qu’elle va se marier avec Jimmy et pas avec Boone. Non, vraiment, autant le couple Jimmy/Gretchen peut me faire rire, autant Gretchen me fait mourir de rire, autant cet épisode me confirme que j’ai beaucoup de mal à supporter encore la série en elle-même, où les personnages ne sont plus que des caricatures de ce qu’ils étaient à une époque. Après, il reste pas mal d’humour  heureusement !

Saison 5

2 commentaires sur « You’re the Worst – S05E03 »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.