The Gifted – S02E14-16

Épisode  14 – calaMity – 16/20
Je peux m’estimer heureux, je pense, de ne pas avoir été spoilé, car cet épisode contenait pas mal de surprises l’air de rien. On sent qu’on approche à vitesse grand V de la fin de saison et les enjeux dramatiques prennent un nouveau tournant. Ils osent beaucoup plus que je ne l’imaginais dans cet épisode, et c’était réussi grâce à ça !

> Saison 2


Spoilers

14.jpg

I didn’t have a choice

Est-ce que la saison s’est terminée sans moi ? Oui ! Il faut donc que je rattrape ça, et c’est sans complexe que je le fais. La série reprend dans cet épisode avec un flashback d’il y a quatre ans, pour nous montrer une fois de plus le passé de Reeva. Cette fois, c’est pour la voir convaincre un journaliste radio anti-mutant de bosser pour elle, malgré ses pouvoirs.

Et dans le présent, on les retrouve tous les deux à Washington où elle lui donne un nouveau job, pour les Purifieurs. Afin de faire en sorte que tout se déroule comme prévu, le journaliste se voit forcé de convaincre Turner d’agir. Autant dire que j’ai décroché face à tout ça, parce que j’ai connu plus passionnant que cet imbécile se laissant manipuler une fois de plus et armant tout un tas d’extrémistes pour attaquer, une fois encore des mutants.

En parallèle, Lauren vit mal la suppression de ses pouvoirs. Elle est en manque, clairement, et on dirait moi avec mes 40°C de fièvre l’autre nuit. Bon, juste moi quand je suis malade comme je me mets pas à murmurer en allemand comme elle. Caitlin découvre tout ce que son mari lui cachait depuis quelques temps et elle ne l’apprécie pas trop. En plus, quand elle se réveille, Lauren avoue à sa mère qu’elle aimait bien son pouvoir, surtout qu’elle voyait que ça lui plaisait aussi.

C’est vachement rassurant tout ça, et Caitlin n’est pas au bout de ses surprises, puisque c’est seulement après tout ça que Reed lui avoue à son tour avoir vu ses pouvoirs se manifester de nouveau. Malgré tout ça, Lauren finit par prendre la décision de ne pas se priver de ses pouvoirs : elle veut résister d’elle-même à l’appel qu’elle ressent pour rejoindre le côté du mal, parce qu’elle sait qu’elle a besoin de ses pouvoirs.

Marco, lui, se remet doucement mais sûrement de sa blessure par balle de l’épisode précédent. De son côté, Clarice est toujours aussi insupportable : elle essaye de convaincre Erg d’ouvrir ses portes à d’autres mutants. Je ne la comprends pas : l’intérêt n’est-il pas de vivre caché ? S’ils acceptent tout le monde, la cachette a toutes les chances d’être compromise. Bon, de toute manière, je n’aime pas cette intrigue.

En plus, les scénaristes continuent de la rapprocher peu à peu d’Erg de manière vraiment pas subtile, la faisant le surprendre à moitié à poil par exemple. Bon, finalement, tout ça est interrompu par l’intervention de Jace et des Purifieurs : ils envahissent le repaire, que Clarice considère apparemment comme sa maison, pour la première fois depuis longtemps. Ben voyons.

Quand elle découvre l’attaque des Purifieurs, elle est terrifiée par le fait que la situation est trop risquée pour les innocents qui vivent dans le repaire avec elle. Elle appelle donc Marcos au QG et ensemble, ils mettent au point un plan pour sauver tout le monde, avec John (vexé d’être mis de côté) et avec les Strucker, évidemment. Ceux-ci se rendent aussi vite qu’ils peuvent vers une ruelle où Clarice évacue tout le monde au fur et à mesure.

Au passage, elle se rend compte qu’elle a été conne et s’excuse auprès de John parce qu’elle avait tort, mais c’est un peu tard. Sa lucidité lui vient en effet uniquement quand elle comprend que Jace est en train de gagner : il feint le repli pour mieux prendre par surprise tous les mutants, qui sont prêts à se laisser cueillir. C’est comme cela que pas mal d’entre eux se font tuer. Erg lui-même se fait tirer dessus, mais Clarice parvient à l’évacuer de justesse.

On ne peut pas en dire autant pour elle : elle se fait tirer dessus au moment où elle s’apprêtait à prendre la fuite et rejoindre John. Je l’ai vu venir à des kilomètres au cours de l’épisode, mais ça craint quand même de voir qu’ils n’hésitent pas à la sacrifier – bon, rien ne nous dit qu’elle va mourir pour autant, puisqu’on ne la voit pas expirer à l’écran. Pff, c’était bien la peine que John reste en arrière n’empêche.

Sinon, il faut noter aussi que Caitlin est très en forme dans cet épisode : coincée par la police dans une voiture pleine de mutants impuissants, dont sa fille, elle n’hésite pas à sortir un flingue et tirer dans le tas pour prendre la fuite. Rien que ça !

Au Cercle, les triplées se sentent bien bêtes de ne pas avoir réussi à rallier Lauren à leur cause, mais la situation est plus grave encore puisque Max a disparu. La situation commence à être tendue pour Lorna, qui prend malgré tout le risque de contacter Marcos avec son portable… sauf qu’il n’y a plus de réseau, et plus d’ascenseur pour quitter le Cercle non plus. Suite à la disparition de Max, Reeva renforce en effet la sécurité, ce qui donne même quelque chose à faire à Sage.

Pour ne rien arranger au stress de Lorna, le corps de Max est rapidement retrouvé, mais les triplées ne savent pas comment analyser la situation, parce que personne n’a rien vu. En revanche, les triplées ont bien vu qu’elles pouvaient compter sur l’informatique pour résoudre la situation. Grâce à ça, elles se rendent compte que Sage a mené son enquête sur Max, et elle est ainsi considérée comme responsable de trahison envers le Cercle. Oups.

Comme les triplées ne peuvent pas lire son esprit, Sage se fait tuer par Reeva qui n’a plus confiance à elle. Euh ? OK. Deux saisons pour ça, c’est pire encore que la mort de Dreamer en saison 1 franchement. Et cette pauvre Lorna est laissée à sa culpabilité quand Andy lui annonce, sans cœur, la mort de Sage, qu’il semble comprendre sans problème.


Épisode 15 – Monsters – 17/20
Les conséquences de l’épisode précédent sont vraiment bien traitées dans cet épisode qui conduit vraiment à la résolution des différentes intrigues commencées cette saison. Tout se fait de manière fluide et c’est chouette à suivre, même si on sent bien que certaines décisions sont précipitées pour le principe de pouvoir dire que c’est réglé.

 

> Saison 2


15.jpg

If you’re a monster, son, so am I.

J’enchaîne les épisodes et la série n’hésite pas à tout de suite jouer la corde sensible en nous enchaînant Clarice qui se fait tirer dessus par un flashback où elle est au lit avec John. Pff. C’est de l’écriture assez classique pour nous faire regretter un couple, mais le problème, c’est qu’ils ont rendu ce couple tellement insupportable avant que je n’arrive pas à être aussi triste que je ne le devrais. En plus, un flashback d’il y a deux mois, était-ce bien utile ?

Dans le présent, l’action n’est pas terminée : Caitlin et Lauren sont forcées de se séparer du groupe de mutants qu’elles secouraient, parce que les flics sont toujours à leur trousse. Elles se font tirer dessus et Caitlin s’avère un véritable cerveau de la fuite. Par exemple, elle fait en sorte que les plus faibles ralentissent les flics : ils n’ont pas l’habitude de s’enfuir, alors ce sont des proies faciles pour la police qui s’occupent d’eux à la place.

Lauren n’a toujours pas de pouvoir, et il faut alors se contenter de la détermination de Caitlin pour les sauver. Celle-ci n’hésite pas une seule seconde à envisager de se sacrifier pour sa fille, mais lorsque celle-ci apprend que sa mère veut l’abandonner et possiblement se suicider au passage, elle récupère ses pouvoirs. Joli calcul de la part de Caitlin tout ça.

Dans la ruelle, John est énervé comme tout de la mort probable de Clarice. Il décide donc de s’en prendre physiquement à Erg, parce que c’est rigolo. Le combat est finalement arrêté par la petite fille que Clarice a sauvé in extremis. Forcément, il se retrouve ensuite à s’en prendre à un mur, parce qu’il la sent encore, partout, même si elle est morte. C’est plutôt sympa comme intrigue, mais pas autant que celle qui attend Reed…

Après avoir tué tout le monde, les Purifieurs sont plutôt contents d’eux, mais Jace commence à culpabiliser sérieusement d’avoir tué des mutants qui s’occupaient apparemment d’enfants, parce qu’il a trouvé une peluche. Il laisse donc ses collègues chercher d’autres mutants dans les rues et pour une fois, l’un des purifieurs se retrouve à patrouiller seul, à cause de Jace l’ayant abandonné.

Il se retrouve surtout nez à nez avec Reed qui perd le contrôle de ses pouvoirs et… le tue. Ouep, Reed devient un meurtrier de Purifieur, comme si de rien n’était. Il récupère ensuite John (toujours réticent à quitter la ruelle) et Marcos et les ramène chez lui. Là-bas, John peut se morfondre en paix, Marcos sentir que Reed est en train de dérailler et Reed apprendre que sa femme et sa fille sont possiblement encerclées par les flics.

Sans trop de surprise, Reed et Marcos partent aussitôt à la rescousse. C’est aussi rapide qu’efficace : avec ses pouvoirs, Reed parvient à infiltrer le bâtiment qui est censé être encerclé par les forces de l’ordre, et le sauvetage se fait bien rapidement. Les filles sont donc secourues pour mieux apprendre la mort de Clarice. Sympa.

Du côté du Cercle, l’action continue également : c’est le lendemain que le plan aura lieu. Lorna contacte donc Marcos qui, heureusement, est avec Reed. Celui-ci lui demande de faire ce qu’il faut pour tirer Andy de ce pétrin, mais ce n’est pas gagné vu comment il est sans cœur. En plus, quand elle essaye de le faire changer d’avis, il la remercie de lui avoir appris à être sans cœur.

Après ça, la mission peut reprendre pour le Cercle et Lorna prend bien des risques à questionner Esme sur sa conviction et son rôle dans la révolte programmée par Reeva. C’est plutôt sympa dans l’ensemble, et on comprend que l’attaque des Morlocks était un bon moyen pour Reeva de pouvoir accéder aux tunnels pour son plan.

Lorna prend donc la décision de se barrer pendant la nuit, parce que tout ça, c’est trop, même pour elle. Elle regrette toutefois de devoir abandonner Andy au passage, et elle finit par tout lui avouer, par culpabilité de l’abandonner. Celui-ci doit donc prendre une grosse décision, et pour ça, il demande à parler à son père. Cela tombe bien, parce que celui-ci est libre justement : il vient tout juste de sauver sa femme et sa fille.

Peut-il en faire autant de son fils ? Ce n’est pas gagné ! En effet, il n’ose pas revenir car il se sent monstrueux après avoir attaqué Lauren et après avoir vu les yeux de son père, terrifié par son fils. Celui-ci décide donc d’avouer le meurtre dont il s’est rendu coupable en début d’épisode, histoire de le convaincre qu’ils sont aussi monstrueux l’un que l’autre.

Cela nous conduit vers les dernières scènes de l’épisode où Caitlin et Reed font ce qu’ils peuvent pour attendre aussi patiemment que possible de connaître la décision de leur fils. John, lui, est en pleine dépression d’avoir perdu une autre petite-amie, et il s’en confie à Marcos, aussi motivant que possible.

Enfin, Jace se rend auprès de Benedict Ryan, le journaliste radio anti-mutant, pour l’accuser de lui avoir donné de mauvaises informations. Il lui avait promis un camp terroriste, pas un camp de réfugiés. Il envisage de démissionner, mais ce n’est pas possible quand il apprend la mort de son co-équipier. Forcément.

La toute fin d’épisode nous réunit finalement les Struckers et le couple Lorna/Marcos, parce que Lorna et Andy n’ont eu aucun problème à quitter le Cercle apparemment. C’est un peu gros. De son côté, John est en plein deuil, mais il entend la voix de Clarice lui parler… avant de retrouver l’ensemble de ses alliés. Voilà qui fait un bon cliffhanger… alors que Reeva apprend le départ catastrophique de ses deux poulains : elle comptait sur Lorna et Andy pour être les faces de son mouvement, car ils représentaient deux puissantes familles mutantes.

Qu’à cela ne tienne : maintenant qu’ils l’ont trahis, ils peuvent toujours être tués.


Épisode 16 – oMens – 18/20
Voilà une bonne fin de saison qui, même si elle ouvre un univers de possibilités pour la saison 3, prend le temps de conclure les intrigues entamées. C’est presque trop hâtif de ce point de vue-là, je suis curieux de voir comment ils rebondiront face à tout ça en cas de renouvellement. J’espère que la série le sera, parce qu’elle est sympa et qu’elle a encore des choses à dire, c’est évident.

> Saison 2


16.jpg

– You can’t build a nation on the murder of innocent people.
– Read your history books. That is the only way that you can build a nation.

Et voilà, c’est donc parti pour la fin de saison qui reprend cinq ans plus tôt. Pour une fois, il est question de l’attentat dont on a tant entendu parler depuis deux ans. Les Strucker découvrent l’attaque et partagent un bon moment en famille… loin de se douter qu’ils deviendront part intégrante de tout le chaos qu’ils observent à la télévision. Et c’est suite à ça que Reed envisage de travailler pour le Service Sentinel. Une fois de plus, ce n’était pas un flashback utile, mais en plus, les scénaristes ont décidé de le filer durant tout l’épisode.

Ainsi, on voit ensuite Reed recevoir un appel de Lauren la nuit où ses pouvoirs se sont révélés. Plutôt que de lui dire la vérité, elle parle simplement d’une attaque de mutants, ce qui n’est jamais bon signe. Reed se précipite donc pour aider sa fille et il lui explique qu’il n’y a pas besoin de s’inquiéter des mutants : il se charge personnellement de leurs cas désormais. Et il est tellement convaincu que Lauren n’arrive pas à lui dire la vérité. Une dernière scène voit Reed et Caitlin parler de tout ça, mais ce n’est pas extrêmement passionnant quand même.

Maintenant qu’elle est de retour au QG, Lorna raconte tout le plan de Reeva et envisage de demander aux enfants Strucker de détruire un immeuble pour stopper le Cercle. Les ados sont évidemment d’accord pour le faire, mais ça ne peut pas être trop précipité. Il faut d’abord présenter la situation et régler ce qui est en cours : Andy vient tout juste de revenir, par exemple, donc il faut qu’on le voit s’inquiéter pour son père. Et il a raison, parce qu’il a du mal à contrôler son pouvoir le vieux.

De son côté, Reeva refuse d’abandonner son plan et elle fait des pieds et des mains pour s’assurer qu’il puisse continuer comme si de rien n’était. Elle réveille donc Mr Ryan de manière à ce qu’il appelle de nouveau les Purifieurs et les envoie contre le QG, dont elle connaît l’adresse apparemment. Les mutants voient donc les Purifieurs s’amasser dans la rue devant leur hôtel, et ce n’est pas une bonne chose. Evidemment, il s’agit d’une diversion qui fonctionne : pendant que Reed et Caitlin partent chercher des flingues, les sœurs Frost s’infiltrent dans l’immeuble grâce au mutant invisible. Et elles s’attaquent immédiatement aux ados Strucker.

Avec leurs pouvoirs, les Frost n’ont aucun mal à les récupérer et leur faire faire tout ce qu’elles veulent. Bien sûr, les parents Strucker ne tardent pas à découvrir la disparition de leurs enfants. Flippés, ils font appel à John qui a bien du mal à traquer tout le monde, préférant sentir Clarice partout. Finalement, il se sacrifie pour que tout le monde puisse s’enfuir et partir à la rescousse des ados Strucker. C’est plutôt sympa.

La scène d’action voit John se battre contre les Purifieurs et se prendre pas mal de balles pour s’assurer que tous les autres puissent bel et bien se barrer, et franchement c’était marrant à voir, parce qu’il s’est fait un masque de peinture tout pourri. Bien sûr, il finit par s’enfuir lui aussi… et il obtient alors l’aide d’Erg. Ouep, Erg sort de nulle part à nouveau, et il propose son aide à son ennemi, à qui il propose simplement d’être frappé pour que son pouvoir soit activé.

Très vite, cela mène à Jace qui se retrouve complétement en position de faiblesse face à John, lui-même confronté à un choix. Doit-il tuer ou non Jace ? La réposne est évidente, c’est une série : bien sûr qu’il va nous le garder en vie, ça se saurait si c’était un méchant. Même la mort de Clarice ne peut pas changer ça.

Pendant ce temps, les triplées font ce qu’elles peuvent pour forcer les Strucker à coopérer et utiliser leur pouvoir. Le but est de les faire détruire un immeuble contre leur gré. Cela n’est pas évident et Esme culpabilise assez clairement de s’en prendre à des ados comme ça. Les Strucker détruisent donc l’immeuble avant d’être retrouvés par le reste du QG.

Bien sûr, les triplées essayent de retourner les Strucker contre leurs parents, Marcos et Lorna, mais cette dernière est plus maligne que ça : elle s’adresse directement à Esme. La munition est toute trouvée : elle sait que les triplées étaient torturées et forcées d’utiliser leurs pouvoirs quand elles étaient plus jeunes. Or, c’est précisément ce qu’elles font aux Strucker.

Esme accepte donc de relâcher la pression qu’elle maintenant sur eux et voit ses sœurs être mises K.O bien rapidement par Marcos. Pas de temps à perdre pour le QG : ils abandonnent les triplées (oui, même Esme) pour vite aller empêcher la mise en place de la partie deux du plan. L’action part rapidement dans tous les sens et on voit Caitlin réussir à tuer le mutant invisible par exemple.

Ensuite ? Eh bien, Reed prend la décision de se sacrifier pour sauver sa famille, évidemment. C’est gros – et presque trop gros même : il sait qu’il est en train de perdre le contrôle de son pouvoir et qu’il est voué à mourir de toute manière. Il veut juste que son sacrifice soit utile. Cela commence à faire beaucoup de sacrifices pour la soirée cependant.

Quoiqu’il en soit, il se retrouve à faire face à Reeva et à tenter de lui faire conscience du mal qu’elle provoque. Le dialogue est de courte durée avant qu’elle ne tente de tuer Reed, lui faisant perdre le contrôle de ses pouvoirs, quelques étages au-dessus d’une féroce bataille entre Cercle et QG. Reeva est surprise de voir qu’elle ne parvient pas à tuer Reed… mais celui-ci explose et l’emporte au passage.

La fin d’épisode voit les Strucker découvrir la mort de Reed et « l’enterrer » en haut de leur immeuble, John être avec Erg, Lorna et Marcos être heureux avec Dawn, Esme forcer Ryan à parler de ses crimes en tant que Purifieur et Jace être en vie à l’hôpital. Tss.

La toute fin ? Eh bien, contrairement à l’an dernier, il est l’heure d’unifier les mutants tous ensemble : Erg, Esme, le QG… tout le monde est réuni pour voir débarquer Clarice, qui veut leur montrer quelque chose, qui ressemble fort à un monde chaotique, à travers un portail. Clarice en vie ? Je n’y crois pas vraiment : je pense plutôt que c’est une Clarice du futur ou quelque chose comme ça. On verra bien, si saison 3 il y a.

16-2.jpg

EN BREF – Cette saison 2 était plutôt sympathique et dans la lignée de la première. J’ai eu du mal avec une partie de cette deuxième année qui a séparé les groupes, mais dans l’ensemble, les épisodes ont su continuer d’être plein d’actions. Certains détours n’étaient pas forcément utiles – l’intrigue de Clarice, pff – mais l’ensemble était assez solide. En fait, je n’ai pas grand-chose à dire pour conclure sur cette saison : elle était à la hauteur de la première sans être beaucoup mieux. Ni mieux, ni moins bien, c’est une saison qui a réussi à me captiver un mois de plus que l’an dernier.

Le cliffhanger ? Il me vend un peu moins de rêve qu’en saison 1, mais ce n’est peut-être pas plus mal. Toutes les intrigues en cours sont à peu près terminées et on en rouvre une pour le principe d’avoir une fin ouverte. On verra bien quelle décision prend la FOX concernant la série… mais les audiences étant plutôt catastrophiques, il n’y a que peu de doutes, ça sent l’annulation.

16-3.jpg

> Saison 2

4 commentaires sur « The Gifted – S02E14-16 »

  1. Ces derniers épisodes étaient pas mal, je suis ravie que Lorna et Marcos aient été réunis enfin, c’était trop mignon avec leur bébé. Et contente du revirement d’Esme car c’est un personnage que j’ai beaucoup aimé. Pour le reste, les intrigues étaient un peu téléphonées mais efficaces et c’est vrai qu’il y a peu de chances pour que ce soit renouvelé (moins de 2 millions de téléspectateurs, faut pas rêver) mais j’aimerais bien savoir qui est ou d’où vient cette Clarice.

    J'aime

    1. Pareil pour Esme, je suis content (et pas surpris) de son revirement. En revanche, sa présence à la toute fin, c’est perché quand même : où sont ses soeurs ?
      Pareil, j’aimerais un renouvellement pour, genre, six épisodes, histoire de conclure et basta…

      J'aime

      1. C’est vrai que je n’ai pas pensé aux soeurs ! Et peut-être que la série sera renouvelée, qui sait. Comme c’est une série Marvel, faut s’attendre à tout, comme pour Agents of Shield.

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.