Blindspot – S03E14

S03E14 – Everlasting – 20/20
De très loin le meilleur épisode de la saison, si ce n’est de la série. Oh, bien sûr, il se centre sur l’un de mes personnages préférés ; il s’amuse de la numérotation (c’est le 3.14, coucou pi) et il reprend un motif vu et revu (c’est le cas de le dire) dans plein de séries ; mais c’est justement ce qui le rend passionnant. Plutôt que d’être dans le schéma classique du procédural, cet épisode brise la boucle (là aussi, c’est le cas de le dire) et c’est passionnant. Pourtant, je n’ai pas eu les réponses que j’attendais et la scène finale remet en question plein de choses…

> Saison 3

14.jpg

Oh this was easy as… pi.

Cet épisode a une meilleure note sur TVtime, alors je me suis dit que je pouvais peut-être en faire un commentaire plus complet. Et comme l’épisode se centre majoritairement sur Patterson qui est dans absolument toutes les scènes du début d’épisode, j’ai rapidement compris la bonne note.

J’aime l’idée du début d’épisode qui est de la voir être draguée par le Dr Izenberg, un autre expert du FBI. La scène est amusante, et comme tout se fait devant Tasha, on se doute rapidement que ça aura un intérêt pour le reste de l’épisode où, effectivement, Tasha force le destin pour qu’ils travaillent ensemble. Il faut dire que ça tombe assez bien : une percée se fait dans les tatouages grâce à une multiplication par Pi.

Avec l’aide d’Izenberg, elle peut donc se servir d’une machine pour analyser les cendres de trois soldats, sauf que cette machine lui explose à la tronche. C’est flippant le temps que dure le générique, mais finalement, le réveil sonne après le générique et Patterson se réveille sans une égratignure. Dans l’ascenseur, elle retombe sur Izenberg, puis sur Tasha, puis Reade leur annonce qu’il est fiancé. Mais cette fois, Patterson comprend que son déjà vu est assez long et elle n’hésite pas à ruiner l’annonce de Reade qui est fiancé à sa copine. Dans les trucs qu’elle ne revit pas, il y a aussi une scène où l’on a appris que Nas a apporté des informations utiles sur Avery, mais Jane refuse d’en parler à sa fille. Ce n’est pas comme si elle lui parlait tout court en même temps.

En revanche, il y a bien tout le reste de la journée, qui était heureusement assez courte à vivre pour nous, mais assez longue pour Patterson qui finit par se retrouver à nouveau dans le laboratoire où la machine lui explose à la tronche.

Pour son second réveil, il est bien sûr révélé que Patterson est hospitalisée inconsciente. Cela dit, son rêve continue, et ce n’est pas plus mal. Quand elle entre pour la troisième fois dans l’ascenseur, elle tombe ainsi sur David. C’est une super idée de le ramener dans la série, parce que cette relation fonctionne depuis la saison 1 de toute manière et il n’y a pas de raison que ça change.

Patterson ruine ensuite l’annonce de Reade en avouant que Zapata est amoureuse de lui. C’est plutôt amusant à voir, et chouette de la voir ensuite tomber sur Stuart. La série se fait plaisir à ramener tout un tas d’acteurs qui ont quitté la série et qui étaient tous liés à Patterson. Après tout, elle a une vie de merde depuis trois saisons. Et ce n’est pas cet épisode qui va changer les choses, donc elle se prend encore une explosion dans la tronche, malgré son coma. Chacun sa torture, j’imagine.

Pour le quatrième jour, Patterson se retrouve alors dans l’ascenseur avec Roman nu. Ca ne vaut pas le retour de David, mais j’ai explosé de rire, ce qui est très rare face à cette série. Alors qu’elle allait craquer pour lui, Patterson est interrompue parce qu’elle entend Zapata, la vraie Zapata, parler du terrible accident qu’elle a eu.

Le rêve peut donc reprendre de plus en plus vite, avec Patterson qui modifie de plus en plus la réalité : cette fois, elle voit donc Reade et Zapata fiancés, puis Kurt avec les tatouages de Jane et finit dans une salle vide avec Borden. Dans la réalité, elle s’enfonce de plus en plus dans le coma et on en arrive donc à la 24e minute à la première scène de l’épisode sans Patterson.

Elle ne dure pas longtemps et on retourne alors vite dans le coma de celle-ci où elle a une psychothérapie menée par Borden, en présence d’Izenberg (qui s’appelle Jack) et David. C’est fou, mais ça marche drôlement bien comme humour, puisqu’elle veut s’enfuir jusqu’à ce qu’elle comprenne qu’elle ne doit pas aller dans le labo et s’y retrouve aussitôt pour l’explosion.

Le délire suivant envoie Patterson dans une nouvelle répétition de la journée où elle se retrouve en classe avec le reste de la classe. C’est plutôt drôle à voir puisque tout le casting s’amuse à jouer les adolescents et que c’est efficace. Si Patterson réussit peu à peu à régler l’enquête, elle reste toutefois bloquée dans la boucle. Elle peut alors compter sur David pour l’aider comme il le fait à chaque fois et pour qu’elle puisse faire les maths dans sa tête.

Elle réussit donc à régler l’affaire une fois pour toute, en accusant le général d’être le traître. Malheureusement, ça ne la sort pas de la boucle car sa santé se dégrade bien trop pour ça. Elle reste donc coincée dans son coma alors que Jane et Kurt apprennent qu’elle risque d’y passer dans la réalité. Dans le coma, en revanche, la nouvelle journée qu’elle vit sert de métaphore pour voir Patterson se battre contre la mort. Eh oui, le coupable essaye de la traîner de force dans un ascenseur où l’attendent les hommes de sa vie, tous morts. Enfin, Borden aussi est en-dehors de l’ascenseur…

Bien sûr, Patterson réussit à s’en sortir, malgré un faux suspense assez long. A son réveil du coma, elle ne peut pas parler, mais ça ne l’empêche pas de révéler au reste de l’équipe, à son chevet, qu’elle connaît le coupable à interroger et faire arrêter ; et c’est un militaire en plus.

Deux jours plus tard, le Général est accusé comme il faut et il est temps de passer à la conclusion de l’épisode, qui est passé à toute vitesse. Patterson change donc d’avis concernant Jane et Avery, forçant Jane à dire tout ce qu’elle sait sur le père biologique. Tasha vient ensuite voir Patterson qui est convaincue qu’il faut qu’elle laisse une chance à Jack. Tasha ? Elle accepte d’être le témoin de Reade, ce qui est la pire des idées.

Pourtant, Patterson a les meilleurs mots possibles pour résumer la série : ils vivent tous dans une boucle dont ils ne sortent jamais, d’où les innombrables répétitions épisode après épisode, pas vrai ? Allez, un bon moyen d’en sortir est de révéler que, finalement, Borden n’est pas mort, exactement comme le pressentait Patterson dans son coma. C’est abusé comme tout, mais franchement, c’est une bonne révélation finale et cet épisode est très clairement le meilleur de la saison, voire de la série. J’étais scotché à mon écran tout du long.

> Saison 3

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.