Station 19 – S02E17

Épisode 17 – Into the Wildfire – 17/20
Cet épisode réussit une fois de plus à gérer de front tout un tas de petites intrigues qui nous font bien comprendre que nous sommes sur une fin de saison. C’est efficace et même si une grande partie était attendue, c’était suffisamment bien menée pour conserver tout mon intérêt. J’ai juste très envie de voir la suite à présent, alors vivement le mois de septembre.

> Saison 2


Spoilers

17-2

Thank you in advance for facing what you’re about to face.

Le titre est clair : l’incendie annoncé lors de l’épisode précédent va être l’événement de fin de saison. Bon, après la mort de Ripley et la déception de l’an dernier, j’ai du mal à envisager de vrais enjeux pour cet épisode, surtout quand ça commence par Maya et Jack couchant ensemble, et Miller qui leur reproche de faire trop de bruit.

Toute la caserne est appelée pour aller s’occuper du feu de Los Angeles, ce qui leur évite probablement la nappe de brouillard de Grey’s Anatomy. C’est un grand voyage pour tous, donc, même si tous ne sont pas en encore en état : Vic n’est pas encore remise de ses émotions qu’il faut déjà partir à des kilomètres. Je peux en dire autant avec Sullivan qui avait du mal avec son discours la semaine dernière mais semble y avoir pris goût, puisqu’il en fait un avant de partir.

Quant à Travis, il est coincé en cellule jusqu’à ce Pruitt et Ryan l’en sorte, trop tard pour partir à Los Angeles. Oui, sauf que Ryan annonce qu’il part à San Diego et il se retrouve ainsi à devoir emmener Travis et Pruitt aussitôt. Débile comme intrigue, je sens que ça va être long et chiant. Le trajet voit Pruitt comprendre que Ryan s’apprête à partir définitivement, puisqu’il a toutes ses affaires dans une petite voiture.

Le chemin vers Los Angeles pour les autres pompiers ? Les filles d’un côté et les garçons de l’autre ; avec l’ensemble parlant de la relation Maya/Gibson. Au moins, ce n’est plus un secret pour personne, ce n’est pas plus mal. Une fois à Los Angeles, ils n’ont plus le temps de parler, puisqu’il faut tout de suite faire face à un feu bien violent, une pluie de cendres et un quartier à évacuer.

Comme d’habitude dans ce genre de série, on a des habitants qui ne veulent pas quitter le quartier : l’un est trop attaché à son chat qui s’est enfui ; l’autre est un couple qui a passé sa vie dans la maison et a survécu à d’autres feux. Classique. Et malgré l’importance du feu et la grandeur du quartier à évacuer et sécuriser.

Bien évidemment, on envoie les pompiers de Seattle vers le quartier le plus tranquille en théorie, mais ils sont rapidement pris de court par l’arrivée du feu, bien plus rapide que prévue. Le vent a tourné et les met en danger, avec l’une des habitantes restées en arrière qui s’étouffe, puis son mari qui s’explose la main de la manière la plus débile possible. Et alors que le feu s’approche, Miller continue de chercher le chat qui s’est barré.

Ce n’est qu’à ce moment-là que Pruitt, Ryan et Travis arrivent à Los Angeles, et ce dernier se rend tout de suite utile à aider un pompier beau gosse qui semble lire dans ses pensées pour sauver la vie d’un autre pompier. Forcément qu’il lit dans ses pensées, il est sourd muet. Dommage, Travis ne parle pas la langue des signes ; mais c’est déjà un ship que je vois bien se prolonger pour la saison 3. Avec le problème du handicap et de la distance quand même.

De toute manière, ils sont pour le moment coincés entre eux et l’équipe de la caserne 19 est coincée dans son quartier. Il en va de même pour Ryan et Pruitt, avec ce dernier qui découvre que le flic a un sac rempli de billets volés. J’avais totalement zappé cette intrigue, ma foi. Pruitt fait aussitôt la morale à Ryan, mais comme ce n’est pas un personnage auquel je tiens particulièrement, ça m’est passé au-dessus.

Pendant ce temps, Ben prend la décision stupide de commencer une opération sur le vieil homme à la main qu’il est forcé de couper. Il Lui sauve ainsi la vie, mais ça se fait contre l’avis de Hughes et sans l’accord du chef. Il se prend déjà pour un Medic One, quoi.

Si l’homme est sauvé, il n’est pas si plein de gratitude d’avoir perdu sa main, laissant tout le monde un peu dépité, à commencer par Vic qui est déprimée par la vie, même quand le chat cherché par Miller sort de nulle part pour lui prouver que les miracles sont possibles. Ce n’était pas dingue comme intrigue, mais le but est d’affirmer un peu plus la confiance de Ben pour qu’il devienne Medic One… Avant l’arrivée du feu, qui se fait alors qu’Andy et Sullivan sont en reconnaissance.

Ils se retrouvent donc coincés par l’arrivée du feu et sont forcés de plonger dans une piscine pour éviter de se faire cramer. La scène est évidemment là uniquement pour les faire comprendre à quel point ils tiennent l’un à l’autre (et à la vie ?) à coup de flashbacks alors qu’ils se regardent. Ce n’est pas un épisode qui doit être simple à tourner en plus, parce que bon, ça sent les effets spéciaux.

Ils survivent bien sûr et retombent vite sur le camion de Maya et Vic, qui sont en contact avec Pruitt parce que Ryan a utilisé un peu de sa magie pour rétablir la communication. C’est n’importe quoi franchement, mais c’est quand même cool parce que ce camion est sauvé par les bonnes idées du pompier muet qui communique à travers son portable. On ne sait même pas comment il s’appelle, mais une fois tout le monde en sécurité, Travis n’hésite pas à l’embrasser. Evidemment.

On découvre au passage que Jack parle la langue des signes et que Miller a réussi à sauver le chat et le ramener à son propriétaire. Bref, tout va bien et tout le monde peut revenir à Los Angeles sans problème et sans gros cliffhanger. C’est une bonne idée, je trouve.

Il nous reste donc comme cliffhanger Ryan qui se refuse à laisser brûler les billets volés par son père. Ce n’est pas tout : Ben est mal vu par Medic One pour sa tendance à prendre des décisions sans autorisation et sans suivre le protocole ; Miller est heureux de présenter Maya à Nicole qui lui révèle qu’elle est son ex (j’ai ri, c’était bien joué franchement) et Vic force Travis à envoyer un message à Dylan (c’est son nom). Cela se fait d’une bonne manière avec Vic qui accepte donc de dormir à nouveau dans son lit.

C’est toutefois une fin de saison, ça ne peut pas se finir comme ça, évidemment. Il faut donc que Travis soit arrêté par les flics à cause de la bagarre. Pour rire un bon coup, il reste le cliffhanger romantique entre Sullivan et Andy. Ben oui, Andy se décide enfin à embrasser son chef pour mieux se faire envoyer paitre par celui-ci au moment où ils allaient enfin coucher ensemble, parce qu’il a réussi à raviver sa blessure de la mi-saison en tentant de défoncer une porte. Bien sûr, il ne lui dit pas, préférant s’énerver tout seul face à son incapacité physique…

Et contre toute attente, je me rends compte que ce couple fonctionne bien et que la série a réussi à me raccrocher, me donnant même envie de voir la suite. Ce n’était pourtant pas gagné.

17-3

EN BREF – Il a fallu beaucoup de temps à cette saison pour parvenir à me convaincre à nouveau. Après une fin de saison 1 qui promettait de grandes choses, le début s’est en effet contenté de revenir avec un effet de pétard mouillé bien mal venu. Les personnages ne fonctionnaient pas vraiment sur toute la première moitié de saison, avec plein de situations dont je n’avais quand même pas grand-chose à faire.

Après un épisode de mi-saison réussi, la pause n’a pas fait beaucoup de bien à la série non plus, car elle était bien longue. Cela dit, j’ai mieux suivi cette reprise à la semaine et je me suis rendu compte que mes personnages préférés – Vic et Travis – étaient mieux traités. Avec de bonnes surprises, comme Maya/Gibson, et de beaucoup moins bonnes, Ripley franchement !, la série a gagné en qualité en réussissant à nouveau m’accrocher.

Pire, je termine cette saison avec l’envie de découvrir la suite. Pas besoin de grands cliffhangers finalement, les relations entre personnages font tout le boulot cette année et j’espère que ça pourra déboucher sur des épisodes réussis l’an prochain. La réponse n’est pas pour tout de suite : la série ne reviendra qu’à la mi-saison !

17-4

> Saison 2

12 commentaires sur « Station 19 – S02E17 »

  1. Hello !
    Je viens de tomber sur votre article et, bien que je sois d’accord avec la plupart de vos ressentis, je suis en revanche très surprise par votre analyse de la dernière scène de l’épisode entre Sullivan et Andy. Son rejet n’a rien à voir avec sa femme décédée ou un quelconque remords. Je vous invite à revoir l’épisode et vous verrez clairement qu’il se blesse en tentant de forcer à coup de pied une porte lors de l’incendie, ce qui a « rouvert » sa blessure à la jambe (cf. l’épisode où l’ambulance chute dans un ravin). Il rejette Andy car il est physiquement blessé, il a comme une crampe ou un spasme. C’est pour ça qu’il se tape la cuisse après son départ.

    J'aime

    1. Ah bah oui, c’est tout de suite beaucoup plus logique ; je ne voyais pas d’autre explication, j’avais déjà oublié le coup dans la porte. Merci énormément, je vais corriger ça immédiatement !

      J'aime

  2. Sullivan qui ne veut pas montrer sa faiblesse à Andy, c’était cool! Elle va nous faire la vexée pendant les premiers épiosdes et lui va vouloir caché qu’il n’est pas en état d’être pompier, ça commence à être un peu redondant cette histoire de « je en suis pas capable mais je ne le montre pas ». Après je me trompe peut-être hein ^^ Pour Travis je trouve qu’il va super bien avec le sourd, on les a shippé direct! Par contre je trouve que c’était un peu rapide. (Sinon je ne sais pas pourquoi mais j’ai trouvé qu’il ressemblait au type qu’il avait frappé, c’est peut-être son frère! Bon ok je vais trop loin). J’ai hâte de voir la tension entre les deux couples

    J'aime

    1. Oui, c’est clair que c’est vu et revu, en deux petites saisons seulement, ils abusent un peu pour le coup !

      Oui Travis et Dylan, c’est goal ship direct, c’est clair ! Je ne trouve pas trop de ressemblance entre les deux pour le coup… mais l’autre, j’en ai retenu que la moustache, j’avoue.

      La tension entre les deux couples… Le seul truc d’intéressant pour le perso de Miller, dis donc !

      Aimé par 1 personne

      1. Mdr non mais je dois dérailler pour la ressemblance, ils devaient avoir la même couleur de t-shirt hein. En vrai j’ai dis: au putain c’est le gars du bar -> à non rien à voir, un sourd bien gentil
        Grave pourtant je l’aime bien Miller mais pas assez exploité. Un peu comme Vic avant Ripley

        J'aime

      2. Mdrrr ils ont le même t-shirt, ILS SONT FRERES.

        Bon courage avec leurs uniformes ahaha
        Vic avant Ripley était déjà une de mes persos préférées, ça marche pas (la peur du feu). Miller avant sa copine avait… son autre copine (qui était plus cool en plus). Ou sa famille mais zzzzzzz

        J'aime

      3. Non mais mon cerveau était en week-end un peu d’indulgence 😂
        Moi j’adore les deux mais bon ils ne sont pas super exploités alors qu’on pourrait leur donner de la matiere autrement que par leurs amourettes ou une peur qui dure 2/3 épisodes

        J'aime

      4. Vic est bien exploitée quand même je trouve, même si c’est dommage que sa peur soit vite oubliée effectivement. Je m’attendais à un retour de flammes (OUH le mauvais jeu de mort) avec la mort de Ripley 😅

        J'aime

      5. Hahaha pas mal! Par contre est-ce qu’on va rester sur un Capitaine et 3 Lieutenants l’année prochaine? Je trouve ça légèrement ridicule ^^

        J'aime

  3. Haha j’ai ri tellement fort quand on découvre que Nicole est l’ex de Maya 😂 je m’y attendais vraiment pas à ça !
    Andy et Sullivan franchement 🙈 En plus vu qu’il lui demande de partir elle va encore nous faire des cacas nerveux 😆😅

    J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.