L’univers Pokemon (Diverti)

Salut les sériephiles,

Mais de quoi parler après deux semaines complétement consacrées aux Upfronts et à mon planning de rentrée ? Grâce à Diverti Store (merci à eux), j’ai trouvé ma réponse et celle-ci est totalement improbable : aujourd’hui, on va parler de Pokemon !

Image associée

Comme pas mal d’entre vous qui me lisez (mais pas tous, je le sais bien), je suis né dans les années 90 et ça veut dire que j’ai grandi avec Sacha et Pikachu. Enfin, eux, ils n’ont pas vraiment grandi justement et ça fait que j’ai laissé tomber petit à petit la franchise pour mieux y revenir quelques mois à l’âge adulte, avec Pokemon Go.

Autrement dit, quand j’ai vu que la collection Tout Savoir proposait un hors-série nommé L’univers Pokémon, je n’ai pas hésité une seule seconde et j’ai tout de suite su que je voulais lire le magazine. Si vous êtes un lecteur régulier du blog, je n’ai plus trop à vous expliquer mon amour de ces magazines dont j’ai déjà parlé à de multiples reprises : Marvel, Disney, Star Wars, Harry PotterGame of Thrones… j’ai la chance d’en avoir eu plein entre les mains, et ils sont chaque fois géniaux. Je vous invite à découvrir tous ces articles en cliquant sur les liens d’ailleurs, vous verrez qu’ils parcourent un tas d’univers avec beaucoup de précision !Pokemon Pikachu Dracaufeu Bulbizarre Carapuce Pokeball

Cette fois, il est donc question de se consacrer à l’univers Pokémon, et la tâche est vaste. Le magazine présente les choses de manière complète, comme d’habitude, et c’était une véritable plongée dans mes souvenirs que d’en lire les premières pages ! De l’invention du jeu à Detective Pikachu, en passant par les multiples générations et l’animé, le magazine est une véritable encyclopédie proposant un récap de tout ce qui concerne la franchise, à commencer par un tableau récapitulatif bien pratique des rapports de force entre chaque type de Pokémon. C’est l’occasion de redécouvrir, d’ailleurs, à quel point c’est un jeu complexe !

C’est tellement vaste que je ne sais pas trop comment vous le présenter autrement qu’en m’appuyant sur le sommaire.

Partie 1 : Les jeux vidéo

De loin la partie qui m’a le plus plu, parce qu’elle est aussi la plus approfondie. Chacun des jeux de la franchise est présenté en quatre pages, récapitulant l’histoire complète, les bonus du jeu, les anecdotes et les nouveautés proposées par le jeu en question. C’était parfait pour se replonger dans toute mon enfance, parce que j’ai pu jouer – DSC_0321.JPGdans cet ordre-là – aux versions Jaune, Rouge, Argent, Cristal, Saphir et Vert Feuille tout de même. Sachant que chaque cartouche m’occupait sur environ 70h, ce n’est pas rien du tout.

Est-ce que ça m’a donné envie de rejouer ? Evidemment que oui, et surtout avec les versions Cristal et Vert Feuille, qui sont de loin mes préférées (avec la Jaune, qui s’est effacée avec le temps, super). J’ai déjà été regagné par cette envie plus jeune, et c’est ainsi que je m’étais retrouvé, en pleine prépa (!), à me faire des parenthèses ludiques avec les versions Perle, Noir puis Noir 2. Pour tout vous avouer, je me suis contenté de battre la ligue pour la première et je n’ai jamais terminé les deux suivantes, qui étaient bien longues et pleines de Pokémon que je ne connaissais pas, forcément.

Malgré tout, le magazine a réussi à me donner vraiment envie de tester un jour les versions X et : je savais déjà que ça se passait dans une région inspirée par la France, mais franchement, les captures proposées dans le magazine sont sublimes et la révolution des Méga-Evolutions fait envie. Il faut dire que c’est drôlement bien vendu : on sent que toute l’équipe derrière le magazine est composée de très grands fans qui donnent juste envie d’aller jouer… et puis, chaque jeu est tellement complet !

Les jeux dérivés

Outre les jeux officiels établissant les nouvelles générations, il y a aussi tout un tas de jeux vidéo dérivés, et c’était très sympathique de les découvrir ou redécouvrir dans les pages du magazine qui nous les présente un à un, de la conception à leur possibilité de jeu. Il y a aussi une fiche technique à chaque fois, avec la date de sortie. Et puis, à défaut de nous résumer tous les épisodes comme pour Game of Thrones (la tâche est trop vaste), les marges nous présentent toutes un pokémon-phare du jeu dont il est question (souvent, il s’agit des légendaires, forcément). Ce sont dans ces pages sur les jeux dérivés que j’ai eu le plaisir de retrouver Pokemon Pinball. Résultat de recherche d'images pour "pokemon go"Oui, j’ai ce jeu et, oui, j’y joue encore parfois puisque j’ai retrouvé mon chargeur de Game Boy Advance SP dans le déménagement ! Franchement, il est trop bien. Je suis si heureux de l’avoir trouvé en brocante à pas cher du tout quand j’étais petit !

Les Apps & Théma

L’article commence déjà à se faire long, alors je vais aller à l’essentiel pour ces deux sous-parties : on y découvre tout un tas d’applications de smartphone (purée, j’ai découvert à cette occasion la TV Pokémon… adieu vie sociale) et un dernier point sur les fans et la réception des jeux. J’ai adoré, pour une fois, trouver des informations sur les fan-games, ces versions créées par des fans pour les émulateurs. Inutile de préciser que j’y ai joué aussi, notamment l’une qui reprenait toute l’intrigue de l’animé en version jeu de Game Boy. Il y a de vraies trouvailles incroyables à faire dans cet univers, et je suis content que le magazine en propose quelques-uns… c’est déjà plus abordable que l’achat d’une console et d’un nouveau jeu après tout – et ça peut être un moyen d’entrer à nouveau dans l’univers Pokémon.

Si ce n’est pas le cas, je pourrais toujours me rabattre sur une huitième génération à venir. L’analyse du jeu et de la bande-annonce proposée dans les pages du magazine était chouette également !

Partie 2 : Les Dessins Animés

La première partie étant déjà bien vaste, celle-ci propose surtout un gros condensé… Avec plus de vingt saisons à son actif, l’animé mériterait à lui tout seul un ou deux magazines après tout. À défaut d’avoir de quoi écrire 500 pages, nous obtenons une double-page pour chacun des six cycles de la série. C’est top, parce que le magazine s’appuie sur la présentation des générations faites auparavant dans les pages jeu pour gagner du temps.

On retrouve dans ces pages le nombre d’épisodes précis de chaque saison, me donnant l’impression qu’après tout, je pourrais tout à fait m’y remettre avec un peu de bonne volonté et les rattraper pour être à jour (puis j’ai accès à pas mal d’épisodes si je combine les catalogues de Netflix, Prime Video et Pokemon TV). Je sais que je n’en aurais probablement jamais la patience (je crois que je n’ai jamais dépassé la saison 4 quand même), mais en tout cas, j’ai là les informations principales et nécessaires pour m’y retrouver : qui accompagne Sacha, quels sont les starters, quelles sont les ligues gagnées ou non, etc.

Résultat de recherche d'images pour "pokemon season 1"
Cette équipe trop parfaite de la saison 1, je suis nostalgique !

Cette partie se termine par une double-page sur les épisodes spéciaux, sachant bien sûr qu’il y avait aussi des anecdotes et les comparaisons entre l’animé japonais et sa version occidentale dans les pages qui précèdent. Bref, le magazine est tellement complet, c’est difficile de tout vous recenser !

Les films

Avec pas moins de vingt-et-un films déjà sortis, l’animé est un véritable empire à lui tout seul. Cela n’effraie apparemment pas l’équipe du magazine qui nous rédige une page par film, avec le résumé du film, toujours plus d’anecdotes ou des informations sur la réception du film.

Image associée
Ou comment revivre les mêmes traumatismes, encore et toujours !

Merci donc de m’avoir appris que le vingtième, un reboot, était dispo sur Netflix. Autant vous dire qu’après la lecture du magazine, je me suis décidé à le lancer, pour voir ce que ça donnait !

Et puis, il y a des pages que je n’ai pas encore lues sur Detective Pikachu, à défaut d’avoir vu le film, donc il fallait que je compense ma frustration !

Partie 3 : Les produits dérivés

Comme d’habitude, c’est la partie qui m’intéresse le moins et j’en aurais presque préféré une partie consacrée à nous présenter un à un l’ensemble des 812 pokémons (oui, oui, 812 !). Cela dit, j’ai redécouvert certains mangas et adoré la double page sur le jeu de cartes à jouer !

DSC_0323.JPGBref, vous l’aurez compris à la longueur de cet article, c’est encore un magazine ultra-complet que propose la Collection Tout Savoir. Peu importe votre âge, si vous êtes ou avez été fan de Pokémon, je vous conseille vraiment d’aller le chercher chez vos marchands de journaux ou en ligne*, parce que croyez-moi, ça vaut le détour et ça vous replonge dans le meilleur des (quasi) trente dernières années !

Bonne lecture à tous ! 😉

* Pour le commander en ligne, c’est par ici, au prix de 13€50.

 

15 commentaires sur « L’univers Pokemon (Diverti) »

  1. C’est fou comment la sortie de Pokemon GO a donné envie à pas mal de gens de notre âge de se remettre à Pokemon. Je suis sur que je me serais remis à jouer aux jeux si je les avais encore. Qu’est ce que j’ai pu y passer du temps sur ces jeux quand j’étais petit!

    J'aime

    1. C’est clair ! La frustration est grande moi, impossible de remettre la main sur mes jeux autres que Pinball alors que pareil j’aurais bien recommence une version 😂

      J'aime

  2. Cette édition a l’air géniale ! 😀
    Tout ça me rappelle que j’ai un partie en cours (X) et que je dois affronter la ligue depuis plusieurs mois. XD
    J’ai des cartouches qui se sont effacées aussi. T.T Bleu et jaune. 😦
    Pourquoi ce gif du film ? T.T
    Et merci de m’apprendre que Je te choisis est sur Netflix ! *o* *programme de ce week-end prolongé ? :D*
    J’ai vu Detective Pikachu, c’est moyen quand même. Mais c’est chouette de voir les Pokemon en 3D même si certains font étranges.
    J’aime bien les produits dérivés aussi. 😀 Je ne joue plus aux cartes même si j’ai encore celles que j’avais plus jeune. ^^ Mais j’ai quelques peluches et figurines exposées. 😀
    Il faudra que je continue à lire les mangas aussi !

    J'aime

    1. Oui, c’est génial, je te conseille vraiment 🙂
      C’est tellement triste les cartouches qui s’effacent… je n’arrive pas à savoir d’ailleurs si c’est plus triste ou non que le film !

      Oui, c’est pour le côté live-action que j’ai envie de voir Detective Pikachu, faut que je me motive. J’ai encore mes cartes aussi, mais plus mes peluches depuis que je me suis avéré allergique aux acariens à 8 ans (sympa mon enfance sans peluche ouais XD).

      Les mangas, ça vaut le coup ?

      J'aime

      1. Quelle tristesse pour les peluches. D: Tu peux toujours te rabattre sur les figurines !

        Oui, c’est plutôt sympa ! 🙂 J’aime bien la tournure de l’histoire même si les personnages ne sont pas très complexes. Je n’ai que le premier arc cependant. Par contre, c’est assez violent. o.o Tu as des Pokemon qui se font couper en deux avec les attaques par exemple et ils n’en ressortent pas forcément vivants. o.o J’aime bien aussi le graphisme des Pokemon, notamment leurs expressions !

        J'aime

    1. Oh bah je dis pas non si je les retrouve pas d’ici là (je suis vraiment énervé de ne pas savoir où ils peuvent être, ça n’a aucun sens, ma chambre chez mes parents n’est pourtant pas si grande 😭 )

      J'aime

  3. Qu’est ce que j’aime cet article ! Je vais me commander le magazine je crois :$ en plus ça parle des prochains jeux ! J’ai toujours mes cartes, mes deux jeux sur GameBoy et un sur 3DS. Ainsi que celui sur switch..bon et on passera le fait que je suis à fond sur Pokemon GO :$ Ainsi que sur tout ce que je peux avoir en terme de Pikachu *o* J’aimerais me refaire l’animé et les films *o*

    J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.