Midnight, Texas – S02E04

Épisode 4 – I Put A Spell On You – 15/20
Un épisode on ne peut plus classique pour la série qui approfondit certains de ces personnages sans trop se soucier, pour le moment, d’un vrai fil rouge. Cela dit, je pense qu’il se dessine de plus en plus avec l’intrigue secondaire qui tisse du lien entre les différents épisodes de cette saison. Tout en étant curieux de voir où ça va nous mener, je trouve que cette saison ne donne pas forcément envie de tout dévorer d’un coup comme je m’y attendais… Alors je la fais trainer, pour en profiter pleinement.

> Saison 2


04.jpg

You need to get to the church now.

Bien sûr que je profite de l’arrivée de la canicule pour poursuivre mon visionnage de cette saison 2 – finalement, la voir lentement, ça marche aussi et je ne regrette pas ma décision. Comme cet épisode reprend dans le désert autour de Midnight, je sens qu’il fait la bonne température pour regarder voyez-vous. Bon, on commence en pleine nuit alors qu’il fait encore jour ici, mais vous avez l’idée j’imagine. C’est un charmant début en tout cas, avec une femme en train d’accoucher et d’hurler à la mort au passage.

Il y a de quoi, son bébé bouge dans son ventre de manière anormale et finit par le faire exploser. Elle « accouche » au milieu de l’Eglise, espérant que Rev viendra en aide à son bébé, Mary. Pas de bol, Rev n’est plus là et c’est Lemme qui se retrouve à prendre soin du bébé.

En parallèle, Manfred continue de flirter avec la femme de Kai, à coup de teq paf et de sous-entendus sexuels pas si subtiles. Les deux personnages se confient donc sur leur relation amoureuse et la tension monte, jusqu’à ce que Lemme appelle Manfred à la rescousse pour interroger le fantôme de la femme morte en couche.

Tous les Midnighters viennent rapidement à bout du mystère qui entoure Mary : c’est une Tigre-Garou elle aussi ; et elle grandit extrêmement vite pour cette raison, se retrouvant petite fille plutôt que bébé avant la fin de la soirée. Ce sont Lemme et Olivia qui se retrouvent à devoir la garder chez eux. Décidément, le couple enchaîne les situations où ils se retrouvent à garder des « enfants », menant forcément à des questions légitimes sur leurs envies, ou non, d’avoir des enfants.

C’est en tout cas marrant de voir Olivia déprimer de devenir jeune maman et galérer comme tout avec la petite fille, mais heureusement, elle se retrouve vite à gérer une adolescente. Et ça, elle sait faire. Elle a beau la détester et ne pas trop aimer son rôle de mère adoptive, elle s’en tire bien à lui conseiller d’apprendre à se débrouiller seule.

Une fois de plus, Manfred et Patience se retrouvent à mener l’enquête ensemble pour comprendre qui peut bien être le père de Mary et la rendre à sa famille. Bien sûr, ce n’est pas si simple : ils ont beau trouver une photo, ils ne se doutent pas encore qu’il y a une sombre histoire de revanche également. Quand ils s’en rendent compte, c’est trop tard : Mary a fugué et se retrouve à se transformer en tigre pour tuer les deux hommes qui en ont après elle.

Oui, elle se transforme en tigre en plein jour, sans attendre la pleine lune. C’est gênant. Manfred et les autres se retrouvent à devoir expliquer ce qu’il s’est passé à la police, alors qu’Olivia ramène Mary auprès de Lemme pour qu’ils jouent les parents avec elle et qu’ils lui expliquent que tout ira bien pour elle et qu’elle n’est pas un monstre. Il n’en faut pas beaucoup plus pour jouer sur la sensibilité d’Olivia. À ce rythme, elle voudra vite être maman, hein.

En attendant, elle se retrouve à devoir expliquer à la grand-mère de Mary pourquoi sa petite-fille est une adolescente. Heureusement, Mary ressemble à Sheila, parce que sinon, on ne s’en sortirait pas. Cela dit, Olivia se méfie malgré tout et demande à Fiji de vérifier leur parenté. Cela fait marrer Fiji qui voit bien qu’Olivia s’inquiète plus que nécessaire.

Pendant ce temps, Manfred et Patience continuent de mener l’enquête sur ceux qui en veulent à Mary. Ils suivent donc les cadavres à la morgue, se déguisant de manière ridicule afin de pouvoir faire en sorte que Manfred parle avec les fantômes des agresseurs de Mary. C’est sans surprise que Manfred que les intentions de la grand-mère de Mary ne sont pas aussi louables qu’il ne paraissait. Ouep, la grand-mère veut faire en sorte que sa petite-fille fasse des combats contre d’autres animaux-garous.

Les midnighters découvrent donc rapidement tout un réseau de combats clandestins, et on voit que Patience s’intègre de plus en plus à la petite famille qui se met en place. Elle reprend sa couverture pour faire entrer Manfred et Lemme dans le club clandestin qui s’est mis en place très vite dans le désert. Lemme se retrouve ainsi rapidement dans l’arène à combattre pas moins de quatre guerriers faisant équipe pour venir à bout de lui, mais tout ça n’est qu’une distraction.

La distraction est efficace, permettant à Joe et Olivia de libérer Mary, puis son père, puis l’ensemble des prisonniers, tout en punissant comme il se doit les méchants de l’épisode. Mary demande alors à son père de retourner à Midnight, mais celui-ci ne veut pas, préférant poursuivre sa route. Oh, Mary demande évidemment à Olivia de la suivre, mais ce n’est pas possible. On assiste donc aux adieux des deux, et c’est touchant, parce qu’Olivia finit en larmes. Ouep, la même qui ne s’attache jamais à personne et ne pleure jamais se retrouve à éclater en sanglot dans les bras de son mari.

Ben oui, la petite est devenue adolescente rapidement, mais Olivia perd sa fille au passage quand même, forcément. Quant à Patience et Manfred, ils continuent de flirter ensemble sur le chemin du retour et ils finissent par s’embrasser… jusqu’à ce que Patience se souvienne soudainement qu’elle ne peut pas. Le tout, pour mieux revenir à la fenêtre de Manfred. On passe donc du petit baiser presque innocent à la scène de sexe adultère. C’est malin.

En parallèle, Fiji est en pleine rupture et elle est toute déprimée parce qu’elle est amoureuse de celui qu’elle dégage de sa vie, pour le protéger. Elle s’en confie à son chat bien narquois de la situation et se rend compte que ce n’est pas si simple que ça de se débarrasser de Bobo. Il se pointe devant chez elle pour mettre une musique « romantique » à fond. L’angoisse du stalker, quoi, mais il paraît que c’est de l’amour, alors ce n’est pas grave.

Du coup, elle décide de lui amener un café sur son lieu de travail, histoire de lui expliquer qu’elle ne veut pas de confusion entre eux et qu’elle veut fixer des règles pour que tout se passe bien entre eux. Ce n’est pas bien compliqué : le café est en fait une potion pour qu’il oublie être amoureux d’elle. Et la vérité, c’est que si son script est plutôt bâclé, l’acteur est super mauvais à nous montrer ce changement. Bref, rien de neuf, je n’aime pas cet acteur, je n’accroche pas à son jeu et, désormais, le personnage de Bobo se retrouve à penser qu’il rencontre Fiji pour la première fois. Ben oui, ça passera super bien auprès des autres Midnighters, ça.

Fiji se retrouve donc à expliquer vite fait la situation à Olivia, et il est évident que ça n’a pas trop de sens ce plan de Fiji, mais bon, comme d’hab à Midnight, on laisse faire sans poser trop de questions. Heureusement, ça ne traîne pas en longueur : Bobo s’avère tomber immédiatement amoureux de Fiji, la stalker tout autant, lui toucher le bras et se souvenir de tout. Autrement dit, c’est une intrigue bouche-trou, quoi ; mais c’est super drôle parce que Fiji se retrouve forcée de transformer Bobo en chien. C’est peut-être une solution pour payer un acteur de moins dans d’autres épisodes, mais comme je n’aime pas l’acteur, je trouve que l’on y gagne au change… Un chien jouera-t-il mieux que lui ? On le saura vite !

> Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.