The Outpost – S02E01

Épisode 1 – We Only Kill To Survive – 17/20
Oh ben merde, je ne m’y attendais pas, mais je dois vous avouer que j’étais à fond dans cette reprise ! Il y a toujours de quoi bien se marrer dans certaines scènes, mais cet épisode nous replace petit à petit tous les personnages dans leur contexte et lance une nouvelle intrigue pour la saison de manière plutôt habile. J’ai adoré retrouver certains personnages ou certaines relations et je me suis surpris à être véritablement à fond dans ce que j’étais en train de regarder. Le temps est vite passé… et j’attends même la suite !

Saison 2


Spoilers

201.jpg

He is a strange, strange man.

Oula, on a un générique ! Et il est plutôt bien foutu pour nous remettre en tête toute la mythologie de la série. C’est marrant, j’avais l’impression de bien m’en souvenir, mais je redécouvre des choses dedans déjà ! Quant au résumé des épisodes précédents, c’est bien simple, il m’a appris pour la première fois que le Marshal s’appelait Cedric Wythers. Comme quoi, tout finit par arriver, je vais peut-être enfin d’arrêter de l’appeler Marshal en pensant que c’est son prénom, ehe.

Après tout ça, cette saison 2 commence sous la neige à Dun-Ebdin, un ancien château apparemment réputé qui a été détruit par le Prime Order lorsque Lord Ebdin a refusé de se soumettre à eux. Son cadavre squelettique est désormais exposé à la vue de tous et alors que Garret (deux r, un t, j’essaie de me souvenir de l’orthographe de tous les noms cette fois) s’en approche, la série nous montre qu’elle a toujours du budget pour les décors. Et ça nous change du désert ce château enneigé.

Cela nous change aussi de la série s’attardant longuement sur Talon, parce qu’on ne la retrouve pas immédiatement. À la place, on voit donc Garret mener seul ses hommes dans le château où ils se mettent à se battre contre le grand méchant de la saison 1, Dred. Et pas de bol, alors que Garret s’apprête à le tuer, c’est lui qui se fait finalement transpercer par l’épée de celle dont je n’ai jamais su le nom mais qui ressemble toujours à une femme des cavernes. Oulala. La série y va fort, laissez-moi le temps de me remettre dedans, oh !

Alors que Garret est au sol, Talon est toujours à l’Outpost et a sympathisé avec « le Dragman », à savoir la petite fille qui m’avait tant intrigué à la fin de la saison 1. C’est un peu pour elle et ses pouvoirs que je suis revenu, mais voilà qu’elle a de nouveau décidé de ne pas parler. Elle file toutefois le nom d’un démon à Talon, histoire qu’elle puisse l’invoquer. Le nouveau générique nous le spoilait un peu, mais il s’avère que Talon n’est finalement pas la seule sang noir en vie. Eh ouais, figurez-vous qu’une nana aux oreilles pointues sort du portail après un Lu-Qiri, Ekkundi, plutôt sympathique.

La série nous rebalance dans un flashback, et ce n’est vraiment pas une superbe idée. Talon y est de nouveau enfant, et elle est sous la neige. Elle apprend à chasser, bien malgré elle, parce qu’elle n’a pas le choix pour survivre toute l’hiver. Si elle ne voulait pas le tuer, elle apprend donc que ce n’est pas grave de tuer si c’est pour survivre. Et c’est évidemment une scène qui sert à justifier que très vite, elle se retrouve à devoir tuer un autre sang noir, Varlek. Celui-ci a tué les humains avec qui elle survivait comme elle pouvait et il s’en prend à elle pour récupérer la petite lumière que lui a confié sa mère – et qui lui permettra, dans la saison 1, de faire venir les Lu-Qiri. Bref, c’est ainsi que Talon tue pour la première fois, histoire de se protéger.

Le problème, c’est que la nana qui sort du portail nous explique que Varlek était son frère. Elle n’apprécie pas trop de savoir qu’il est mort, et elle s’attaque alors à Talon, qui est mise K.O plus rapidement que jamais…

Au secours ! On change ensuite de personnage et j’avais oublié le surjeu permanent de Janzo, et il faut que je m’y refasse. En ce début de saison, il est toujours aussi amoureux de Talon, parle aux Plaguelings et est aidé par… par ? Mais qui es-tu toi ? Bon, une jolie fille qui finira forcément par être son love interest, non ? Elle s’appelle Naya et lui apporte un message, parce que Janzo est attendu par la reine. Ah voilà, Naya, c’est la femme de chambre de Gwynn, évidemment, je ne m’attendais pas à la voir dans cette auberge.

Après un temps infiniment long, on retrouve donc enfin Gwynn, la véritable raison qui justifie que je sois encore là contrairement à ce que j’ai dit sur le Dragman. On la retrouve donc avec le Marhsal, il s’appelle Cedric, je le retiens ! Ils parlent de l’état du royaume, de Garret envoyé en mission pour retrouver Dred et du Colipsum que Gwynn a fait interdire. Et comme chaque fois qu’un truc qui rend les gens accro est interdit, Gwynn se rend bien compte que le colipsum est plus présent que jamais dans l’Outpost…

Ainsi, on suit également ce qui me semble être un nouveau dans cet épisode. Il se fait assommer par surprise et manque d’être tué par Munt. On découvre alors qu’il est dans une caverne où la « mère » de Janzo (encore une dont je n’ai pas le nom) le présente comme étant Brogan, un nouveau frère pour la famille. Et elle n’a pas chômé dans l’entre-deux saisons, ayant désormais tout un réseau clandestin de création et distribution du colipsum.

Ce n’est qu’après ça que Talon est réveillée par Janzo. Elle s’inquiète d’avoir perdu le point de lumière en elle (ça s’appelle Asterkinj, et je veux bien faire tous les efforts du monde, ça, je vais l’oublier d’ici le prochain épisode), mais se rend compte que non, l’autre Sang Noir n’a pas réussi à le lui prendre. Et comme le Dragman a disparu, Talon décide de partir à sa recherche. C’est une bonne idée, c’est sûr, mais Janzo se révèle soudainement plutôt intelligent par rapport à ce qu’on connaissait de lui : il explique donc à Talon que tout ça n’est probablement qu’un piège.

Ben oui, le Dragman s’est laissée emporter sans rechigner, ce n’est pas bon signe. Le problème, c’est qu’il a raison : évidemment que la nouvelle Sang Noir les attend en dehors de la ville, avec une intrigue toute chaude pour cette saison 2. Ainsi, il est révélé qu’elle vient de l’autre côté du portail où il reste des centaines de Sang Noir !

Son but est de les libérer, mais Talon ne la croit que partiellement et la prend de toute manière pour une méchante. C’est sûrement une bonne chose, parce qu’après tout, ils ont été bannis les sangs noirs dans le portail, donc autant qu’ils y restent, surtout qu’ils semblent vouer une haine aux humains. Enfin, c’est pire que ça d’ailleurs : les humains sont des sous-êtres pour eux… Là-dessus, Talon décide donc de s’attaquer à la nana en face d’elle, qui se protège avec le Lu-Qiri. C’était absolument ridicule à voir comme « combat », elle prend cher en ce début de saison Talon. Elle s’acharne sur un monstre qui a pour ordre de ne pas la tuer tout en gardant le dessus sur elle, mais heureusement, Janzo était là pour raisonner Talon.

La scène n’est donc pas très utile, et se termine sur la promesse de retrouvailles futures entre les sangs noirs. Talon est ensuite escortée auprès de Gwynn et je suis assez déçu de la tournure qu’est en train de prendre leur relation. Les deux meilleures amies ne sont plus que l’ombre de ce qu’elles étaient, c’est vraiment dommage car c’était une force de la série. Bon, elles sont en désaccord sur plusieurs choses et notamment Garret, parti seul sur ordre de Gwynn et parce que Talon a préféré rester auprès de Janzo qui devait être sauvé. Oh, autrement, Talon raconte aussi ses petites péripéties à Gwynn, donc j’imagine qu’elles sont encore un peu amies quand même.

De toute manière, Garret ne va pas rester longtemps leur problème : elles apprennent le lendemain matin qu’il est mort, parce que son second revient, seul, à l’Outpost. S’il a le droit de se faire tabasser par Cedric (je connais son nooom), il révèle tout de même ce qu’il s’est passé au début de l’épisode. Comme un peu tout le monde, j’ai du mal à croire que Garret soit vraiment mort, ce serait peu malin de la part des scénaristes.

Cedric annonce toutefois à Gwynn qu’il veut aller chercher le corps de son fils, puis il arrive à convaincre Talon de ne pas partir elle-même à la recherche de Garret, ou de Dred dont elle veut se venger. C’est étonnant : Cedric et Talon n’ont jamais été aussi amis. Et je n’ai jamais été autant au courant de tout ce qu’il se passe dans cette série ; je me sens à jour dans l’intrigue là, jusqu’à l’au revoir de Cedric à la mère de Janzo, jusqu’à me souvenir que Talon et Garret s’étaient embrouillés en fin de saison 1 et n’ont pas eu droit à leur réconciliation !

Bon, donc, Talon reste à l’Outpost pour aider Gwynn à partir en guerre, mais avant ça, elle préfère se bourrer la gueule. Et ça tombe bien, parce que Gwynn aussi. Du coup, on récupère les deux amies exactement comme je les voulais. Elles se mettent à jouer en buvant, et je les adore vraiment beaucoup. Après, je trouve quand même que Gwynn se remet vite de la mort de Garret quand même.

Elle enchaîne ensuite avec un bain, donné par Naya qui n’hésite pas à la conseiller de fuir et se cacher. C’est qu’elle se sent à l’aise la Naya pour se permettre de conseiller la reine comme ça. Autant quand elle la force à mettre sa couronne, ça se comprend, autant là, c’étaient des conseils géopolitiques étonnants qu’elle finissait par donner, rappelant la présence d’espion et tout. Aha, tu ne m’as pas Naya, je me souviens que c’est toi la connasse qui avait trahi tout le monde dans l’affaire !

Loin de l’Outpost, la nouvelle venue sympathise avec le Dragman, qui se remet à parler. Elle révèle que de l’autre côté du portail, le temps ne passe pas à la même visite, ce qui lui donne finalement plus de 300 ans. Le truc, c’est que même à cet âge-là, on peut encore être une gamine capricieuse : elle affirme donc que Talon lui donnera l’Asterkinj quoiqu’il arrive, soit de la manière douce, soit de la manière brute !

Saison 2

2 commentaires sur « The Outpost – S02E01 »

  1. J’avais un peu oublié combien « Janzo » jouait mal et ça ne m’avait pas manqué ! Bon, c’est toujours aussi série B ou Z mais sympa à regarder. Et j’ai mis quelques minutes, au début, à voir que la fille qui parle à Janzo était la sale traitresse femme de compagnie de Gwynn. Gwynn que j’adore toujours autant même si elle fait sa reine capricieuse. Et je ne peux pas croire que Garret soit mort mais bon il y a peu de chance, à moins d’un retournement de situation, qu’il ait réchappé de cette blessure.

    J’aime

    1. Ton commentaire (que j’avais vu mais auquel j’ai oublié de répondre, désolé 😮 ) m’a rassuré sur Naya. Au moins, je ne suis pas le seul à avoir un peu la mémoire courte :’)
      GWYNN ❤

      Je n'ai pas cru un seul instant à la mort de Garrett. Ils vont nous faire un rebondissement à base de sang de Plaguelings ou un truc comme ça pour justifier que sa blessure se résorbe d'un coup ! Quelque chose comme ça…

      J’aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.