The Outpost – S02E09

Épisode 9 – There Will be a Reckoning – 12/20
On continue dans la lignée de l’épisode précédent, avec des scènes aussi ridicules et des moments pas très crédibles. Même quand ce n’est pas trop mal écrit, c’est mal mis en scène, alors forcément la série en prend un coup. C’est dommage parce qu’il y a des sursauts de qualité dans certains rebondissements ou dans les relations de certains personnages – c’est ce qui me donne envie de rester ; mais l’ensemble est vraiment trop brouillon.

> Saison 2


Spoilers

209

Humans. You can save their baby and they still hate you.

J’ai plein de séries à voir aujourd’hui, mais je commence par celle-ci, parce que j’avais envie d’un truc pas trop prise de tête à commenter pour commencer. Et puis, j’ai pris l’habitude d’avoir quasi une semaine de décalage avec, et ce n’est pas bien, parce que si je laisse cette situation s’installer un peu trop, je vais encore me retrouver à finir la saison en décembre comme l’an dernier. Pour m’éviter ça, voilà, je me motive pour cet épisode. De toute manière, un épisode défile toujours vite avec cette série.

En tout cas, c’est sans regret que je recommence avec cet épisode qui m’a fait mourir de rire en moins d’une minute. En effet, Zed et Talon se baladent toujours en forêt et se retrouve à devoir sauver un bébé qui a été embarqué dans la gueule d’une des bêtes sauvages du coin. Non, ce n’est pas tellement ça qui m’a fait rire, mais plutôt la manière dont le bébé finit sain et sauf après avoir été balloté dans tous les sens et balancé au sol par la bête. Bébé Clark Kent, quoi.

C’est Zed qui le sauve à coups de flèches lancées sur la bestiole qui, un peu comme Tobin la semaine dernière mais de manière moins flagrante, se laisse abattre pour finir à ses pieds, morte. Zed ne récupère qu’une seule de ses flèches sur le cadavre, alors qu’il pourrait toutes les récupérer s’il était un peu logique, et finit surtout frustré de découvrir que les parents du bébé sont malgré tout plein de haine envers lui et ses oreilles pointues. Vraiment, j’ai ri. C’est tellement mal écrit tout ça, ou en tout cas mal mis en scène…

Cela mène aussi, inévitablement, à une scène où Zed interroge Talon sur le moment où elle s’est coupée les oreilles. Ils se font ça à la lueur de leur feu de camp, et franchement, on a peine à croire qu’ils soient des parias en danger dans un monde hostile. Eux, ils préfèrent se toucher les oreilles que d’imaginer qu’on puisse les prendre en embuscade. Se toucher les oreilles, et pas que, parce que Zed explique tranquillement à Talon qu’il existe un lien entre blackbloods.

Il ne faut pas longtemps pour que ça vire au porno entre eux. Et au petit matin, c’est sans surprise qu’ils sont effectivement pris en embuscade par les villageois du coin, qui ont repéré Zed en voyant ses oreilles et sont terrifiés par lui.

Le réveil est donc mouvementé pour nos amants puisque Zed est à peine réveillé qu’il remarque qu’ils sont deux contre dix. Jamais vu quelqu’un compter si vite. Sans surprise toujours, ils s’en sortent et continuent leur promenade. Le problème, c’est que j’ai décroché de leur intrigue il y a deux épisodes, quand bien même je trouve qu’ils forment quasiment le meilleur couple de la série (avec Gwyn/Garret). Au moins, ils ne sont pas ensemble juste parce que les scénaristes trouvent ça cool, il y a une logique derrière, pas comme Garret/Talon ou Janzo/Naya, par exemple.

Bon, en tout cas, ils retrouvent un cimetière improvisé dans la forêt et parviennent à réunir avec le collier une autre partie de l’artefact. Aussitôt, celui-ci réagit et émet une lumière bleue, même si on ne sait pas ce qu’il en est – et eux non plus.

Pendant ce temps à l’Outpost, Gwynn doit gérer les conséquences de son « enlèvement » par Garret : tout le monde s’en fout pas mal, sauf le cousin de Tobin qui est un peu frustré de ne pas avoir reçu les terres qu’on lui avait promises. Comme le mariage est reporté, malgré l’amour que Tobin porte toujours à Gwynn, Milus, le cousin décide d’entrer en guerre contre Tobin et d’aller récupérer ses terres. Cela veut aussi dire que les espoirs de paix négociées avec le Prime Order tombent un peu à l’eau.

Tobin n’est quand même pas inquiet à l’idée que Milus veuille s’en prendre à ses terres, persuadé que celles-ci sont bien défendues. Mouais. Le truc, c’est que Milus n’a pas tellement l’intention de s’attaquer aux terres qu’il veut récupérer : c’est bien plus intéressant de s’en prendre à l’Outpost. Bizarrement, cela n’inquiète pas trop Gwynn qui continue de se penser supérieure à toute attaque venant de l’extérieur.

Comme Tobin se propose de jouer les négociateurs, elle l’envoie parler à Milus, sous la surveillance d’Elinor, évidemment. Ce n’est pas la meilleure des idées parce qu’Elinor n’est vraiment pas la meilleure diplomate de la série. Elle s’énerve donc contre Milus plutôt que de dialoguer et se fait rapidement exclure de la négociation qui finit entre cousins. Bon, ce n’est pas si grave : perso, je n’ai aucun doute en la fidélité de Tobin et Elinor, elle, en profite pour reprendre son trafic de Colipsum avec un de ses hommes, sous les ordres de Milus.

Ce dernier propose un marché à son cousin : il lui donne le trône de son père s’il accepte de livrer Gwynn… Quand il retourne à l’Outpost, Tobin ne dit rien de ce marché, mais explique à Gwynn que Milus organise tout simplement un blocus de l’Outpost, de manière à les affamer. La réaction de Gwynn ? Essayer d’envoyer des oiseaux pour prévenir les hommes de Tobin de la situation. L’idée est maligne, mais la réalisation extrêmement mauvaise : elle fait envoyer tous les oiseaux, un par un, les uns à la suite des autres ; les regardant tous se faire abattre par des archers.

Putain, mais ils vont nous faire le coup des flèches toute la saison ? Ils auraient pu attendre la nuit, former une diversion, envoyer tous les oiseaux en même temps pour qu’un passe au travers des flèches… mais non, ils les envoient un à un à l’abattoir. C’est débile. Après ça, Gwynn admet qu’elle est stupide de s’être enfuie du mariage (s’il n’y avait que ça) et réaffirme sa confiance en Tobin, à qui elle demande toutefois ce que Milus a promis en échange de sa trahison. Comme quoi, elle a parfois des sursauts de bon sens ! Il faut les chercher, mais ça existe.

En parallèle, Janzo s’occupe toujours (bien mal) de Garret. Une fois endormi, Janzo se fait donc attaquer par le garde du Prime Order qui aurait pu libérer Garret sans problème, mais préfère s’attaquer à celui-ci. Cette fois, c’est donc avec surprise que ce garde qui a réussi à rapidement s’infiltrer dans l’Outpost se fait assommer comme un bleu par Janzo et Munt.

Il est aussitôt interrogé par Elinor, qui n’en tire franchement pas grand-chose mais en profite pour demander à Munt d’espionner sa tante Gertie, pour savoir ce qu’elle veut réellement. Tout cela est bien mauvais, mais bon, c’est toujours moins pire que l’épisode précédent je trouve. Et puis, j’ai aimé voir Janzo être blessé de découvrir que Garret n’a pas du tout eu envie de l’aider, préférant espérer être libéré. Comme c’est bizarre.

Après tout ça, Gwynn débarque donc pour interroger elle-même Garret qui continue de jouer son rôle : bien que lobotomisé, il peut faire croire à Gwynn qu’il est de nouveau de son côté pour mieux l’étrangler. C’est gros, mais les gardes sont vraiment inutiles, Janzo a raison. Personne ne rappelle à la reine le danger, ce qui fait qu’elle finit par envisager de tuer Garret s’il n’y a aucun moyen de le guérir. Ce fut rapide.

Garret, lu, profite d’une nuit supplémentaire avec un garde endormi pour se foutre à moitié à poil (ah ça faisait longtemps, ça devenait inquiétant pour les audiences) afin de faire venir à lui de quoi se libérer. Pas de bol pour lui, il est surpris par Janzo qui l’arrête bien vite et finit par découvrir que Garret voulait juste récupérer son médicament.

Son médicament ? Des racines de Nyassa, une plante qui aide à dormir, apaiser la douleur et… plier les esprits récalcitrants pour leur faire croire un peu ce qu’on veut. Franchement, Janzo trouve trop rapidement ce qui est arrivé à Garret à mon goût, ou trop lentement si on part du principe qu’il connaissait déjà cette racine et n’y a pas pensé avant de la goûter.

Dans tout ça, Garret réussit tout de même à s’enfuir en s’en prenant au garde de la même manière qu’il s’en est pris à Gwynn plus tôt. Vraiment, tous les gardes de l’Outpost sont des boulets. À ce stade-là, je n’ai plus d’autres explications…

> Saison 2

2 commentaires sur « The Outpost – S02E09 »

  1. Ils sont vraiment toujours aussi cons dans cette série. Garett arrive presque à s’évader à cause du garde endormi, tu crois qu’ils mettraient un autre garde ou du moins deux ou 3 gardes pour le surveiller, non, ils laissent le même garde endormi et évidemment Garett s’évade ! J’en ai ri tellement c’était nul ! Et je pensais qu’il ne restait plus qu’un épisode (l’an dernier il y en avait eu 10) et en fait non, apparemment il y a 13 épisodes et je n’ai même plus de repassage à faire pour faire passer la potion ! :/

    J’aime

    1. Mdrrr c’est vrai qu’en plus, c’est le même garde endormi. C’est du grand n’importe quoi cet Outpost, je ne comprends pas comment Gwynn peut encore avoir la moindre crédibilité comme reine !

      Ah ben j’avais oublié qu’il y en avait eu que 10, j’échappe à cette déception au moins ! :’)

      J’aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.