Zoey’s Extraordinary Playlist – S01E03

Épisode 3 – Zoey’s Extraordinary Boss – 15/20
J’ai moins accroché à cet épisode, pour plusieurs raisons : les chansons étaient moins entraînantes, déjà, le développement de certains personnages était trop rapide et peu convaincant et le tout est clairement sauvé par un bon humour, qui du coup contraste certains des moments tristes de manière déroutante… Ca reste une bonne série, mais ça m’a moins embarqué. Il fallait bien un épisode comme ça.

> Saison 1


Spoilers

103.jpg

Oh gotta do, so much work to do, tada, oh, table.

C’est une série musicale, les rumeurs annoncent donc déjà son annulation, mais moi, j’ai vraiment beaucoup aimé les deux premiers épisodes, alors j’irai au bout et je vais me mettre à prier pour un renouvellement surprise sur une plateforme saugrenue, du genre Yahoo ayant sauvé Community le jour de la fin du contrat des acteurs. Je m’égare déjà, oui.

En même temps, les scénaristes aussi s’égarent je pense, parce que cet épisode se concentre donc sur la boss de Zoey, ce que je trouve un peu dommage parce que ce n’est pas un personnage auquel on est vraiment attaché. Ils feraient mieux de commencer par les personnages qu’on aime bien tant qu’à faire. Bon, en même temps, elle est cool la boss, je l’aime bien quand même, c’est juste que ce n’est pas elle que j’ai envie de découvrir le plus.

Quoiqu’il en soit, l’épisode nous la vend bien, avec une scène qui a dû éclater les acteurs, surtout quand elle chante dans l’ascenseur. Que je raconte mal : nos héros finissent donc de travailler à minuit, avec une boss qui chante à Zoey Satisfaction ; à son grand désespoir. C’était pourtant sacrément drôle et ça nous annonce bien la couleur.

Finir à minuit ? Ce n’est pas ça qui arrête Zoey, Simon, Max et sa nouvelle copine la serveuse. Ouais, on est sur un double rencard chelou puisque Zoey et Simon ne sont pas en couple et qu’ils se retrouvent tous les quatre dans une boîte de nuit… C’est n’importe quoi. Au moins, ça permet de développer la relation Mo/Zoey avec Zoey lui racontant ce qu’il en est de sa boss.

Le lendemain, Zoey essaie donc de comprendre mieux ce qui pousse sa patronne à être si désabusée par sa vie au point de chanter cette chanson. Quand elle comprend que ça ne concerne pas le boulot, mais la vie privée de celle-ci, et plus particulièrement son mariage, Zoey botte en touche. Ce n’est pas si simple pourtant : l’univers ne la laisse pas tranquille et la poursuit avec la même chanson, jusqu’au parc où elle a rendez-vous avec Mo.

Par conséquent, Zoey décide de parler plus longuement avec Joan, sa boss, et a droit tout l’historique de sa vie amoureuse. Heureusement, les scénaristes nous font la joie de nous épargner ça… mais de nous passer directement au lendemain où Joan est de nouveau développée : Zoey devient sa seule amie, donc sa meilleure amie, qui la suit partout, y compris en réunion avec son mari, Charlie, qui est introduit en chanson, évidemment. Et l’introduction n’est pas du tout dans l’excès, avec la chanson Jesus Superstar et un Charlie qui est à la tête d’une autre société très réputée.

Cette pauvre Zoey se retrouve donc entre eux bien malgré elle parce que Joan la force à venir déjeuner avec eux et lui demande clairement son avis sur son mariage. Ca pue rien que sur le papier, mais c’est encore pire pour Zoey qui comprend qu’elle va se retrouver à devoir gérer un événement auquel Charlie devait venir pour présenter la montre. Or, Charlie est une star qui était un peu la clé de voûte de l’événement. Cela mène à la meilleure chanson de l’épisode – de la série ? – où Simon se met à péter un câble au bureau. C’était hilarant, plus encore que Joan, et la transition entre la chanson et la réalité est excellente, parce qu’évidemment, il ne dit pas non à Zoey quand il faut remplacer Charlie, il dit oui.

Finalement, Max est celui qui va sauver la situation avec une relation familiale super connue, mais… c’est inutile car Joan annonce que Charlie est de retour sur l’événement au même moment. Pauvre Max, je n’ai pas trop compris le but de cette blague, mais bon. On enchaîne rapidement avec le retour de Mo qui, pour la première fois, se retrouve à jouer avec d’autres personnes que Zoey : elle rencontre Simon, concrètement pour la deuxième fois, mais la première fois à l’écran. Admettons. Elle est là parce qu’elle est DJ de l’événement.

Bien sûr, Joan est de retour au travail pour annoncer l’arrivée de Charlie, mais elle est surtout de retour dans le rôle qu’on lui connaît : celui de la patronne de mauvaise humeur qui hurle à tout bout de champ des atrocités à son personnel. Cela ne l’empêche pas d’avoir un cœur tout sensible bien caché juste en-dessous la surface… mais j’ai eu du mal à accrocher.

Il était en tout cas excellent de voir Joan reprendre son pouvoir sur son mari en le larguant alors qu’il abusait émotionnellement d’elle une nouvelle fois. C’est clairement l’histoire de leur couple : c’était un connard qui lui faisait du chantage et la faisait culpabiliser pour tout. Elle décide donc de se séparer de lui au pire moment possible pour elle, mais grâce aux conseils de Zoey, elle se relève et nous chante Roar de Katy Perry. L’actrice n’a pas la voix de Katy Perry en revanche, ou alors elle manque juste d’autotune, allez savoir. C’était en tout cas une belle scène de prise de pouvoir.

La fin d’épisode voit en tout cas Zoey demander à Simon de danser avec lui, ce qui nous fait changer d’avis Mo à nouveau. Ah oui, j’oubliais : Mo passe son épisode à hésiter à savoir si Zoey doit finir avec Max ou Simon. Le problème, c’est que j’ai toujours du mal à voir en quoi Simon peut être une bonne idée pour Zoey, même si les scénaristes font tout leur possible pour ça. Je passe un peu à côté d’une partie de l’épisode, du coup…

Du côté familial pour Zoey, il est temps pour le père d’enfin progresser et de se débarrasser de son buzzeur pour avoir plutôt un clavier avec lequel écrire. Apparemment, il a fallu les talents de codeuse de Zoey pour ça, et toute la famille (y compris la belle-sœur qu’on n’avait jamais vue avant ??) est bien déçue de découvrir que le premier mot du père est… Citronnade.

Oh, j’ai directement pensé qu’on se dirigeait vers un proverbe sur les citrons qui permettent de faire une citronnade, à la This is us, mais les personnages ne sont pas habitués aux séries, apparemment, et les scénaristes n’ont pas osé malheureusement. Du coup, comme dans les deux premiers épisodes, on a droit à un épisode où la mère est très peu satisfaite de sa vie à cause de son mari qui en a marre de la voir être la parfaite maîtresse de maison… et Zoey fait tout ce qu’elle peut pour sauver leur mariage.

C’est fou, parce que Zoey les voit comme un couple heureux et parfaitement sain, mais ça fait trois épisodes qu’ils enchaînent les problèmes, quand même. Et bien sûr, ça finit en chanson. Cette fois, c’est enfin à la mère de s’y mettre et de nous chanter une petite balade de désespoir où elle déclare vouloir recommencer à vivre. Bonjour la dépression pour sa fille qui ne peut pas faire grand-chose.

Enfin, elle peut toutefois se rendre le lendemain matin chez son frère pour lui parler de son « sentiment » que sa mère n’est pas si heureuse que ça. Il n’y croit pas du tout, mais décide d’aller faire les courses avec sa mère pour mieux découvrir qu’elle est prête à péter un câble pour rien – ou en l’occurrence pour acheter de la citronnade. Le pétage de câble en question était hilarant, mais le développement est super triste, franchement. Et par rapport aux épisodes précédents, la conclusion de cette intrigue peine à être vraiment touchante : les enfants parlent du problème à leur mère qui accepte finalement de les laisser l’aider quand son mari lui dit qu’elle est géniale et qu’elle doit les laisser faire. C’était touchant, oui, vraiment, mais pas assez par rapport aux émotions transmises habituellement par la série. Et puis, ça manquait d’un gros moment de révélation ou de changement de situation, je trouve.

Bon, et dans les infos pas si utiles que ça, les pronoms utilisés pour Mo dans la série sont masculins, sinon.

> Saison 1

8 commentaires sur « Zoey’s Extraordinary Playlist – S01E03 »

  1. Alors la semaine dernière, quand tu disais que tu ne savais pas trop si Mo était masculin ou féminin, pour moi, c’était évidemment une femme et, à vrai dire, je ne m’étais même pas posé la question avant ! 😀 Alors j’ai bien rigolé quand Zoey a dit que c’était un « He », j’étais là « whaat? » Mais après c’est plus ou moins évident et une fois qu’on sait, on s’en fiche. Bon l’épisode était très sympa, j’ai bien aimé voir Lauren Graham chanter (même si elle est n’est pas hyper douée). Et pour les rumeurs d’annulations, bien sûr qu’elle sera annulée vu ses audiences et si Community avait été sauvée c’est parce qu’elle avait plusieurs saisons dans sa besace et une grande notoriété, ce n’est pas le cas de Zoey, malheureusement. L’essentiel est qu’ils diffusent les 10 ou 13 épisodes.

    J'aime

    1. On s’en fiche royalement, ouais, mais c’est parce que j’ai reconnu l’acteur que je me suis posé la question comme dans glee c’était toute une histoire 😂
      Oui la qualité de chant, c’était pas forcément ça mais je trouve que c’est plus sympa comme ça du coup !
      L’essentiel est qu’ils proposent une fin 😭

      J'aime

  2. Moi, j’ai bien aimé qu’on s’intéresse à la boss, pour la sortir de ce stéréotype de manageuse frustrée qui aboie comme un rottweiller ^^ Et je suis contente qu’à a fin de l’épisode, elle ne refasse pas un pas en arrière en éloignant Zoey pour revenir aux mêmes relations de travail assez compliquées. J’ai bien ri à l’introduction du mari, j’ai adoré quand j’ai vu quel acteur l’interprétait puis après j’étais un peu déçue qu’il soit un si gros con ^^
    Pour les camps selon Mo, je suis vraiment pour Max, je ne comprends pas moi non plus pourquoi Simon serait bien pour Zoey pour le moment, il est sympathique mais je l’apprécie sans plus.
    Pour la mère, ce qui m’a choqué c’est le comportement de la nana qui dévalise le rayon de citronnade. Le pétage de plomb était pas mal attendu.

    J'aime

    1. J’ai eu du mal sur cette épisode avec Joan, mais finalement tu as raison et je suis content de l’évolution que ça apporte au perso/à la série !
      J’étais plutôt Simon moi, mais ça ne s’explique pas.
      Quant à la citronnade, ben je vois pas ce qu’il y a de choquant à vouloir acheter plusieurs bouteilles honnêtement. Elle ne connaît pas la situation de la mère qui lui pète un scandale alors que bon, on sait pas, pour ce qu’on en sait, elle a besoin de la citronnade pour son mariage par exemple 🤷🏻‍♂️

      J'aime

      1. C’était pour une soirée Beyonce apparemment 😄 Non mais au lieu d’être aussi vache dès le début, lui proposer de lui laisser une bouteille, ça aurait pu être pas mal

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.