Grey’s Anatomy – S16E16

Épisode 16 – Leave a Light On – 19/20
Je suis tellement triste. Et énervé. Et satisfait. Comment voulez-vous que je note ça ? Seriously ? J’imagine que c’est parfait et qu’ils ne pouvaient pas faire mieux que ça après seize ans. Quant à moi, cette série m’a brisé le cœur tellement de fois, on n’est plus à ça près, j’imagine. Mais je refuse d’y mettre 20, parce que ça m’a énervé, même si je m’y attendais, et que je n’ai pas assez de recul pour voir la qualité de l’épisode, aussi bien écrit soit-il. Et il l’est. Raah mais pourquoi j’ai un blog de critiques ? C’est impossible, là.

> Saison 16


Spoilers

1616.jpg

The one perfect thing is not in Seattle. Not anymore.

Vraiment ? Repartir en saison 1 par le pilot ? Les scénaristes sont tellement dans l’abus, là. Et je suis aussi un peu énervé. J’en reparlerai dans un autre article, c’est sûr et certain.

Le montage de début voit tous les docteurs recevoir une lettre qui a des effets bien différents : Richard s’énerve. Jo est détruite, mais fait comme si de rien n’était face à son meilleur ami, Miranda est surprise, Meredith se précipite dessus. Il s’agit d’une lettre envoyée par Karev, bien sûr, et il écrit sacrément mal. Heureusement que tout ça se fait sur Shiny Happy People, ça aide à faire passer la pilule.

L’épisode décide de se consacrer au personnage d’Alex en nous ressortant des scènes de toute la série alors que les personnages lisent leur lettre – Meredith, Richard, Bailey, Jo. Au moins, ça simplifie la critique, mais par contre, je ne m’attendais pas du tout à ça comme épisode. Ils ont eu l’acteur pour lire à voix haute les lettres, mais c’est à peu près tout. Les flashbacks sont géniaux et il y a tout ce qu’il faut pour pleurer.

On commence donc par Meredith et c’est hallucinant à quel point cette relation amicale est énorme. En seize ans, ils ont eu le temps de partager tellement de scènes. Alex était devenu la personne de Meredith, et la série se fait plaisir à nous le rappeler et à nous montrer à quel point cette relation est génialissime. Cet épisode est à voir pour tous les fans, honnêtement.

Une fois qu’on a fait le point larmes pour les flashbacks, il est temps d’en arriver à la raison du départ d’Alex. D’un côté, c’est exactement la seule raison valable que les scénaristes pouvaient envisager. De l’autre, c’est tellement gros que ça a du mal à passer, et je suppose que je ne vais pas être le seul. Le tout Twitter en a parlé toute la journée pendant que je fermais les yeux en espérant ne pas être spoilé. Ca a grosso modo fonctionné pour moi, mais voilà, il va falloir que je rentre dans la bataille maintenant. Bon, avant ça, la critique !

Alex avoue donc à Mer qu’il est avec Izzie. Mais le foutage de gueule. Ils nous refont une Arizona qui s’est barrée rejoindre Callie après plusieurs années. Au fond, je ne m’attendais pas à autre chose comme conclusion pour le personnage, je ne me suis jamais tout à fait attendu à autre chose, mais qu’est-ce que c’était odieux de nous ramener Izzie comme ça. Ainsi donc, Izzie a répondu à l’appel d’Alex pour sauver le job de Meredith. Ce n’est pas rien ça : sans Meredith qui fait de la merde, on aurait toujours Alex/Jo dans la série.

Oh, bien sûr quelques images suffisent à nous faire recraquer pour le couple Izzie/Alex. Ils ont toujours été un ship que j’adorais, avant même que j’emploie le mot ship. Sérieusement, des images des seize dernières années, c’était horrible pour nous parce que ça tiraille complètement. C’est efficace en plus de voir des images du passé pour illustrer la lettre d’Alex, pour revoir tous les personnages qu’on adorait et qui ont quitté la série. Tant qu’à faire, j’aurais même aimé avoir un peu d’Addison. Après tout, c’était une ex d’Alex elle aussi, non ? Mais bon, je comprends pourquoi ça n’a pas été le cas.

Il fallait se consacrer à Izzie, Izzie qui est toujours aussi géniale maintenant qu’elle n’a plus le cancer. Quand je pense que j’étais énervé qu’Alex ne la cite pas pendant que Meredith était jugée par l’ordre des médecins ! En fait, il a repris contact avec elle et s’est rendu compte qu’elle était toujours égale à elle-même, comme dans son souvenir, joyeuse et… avec des enfants.

Evidemment qu’Izzie a des enfants, évidemment que ce sont des jumeaux et évidemment qu’ils sont d’Alex. Mais quel foutage de gueule ! C’était la soirée des mamans connasses sur ABC ? C’est quoi le délire ? Putain. Comment ne pas s’énerver ? J’ai toujours espéré un retour d’Izzie avec des enfants d’Alex… mais pas comme ça ! Pas pour faire partir Alex ! Sérieusement ? Et en plus en nous remettant des scènes de la saison 5 avec Alex flippé du fait qu’ils ne pourront pas avoir d’enfants ???? Je suis tellement énervé que j’en oublie qu’on m’avait spoilé le coup des lettres.

Les jumeaux s’appellent Elie et Alexis, ils sont super mignons, veulent devenir docteurs, jouent dans le Kansas et apprennent à cuisiner comme leur mère. Et Alex est totalement amoureux d’Izzie qu’il appelle un miracle et plutôt que d’être énervé après elle, il préfère dire qu’il est reconnaissant d’avoir des enfants. Non mais oh, t’aurais pu en avoir cinq des gamins avec Jo si t’avais bougé ton cul un peu plus tôt !

Chapeau à Ellen Pompeo pour le jeu d’actrice qui n’a pas dû être simple et qui passe plutôt bien à l’écran. Remarquez, il suffisait de la filmer en train de lire le script. Un épisode en voix off, c’est audacieux, mais ça passe bien. Et la lettre pour Meredith termine par la conclusion logique : il se dégage de son rôle de Personne de Meredith, lui expliquant qu’il ne veut pas la voir venir le forcer à abandonner cette vie, mais plutôt qu’il préfère la revoir heureuse pour lui.

Meredith a toujours été sa propre personne. Evidemment. Et elle est assez forte pour ne pas avoir besoin d’Alex et briller d’elle-même. Alors, oui, d’accord c’est sûr, mais non. Les scénaristes tirent un autre trait sur seize ans de la série. C’est ce que j’appelle de l’abus… Même si ça ne pouvait pas être autre chose.

On enchaîne avec la lettre de Jo et je ne m’y attendais pas. Pour moi, les scénaristes allaient forcément la garder pour la fin. Ce placement était toutefois une bonne idée : prendre par surprise, ça donnait envie de pleurer. Vraiment. Mais je n’ai pas pleuré de l’épisode. Cœur de pierre. Je pense que si je n’avais pas été au courant du départ de l’acteur, ça aurait été horrible. Là de savoir ce qu’il en était, de savoir qu’on avait la voix-off d’Alex pour nous accompagner, d’imaginer la suite pour les personnages, de n’avoir que des flashbacks… ça m’a aidé, je crois. Et puis, je ne sais pas, Alex ne méritait plus mes larmes, là, si ?

Autant les flashbacks d’Izzie et d’Alex étaient mignons, autant voir Alex et Jo tout au long des sept dernières saisons, c’était atroce. Je les aimais tellement aussi ensemble ! Et ils étaient parfaits comme ça… mais oui, le désir d’enfant d’Alex a toujours été là. Il est odieux de revenir à la raison des retrouvailles d’Izzie et d’Alex d’ailleurs, Jo était là pour soutenir Alex pendant qu’il parlait des anciens collègues de Meredith.

Et puis, Alex abandonne Jo au moment où elle est prête à avoir des enfants. Au moment où elle kidnappe un enfant. Et il le fait pour ses propres jumeaux de cinq ans ? Seriously ?? Des jumeaux qu’on voit, certes, mais sans les parents. Je crois que ça serait mieux passé si on avait eu ne serait-ce qu’un plan de dix secondes pour les revoir ensemble, Alex et Izzie.

1616-2.jpg
Ils sont magnifiques ces jumeaux à la vie parfaite, mais Izzie et Alex dans le même lit comme ça… aaaah !

Quant à Jo, admirons sa patience ! Jamais de la vie je n’aurais la patience de lire tout ça sans péter un câble. Par lettre ? Il a beau se dire couard, moi j’utilise plutôt le mot connard – c’est presque pareil. Ca mérite au moins un coup de fil s’il est sûr de lui et de sa nouvelle vie. Et le coup des enfants avec un couple de figurants dont on ne voit pas le visage… VRAIMENT ? SERIOUSLY ? Autant ne pas nous les montrer – même s’ils sont mignons ! Je le savais que c’était une mauvaise idée de la part d’Alex de lui dire d’utiliser ce qu’ils avaient congelé pendant son cancer, là.

La vie de Jo est tellement atroce. Parce que oui, autant on se concentre sur la vie d’Alex dans l’épisode, autant celle de Jo est aussi au cœur de mes préoccupations – et de celle des scénaristes. Il faut fermer une part importante du personnage – sa relation avec Alex, ça doit être 70 à 80% du personnage dans la série. Bon, j’exagère, elle a eu Steph aussi à un moment, et Mer, et vite fait Ben, et elle a Link désormais, mais bon…

Elle n’a plus rien, Jo. Alors, forcément, Alex décide de tout donner à Jo, son appartement, leur vie en commun… mais aussi ses parts de l’hôpital. PARDON ? Et les scénaristes qui nous font un dialogue Alex/Jo à partir des scènes du passé. C’est odieux. ODIEUX. Je suis tellement triste pour Jo. Elle mérite vraiment mieux. Vraiment, vraiment mieux. Et Alex le sait, mais il le fait quand même. C’est très Alex après tout. Jo avec des parts de l’hôpital… ça promet. Et on s’arrête là. Seriously ?

On passe alors à Bailey et félicitations aux scénaristes qui ont réussi à me faire rire avec des flashbacks des conneries de Karev. C’est aussi fou à quel point en seize ans Alex et Bailey ont eu plein de scènes entre eux. Et la relation est sympa : j’ai adoré la réaction de Bailey quand il était question des noms des enfants, mais j’ai beaucoup ri surtout. Evidemment qu’elle détestait Alex, évidemment qu’elle le harcelait en tant qu’étudiant, évidemment qu’elle était une professeure parfaite pour lui.

La lettre est super courte, mais elle fait le taf comme il faut : Alex dit au revoir à sa prof, à la chef de l’hôpital et les flashbacks nous ramènent tous les personnages qui nous manquent.

Quant à Bailey, la pauvre voit son fils et Joey partir pendant qu’elle lit. Elle aurait pourtant tellement besoin d’un câlin ! Et les scènes Izzie/Bailey ! Izzie ! Seriously ? Et le « I love you, Dr Bailey » m’a limite fait plus craquer que tout le reste. Pardon, j’avoue, j’ai décroché de la critique, mais comment voulez-vous ? C’est impossible de critiquer cet épisode de manière rationnelle comme je le fais habituellement.

Et on termine enfin par Richard, la partie qui m’intéressait le moins. C’est le personnage que j’aime le moins et forcément, c’est aussi celui qui a déchiré sa lettre. Il a eu la réaction qu’aurait dû avoir Jo, à mon goût. Bien évidemment, on suit donc Richard aux alcooliques anonymes en train de s’énerver de voir son travail résumé à une lettre d’un ancien étudiant qui l’a dévasté.

Par contre, les flashbacks m’ont fait un peu peur dès le départ : j’ai eu l’impression que la série nous préparait aussi le départ de Richard. Il est temps que le médecin parte à la retraite, et on le sait depuis l’an dernier. Sa relation avec Karev, en plus, est beaucoup plus amicale que celle que Bailey avait avec lui.in

La place de Richard en fin d’épisode ? Elle est plutôt logique, finalement. Elle permet de nous montrer assez simplement ce qu’il en est : il faut passer de la haine à l’acceptation, et au bonheur pour le personnage. Ce n’est pas si évident toutefois et nous le rappeler avec Bailey qui s’énerve est une bonne chose. En plus, Bailey a été tellement insupportable cette saison, ça aide de la voir tirer les conclusions qui s’imposent de ça et de les partager avec Ben. Par contre, quel intérêt de nous parler de Joey et de les voir l’adopter ? On en a rien à foutre de leur couple ! Et Ben qui ne s’inquiète pas outre mesure pour Jo alors qu’ils avaient une super relation ? Pour moi, ce n’est pas cette scène où il est question de Bailey et Ben adoptant Joey en parlant de leur relation la fin de l’épisode, voilà, c’est dit.

La fin d’épisode ? Ce putain de flashback où Jo conseillait à Alex d’appeler Izzie et qu’il lui disait qu’il n’y avait pas besoin de le faire. Cette scène m’avait tellement énervé à l’époque ! C’est terrible de la revoir. Ce regard de Jo pour Alex… c’était un bel amour que partageait ces personnages. Bien sûr, ça nous rappelle aussi qu’Alex a toujours été amoureux d’Izzie, mais tout de même, il ne faut pas abuser.

On passe de ça à Alex et Izzie. Bien joué les flashbacks sur cette relation. Eh, ça fait dix ans qu’ils sont séparés, mais ces souvenirs sont tellement beaux. Ils sont tellement parfaits. Mais ce sont des souvenirs. Comment les scénaristes osent-ils nous mettre Jo à la poubelle comme ça ? Rah, je suis énervé, mais c’est un beau travail d’écriture, c’est sûr.

J’aurais aimé une scène entre Meredith et Jo pour tout terminer, pas Jo qui retourne au travail comme si de rien n’était. C’est beaucoup plus Jo, je le sais bien. Evidemment qu’elle va travailler. Quant à Meredith, elle s’occupe de Zola qui veut voir son oncle Alex et qui va devoir apprendre la vérité sans pouvoir dire au revoir à Alex. Comme nous. Parce qu’il n’y a pas de bons moyens de dire au revoir, apparemment. Tu parles d’une conclusion : il y en a des fans qui vont leur dire au revoir, je le sais bien. Pas moi. Mais voilà.

Alex change de vie et le fait en laissant simplement des lettres derrière lui. Il faut le faire quand même. Je trouve que c’est assez cohérent avec le personnage, et je reconnais que c’est une écriture magistrale que proposent les scénaristes. J’aimerais juste comprendre pourquoi l’acteur s’est barré. L’au revoir est réussi, à mon sens, même si ça me met les nerfs. Quel happy end pour Jo après tout ça ? En plus, la série ne continuera probablement pas quinze ans de plus pour lui permettre de trouver le bonheur qu’elle mérite. Les scénaristes n’ont pas intérêt à la mettre avec Lincoln, ça va m’énerver sinon. Mais que faire d’elle ? Elle n’est pas Cristina, le célibat ne lui ira pas au teint. Et elle est abandonnée par son mari, qui divorce sans même venir la revoir ? SERIOUSLY ?

Bref, s’il faut tout résumer, les scénaristes se débarrassent d’Alex en nous le remettant avec Izzie. Il existe une place bien particulière dans Grey’s Anatomy depuis DIX PUTAIN D’ANNÉES pour Izzie et pour ce couple qui se devait de finir ensemble, mais c’est frustrant parce que Jo était là et qu’elle avait réussi à se faire une place évidente au côté d’Alex. Je suis tellement triste. Et énervé. Et satisfait. Comment voulez-vous que je note ça ? Seriously ? J’imagine que c’est parfait et qu’ils ne pouvaient pas faire mieux que ça après seize ans. J’ai envie de revoir toute la série après cet épisode et ces flashbacks géniaux. Je les hais. Je les adore. Je ne sais plus trop quoi penser. Help. Parlons-en dans les commentaires. S’il vous plaît. Et désolé pour la critique hyper longue qui part dans tous les sens… mais vous savez pourquoi, je pense.

Voir aussi : L’article de Laura sur cet épisode – elle a fait bref, elle !

1616-3.jpg
Ils ont des jumeaux. L’adolescent en moi est vraiment heureux de cette conclusion. L’adulte beaucoup moins. Franchement… aaaaah. Je ne sais pas.

Au revoir, Alex.

Et maintenant, passons à l’Alzheimer de Meredith pour conclure la série avec des flashbacks et des hallucinations permettant des retours, parce qu’apparemment, les scénaristes veulent juste suivre toutes les fins que j’imaginais pour les personnages il y a quelques années.

> Saison 16

6 commentaires sur « Grey’s Anatomy – S16E16 »

  1. Ton article ❤️👏🏼😭
    Mais évidemment que c’est la fin idéale pour Alex ! Izzie quoi ❤️
    Je me sens moins seule avec mon envie de revoir la série.. et tout comme toi au final je les hais mais je les aime. Même si je m’en lasse j’ai bien vu que j’y tiens au fond.
    Jo..et Meredith ca sera pour le prochain épisode..mais je suis comme toi un peu septique sur l’avenir de Jo.
    Merci pour le lien vers mon article 😘

    J'aime

    1. Bon, ben on n’a plus qu’à se donner RDV pour recommencer la série ensemble mdr #adieuviesociale
      Oui, madame est lassée, mais madame pleure 45 minutes non stop, tout est dit 😛

      Pas de quoi pour le lien, quitte à le lire, autant faire de la pub !

      Aimé par 1 personne

  2. Bon et bien tout pareil!
    J’adore qu’Alex et Izzie finissent ensemble, ça a toujours été un de mes couples préféré et j’ai toujours adoré Izzie!
    Cette fin est logique, mais effectivement elle est tellement mal amenée pour le côté « Jo », franchement il lui a rabâché mille fois qu’il ne la laisserai pas tomber, qu’il était là et finalement c’est effectivement un connard!
    Moi qui ne la supportait pas à son arrivée et que finalement j’adore! (Un peu comme April mais de manière bien différente), ils vont nous la briser encore une fois, et j’espère qu’elle ne va pas se consoler sentimentalement avec Link car on a encore besoin d’une vraie et sincère amitié homme/femme sans que ça parte en amourette.

    J'aime

  3. Ton article résume tout… J’aime savoir Alex avec Izzie mais JO, PUTAIN… »SERIOUSLY? »
    Cet épisode a été réussi, la narration, les flash backs, les réactions face aux lettres, mais j’ai du mal à m’en remettre.

    Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.