Films vus – Semaine 8

Salut les cinéphiles !

Comme chaque mercredi, on se retrouve pour faire le point sur quelques films vus en 2020. Et le premier trimestre n’est pas terminé que je suis déjà sacrément bien parti pour réussir mon défi consistant à en voir une centaine cette année. J’approche tout tranquillement de la moitié aujourd’hui-même… mais bon, je vous en reparlerai en temps voulu, un mercredi bien sûr. Pour l’instant, j’en suis à peine à un quart dans les films évoqués avec vous. Et il faut bien que je continue ma liste !

Semaine 8

Résultat de recherche d'images pour "lilting"

Lilting

Je ne me souviens plus exactement comment je me suis retrouvé devant ce film très sympathique découvert dans les fins fonds de Dailymotion, mais une chose est sûre, je ne regrette pas de l’avoir vu, parce qu’il était très sympathique. On y suit une poignée de personnages, mais ça en fait un drame d’autant plus poignant : une immigrée chinoise vivant en Angleterre et qui a perdu son fils récemment, le « meilleur ami » de son fils qui vient lui rendre visite à la maison de retraite avec une interprète, et un homme avec qui elle flirte… Voilà les quelques personnages que l’on va suivre.

Le film est très beau et possède des scènes bien juste, alternant l’anglais et le chinois. Bien sûr, vous aurez compris aux guillemets ci-dessus que le fils mort était en couple avec un homme et que sa mère ne le savait pas. Tout le film tourne donc autour de ce secret et des incompréhensions entre la mère et son gendre qu’elle ne parvient pas à identifier comme un gendre (à moins qu’elle ne sache ?), ce que les acteurs réussissent à transmettre dans leur performance de manière très efficace. Ils sont excellents.

La seule chose parfois un peu dérangeante dans ce film, c’est sa construction, avec des flashbacks et des rêves qui s’entremêlent parfois à la réalité, et une scène qui revient comme un refrain entêtant : la dernière conversation entre la mère et son fils. En même temps, l’idée est clairement de nous faire vivre le deuil des personnages, et ça fonctionne. Bon, il y a ça et le fait que je reste sur ma faim… mais c’est tout le problème des films.

Résultat de recherche d'images pour "walk the line"
Yep, je continue sur ma lancée Joaquin Phoenix

Walk the line

Un film avec des chansons, la biographie de Johnny Cash, un excellent casting… sur le papier, le film avait tout pour me plaire et c’était un bon choix de film à regarder le jour de mon anniversaire. En pratique, si j’ai bien accroché à certaines scènes et à l’univers musical de Johnny Cash, je n’ai pas tant aimé le film. Après avoir vu A Star is Born, il paraît sacrément redondant, car on est sur le même longueur d’onde. On suit un personnage que je trouve absolument détestable et que rien ne parvient jamais à parfaitement racheter.

De toute façon, le film est sorti bien avant le duo Bradley Cooper/Lady Gaga, et ça se voit à la tête de certains acteurs – et actrice, surtout. C’était sympathique, mais ce ne sera pas inoubliable. Dommage, il y avait tellement de potentiel !

Résultat de recherche d'images pour "Kidnap"

Kidnap

Du coup, il fallait enchaîner avec un film radicalement différent pour changer d’ambiance et améliorer la soirée de mon anniversaire. Mission réussie avec ce film en quasi huis-clos improbable et à l’action toujours vive. C’est bien simple, je l’ai commencé en tapotant des messages de remerciement sur mon portable (et sur Twitter, à vous, mes géniaux lecteurs !) et j’ai fini par lâcher totalement mon portable car j’étais happé dans l’histoire.

L’histoire ? Une mère qui lâche son fils des yeux quelques secondes dans un parc d’attraction se retrouve embarquée dans une course poursuite avec les kidnappeurs de son petit. C’est radical, stressant et hyper vitaminé comme film. On ne quitte jamais la mère et la bande-annonce, que j’avais vue oui, ne nous révèle rien de ce qui suit.

On ne va pas se mentir : le film repose sur de grosses ficelles et sur des événements assez improbables, avec des ravisseurs quand même bien débiles, si vous voulez mon avis. Et j’imagine que vous le voulez si vous êtes là. J’ai adoré malgré tout le film, parce qu’il est efficace dans sa montée d’adrénaline et que la mère est hyper touchante à déplacer des montagnes pour son fils. Bref, une bonne découverte !

Résultat de recherche d'images pour "stardust"

Stardust

Cela fait quelques années que je devais voir ce film considéré comme culte par pas mal de monde, et j’ai fini par m’y mettre, surtout qu’il y a Ben Barnes pendant quelques minutes. L’histoire est un peu un conte de fées à la sauce comédie romantique géniale et je regrette de ne pas l’avoir regardé à Noël où je cherchais ce type d’histoire : une étoile tombe du ciel et s’incarne sous forme humaine, un homme part à sa recherche pour conquérir sa belle (qui n’est que ça)… mais ne se doute pas qu’il se retrouve alors en concurrence avec un trio de sorcières voulant récupérer l’étoile pour avoir la jeunesse éternelle et les princes du royaume qui veulent récupérer le collier de leur père trouvé par l’étoile. Rien que ça.

Le casting est large, plein de noms hyper connus, l’histoire est très sympathique, avec des surprises et des détours aussi inutiles que sympathiques à suivre. Il n’est pas bien compliqué de comprendre le statut de film culte, donc, et si vous êtes passés à côté pendant tout ce temps, comme moi, je vous le conseille. En plus, c’est facile, il est sur Prime Vidéo si vous avez un compte Amazon, donc foncez !

Résultat de recherche d'images pour "stardust robert de niro"
Il y a même Robert de Niro, c’est dire !

On s’arrête là pour cette semaine : quatre films, c’est un bon ratio pour ces articles… Ca ne me fait même pas une semaine de films quand l’an dernier, ça représentait un mois. Oups !

4 commentaires sur « Films vus – Semaine 8 »

  1. On va finir par t’appeler « just one more film »!
    Tu m’as donné bien envie de regarder Stradust, je me le garde pour l’hiver prochain (ou bien cet été quand je serais en moque de magie de Noël).
    C’est marrant en lisant ton avis sur Kidnap j’ai l’impression qu’il a une dynamique que beaucoup de films avaient fin 90 début 2000, genre les films avec Jodie Foster (que j’adorais évidemment)..

    J'aime

  2. Oh la la, j’adore Walk the Line, je l’ai vu plusieurs fois et dès que j’entends Johnny Cash à la radio, j’ai envie de revoir le film. D’ailleurs dans mes souvenirs Facebook d’aujourd’hui, il y a ça : « 25 mars 2010, 09:46 ·
    – J’entends Johnny Cash chanter I walk the line à la radio et ça me donne envie de revoir le film ! » 😀

    J'aime

    1. Aha énorme la coïncidence ! Par contre, autant j’adore sa musique, autant le personnage de Johnny Cash… hum. Voilà, voilà. Du coup, le film, forcément, ce n’est pas exactement ce que j’adore !

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.