Les Bracelets rouges – S03E03

Épisode 3 – 17/20
La saison continue à explorer les pistes entamées la semaine dernière, et en développe même certaines autres que je ne m’attendais pas à voir. L’épisode est donc vraiment bon, même si j’en espérais sûrement un peu plus dans les émotions et même si certains personnages manquaient à l’appel. Après, ne nous mettre qu’un épisode par semaine et finir sur un cliffhanger pareil, chapeau bas à TF1 qui comprend enfin comment fonctionne une série !

> Saison 3


Spoilers

303

Je sais même pas pourquoi tu me parles de cheveux. Tout à l’heure, c’est pas que les cheveux que j’aurais au moins.

Avec ce discours de Macron, avec mon épisode de Westworld et avec mon gratin à préparer, j’ai encore commencé bien tard – et sans avoir mangé – cet épisode… d’où la diffusion tardive de cet article, désolé ! L’épisode 3 recommence sur de jolis plans de la plage et de la mer dans laquelle Thomas a voulu se suicider.

Finalement, il n’y arrive pas, passe la nuit sur la plage et rentre frigorifié chez lui. Pour une fois, on voit enfin un côté plus humain et aimant de son père, que Thomas n’est en revanche pas prêt à accueillir. Du coup, il vire son père de chez lui et, bizarrement, il le fait. Ce n’est vraiment pas un père idéal, non ?

Dans sa chambre, Roxane reçoit la visite de sa mère qui est au courant désormais de l’échec de sa fille à l’école photo. La conversation en vient vite au problème le plus évident : il faut que Roxane envisage l’avenir. À défaut d’avoir une idée, elle se débarrasse de sa mère en allant courir… et reçoit un texto de Mehdi avec l’adresse de Thomas.

On a enfin les retrouvailles qu’on attendait tant : Roxane se rend immédiatement chez son ex. Les retrouvailles sont un peu particulières quand même, avec un Thomas un peu agressif et une Roxane qui cherche à comprendre son silence envers ses amis. Les malentendus sont vite dissipés entre eux et un premier câlin arrive quand Roxane explique qu’elle ne va plus si bien et qu’elle n’est pas sûre que ses rendez-vous médicaux soient positifs.

Un truc positif, en revanche, ça va être les tests de Thomas pour savoir s’il a un cancer : Roxane repère bien vite une boule étrange sur l’aisselle de son ex. Elle le force aussitôt à appeler son père, proposant tout de même de rester avec lui pour l’appeler. Bref, le couple est aussi fort qu’avant et fait revenir le père à la maison, alors qu’il téléphonait à Aurore, la seule à savoir quoi dire et quoi faire dans sa vie apparemment.

Heureusement qu’il y a les femmes pour cette famille quand même ! En tout cas, aussitôt que le père est au courant, Thomas est bon pour retourner à l’hôpital. Le pauvre, tu m’étonnes que tout ça l’angoissait. En plus, il a le droit à un sermon du docteur de ne pas avoir prévenu immédiatement, de même que par son père, toujours aussi colérique. Il a une boule sous l’aisselle, et il est donc bon pour être hospitalisé une nouvelle fois pour des prélèvements. Sa seule demande ? Ne pas être dans la même chambre que Clément. Magnifique.

Le père a tout de même une demande bien particulière au médecin, lui : il signale l’état psychologique de son fils, qui est évidemment une dépression post-traumatique. Ce n’est pas facile tout ça. Inévitablement, pendant que le père parle de tout ça, Thomas retombe sur Clément… pas facile, vraiment pas facile.

Ben oui, parce que pendant ce temps, Clément reprend ses examens médicaux et sa chimio, tout habitué qu’il est… ce qui se fait avec les problèmes habituels, notamment le vomi. Mehdi continue de travailler à l’hôpital, ce qui est toujours aussi drôle et gênant à la fois. Drôle, parce que c’est Mehdi, gênant, parce qu’il fait la gaffe d’avouer à Clément qu’il a revu Thomas sans lui en parler, la veille. Ca fait beaucoup pour Clément qui peut heureusement compter sur Nour pour se confier sur ses problèmes.

De son côté, Nour est chauve elle aussi, et c’est difficile à vivre, notamment pour sa mère qui n’était pas au courant de sa décision et qui a du mal à le vivre, mettant la responsabilité sur Clément. Elle n’a pas tout compris la mère ; heureusement qu’il y a la grand-mère pour remonter un peu le moral des troupes. La grand-mère, et Clément, qui console Nour, forcée de lui révéler qu’elle a un cancer du sein, et non du poumon. La scène est vraiment sympathique et comme toujours, Clément trouve le moyen de la faire sourire, et nous avec. Qu’est-ce que j’adore ce personnage pour ça !

Malgré tout, l’angoisse reste palpable pour Nour qui prend sa douche de bétadine – une scène un peu poétique et toujours triste – et qui cherche quoi faire comme cérémonie d’adieu pour son sein. Elle trouve finalement la solution à quelques minutes de son opération : se faire toucher le sein par Clément. C’était aussi triste pour elle que marrant à voir. Les deux personnages se font des sourires gênés, mais la scène est toute mignonne quand même…

On enchaîne bien vite sur son opération – mais pas le choix d’aller vite dans une saison de six épisodes de toute manière. C’est pour ça que pendant l’opération de sa nouvelle amie, Clément retombe sur Thomas qui lui explique comme il peut son point de vue des choses. Le point de vue n’est vraiment pas facile à encaisser pour Clément, surtout quand Thomas exagère la situation et lui explique que tout va bien pour lui car il est traité comme un roi.

Oui, bon, pas étonnant que Clément en vienne aux mains et que Mehdi doive les séparer. Dure comme fin d’épisode. Thomas se retrouve à culpabiliser tout seul alors inévitablement Mehdi s’arrange pour remettre dans la même chambre Thomas et Clément, avec l’aide de Lucien.

En parallèle, Côme essaie toujours de retrouver la mémoire, avec l’aide de sa maman qui en fait un peu trop et l’étouffe. Le pauvre. Enfin, le pauvre, oui, mais il a de la chance d’avoir Nathalie qui en fait tant pour lui. Elle a organisé un jeu de société avec des photos pour le faire progresser. Le moindre progrès est source d’émerveillement pour Nathalie, mais de gêne pour Côme qui finit par demander à aller à l’hôpital.

C’est une belle idée, mais c’est aussi source de traumatisme quand il est question pour lui de retourner dans l’eau et de nager. Son corps peut encore nager, mais pas lui. Et le contact avec l’eau lui rappelle l’accident, le replongeant un peu dans le coma l’air de rien. Une fois à moitié évanoui, il retrouve bien entendu Iris qui lui demande de recontacter son amie, Olivia. Et allez, je le sentais bien que ce serait une amie. J’avais laissé le doute, la semaine dernière, dans ma critique, mais cette fois, on le sait.

En tout cas, Côme doit la recontacter et il demande alors de l’aide à Mehdi, dont le stage n’est pas si simple. Côme n’arrange pas la situation en lui demandant de voler le portable d’Iris pour lui. Qu’est-ce que j’adore le personnage de Mehdi, quand même ! Il finit par accepter de le faire, parce que c’est Côme et qu’on ne refuse rien à Côme.

Ainsi, quand il est surpris par une infirmière, il explique automatiquement que c’est pour Côme, avant d’être à cours d’argument bien vite pour se justifier de manière rationnelle. Il est aussitôt ramené à son supérieur hiérarchique hyper déçu de lui… mais aussi fan de Mehdi que nous. Il n’ose pas le virer, même si tout ce qu’il fait justifierait de le faire. Quant à Côme, il finit l’épisode en avouant à Nathalie qu’il lui a menti et n’a en fait pas fait le moindre progrès : il fait semblant de se souvenir pour qu’elle soit heureuse…

Contre toute attente, on retrouve encore Jessica qui a rendez-vous avec son grand frère désormais. C’est la première fois qu’on le voit, et il est un peu connard à être débordé par le travail. Malheureusement pour lui, il va falloir qu’il mette son travail de côté parce que, heureusement pour Jessica, il est compatible pour lui donner sa moelle épinière. Ca signifie un bon gros arrêt de travail d’une semaine pour lui, quand même, mais ça signifie aussi 80% de chance de s’en sortir pour Jessica. Top.

On sent que les relations entre frère et sœur sont compliqués dans cette famille : ils ne se sont pas vus depuis longtemps, il ne parle plus à son père et il est assez cassant avec sa sœur quand elle aborde le sujet. Voilà qui est fait. Bon, au moins, il lui donne sa moelle. Et elle a toujours une jolie poitrine, elle, pas comme Nour qui se réveille sans tumeur et avec un sein de moins, jalousant inévitablement Jessica.

L’épisode se termine sur une jolie scène entre Thomas et Clément recommençant à parler comme avant. C’est tellement chouette de les revoir comme ça ensemble.

C’est peut-être la dernière fois, en plus, parce que l’épisode finit par l’annonce terrible d’un des deux garçons n’ayant que 3% de chance de survie d’après deux avis médicaux à cause de métastases. Reste à savoir lequel des deux est concerné…

> Saison 3

2 commentaires sur « Les Bracelets rouges – S03E03 »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.