Zoey’s Extraordinary Playlist – S01E09

Épisode 9 – Zoey’s Extraordinary Silence – 17/20
C’est toujours aussi brillant, c’est fou. Chaque semaine, la série parvient à me bluffer en ne s’enfermant pas en permanence dans les mêmes schémas. Oui, on reste sur la même idée de base, mais les chansons permettent vraiment au personnage d’être développés et surtout de s’exprimer. La musique comme moyen d’expression : cet épisode prouve une nouvelle fois que c’est important et efficace. J’adore.

> Saison 1


Spoilers

111.jpg

You have a daughter. I am a daughter. Plus, I owe you.

On retrouve Zoey en pleine dépression dès le début de cet épisode : elle est chez Mo pour préparer son petit-déjeuner et se confier sur ses sentiments contradictoires sur Simon et Max. Ce n’est pas passionnant et elle finit par s’écrouler en partant de chez son voisin pour se rendre chez son père, après avoir révélé qu’elle n’est plus cassée, aussi : elle entend de nouveau les gens chanter.

Chez les parents de Zoey, on retrouve Maggie au milieu des plantes recevant la visite de sa belle-fille inquiète de voir que sa belle-mère ne dort plus dans un lit, mais dans une chaise au côté de son mari. J’ai eu du mal à trouver ça passionner, surtout que c’était juste dans le but de se mettre à parler de l’intimité dans un couple, avec une Emily finissant par… se confier sur sa vie sexuelle à sa belle-mère ? La série m’a perdu plus que jamais là. J’en ai vu des séries pétées sur les relations familiales, mais là, franchement, faut qu’on m’explique.

Encore qu’elle dise en riant avoir viré David du lit plusieurs fois dans la semaine, ça passait, mais se mettre à dire qu’ils n’ont pas fait l’amour depuis des mois et qu’elle ne sait pas comment s’y prendre, j’ai trouvé ça juste gênant. Tu ne parles pas de ça à la mère de l’homme en question, si ? Peut-être que je suis fermé d’esprit finalement !

En tout cas, Emily était super gênante dans cet épisode, puisqu’elle essaye ensuite de faire entendre ses désirs à son mari devant Zoey. Après la mère, la sœur, et la sœur a même le droit d’entendre les désirs sexuels de sa belle-sœur du coup, histoire d’ouvrir les yeux de son frère. Celui-ci n’est vraiment pas très malin : non seulement il n’avait rien vu, mais en plus, il n’est pas très diplomate dans sa manière de gérer le problème… qu’il avait lui aussi. La réconciliation est facile, au moins.

Quant à Emily, elle s’arrange ensuite pour aider sa belle-mère à dormir de nouveau auprès de son mari, ce qui était une idée vraiment sympathique pour conclure cet épisode et cette intrigue.

En parallèle, Zoey débarque chez ses parents et se sert de l’infirmier de son père pour soigner son doigt. Ce dernier a ensuite droit à un bisou magique du malade, mais ça fait plus de peine qu’autre chose à l’infirmier qui se met à entamer, pour Zoey uniquement, « Sound of silence », repris en duo avec Mitch. C’est étonnant comme début d’épisode tout ça.

En tout cas, Zoey comprend vite que l’infirmier a une fille aussi et son père finit, à sa manière, par lui demander de s’occuper de lui. Tout ça se fait sur le ton de la conversation, avec une fille à l’université qui ne parle plus à son père. Rien d’exceptionnel non plus, alors que « Sound of silence » apportait un univers de possibilités plus complexes.

Finalement, Abigail, la fille de l’infirmier, est une étudiante en informatique, ce qui tombe bien : elle est fan de la boîte de Zoey donc quand elle apprend que son père connaît quelqu’un qui y bosse, elle est très intéressée pour le revoir. Inévitablement. Zoey étant gentille, beaucoup trop, elle accepte de passer une partie de son week-end avec lui à l’université, du coup.

Sur place, elle découvre au dernier moment qu’Abigail est sourd-muette. C’est l’occasion d’excellentes scènes totalement inattendues : la fille veut partir en voyage au Kenya parce que ça ferait bien sur son CV – ce que Zoey lui dit d’ailleurs – mais le père, Howie, n’est pas d’accord. On enchaîne alors sur toute une chanson, oui, oui, une chanson complète, en langue des signes. Voilà un truc que je n’attendais pas du tout, mais qui est magnifique. Et je ne connaissais FIght Song, mais maintenant que je l’ai découverte, j’adore l’idée. Oh, petit bonus rigolo : dans les figurantes, on avait une actrice de The Walking Dead.

Bien sûr, Zoey invite finalement Abigail au travail pour l’aider et gérer en même temps sa relation avec Howie. C’était plutôt chouette d’avoir le collègue de Zoey pour venir en aide du côté de la traduction, et ça fonctionnait bien. Abigail se plaint donc de voir son père la traiter comme si son handicap était une faiblesse alors qu’elle a rencontré à l’université des gens qui voient ça comme une force. Il n’en faut pas beaucoup plus pour que Zoey fasse ce qu’elle fait toujours : elle parle à Howie pour le convaincre de laisser sa fille partir… et reprend au passage un peu mieux le contrôle de sa vie. Les deux se réconcilient et c’est super chouette.

Ce n’est qu’après l’introduction de ces intrigues que Zoey se rend enfin au travail et force est de constater que c’est la partie que je préfère dans la série. Oh, bien sûr, c’est un peu rendu plus complexe par la situation amoureuse de Zoey : Max et Simon lui parlent, OK, mais c’est plein de gêne et de rancœur. Max s’intéresse surtout au père de Zoey alors que Simon accepte de reparler à Zoey pour lui dire, grosso modo, qu’il vaut mieux qu’ils ne restent pas si proches que ça.

La réaction de Zoey a tout ça ? Elle décide de démonter son micro-onde pour le remonter, mais sans succès. Chacun ses méthodes pour se déstresser, j’imagine. Finalement, elle aurait mieux fait de parler directement à Mo : c’est beaucoup plus efficace pour déstresser et ça permet même à Mo d’avoir un tête à tête avec Simon. Les scénaristes gèrent bien leur coup : Mo est en couple avec un ami de la fiancée de Simon après tout.

Une fois la conversation avec Simon passée, Mo retrouve Zoey pour lui expliquer le dilemme et les difficultés de Simon à se décider… en poussant la chansonnette bien malgré lui, même s’il se rend compte aussitôt de ce qu’il fait. Finalement, Mo n’a pas de conseil à donner à Zoey, donc celle-ci se retrouve à devoir prendre son courage à deux mains pour expliquer à Simon qu’elle se refuse d’être la femme sur le côté. C’était chouette d’enfin avancer dans cette intrigue, parce que finalement, ça commençait à traîner en longueur.

De son côté, Max se retrouve avec sa propre intrigue dans l’épisode. C’est un peu une première de s’éloigner autant de Zoey : il est contacté par une certaine Pryce (si j’ai bien entendu) pour venir passer un moment de son samedi matin au boulot, à l’étage du dessus. Concrètement, il se voit offrir une promotion, donc. Etonnant. On prépare déjà le terrain pour la fin de saison, peut-être ?

Malgré tout ce qu’il se passe entre eux, Max demande 72h pour réfléchir et donner sa réponse… afin d’en parler avec Zoey qui lui dit ce qu’elle en pense en enfilant les différentes casquettes qu’elle joue auprès de lui. Oui, Zoey a vraiment repris le contrôle de tout ce qui l’entoure cette fois : elle en est très heureuse et s’en confie à Mo.

Du coup, l’épisode nous prend totalement par surprise avec une rupture en toute fin : Simon décide de se séparer de sa fiancée, parce que tous les deux méritent d’être plus heureux que ce qu’ils sont actuellement. Inattendu de voir ça régler si rapidement et de cette manière franchement. En plus, cette dernière chanson et chorégraphie étaient magnifiques, tout simplement.

> Saison 1

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.