The Purge – S02E06

Épisode 6 – Happy Holidays – 14/20
J’ai bien aimé l’épisode et il y avait des scènes sympathiques, c’est vrai, alors je ne suis pas très sympathique dans la notation… Seulement voilà, j’adorais la saison 1 et j’ai désormais beaucoup plus de mal à aimer ce que la série propose. J’ai l’impression que toutes les intrigues vont trop loin dans ce qu’elles proposent, ce qui leur fait malheureusement perdre en crédibilité. C’est quand même problématique quand ma trouvaille préférée de l’épisode est celle qui n’a rien à voir avec les intrigues en cours, à savoir la scène d’introduction sur la Purge et les médias…

> Saison 2


Spoilers

206

You’re nobody in America unless somebody wants to purge you.

On est jeudi, il est donc temps pour moi de reprendre cette série pour savoir comment elle se termine. En effet, elle a été annulée hier, ce sont donc officiellement les derniers épisodes qu’il me reste. C’est dommage, j’avais tellement de bons espoirs pour elle après l’excellente saison 1… Mais ce n’est pas étonnant après cette saison 2 plus médiocre.

Pourtant, il y a toujours de bonnes idées, notamment cette scène d’introduction qui voit des journalistes débattre sur la violence qui revient en-dehors de la Purge. Leur solution ? Deux purges par an ! Et un appel à purger la stagiaire, aussi. La pauvre. C’est comme ça les États-Unis, désormais, on y  est célèbre que si on te veut te tuer une fois par an. Effectivement, ça ne donne pas envie d’être connu, d’un seul coup.

En début d’épisode, Ben est interrogé par la police sur le meurtre de son meilleur ami, youpi. Sa défense ? Il dormait pendant le meurtre, à cause de la drogue. LOL. Il est plutôt bon acteur, mais son stress est trop visible… pourtant les inspecteurs se laissent embobiner.

Ben enchaîne en retournant sur les lieux du crime, et il y gagne un nouvel ami intéressé par le drame. Personne ne semble le suspecter, c’est fou, pas même sa copine qui le surprend pourtant la porte fermée à clé. Cette intrigue, qui me plaisait beaucoup en début de saison, devient longue et traîne trop à mon goût. Ainsi, on suit le couple débarquer chez les parents de Ben pour un repas de fin d’année… mais bon.

Ce n’était pas du tout intéressant, jusqu’à ce que son frère insupportable finisse par énerver Ben au point qu’il le menace avec un couteau. C’est bête. Pendant la nuit, il profite d’être à la campagne pour aller faire un feu de camp et supprimer toutes les preuves de son meurtre. S’il se pensait discret, sa mère le voit revenir et elle a très clairement cerné sa personnalité.

De manière tout aussi discrète, il ne brûle finalement pas le masque du meurtre, qu’il a utilisé également pour se planquer sur les vidéos de la fac en quittant les lieux lors de la mort de son meilleur ami, et décide de le cacher dans sa valise. C’est très con : en fin d’épisode, sa petite amie trouve le masque en question et comprend donc qu’elle couche avec un meurtrier. Apeurée, elle a le bon réflexe de se recoucher, mais bon… Une fois que tu sais ça, il est difficile de l’oublier.

Esme continue quant à elle d’enquêter sur ce qui est arrivé à Olivia, évidemment. Elle retrouve pour cela le fils de Marcus, mais celui-ci portant un micro, il ne peut pas vraiment lui communiquer les informations qu’il souhaite. Esme comprend aussitôt qu’elle est suivie, mais on le savait déjà avec son micro trouvé chez elle.

La pauvre entame aussitôt une course poursuite : ses anciens collègues essaient de l’arrêter. Elle a l’avantage de connaître tout le système, évidemment, mais ils ont l’avantage d’avoir les caméras et la technique pour eux. Esme a beau être maligne, elle apparaît tout de même sur les caméras de la stagiaire, qui choisit de ne pas la dénoncer. Il n’est pourtant pas évident d’échapper à Big Brother : ils reçoivent absolument tout, même les photos publiées sur Internet.

En parallèle, nos braqueurs préférés sont toujours en train de programmer la prochaine Purge, mais Ryan doit désormais faire avec son ancienne boss qui souhaite travailler avec eux. Plus qu’un souhait, c’est du chantage : ils n’ont pas le choix en fait puisque c’est soit ça, soit la prison pour avoir été coincé hors purge. Sympa.

Sa journée n’est pas superbe, le pauvre. Non seulement, il supporte sa boss, mais ensuite, il doit faire avec l’arrivée surprise d’Esme. Non contente d’être poursuive par les NFPA, elle décide en effet de débarquer chez lui pour lui demander de son aide. Une fois de plus, il est question d’un bon chantage : soit il l’aide, soit elle le fait passer pour un complice, parce qu’elle le filait depuis quelques temps et connaît tout de son plan

Ryan accepte donc de l’aider et de la planquer de la NFPA qui, ne la trouvant pas, abandonne les recherches. C’est gros, mais ce n’est rien par rapport à ce qui suit : Esme devient l’ennemi public numéro 1 alors même qu’il y a eu des meurtres qui devraient mériter plus d’attention… Franchement, la série va trop loin en voulant s’occuper cette fois de nous parler de surveillance numérique et en sortant de son champ d’expertise, mais on savait bien que ça se dirigeait par là depuis un moment. Il était plus surprenant de voir Esme devenir un nouveau membre de l’équipe de Ryan avec Sara et Doug. Là aussi, par contre, la série semble vouloir aller trop loin…

Pendant ce temps, Michelle essaie toujours de faire croire à son mari qu’elle regrette ce qu’il s’est passé. Pourtant, en parallèle, elle ne parle toujours pas à Sam pour lui demander de ne plus purger son mari. Ce dernier prend donc les choses en main et l’invite chez lui. Il a la bonne idée de venir avec sa femme, cela dit.

Son but ? Faire en sorte de régler l’affaire au plus vite, parce qu’il a bien compris que Marcus était au courant et parce qu’il a tout raconté à sa femme. Y a de l’ambiance, d’un coup. Une fois qu’il est question de la purge, toutefois, Sam refuse totalement de reconnaître quoique ce soit. Il perd la confiance de sa femme et Marcus son calme : il sort son arme pour s’assurer que les voisins restent bien chez eux.

Oui, oui, il prend des otages chez lui en-dehors de la purge et les scènes vont assez loin. Sam accuse Michelle d’être responsable de ce qu’il s’est passé, alors qu’elle affirme qu’ils ont simplement blagué une fois sur la Purge. Soi-disant, elle avait tout oublié… mais c’est si peu crédible quand ça lui revient bien vite. En plus, Michelle n’hésite pas à torturer Sam encore plus que Marcus pour qu’il avoue sa culpabilité, alors il est clair pour moi qu’elle n’est pas si innocente que ça !

D’ailleurs, en fin d’épisode, Sam accepte de retirer sa part de la mise à prix de la tête de Marcus… mais il reste encore de l’argent pour le tuer. Contre toute attente – et crédibilité – Marcus découvre alors qu’il est fort probable que tous les voisins du quartier complotent pour le purger. Euh… Pardon ? Donc, deux cent jours plus tôt, personne ne voulait le tuer et il était un charmant membre de l’hôpital, mais maintenant, tout le monde est prêt à le tuer ?

> Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.