The Purge – S02E08

Épisode 8 – Before the Sirens – 17/20
Voilà, finalement, je reviens sur ce que j’ai dit plus tôt dans mes critiques : il est clair que la série est à son meilleur dans ce genre d’épisode et dans la fin de saison à venir. Les dernières pièces du puzzle se mettent en place avant les derniers épisodes qui promettent de très bonnes choses… mais c’est ce qui pose problème à cet épisode qui, du coup, paraît être une vaste introduction qui prend encore son temps et laisse voir de trop nombreuses failles dans le scénario !

> Saison 2


Spoilers

208

She made her choice and there will be consequences.

On sait bien que la Purge approche, mais ça ne semble pas déranger plus que ça les Américains d’y être à nouveau confrontés. Mieux que ça, on suit les préparatifs de trois adolescentes avant un selfie en costume. Superbe !

À douze heures de la Purge, Esme et Ryan sont toujours en couple et envisagent désormais de quitter le pays. On les voit profiter des dernières heures avant le plan, sympathiser toujours plus avec Sarah et Doug, puis se retrouver dans la merde quand ils apprennent que les accès aux aéroports seront fermés plus tôt que d’habitude. Cela s’explique parce que d’’après le boss de Vivian, la Purge qui arrive promet d’être la pire depuis bien des années. Tout le monde est sur les dents, donc.

Heureusement pour eux, Vivian est donc toujours en contact avec Esme et, mieux que ça, elle l’aide désormais. C’est l’occasion de découvrir que Ryan ne connaît pas tout le plan d’Esme, qui est de renverser les NFPA et l’occasion d’être certain que Vivian est prête à tout pour aider Esme, même à faire un faux signalement à quelques minutes de la Purge.

Le faux signalement permet de libérer l’accès à l’aéroport, ce qui arrange bien nos amis dont le plan est loin d’être celui auquel on s’attendait. En effet, Ryan s’est assuré de se débarrasser de son ancienne boss, qui était pourtant sacrément méfiante et avait envoyé un de ses hommes pour le surveiller. Ce n’est pas de bol pour elle : Ryan se débarrasse de lui dans un accident de voiture facilement provoqué et de son ex boss dès la première minute de la Purge.

Je suis un peu déçu : je pensais que la Purge commencerait au prochain épisode, mais non, on a droit aux premières minutes dans cet épisode. Vivian s’excuse d’un faux signalement d’Esme pour mieux apprendre que la tête de son amie est mise à prix par le gouvernement lui-même. Esme le découvre elle aussi, mais ça n’est pas spécialement une surprise quand on est une terroriste, je pense.

Quant à Ryan, Doug et Sara, leur nouveau plan consiste tout simplement à aller libérer leur ami avant sa condamnation. Cela n’a aucun sens, d’ailleurs : le fourgon blindé l’emmenant à son lieu d’exécution quitte la prison à la première minute de la Purge, pas avant. Je ne vois pas trop pourquoi ? Autant tuer tous les prisonniers qui posent problème dès la première minute de la Purge, non ? Pourquoi les déplacer, si ce n’est pour donner une chance à tous leurs potes de venir les libérer avant en tuant les gardiens ? Après, c’est peut-être qu’ils prennent ça pour un sport, du coup…

Avant la Purge, Marcus doit faire en sorte que ses affaires soient prêtes en cas de décès, parce qu’il sait très bien ce qui l’attend désormais. Il en parle donc à son fils, promettant même d’être en mesure de le protéger quoiqu’il arrive. Pour ça, il décide de lui casser le bras de manière à ce qu’il puisse passer la nuit à l’hôpital. Eh oui, les hôpitaux sont apparemment un bon moyen d’échapper à la Purge.

Ah non mais clairement je me pète le bras chaque année sans le moindre regret dans ce cas. Ils sont fous ces ricains. Marcus se rend ensuite auprès de son ex-femme pour lui dire que leur fils est OK. La mère est ravie de le savoir à l’hôpital et ne semble pas se protéger plus que ça. Franchement, ça n’a aucun sens : d’où ? Comment ? Si son fils est en danger, elle l’est aussi, non ?

Qu’importe, apparemment. Marcus l’abandonne et retourne auprès de Michelle, parce que oui, ils ont décidé de passer la nuit ensemble, dans la maison qui sera clairement la cible de l’ensemble des voisins. C’est tellement n’importe quoi. Les choses empirent quand l’ex débarque avec son nouveau mari, dans le but de les aider à passer la nuit.

Cela s’annonce plus simple que prévu : le contrat sur leur tête est annulé, parce que c’est plus rigolo pour Clint et les voisins de prendre eux-mêmes en charge le problème. C’est n’importe quoi, mais ça sera plus rigolo à regarder, quoi, parce que ce sont des amateurs content d’aller au massacre.

Enfin, à la fac, tout le monde s’inquiète du manque de sécurité du campus. Tu m’étonnes, il y a clairement des endroits plus cool où passer une telle nuit. Les étudiants s’inquiètent surtout de savoir qu’ils vont rester avec Ben, qui inquiète les premières années. L’ancien meilleur ami de Ben ne comprend pas trop pourquoi, mais il est rapidement forcé d’admettre la vérité : Ben part en vrille.

Il a une arbalète, l’envie de sortir et une nouvelle coupe de cheveux de tueur. Ah, et aussi, il a un carnet de dessins plein de dessins charmants et on ne peut plus clichés : du sang, un masque de tueur, des couteaux… Normal, quoi. Le meilleur ami, Turner, décide ensuite de confronter Ben à même pas trois heures de la Purge.

C’est l’occasion pour lui de découvrir qu’il est le meurtrier d’Andy, mais il est déjà trop tard pour appeler la police qui a désactivé ses services. Ben voyons. Les étudiants se retrouvent donc enfermés dans la maison de leur fraternité, en sachant parfaitement que Ben a pété une durite et a probablement envie de les tuer. C’est charmant comme tout.

Il ne leur reste plus qu’à verrouiller toutes les portes de la maison qui est clairement peu protégée. Et puis, en plus, merci quoi, mais passer la nuit avec tant de gens que tu ne connais qu’à peine, ça ne me paraît pas une bonne idée. Limite, ils seraient prêts à passer la nuit avec un rencard Tinder à ce stade.

Ils s’en sortiraient peut-être mieux cela dit, parce que Ben a déjà un moyen de revenir dans la maison et de s’en prendre à un étudiant de première année, puis à Travis. Avant la Purge. Oh, il ne les tue pas cela dit, alors bon, tout va bien d’un point de vue légal.

Il les garde en vie jusqu’à la première minute de la purge où il s’amuse à tuer les pauvres étudiants et à pourchasser Travis qui tente de s’enfuir encore une fois, en abandonnant un de ses amis, comme à son habitude. Pas facile ! Finalement, Ben le rattrape facilement, mais il décide de ne pas le tuer… Reste à savoir pourquoi, exactement, parce qu’il lui annonce avoir eu une meilleure idée pour lui. Curieux !

Mais bon, la nuit de la Purge m’attendra encore un peu : trois épisodes d’un coup, c’est bien ; si j’en publie plus dès aujourd’hui, je sais très bien que personne ne me lira !

> Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.