The 100 – S07E02

Épisode 2 – The Garden – 20/20
Ah oui, tout de même. D’une certaine manière, cet épisode fait une meilleure entrée en matière dans la saison 7 en nous montrant enfin de quoi il en retourne. C’est très ironique : ce qui était le moins intéressant (ou presque) en saison 6 devient la meilleure partie de cette année. Les réponses pleuvent parmi les nouvelles questions et la décision prise est assurément passionnante cette fois. Il ne reste plus qu’à espérer qu’on s’attarde davantage sur ce genre d’épisode que sur celui de la semaine dernière, sinon ça va vite se transformer en saison inégale. Mais là, c’est un grand oui.

> Saison 7


Spoilers

702

Time dilation is sexy as hell. You get to the future faster.

Et voilà, à peine une semaine que la saison est commencée et j’ai déjà du retard dans mes visionnages. Ce n’est pas bien malin, je sais, mais bon, ce n’est pas bien grave non plus 24h de décalage. Pourtant, cet épisode prend directement la peine de faire ce que j’en espérais : un retour en arrière pour nous expliquer ce qui est arrivé à Octavia la saison passée quand elle a traversé l’anomalie, à la fin de l’épisode 8.

Voir aussi la fin de cette critique pour se remettre en tête les choses : S06E08 – The Old Man and the Anomaly – 19/20

C’est inattendu, si rapidement dans la saison. Je pensais plutôt voir ça pour l’épisode 4 ou 5. Allez, Octavia a traversé quelques secondes après Diyoza, mais on découvre rapidement qu’elle débarque au même endroit qu’elle trois mois plus tard. Bon, il faut que je fasse les choses dans l’ordre tout de même : le portail les emmène au fond de l’eau puis sur une étrange planète, avec un ciel tout nouveau.

La planète a l’air plutôt cool si on arrive à remonter à la surface à temps : température au top, petit cadre idyllique et maison prête à l’emploi pour Diyoza.

Enfin, on imagine. Ecoutez, trois mois se passent dès le départ pour Diyoza, donc, ce qui fait qu’on la retrouve en train d’accoucher quand Octavia parvient à la rejoindre. Les retrouvailles n’ont pas vraiment le temps de se faire : Hope n’attend pas. La scène de l’accouchement est très sympathique, quoiqu’un peu longuette. J’ai beaucoup aimé découvrir cette partie de l’intrigue, surtout qu’Octavia utilise l’astuce que Bellamy utilisait pour la faire taire sur l’Arche, ce qui est un souvenir plutôt sympathique.

Par contre, la série souligne que ça ne fonctionne pas vraiment, et ça me fait rire : Octavia n’arrive à faire taire Hope que de temps à autres. A part ce bébé qui hurle, la vie sur place est plutôt le paradis : de la nourriture à portée de main, une maison sympa, de quoi faire des plantations, tout va bien, quoi.

Octavia n’est toutefois pas motivée à l’idée de rester dans ce paradis et elle le fait bien vite savoir à Diyoza, qui se fait à l’idée qu’elle restera seule avec Hope si Octavia devait trouver un moyen de se barrer. Cela dit, ce n’est pas gagné : elle a tenté pendant trois mois sans jamais le trouver.

Au bout de trois ans, Octavia a appris à retenir sa respiration pour deux minutes, mais ce n’est toujours pas suffisant pour atteindre le fond du lac, où elle pense pouvoir retrouver le portail menant à Sanctum. Cela dépite Diyoza de la voir continuer à tenter de s’échapper après trois années. Le temps passe vite dans cette série dis donc, par contre chapeau bas à Octavia qui a bien peu vieilli en dix ans tout de même. Je n’aurais pas parié sur si longtemps quand on a compris qu’il y avait un décalage temporel entre les deux endroits.

Dans tout ça, Tante O finit par accepter son rôle de deuxième maman pour Hope avec beaucoup de regrets, et la relation qui se dessine entre les deux est chouette. Hope demande donc en cachette à Octavia de l’entraîner pour l’aider à aller sauver son frère, parce que le but d’Octavia, malgré le temps passant, reste toujours le même. Je la savais bornée, mais à ce point-là, c’est quelque chose tout de même. Il s’en est passé des choses, en fait, dans la vie d’Octavia en saison 6 !

Elle s’est même mise à cultiver son propre potager et on est vraiment loin de la guerrière qu’on imaginait il y a des années. Pourtant, celle-ci est toujours là, elle attend juste son heure, qui finit par arriver quand elle déterre dans son potager… un cadavre. Il y a là de quoi traumatiser Hope pour un bon moment, puisque le cadavre en question surgit de manière surprenante et en bon état grâce à son casque, semblable à ceux aperçus la semaine dernière.

Octavia est heureuse de ce retournement, cependant : le casque est justement l’occasion qu’elle attendait pour tenter de se barrer une nouvelle fois ! En effet, il lui permet de tenir plus longtemps sous l’eau, et tant pis si le mettre risque d’avertir de leur présence sur cette planète, nommée Skyring par Hope.

Diyoza est bien dégoûtée de voir qu’Octavia n’a pas changé : elle a toujours envie d’une petite guerre. Elle est prête à ramener des soldats dans leur coin de paradis juste pour aller voir Bellamy et l’avertir, alors même que cela signifierait sûrement devoir dire adieu à Hope, voire même à la condamner. Diyoza est plus terre-à-terre qu’Octavia finalement, remettant la réalité en face pour Octavia qui n’est pas tout à fait prête à écouter. Elle lui rappelle donc que si elle s’en va véritablement, elles ne se reverront jamais et, pire, qu’il est probable que Hope soit morte aussi avant le retour d’O. C’est violent, et ça fait une bonne scène.

Malgré tout, Octavia veut absolument avertir Bellamy de l’intrigue sur les Premiers datant de l’an dernier. Elle dit donc adieu à Hope, et s’apprête à effectuer un petit plongeon dans le lac pour retourner à Sanctum… Mais ce n’est pas encore l’heure pour elle de revenir en saison 6. Et oui, sans trop de surprise, Diyoza l’empêche de partir parce qu’elle tient beaucoup trop à sa paix. Je suis partagé, de mon côté, je vois bien l’intérêt de Diyoza de rester sur Skyring, je vois aussi celui d’O d’y rester. Après autant d’années, je pense que je ferais comme Diyoza et que je me résignerais, surtout que leur vie a l’air plutôt chouette.

Malgré cela, Octavia prend très mal le fait que Diyoza n’hésite pas à détruire le casque qui lui aurait permis de peut-être rejoindre son frère. La scène est dévastatrice : Octavia veut avouer à Bell qu’elle le comprend maintenant qu’elle a Hope dans sa vie… mais on sait qu’elle a tout oublié Hope quand elle retrouve finalement Bellamy. En gros, elle ferait mieux d’écouter Diyoza, qui a clairement raison… même si le retour d’Octavia a été une sacrée clé de voute en saison 6.

Il n’y a pas de bons choix, donc, et la douleur d’Octavia de ne pas pouvoir parler à son frère est très bien interprétée par l’actrice qui reste assez crédible dans le jeu du personnage, malgré un épisode assez compliqué la faisant passer d’un extrême à l’autre, avec un an d’écart en plus entre ce qui vient juste de se passer pour Octavia et ce qu’il se passe maintenant. Le tout, avec aussi une scène d’action et un combat entre les deux femmes, Diyoza laissant finalement O à terre pour qu’elle pleure un bon coup.

O finit par rentrer malgré tout chez elle, toujours aussi énervée, pendant que Diyoza tente d’apprendre à Hope comment lire. Hope est tellement ravie de revoir Octavia qu’elle abandonne bien vite ses leçons et reprend sa routine avec elle. C’est chou comme tout, de même qu’il est chou comme tout de voir Octavia écrire une lettre à son frère et jeter une bouteille à la mer. On ne sait jamais. La lettre est merveilleuse, mais elle n’atteindra jamais Bellamy – ou en tout cas, elle n’a pas encore atteint Bellamy, qui est omniprésent dans l’épisode tout en restant le grand absent de celui-ci. L’acteur ayant demandé plus de temps pour lui malgré le fait que c’était la dernière saison est à remercier pour cela, apparemment, même si ça se justifie très bien dans cet épisode du point de vue scénaristique.

En tout cas, on voit la petite famille vivre une jolie vie et Octavia faire le deuil de son passé comme elle le peut. C’était touchant, vraiment, et ça fait un bien meilleur début de saison que la semaine dernière. Abandonnons Sanctum au plus vite, franchement. Malheureusement pour elles, alors que la vie était belle et que tout recommence à fonctionner pour cette famille plus fonctionnelle que n’importe laquelle dans cette série, le portail finit par se rouvrir au niveau du lac.

Diyoza comprend immédiatement ce qu’il se passe, puisqu’elle a vu l’arrivée d’O, et elle se sépare rapidement d’elle et sa fille pour aller au-devant d’un possible nouvel arrivant. Elle n’est pas déçue du voyage : les soldats invisibles de l’épisode précédent sont là et lui tire dessus – sans chercher à l’atteindre toutefois. Ils cherchent à savoir si elle est Octavia ou Diyoza, révélant qu’ils ont en leur possession la bouteille lestée envoyée par Octavia dans l’espoir que la lettre atteigne Bellamy. Quelle arnaque !

Comprenant que son bluff ne prend pas lorsqu’elle essaie de faire croire qu’elle est désormais seule sur Skyring, Diyoza hurle à Octavia de s’enfuir. La séparation se fait donc dans la douleur pour O et Hope : Octavia abandonne Hope dans la cave de la cabane et nous cache la petite dans une trappe sous le sol, exactement comme elle lorsqu’elle était enfant sur l’Arche. Ce petit clin d’œil est vraiment sympathique de la part des scénaristes, parce que ça nous montre bien qu’O a enfin compris le rôle de Bellamy, en l’endossant complètement sur ses épaules.

En parlant d’épaules, elle décide aussi de remettre sa veste de la saison 6 plutôt que de s’enfuir, espérant probablement un retour à Sanctum. Après tout, elle n’a aucune idée de l’identité des nouveaux arrivants et il serait plus logique que ce soit des gens de Sanctum. Pourtant, ce n’est pas le cas quand elle est amenée auprès de Diyoza…

Les deux femmes sont prisonnières et abandonnent ainsi Hope derrière elle, en grande partie grâce à son prénom : la lettre d’Octavia dit simplement qu’elle a de l’espoir, pas une petite fille… L’épisode se termine sur ce cliffhanger qui nous promet donc que nous aurons de nouveaux flashbacks par la suite – et des épisodes divisés en trois parties pour cette saison ? – pour en découvrir plus sur un mystérieux Anders à la tête des hommes de ce commando invisible…


Des années plus tard, Hope, Echo et Gabriel débarquent sur cette nouvelle planète nommée « Skyring » (Anneau du ciel, donc) par Hope quand elle était enfant. Rapidement, Hope se précipite vers la maison vue dans les flashbacks, entraînant dans son sillage Echo et Gabriel qui remarquent qu’elle a récupéré ses souvenirs, même si elle ne connaît pas non plus la poupée glauque et étrange qu’ils trouvent dans la maison.

Hope s’impose à la fois comme un gilet de sauvetage et comme quelqu’un tentant de nous noyer dans cet épisode. Elle a toutes les infos, mais elle les distille sans explication, ce qui fait qu’on ne comprend pas grand-chose pour le moment. Elle nous balance ainsi plein de choses nécessaires pour la compréhension de la saison, à toute vitesse : elle veut se rendre à Bardo en utilisant un pont. Qu’est-ce que Bardo ? Aucune idée. Le pont ? On imagine bien que c’est l’anomalie.

C’est à Bardo que se trouve Bellamy selon Hope, qui explique qu’elle a passé un marché avec un certain Anders pour sauver la vie de Diyoza – qui avait donc pris 20 ans avant l’arrivée d’Hope en fin de saison dernière et doit en être à quelque chose comme +30 ou 35 ans depuis la saison 5 là. Le marché ? Anders devait laisser la vie sauve à Diyoza si Hope acceptait de mettre un traceur sur Octavia pour qu’elle puisse être amenée à Anders.

Bien ? Le seul problème de ce traceur, c’est qu’il faut l’implanter profondément dans la personne qu’il aidera à transporter, ce qui nous explique le coup de couteau. Comme prévu, Hope ne voulait pas spécialement tuer Octavia, mais il manque encore tellement d’informations sur le mystérieux Anders et l’intrigue Diyoza que c’est bien compliqué de s’accrocher pour le moment.

En tout cas, l’anomalie est donc un pont entre les mondes selon Gabriel et Hope révèle qu’on peut le contrôler aussi depuis cette planète : la maison possède une cave similaire à celle de la tente de Gabriel sur la planète Alpha. Pas de bol, le code pour retourner sur Terre – que Hope avait au verso de son « Trust Bellamy » – s’est effacée dans l’eau quand elle est arrivée sur cette planète. Echo décide alors d’aller plonger pour atteindre à nouveau Sanctum, avant d’apprendre qu’Octavia a tenté pendant six ans de faire la même chose qu’elle, en vain. On découvre donc en même temps qu’Echo qu’il a fallu dix ans à Octavia pour repartir sur Terre. Rien que ça. Il reste de toute manière du temps à explorer dans les flashbacks, donc.

Démotivée par Hope, Echo laisse donc tomber son plan alors qu’Hope lui explique plus clairement le coup de poignard dans Octavia. Il est très clair, toutefois, qu’Hope n’aime pas beaucoup Echo pour l’instant, mais ça ne peut pas être une surprise : elle a été élevée par Octavia, après tout, elle n’a pas dû entendre beaucoup de bien d’Echo. Cette dernière aussi a du mal avec Hope, puisqu’elle la considère responsable de la disparition de Bellamy. Effectivement, il s’est fait embarquer à cause d’elle, a priori.

Hope est toutefois désolée de découvrir que Bellamy a été transporté à son tour alors que ce n’était pas son plan, ni le marché passé avec Anders. Vraiment curieux d’en savoir plus sur celui-ci, parce qu’il y a des choses à explorer – son obsession pour O et Bell… j’espère que ce ne sera pas un personnage qu’on connaît déjà d’une saison antérieure. Je m’avance et je vois mal comment ça serait possible, mais avec cette histoire d’anomalie, on ne sait jamais.

Cependant, Hope insiste pour dire que ce n’est pas une anomalie, nous expliquant qu’elle a simplement trouvé la porte des étoiles, si on résume simplement les choses. C’est à ce moment de ses explications qu’Echo comprend qu’un homme vit dans la maison, avant de le débusquer assez facilement d’une bien mauvaise cachette. Ils auraient pu mieux fouiller la maison, honnêtement.

Hope balance donc que l’homme est prisonnier dans la maison, et ce pour une durée de cinq ans à en croire le tatouage qui effectue un décompte sur son bras. Pour elle, cet homme est également leur porte de sortie de Skyring, qui est une prison. Hein ? La planète sert ainsi de prison pour les criminels de Brado qui doivent survivre cinq années sur place s’ils espèrent s’en sortir. Bien.

Pour aller à Brado et retrouver Bellamy, il faut donc attendre ces cinq années selon Hope, de manière à pouvoir attaquer les soldats et se rendre sur place comme ils peuvent, par la force probablement. Bordel ! Echo n’est pas du tout motivée à attendre 5 ans, inévitablement… mais ça semble pourtant être le temps qu’elle devra attendre pour pouvoir bouger. Les scénaristes prennent de sacrés risques sur ce coup-là franchement…

Toute cette intrigue promet une belle prise de tête, des calculs, voire des incohérences… Et Clarke va maintenant avoir un paquet d’années de décalage avec Bellamy, en plus ! Coucou les Bellarke, ça craint cette affaire !

Après, l’avantage est aussi que même si cet épisode dure longtemps, il ne se passera pas grand-chose à Sanctum. Dommage, j’aimerais bien qu’on puisse se débarrasser de Sanctum plus vite que de cette intrigue d’anomalie qui prend une très chouette tournure.

Hope y est pour beaucoup, car elle s’impose comme un personnage que j’aime beaucoup. Elevée par Octavia et Diyoza, elle ne pouvait que bien tourner, non ? Enfin, cela dit, je doute qu’elle ne soit élevée totalement par elles : je pense qu’elle n’a revu sa mère depuis une bonne dizaine d’années. On verra bien dans de futurs épisodes ce qu’il en est.

Une chose est sûre en tout cas, Hope a fini par rencontrer un homme dans sa vie en la personne de Dev. On ne sait pas bien qui il est, mais en cherchant à rejoindre le prisonnier qui s’est échappé de la maison, le trio de héros découvre un cimetière déterré où Hope apprend le décès de ce Dev… La série reviendra sur cet élément plus tard, j’imagine, mais bon hier est loin, si loin d’aujourd’hui, mais il arrive encore à Hope de rêver à l’adolescente qu’elle n’est plus. (Pardon ! Si vous avez la référence, vous allez me détester, mais je n’ai pas pu résister).

Pour en revenir à la critique, Gabriel, lui, retrouve Colin Benson, un homme d’armée dont il connaît le nom pour l’avoir vu avant… et ça nous permet d’apprendre ainsi que nous sommes non pas sur Skyring, mais sur la planète Beta : Benson faisait partie d’Eligius III. C’est un peu simple ça, on s’en doutait qu’on aurait le droit à la planète Beta dans cette saison, mais la faire en lien direct avec Alpha, c’est abusé. Même les personnages le disent, c’est dire…

En tout cas, ça aide nos héros : Gabriel retrouve une puce en Colin Benson et il a justement sur lui un écran qui permet de visionner tous les souvenirs de Colin. Eh, ça tombe bien tout ça. Tous les souvenirs de Colin ? Ca promet d’être long, et ça blase bien rapidement Echo qui n’en a rien à faire de ces histoires de trous noirs à proximité de Beta qui expliqueraient le décalage temporel de manière bien plus évidente que l’explication de l’anomalie. Les choses sont claires.

Nos personnages dressent rapidement quelques conclusions en attendant de visionner tous les souvenirs – parce qu’il faut tout de même que ça se reboote tout ça : Bardo serait donc les descendants d’Eligius et maîtriserait le portail de l’anomalie. Gabriel retrouve alors un message de Becca dans la puce : c’est fou ce que ça m’a fait plaisir de la revoir, exactement comme Gabriel.

Comme visionner tout ça promet d’être vraiment très, très long, Echo décide d’aller monter la garde parce qu’ils ont élu domicile dans la maison occupée à présent par le prisonnier qui est devenu fou dans sa solitude – en plus d’être mal nourri. Il a pourtant un potager à disposition, parce qu’Octavia a bien bossé à l’époque ! Echo y retrouve d’ailleurs la bouteille à la mer d’Octavia, lisant la lettre écrite pour Bellamy… ce qui énerve passablement Hope.

Il faut la comprendre, j’insiste : les scénaristes nous ont bien expliqué qu’elle avait été bercée par les histoires de sa tante Octavia – comme Madi l’a été des histoires de Clarke, elles ont un problème d’imagination pour les contes apparemment – sur les moments où Echo n’a pas hésité à la poignarder et la faire tomber d’une falaise. Ah oui, c’est vrai qu’il s’était passé ça en saison 4, c’était un twist sacrément abusé la survie d’Octavia. Et on ose dire que Murphy est le cafard dans l’histoire ? D’ailleurs, je veux souligner le fait qu’Hope enfant était fan de Murphy. Elles sont toutes fans de Murphy, j’adore !

Bref, cette scène n’est pas si longue pour nous, mais c’est un joli moyen de faire passer beaucoup de temps comme si de rien n’était pour qu’on retrouve Gabriel au moment où il est arrivé là où il voulait : il voit comment Colin a trouvé l’anomalie sur Beta, sans la voir comme une anomalie. En fait l’anomalie sur Alpha n’est jamais que les gens de Beta tentant de comprendre ce qu’ils avaient trouvé, si je résume.

C’est tellement complexe pour elle qu’Echo finit par ressortir… et consoler Hope. Quel duo ! Cela sort un peu de nulle part, mais c’est tellement efficace de voir les deux femmes s’associer dans leur douleur : Echo a perdu Bellamy, Hope a passé un deal pour rien apparemment, puisque Diyoza n’est pas là. Hope révèle alors que c’est Dev qui lui a appris à se battre, pas Diyoza ou Octavia, ce qui conforte totalement ma théorie que ce sera bien Dev qui élèvera Hope de ses dix ans à ses vingt ans dans un futur flashback.

Nous n’en sommes pas là toutefois. Pour l’instant, c’est sans surprise que Gabriel est débile et laisse son écran dans la maison derrière lui pour annoncer aux filles qu’il a trouvé le moyen de retourner à Sanctum dans les souvenirs de Colin… Pas de bol cependant, abandonner l’écran et la maison était la pire des idées.

Il est retrouvé par le prisonnier qui est entré par une porte de derrière – mais pourquoi Octavia ne s’est-elle pas enfuie par-là plutôt que de remettre sa veste là ? – et a été immédiatement attiré par ce gadget. Bien que fou, ce prisonnier a encore conscience qu’il doit servir un maître (Anders ?) envers et contre tous. L’écran est donc détruit par l’homme et ruine toutes leurs chances d’espérer s’en sortir plus rapidement qu’en attendant les cinq ans avec lui. Les voilà donc forcés de cohabiter avec cet homme qui a détruit leurs espoirs, tout en sachant qu’il est devenu fou de solitude. Eh, ça promet. Vivement la suite, en espérant que ce soit bien dans l’épisode 3 et pas beaucoup plus tard… Cela faisait du bien de se débarrasser de Sanctum ! Oui, oui, j’étais plus convaincu par les discussions sur le véganisme forcé de Diyoza, Octavia et Hope que par la soupe de Raven, c’est comme ça !

> Saison 7

Un commentaire sur « The 100 – S07E02 »

  1. Ça a été quand même difficile à comprendre tout ce blabla sur Skyring, le pont, Beta et Bardo… J’ai eu du mal au début 😅
    Pour Octavia, je ne me rappelle même plus ce qu’elle veut avouer à Bellamy sur les Primes mais je comprends totalement son envie de retourner à Sanctum, elle n’abandonne jamais. Sa relation avec Hope est intéressante et je préfère Hope enfant qu’adulte pour le moment. Elle me paraît bien froide et ça m’énerve qu’elle ne donne les bonnes informations qu’au compte goutte tout en rentrant constamment dans Echo (après, vu l’éducation d’Octavia, ce n’est pas étonnant). Je pense que depuis qu’elle a du se cacher dans la trappe, elle n’a pas pu revoir ni sa mère ni Octavia donc effectivement, elle a du être élevée par Dev pendant tout ce temps.
    J’ai hâte d’en savoir plus sur Bardo mais je pense que pour l’épisode 3, on va revenir principalement sur Sanctum malheureusement.

    J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.