You (Parfaite) – S02E08

Épisode 8 – Fear and Loathing in Beverly Hills – 18/20
On continue dans la lignée de l’épisode précédent avec de très bons twists et une intrigue de perte de contrôle totale qui est très savoureuse et tente trop de nous éloigner de ma théorie de l’épisode précédent pour que je ne la lâche si vite. Du coup, cet épisode me frustre, parce que mon cerveau est en ébullition et veut savoir si j’ai raison ou si je suis en train de magnifier l’intrigue. Allez, le cliffhanger de l’épisode suivant me dira tout ce que je veux savoir, non ?

> Saison 2


Spoilers

208

Did I have blood on my hand?

Et voilà, Joe n’a plus qu’à déménager maintenant. Il sait qu’il n’a plus le choix de quitter la ville : Delilah connaît son secret et elle n’accepte de le couvrir auprès de son pote flic que parce qu’elle craint pour sa vie. Ce n’est pas grave, il a déjà le plan parfait pour elle : il la laisse passer une bonne nuit dans la cage, puis décide de la menotter pour seize heures. Il a en effet des menottes qui se débloquent toutes seules au bout de seize heures.

Un peu fucked up, mais amusant : il écrit pour elle un message à Ellie histoire que l’adolescente ne s’inquiète pas outre mesure et ne relance pas leur pote flic, puis il se barre en laissant la cage ouverte. À dans 16h, D… si tu restes en vie tout l’épisode, ce dont je commence déjà à douter avec ce départ de Joe.

Bien sûr, Love se confie dans cet épisode sur le manque qu’elle ressent depuis que Will a eu la mauvaise idée de le quitter. Ses amies sont évidemment de très bons conseils et lui disent aussitôt de partir à sa poursuite, alors même que Joe est en train de prévoir sa fuite, en lui écrivant une jolie lettre d’adieu.

Il n’a que seize heures devant lui, mais Joe accepte tout de même d’aider Forty dans l’écriture de son script. Il va vite le regretter. En effet, une voiture débarque alors et les kidnappe, ce qui est légèrement problématique pour Joe qui se retrouve embarqué dans une histoire d’addiction au jeu de la part de Forty. J’ai bien ri de la situation… mais j’ai ri encore plus quand il est révélé que Forty s’est en fait amusé à payer pour qu’ils soient enlevés et se retrouvent dans un hôtel à devoir bosser sur le script, avec Ellie en plus.

Si elle peut faire toutes les allers et venues qu’elle veut, Forty a embauché un certain Dimitri pour empêcher Joe ou lui de sortir avant que le script ne soit complètement écrit. Ainsi, Joe comprend qu’il n’a plus le choix et se met vite au travail. Une fois le premier script découvert, il se rend compte qu’il se trompait bien : Forty a depuis le début un moyen de fuir, en atterrissant dans des poubelles plus bas. Malheureusement pour Joe, cette voie n’est pas la bonne pour Joe : Dimitri a son passeport.

Par conséquent, Joe n’a plus d’autre choix que de convaincre Forty de retourner à l’hôtel pour écrire son script… mais ça tourne encore plus mal que prévu : Forty s’amuse à ruiner complètement un mariage en faisant en sorte que le mari marchande sa femme, puis drogue Joe avec pas mal de LSD. Il n’en faut pas plus pour que Joe décide de l’abandonner, mais c’est d’une tristesse de voir Forty retomber comme ça dans tous ses travers. En tout cas, il nous avoue aussi qu’il est toujours en contact avec Candace.

Je n’y crois pas vraiment. Autant d’argent dans les mains de Forty et Love, la disparition de Candace, la disparition de Milo… Suis-je fou ? Allons savoir. En tout cas, Joe, lui, est drogué par Forty et ça part vite en vrille dans l’épisode.

En parallèle, Love trouve la lettre d’adieux de Joe, qui est très belle, et elle peut au moins se conforter avec sa mère… qui est toujours le dragon qu’on nous avait présenté quelques épisodes plus tôt. Pauvre Love, les choses ne sont pas simples pour elle et elles ne font que se compliquer quand elle retrouve Joe, drogué, sans savoir qu’il est drogué. Elle pense donc qu’il prend la décision de ne pas la revoir, alors que ce n’est pas le cas.

Dimitri finit par remonter la piste de Joe et le renfermer dans la chambre d’hôtel, avec Forty qui veut toujours écrire son film. Sur une bonne idée de Candace, il souhaite écrire sur le livre de Beck, évidemment, et c’est très drôle de voir ensuite un jeu de rôle dans lequel Forty interprète Beck et Joe interprète… eh bien, Joe. On finit sur un quasi-meurtre de Forty avant que Joe n’apprenne le mot de passe lui permettant de sortir de cette chambre par Forty qui sent bien qu’il en a besoin.

Je suis tordu si je réécris que j’adore Forty alors qu’il y a quelques minutes il était un parfait connard ?? En tout cas, Joe sort de la chambre d’hôtel… et se réveille alors avec plein de sang sur les mains… ou du moins c’est ce qu’il croit. Oh la vache, cet épisode est en enfer à suivre, honnêtement. La série prend le parti de rester du point de vue de Joe même lorsqu’il est complètement drogué, et j’aime beaucoup ça…

Même si c’est un enfer à suivre. C’est aussi très drôle, avec de bonnes références à Shining et des décisions discutables de Joe, notamment lorsqu’il dit à Love qu’il veut s’enfuir avec elle… et avec Forty, quand elle lui explique qu’elle ne peut pas quitter son frère comme ça. Oh, bien, ma théorie sur Love peut donc continuer de se dérouler pépère dans ma tête : elle est un control freak, comme Joe, mais veut protéger Forty coûte que coûte. Elle est amoureuse de son frère, non ?

Les éléments semblent se mettre en place pour se diriger vers cela, mais je me déteste quand je fais ce genre de théorie : si c’est vrai, ça va me frustrer de le voir venir (mais je serais heureux quand même). Si c’est faux, je vais être déçu. Au moins, il y en aura une trace ici.

Bref, pour en revenir à l’épisode, Forty est bien aidé par la drogue : il comprend que ce n’est pas le psy qui a tué Beck, mais son ex à peine mentionnée dans le livre. Autrement dit, il sait que Joe est le meurtrier, même s’il ne sait pas que c’est Joe le petit-ami en question. Il confie alors que s’il a trouvé cette vérité, c’est parce qu’il a lui aussi tué une ex, une certaine Sofia, leur jeune-fille au pair.

Oh, ça pue, Joe, vois dans quoi tu es tombé ! Forty explique que ses parents ont couvert le meurtre en le faisant passer pour un suicide… Putain, la famille est totalement dérangée. C’est tellement évident. Aaaah. Et j’ai tellement de peine avec le cliffhanger de l’épisode qui voit Joe se précipiter pour enfermer Delilah une journée de plus afin de préparer sa fuite… De la peine ? Comme je m’y attendais en début d’épisode, Delilah est morte. Joe est persuadé d’être coupable, à cause du sang sur les mains.

Ma coupable est toute autre. Aaaaaaaah. J’espère ne pas me tromper. Je soupçonne Love, je n’oublie pas Candace, mais je pense que Candace n’est déjà plus de ce monde.

> Saison 2

2 commentaires sur « You (Parfaite) – S02E08 »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.