Blindspot – S05E05

Épisode 5 – Head Games – 15/20
L’épisode a beau tenter de capitaliser au maximum l’excellent cliffhanger précédent, la pression et le stress qu’on veut nous faire ressentir ne sont pas là : on sait déjà comment se terminera l’épisode en le commençant, à peu de choses près. Il n’empêche que c’est sympathique à suivre comme intrigue et que ce n’est pas trop mal construit, malgré une conclusion trop grosse pour être parfaitement crédible. Comme toujours, donc.

> Saison 5


Spoilers

505

We need to abandon the bunker now.

Deux semaines de retard, mais pas le temps de m’ennuyer avec la reprise de cette série qui redémarre à fond la caisse. Je le savais pourtant que je m’étais arrêté sur un énorme cliffhanger, mais j’avais naïvement oublié tout ça. Ainsi donc Jane débarque au bunker pour leur annoncer, malgré sa blessure, que Kurt a été enlevé et qu’il est leur priorité.

Malheureusement, Patterson est incapable de le retrouver avec le peu de moyens dont elle dispose et Jane est évidemment super blessée, ce qui n’aide rien. Tasha comprend vite qu’il va falloir l’opérer, alors qu’ils sont clairement dans une course contre la montre avant que Kurt ne balance leur position. Certes, il est Kurt, mais il n’en reste pas moins un humain, donc il y a le risque qu’il crache quelque chose, toujours.

Il faut donc opérer Jane, mais il y a un problème évident avec ça : ils ne sont pas des conditions sanitaires exceptionnelles depuis leur bunker. Certes, Tasha pourrait donner de son sang à Jane pour leur gagner du temps, mais ça, c’est de la théorie : elle est enceinte. Rich fait en sorte qu’elle finisse par l’avouer quand elle est prête à prendre le risque de donner son sang, malgré les risques. Bien sûr, cela la force à abandonner ce plan et ça oblige aussi les scénaristes à nous dire que Rich connaît peut-être un type capable de lui donner du sang.

Ben oui, bien sûr. Le temps qu’il aille le chercher, Patterson continue ses recherches, avançant sans grand succès, alors que Jane sympathise avec Tasha comme on les a rarement vu faire. La tension est censée être à son comble, mais comme il s’agit de Jane, j’avoue que je n’ai pas eu particulièrement peur et que je me suis surtout surpris à rire quand elle explique tranquillement à Tasha et Patterson complètement stressées par la situation qu’elle sait comment gérer l’opération.

C’est bien drôle à voir, non ? Franchement, la chirurgie commence sans que Patterson ne puisse donner plus de sang puisque Rich n’est pas encore revenu. Bien sûr, il revient à temps et Jane leur demande la permission de s’évanouir, sachant que la chirurgie est finie et qu’elle a juste besoin de récupérer le sang qu’il amène, sans autre explication que « je connais un type ». Aha.

La meilleure blague de l’épisode vient ensuite en vrai : on nous rappelle que Kurt et Jane était quand même en Allemagne à la base, donc assez loin de Prague. Jane est forte à faire le trajet et échapper à la douane malgré la blessure par balle, honnêtement. Et puis, malgré le stress de la situation avec Kurt enlevé, Patterson prend encore le temps d’essayer de rassurer Tasha sur sa grossesse, soutenue par Rich.

La scène est un chouilla ridicule, mais c’est marrant à voir, alors ça fonctionne toujours bien, surtout que c’est conforme aux personnages que l’on connaît. Ainsi, Tasha se barre aussi vite que possible pour l’Allemagne où elle espère retrouver et sauver Kurt, pendant que Patterson et Rich font ce qu’ils peuvent pour retrouver sa trace et donner son emplacement à Tasha.

De son côté, Kurt est donc enlevé par Daburr Zan, mené par la femme embauchée par Madison, Ivy Sands, pour s’assurer de retrouver l’équipe. Elle est assez douée tout de même : elle a leur tête pensante, même s’il ne pense pas grand-chose, évidemment, et elle fait immédiatement un chantage efficace pour le faire parler, lui expliquant que Jane est blessée par balle avant de lui injecter un sérum de vérité.

La série nous offre alors le retour d’Oscar, merci à la drogue injectée à Kurt. C’est sympathique et ça permet à la série de nous rappeler qu’on est sur une série finale. J’avais oublié, en revanche, que c’était cet acteur qui l’interprétait ! Il nous retrace l’histoire de la série et particulièrement des morts pour s’assurer que Kurt sache qu’il est du mauvais côté de l’histoire et blablabla.

Tout ça est juste particulièrement bavard, parce qu’il faut gagner du temps, quoi. En fait, c’est tellement bavard, que finalement Kurt révèle que l’équipe est dans un bunker, ce qui arrange bien notre méchante. Il est ensuite révélé que Kurt parlait tout seul, ce qui le rend encore plus ridicule qu’avant. Malgré tout, il parvient à récupérer assez d’énergie pour tenter d’amadouer sa gardienne, dont j’ai douté de l’existence au point où on en était.

Au point où on en était ? Elle était hyper clichée avec sa famille tuée par le gouvernement, et Kurt se met ensuite à voir son père qui lui avoue qu’il est le meurtrier de Taylor Shaw. Je l’avais oubliée celle-ci avec le temps. Franchement, les scénaristes veulent vraiment conclure la boucle entamée, amenant ensuite pas mal de « fantômes » des cadavres tués par Kurt. Le but ? La culpabilité pourrait le faire parler.

Je ne sais pas trop ce que c’est que cette drogue, mais ça a l’air efficace comme sérum de vérité. Il nous est finalement révélé que la gardienne qui le surveille n’est autre que Bethany, sa fille devenue adulte. Bien sûr. Ca aurait pu marcher cette drogue, mais c’est trop gros, même pour Kurt. Il peut donc prendre le dessus sur la femme qui l’interroge, qui est évidemment notre méchante habituelle.

Cela est plutôt sympathique, même si c’est encore plus énorme qu’il ne la tue pas à cause d’un vertige qui le prend au dernier moment. Il parvient donc à s’enfuir malgré l’arrivée de renforts et retombe directement sur Tasha, en qui il n’a pas confiance à cause de la drogue. Depuis le temps qu’ils bossent ensemble, Tasha doit connaître un paquet d’informations et de codes secrets qu’ils ont en commun, mais pensez-vous qu’elle les utiliserait ? Non, bien sûr. Il est beaucoup plus fort de la voir le calmer en lui disant d’avoir confiance en elle. Non mais franchement.

Finalement, Kurt rentre donc avec elle, après avoir craqué un coup et pleuré quelques larmes de crocodile mal jouées. C’est dommage, il y avait du potentiel avec cette intrigue… comme souvent. C’est balayé d’un revers de main avec Kurt qui revient au bunker en pleine forme et Jane qui se réveille de sa chirurgie hyper fraîche, comme à son habitude.

Elle est même foutue de se relever dès le lendemain pour apprendre que Bethany et Allie ont redisparu de la surface de la Terre, même si Ivy Sands avait menacé de les tuer car elles savaient où elles étaient. C’était un mensonge que Kurt a découvert malgré la drogue et malgré la poker face de son ennemie. Bref, tout est bien qui finit bien une nouvelle fois… sauf que quelqu’un débarque au bunker.

Dans sa précipitation de ramener le sang, Rich n’a pas fait assez attention à ses arrières, évidemment. Il a donc ramené des problèmes, histoire d’offrir un cliffhanger à la série, et une nouvelle mission de paiement de ses dettes pour ralentir la progression du fil rouge la semaine prochaine. Enfin, tout de suite, comme j’ai un épisode de retard encore.

> Saison 5

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.