Suits – S08E10

Épisode 10 – Managing Partner – 19/20
Voilà un excellent épisode de la série qui prouve que malgré ses huit saisons, elle en a encore dans les tripes pour proposer de bons rebondissements inattendus. La demi-saison se termine ainsi sur un combat attendu depuis un moment et sur de nouvelles solutions pour changer l’équilibre interne de la firme… comme à chaque fois, donc, ce qui en fait justement une bonne mi-saison. En fait, la série me manquait, voilà, c’est dit !

Saison 8


Spoilers

10.jpg

I just wanna to be a father.

Sam et Alex apprennent dès le début d’épisode la confrontation qui les attend. Le combat doit être légal et clean, mais ce sont les seules règles imposées par Louis, Robert et Harvey qui sont autrement prêts à voir se dérouler le combat du siècle. Après cette première scène qui nous met en lumière l’épisode et les attentes que nous devons avoir face à lui, Harvey prend tout de même le temps de passer voir Alex, qui fait ses propres photocopies ?, pour s’excuser et s’assurer qu’il soit bien d’accord avec ce qui est en train de se passer. Si c’est le cas, Alex lui demande de l’aide en retour.

De son côté, Sam demande de l’aide à Robert aussi, voulant un report d’une semaine du procès… mais Robert refuse, lui. Malheureusement, l’épisode prend alors le parti de s’échapper dans un flashback qui n’est vraiment pas utile. Douze ans plus tôt, on découvre que Sam a été approchée par un homme du FBI qui lui a fait du chantage. Décidément.

L’épisode passe beaucoup de temps dans le passé de Sam, à essayer de comprendre comment elle est arrivée dans la position délicate qu’elle s’est construite dans la série. En aidant son employeur à se protéger du FBI est la réponse… mais c’est aussi là qu’elle a commencé à travailler avec Robert. On apprend enfin plus d’éléments sur leur relation : ils ont tous les deux fait tomber leur ancien employeur en étudiant les comptes de la firme afin de comprendre ce qui n’allaient pas dans les comptabilités de celle-ci.

Ce n’était pourtant pas si simple : Sam ne trouve rien dans sa partie du travail… et comprend donc que Robert la manipule. Il y a 100 000$ de blanchis grâce à l’aide de Robert qui a peur de la voir le dénoncer au FBI. Il lui parle alors de Rachel pour l’attendrir. Et une fois de plus, je tiens à souligner que même si j’adorais Rachel et Mike, la série s’en tire vraiment superbement bien avec les départs des deux acteurs. Ils ne me manquent pas tant que ça, l’équilibre retrouvé est plutôt bon.

Pour sortir d’affaire Robert, elle lui offre sur un plateau d’or son nom sur le mur. Ils ont de quoi faire tomber les gros noms de la firme, et ils les remplacent par ceux de Zane, Rand et Kaldor. Grâce à Sam. Elle était trop jeune pour avoir son nom sur le mur, mais elle comptait bien y arriver un jour, d’où la promesse de Zane à son égard.

Dans le présent, Donna s’arrange pour passer voir Harvey et s’assurer de maintenir l’équilibre fragile de la firme qui est loin d’être aussi stable qu’ils ne semblent l’espérer. Donna sait très bien que l’affaire Alex/Sam peut tous les détruire et les traîner dans la boue, et elle veut aussi s’assurer qu’Harvey soit capable de reconnaître la victoire de Sam, si c’est ce à quoi il faut en arriver.

Elle est persuadée que Sam va gagner. Pourtant, ça n’en prend pas le chemin : Sam voulait que Robert décale le procès d’une semaine, Alex s’est arrangé pour qu’Harvey le décale au lendemain. Le but est évidemment de la déstabiliser et de ne pas lui laisser le temps de préparer son attaque, surtout qu’elle sait qu’elle peut gagner, mais avec du temps.

Même sans temps supplémentaire, elle fait bien son travail en trahissant l’accord passé en début d’épisode : tout doit être légal, ils ne doivent pas utiliser les informations confidentielles de la firme… mais elle le fait tout de même, une fois de plus en jouant d’un détail technique, avec le divorce de Gabin, le client d’Alex, faisant tomber dans le domaine public des informations confidentielles. Après, ça fait mal à Alex, mais il sait se défendre aussi.

Tout ça mène Sam à demander à Robert de faire disparaître un carton de preuves pour elle, afin de lui simplifier son travail et de lui dégager le terrain pour aller faire chanter Gavin exactement comme elle faisait chanter des clients pour lui.

Celui-ci riposte en donnant à Alex des affaires où Samantha a manqué d’éthique quand elle bossait pour lui… La seule solution que trouve Alex pour parer ça et de faire en sorte de gagner son procès en utilisant Katrina pour qu’elle récupère un dossier, grosso modo en se faisant passer pour Sam. C’est violent, parce que Katrina a promis à Louis de ne pas se mêler de l’affaire pour éviter que trop de gens soient impliqués.

Donna ne le voit pas comme ça : trop de gens sont déjà impliqués. Elle conseille à Katrina de faire ce qu’Harvey lui demande, ce qui permet à Alex de confronter Sam dès le lendemain matin avec un accord à l’amiable qu’elle n’a plus qu’à signer, si elle tient encore à sa carrière en tout cas. C’est beau, parce que pour le faire, il s’est servi dans le carton que Sam a fait disparaître grâce à Robert.

Sam comprend donc que le carton n’a jamais disparu et accuse Robert d’avoir trahi sa promesse. Elle lui demande en toute logique de trahir plutôt ce qu’il a promis à Harvey : elle veut son nom sur le mur dès le lendemain… Et cette fois, Robert ne peut le refuser, étant donné leur passif. Ah. C’est légèrement problématique pour Alex, ça, mais aussi pour l’équilibre de la firme qui est bon pour repartir sur une bonne petite guerre interne.

De son côté, Louis reçoit un appel de Sheila qui lui explique que la femme du doyen de l’université ayant un cancer du sein, il a décidé de la laisser diriger la fac par interim. Eh bah, sacrée promotion. Par contre, quand il comprend qu’il s’agit d’un poste qui peut devenir permanent, ça lui pose problème, parce que ça revient sur leur arrangement concernant la grossesse à venir de Sheila. En effet, ils avaient déjà partagé le travail et les périodes pendant lesquelles s’occuper du bébé… avant même la conception du bébé, dis donc !

Louis finit par se retrouver à parler de tout ça à Katrina, pour une sombre histoire de bouquet qu’il lui refile, et elle lui prodigue les meilleurs conseils, en lui faisant remarquer que c’est peut-être à lui de prendre un peu de recul avec son travail. Heureusement qu’elle est là pour lui dire ça, parce que c’est effectivement ce qu’il va devoir le faire : Sheila est enceinte, pour de bon, cette fois !

Du coup, quand Donna vient voir Louis pour lui expliquer que c’est la guerre maintenant que Robert va annoncer choisir Sam, il lui annonce aussitôt qu’il compte se retirer pour laisser une place à la fois à Sam et à Alex. Ce n’est pas si simple : Donna préfère au contraire qu’il devienne leader de la firme, lui assurant que son bébé n’arrivera que dans neuf mois. Aaah !

Je ne suis pas du tout d’accord avec Donna qui nous gâche un très joli développement de plusieurs années pour Louis, mais bon, je lui reconnais une certaine classe dans la manière dont elle prend les devants : elle décide de voter pour que Louis devienne le Senior Partner à la place de Robert. Louis vote ensuite pour lui-même… Ce qui force Robert et Harvey à voter aussi pour Louis, pour afficher un front uni.

Voilà donc où on en est : Louis prend les devants et force Harvey et Robert à faire face à leur merde. Il les oblige à faire en sorte qu’Alex et Sam acceptent d’être promus en même temps, même s’ils ne le voulaient pas. Et c’est effectivement ce qu’ils font, avec même Sam qui accepte de laisser Alex choisir quel nom de famille ira en premier sur le mur.

Cette mi-saison a donc la bonne idée de se terminer sur une belle conclusion qui voit Donna tout en haut de l’échelle, même si ce n’est pas officiel. Harvey le comprend bien, Louis le sait et est au pouvoir et tout est bien qui finit très bien. Vraiment, c’est propre comme fonctionnement cette demi-saison, j’en suis très content.

10-2
Evidemment qu’on termine une fois de plus sur ces deux-là !

Saison 8

2 commentaires sur « Suits – S08E10 »

  1. Ah ouais mais là tu me fous une pression avec tes articles 😂 (j’ai cliqué sur le dernier sans lire bien sûr j’en suis au 5 moi 😂)

    J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.