The Other Two – S01E08

Épisode 8 – Chase Turns Fourteen – 19/20
Les développements de l’épisode ne sont pas ceux que j’aurais aimé voir pour certains personnages, mais hormis cela, quel plaisir de retrouver la série après près d’un an sans la regarder. Je me la traîne depuis un an alors que je l’adore, ça n’a aucun sens. J’ai rapidement ri, j’ai eu un petit ascenseur émotionnel (parfait pour le Bingo Séries) et je suis obligé de continuer mon visionnage, là !

> Saison 1


Spoilers

08.jpg

He’s doing Call me by your name.

Comme toujours, je reprends cette série après des mois et je suis super heureux de retrouver les personnages. Comment est-il possible que je passe autant de temps à me remettre à la série alors que les acteurs sont géniaux ? J’ai commencé à rire dès la première scène sur les photos de famille, parce qu’il était drôle de voir Chase être le centre de l’intérêt, au détriment de son frère et de sa sœur.

Pour les 14 ans de Chase, la mère organise une énorme soirée en boîte. C’est parfaitement logique pour un ado de 14 ans, je pense. Bon, la mère refile l’organisation à Brooke pour profiter à fond de la soirée. Sa nouvelle amie Mona lui donne donc de la drogue, et c’est génial. Elle a de bonnes blagues en stock pour tout l’épisode grâce à ça.

De son côté, Brooke gère toujours la carrière de son frère, avec plus ou moins de succès, même si elle n’est qu’assistante. Et plutôt moins surtout : alors que son frère a droit à une nouvelle voiture malgré son âge, elle est rejetée de la fête qu’elle a organisée elle-même, parce qu’elle a oublié de se mettre sur la liste et qu’elle a voulu faire entrer un ami qui va vite devenir plus, vu comment il est patient avec elle.

En effet, ils restent tous les deux à attendre devant l’entrée de la boîte, puis une fois prêt pour la fête, elle le traîne aux toilettes avec elle. Il est patient. Brooke retrouve son frère dans les toilettes. Et non, pas Cary checkant son derrière, mais bien Chase qui s’est bourré. Elle l’évacue par l’arrière de la boîte, et tant pis pour l’agent qui voulait juste lui offrir sa voiture devant la boîte.

Malheureusement, il va pouvoir attendre longtemps et n’être que chauffeur uber pour le reste de l’épisode (ou pas). Lance, le copain de Brooke, accepte de porter Chase sur ses épaules pour le ramener chez lui, quitte à se faire vomir dessus, et adore l’appartement de Chase… Ben purée, il est bien sympa quand même.

En parallèle, Cary est obsédé pendant tout l’épisode par sa propre célébrité en construction depuis son passage à la télévision, et il m’a juste fait de la peine. Il est tellement dans une crise de narcissisme et de célébrité qu’il en oublie de s’intéresser vraiment à Jeremy. Oui, Jérémy, le prof de théâtre gay, est de retour dans cet épisode. Je ne m’attendais pas ce qu’il soit de nouveau là dans la vie de Cary. Ce dernier se prépare pourtant à l’accueillir en faisant beaucoup d’efforts.

Il a une nouvelle coupe – avec une mèche blonde – et se prend pour une star… Au point de se retrouver à monter sur scène à la place de sa mère et chanter « joyeux anniversaire » à son frère. Seul. J’ai failli croire qu’ils avaient payé les droits de la chanson complète, mais non, c’est juste que c’est super long quand quelqu’un chante ça seul à ce rythme.

Il n’est vraiment pas mis en avant Cary au sein de cet épisode. Le pauvre. Tout cela est proposé au milieu de bonnes scènes que l’on voit peu souvent sur la préparation avant un premier rencard pouvant mener au sexe gay avec sodomie et des discussions qui nous montrent chaque fois la gêne grandissante de Jeremy. Il n’est pas au bout de ses peines, le pauvre.

Pour en arriver enfin au sexe, Cary lui propose de se rendre chez son petit frère pour éviter le colocataire gênant qu’il a… Mais purée, c’est tellement plus gênant d’être dans l’appartement de ton frère ! Surtout qu’évidemment, Brooke et Lance y sont aussi.

Surprenant Cary et Jeremy, Brooke révèle ainsi que leur père était un alcoolique, devant Chase qui entend tout ça et est heureusement rapidement évacué alors que la mère débarque sur le dos de l’agent, qui a appris que tout le monde se foutait de lui. Quelle série ! C’est fou à voir, mais qu’est-ce que j’ai rigolé devant cet épisode, surtout qu’il y a plein de runnings-gags sortant de nulle part, comme Mona et le type voulant juste une course Uber.

Finalement, c’est sans surprise que Jeremy largue Cary sans la patience d’attendre en arriver au sexe, surtout quand Cary est persuadé qu’il veut une photo avec Chase alors qu’il ne fait qu’être humain avec. Cary a tellement déconné, c’en est bien fait qu’il soit largué comme ça… mais ça me fait énormément de peine pour le personnage qui mérite quand même mieux.

La peine ressentie s’est en revanche envolée quand ils se sont lancés dans une excellente reproduction de la scène finale de Call me by your name, allant jusqu’à récupérer la même musique pour la bande originale. Brooke, qui vient de raccompagner Lance et d’obtenir un baiser, le souligne à sa mère, ce qui m’a fait encore plus rire puisque j’avais reconnu la référence.

> Saison 1

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.