The Rain – S03E05

Épisode 5 – Aimez-vous vous-mêmes – 19/20
Il est possible que je surnote un peu cet épisode, mais voilà : la série surpasse largement les attentes que j’avais pour cette saison finale, or je note par rapport à mes attentes, toujours. Franchement, je m’attendais à une dernière saison se reposant sur la facilité et les personnages déjà bien établis, et ce n’est pas ce que nous avons eu. Cet épisode prouve une fois de plus que les scénaristes osent aller au bout de certaines de leurs idées, et je trouve que c’est vraiment une bonne chose. En plus, ça aide bien qu’ils servent de transition vers le dernier volet de cette histoire.

> Saison 3


Spoilers

305.jpg

L’épisode reprend où le précédent s’est arrêté, avec Daniel s’excusant pour ce baiser volé… Martin est trop loin pour entendre les excuses cependant. Il n’hésite donc pas à aller voir Simone quand elle s’isole ensuite, voulant être seule. Bien sûr, elle change d’avis quand elle entend la voix de Marin, ça va sans dire. Elle est tellement heureuse de le voir, ça fait du bien.

Le cliffhanger précédent tombe vite à l’eau, mais Martin se garde bien de lui dire en tout cas qu’il a changé… Il commence par lui parler des changements de Rasmus et du meurtre de Sten, pour faire comprendre à Simone que Rasmus a changé en bien. Ne se doutant de rien, Simone emmène Martin à la serre pour lui montrer la plante qui fournissait le nectar arrêtant le virus… C’est con de confier ça à une personne infectée volontairement par le virus.

Même si elle n’est pas sûre de l’effet qu’aurait ce nectar sur son frère, Simone est prête à l’utiliser sur Rasmus. Fort heureusement, Martin a de bons arguments pour lui montrer à quel point son plan est con, mais le grand problème, c’est quand même qu’il fait tout ça sans rien lui dire de la vérité. Il manipule bien Simone pour avoir un max d’informations, mais il est aussi très mal une fois tout seul, faisant une sorte de malaise à cause du virus.

D’ailleurs, Rasmus ne va pas si bien que Martin le vend à Simone : une nouvelle « tâche de naissance » apparaît sur son bras, et il fait un malaise après s’être isolé, lui aussi.

Le lendemain, on nous révèle que Kira, Daniel et son père n’ont pas chômé : ils ont creusé des tombes pour tous les adolescents morts dans l’épisode précédent. Daniel se sent également investi d’une nouvelle mission cette fois, voulant absolument s’occuper de la jeune recueillie par Kira. Ce faisant, il part s’isoler et tombe sur…. Simone. Décidément, difficile de s’isoler dans cette série.

Simone est perturbée par sa conversation avec Martin et le fait qu’elle ne pourra pas sauver le monde, alors Daniel est aussitôt prompt à lui dire de rester avec lui, comme il est amoureux. Oula, amoureux, carrément ? Il y va fort le petit, et il n’est pas prêt pour que lui réserve Simone juste après : la rencontre avec Martin. Le pauvre.

Kira non plus n’est pas prête : Sten étant mort, elle ne comprend pas l’intérêt de retourner à Apollon. Elle préfère vivre sa vie tranquille loin de Rasmus, et elle a bien raison. Par contre, elle s’isole et se retrouve face à face avec Jean (vraiment, ce n’est pas l’épisode pour s’isoler), qui se venge de ce qu’il s’est passé entre eux dans l’épisode où elle lui reprochait de se sentir désolé pour lui-même.

Putain, mais elle avait raison et il avait tort. Laisse-lui le temps de digérer le fait qu’elle n’a pas réussi à être la meurtrière de Sten, sérieusement. Bon, ça finit en câlin entre eux alors pourquoi pas, mais ça continue de me faire apparaître Jean comme un personnage parfaitement inutile dans la série.

Même Daniel s’est rendu plus utile en moins de temps que ça, sérieusement. Simone lui remet finalement la fiole de nectar (enfin, je pense, mais on enchaîne des faux raccords dégueulasses qui font que la fiole disparaît tout simplement des mains de Simone) et lui fait un câlin d’au revoir, décidant de croire Martin quand il dit que Rasmus a changé.

Elle part donc avec Martin, laissant Kira et Jean derrière elle, personne ne se doutant du virus en lui… Pourtant, elle va vite comprendre le problème, je pense. Quand il n’est pas fatigué après plusieurs heures de marche, elle essaie de le stopper, avant de comprendre que Martin a vu le baiser volé de Daniel.

Elle est donc forcée d’avouer à Martin qu’elle a expliqué à Daniel être amoureuse de Martin, et ça mène à une chouette scène de « je t’aime ». Il fallait vraiment profiter du début de saison, parce que cet échange des mots magiques est terrible à voir : ça se déroule dans le mensonge, donc bon, c’est juste très triste pour Simone : elle est manipulée, et c’est tout.

Le pire, c’est encore qu’elle explique à Martin qu’elle a décidé de rester avec lui pour de bon et qu’il devrait être un bon connard pour réussir à se débarrasser d’elle maintenant. Bof, t’inquiète, Simone, tu n’as qu’à être un peu patiente.

Je ne m’y attendais pas, mais l’épisode revient ensuite à la serre, où Daniel erre sans but. Sa mère, qui n’a eu un rôle que très secondaire jusque-là, débarque pour le consoler, comprenant qu’il est amoureux de Simone, en vain. Au moment où elle s’apprête à repartir, le fils stoppe sa mère, terrifié : il remarque que le virus s’est introduit dans la serre. Oups. Merci, Martin !

Tous les gens au campement comprennent rapidement ce qu’il s’est passé, surtout que le lendemain matin, il y a encore plus de virus un peu partout autour de la propriété. Martin, de son côté, se réveille en grande douleur. C’est que le virus lui file une sorte d’érection matinale peu agréable, avec un grand besoin de projeter le virus hors de lui. Il s’éloigne donc de Simone pour jeter le virus autant que possible, éveillant aussitôt les soupçons de Simone.

Elle est très loin de se douter de ce qu’il se passe, mais il ne l’embrasse pas et c’est suspect. Quand en plus il se met à parler du virus qui ne donne peut-être pas l’impression de vivre dans un monde mort et de Sarah qui est finalement toujours en vie – une information que Simone n’avait toujours pas eu, elle ne peut que le confronter sur ce qu’il essaie de lui dire. La scène est terrible pour Simone qui comprend donc que son amant a bel et bien était le bâtard qu’elle pensait qu’il ne pouvait pas être…

Elle voit ses veines devenir noires et est aussitôt dégoûtée, reculant devant lui parce qu’elle sait bien qu’il ne maîtrise pas le virus. D’ailleurs, le virus est tellement en train de le contrôler que quand il voit que Simone avait encore la fiole de nectar sur elle, Martin pète un câble et… laisse le virus s’échapper.

Fuyant le danger, Simone est assez débile pour tomber à terre et casser la fiole, jusque-là pleine. Il n’en reste donc plus que quelques gouttes… Juste assez pour que Martin se décide à en boire quand il voit qu’il met vraiment en danger Simone. Le virus n’a jamais été si lent à contaminer quelqu’un, mais c’est peut-être aussi parce que Martin essayait de lutter contre l’infection.

La scène est dramatique, mais vraiment bien menée. Un épisode de retrouvailles à peine aura donc suffit à mener à… la mort de Martin. C’est osé de la part de la série, mais oui, les scénaristes tuent Martin dans cet épisode, prenant l’antidote que Simone voulait désespérément donner à son frère et qui le tue.

Daniel arrive trop tard pour prévenir Simone du danger, mais il peut au moins être témoin de ses larmes et de son deuil terrible à observer dans une forêt complètement tuée par le virus…

Pendant ce temps, à Apollon, Olivia vient voir Rasmus pour essayer de comprendre ce qui fait qu’elle se sent si mal depuis la veille alors qu’elle devrait ressembler à Rasmus et donc être invincible. La pauvre n’est pas au bout de ses peines quand elle découvre au passage les tâches de plus en plus nombreuses sur le corps de Rasmus. Il est clairement affaibli par tout ça, en plus.

En parallèle, Patrick continue de s’occuper de Fie et promet de s’enfuir avec elle, faisant tout ce qu’il faut pour préparer le départ. Ils sont toutefois interrompus par Sarah, qui vient raconter à sa sœur tout ce qu’elle sait de l’état de Rasmus, pour lui demander de trouver des informations sur ce qui lui arrive. Pas évident, ça : il l’a menacée, et pas qu’un peu, tout de même. Malgré tout, Fie voit le désespoir de sa petite sœur et jure de lui venir en aide.

Il faut dire aussi qu’elle est forte Fie. Elle connaît déjà le labo comme sa poche en quelques épisodes, pouvant indiquer à Rasmus où trouver les aspirines qu’il prétend chercher quand elle l’y surprend. Elle veut lui venir en aide, c’est sûr, mais ce n’est pas si évident que ça face à un Rasmus qui refuse d’envisager la possibilité que le virus est en train de muter et, possiblement, de le tuer. Après un excès de colère pour faire peur à Fie, Rasmus accepte finalement d’être aidé par Fie.

Cette dernière veut lui venir en aide, même si elle a peur de lui, et là, les raisons d’agir de Fie échappent à Patrick. Il est tellement le spectateur parfait ce Patrick, moi aussi j’ai du mal avec Fie. OK, elle aime sa sœur, mais elle change d’avis à chaque scène, là, quand même. Dur de suivre cette girouette, pauvre Patrick.

Je pense que Sarah en arrive à la même conclusion, d’ailleurs : elle comprend que sa sœur lui ment et a changé une fois de plus de camp. Alors qu’elle a promis à Sarah de parler à Rasmus pour savoir ce qu’il avait et à Rasmus de ne rien dire à Sarah, Fie se retrouve dans de beaux draps là. Cependant, Sarah est moins effrayante que Rasmus à ne jamais utiliser le virus…

Elle le sait bien : pour stopper Rasmus sur le point de filer le virus à d’autres malades en phase terminale (mais ils en ont combien dans cette petite zone de quarantaine, sérieusement ??), Sarah menace de tuer un des scientifiques (ou gardes ?) bossant toujours avec Rasmus. Il s’isole donc, et lui, il y arrive. Une fois que c’est fait, il retire une fois de plus son t-shirt.

Cette fois, c’est plus flippant cependant : il a clairement le SIDA, désolé, mais il a des taches de sang absolument partout quoi. Cela ne l’empêche pas d’être un parfait connard avec Fie, cependant. Il décide de la forcer à subir la transformation, à deux mois du terme de sa grossesse, et réussit à le faire sans que Patrick ne puisse rien faire, profitant d’un contrôle de routine.

S’il accélère autant le mouvement de son plan, c’est parce qu’il sait qu’il manque de temps. Fie a raison de penser qu’il est en train de mourir… et le fait que les patients en phase terminale que Sarah l’a empêché de soigner soient morts n’arrange rien pour Rasmus. Partant totalement en vrille, il n’hésite pas à enfermer Sarah dans une cellule, se jouant de sa confiance.

C’est terrible comme saison finale de faire de Rasmus le dernier méchant à abattre. On l’a suivi depuis le départ, et je l’aimais vraiment bien à la base. Plus dure sera la chute, j’imagine. Quand il sent que Martin est mort, il n’arrive pas à contrôler sa douleur et laisse exploser le virus dans la salle où il allait convertir à nouveau des patients en phase terminale.

C’est bien mené, avec de jolis effets spéciaux nous montrant la mort du pauvre monsieur accompagnant Rasmus tout au long de l’épisode. Il était au mauvais endroit au mauvais moment… Une fois que c’est fait, Rasmus réunit les personnes qu’il a déjà pu sauver et leur explique que Simone a tué l’un des leurs. Son nouveau but ? Tuer Simone. Ah ben merde. Heureusement, Patrick entend tout ça et il arrive alors à porter secours à Fie pour organiser enfin leur fuite tant attendue.

> Saison 3

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.