Trinkets – S02E05

Épisode 5 – Works in Progress – 17/20
Bien qu’une partie de l’intrigue de l’épisode soit trop détachée du reste de ce qu’il se passe dans la série, j’ai beaucoup aimé l’épisode. Il n’y a pas à dire, c’est une série qui fonctionne très bien et je continue d’être déçu de savoir qu’il n’y aura pas de saison 3 : les personnages sont attachants et réalistes, malgré des situations qui ne le sont pas toujours. C’est rare de trouver un bon équilibre comme ça dans une série.

> Saison 2


Spoilers

Your only reason is racism

J’adore cette série, alors pourquoi ça me prend autant de temps de regarder cette saison quand j’avais enchaîné toute la saison 1 d’une traite, franchement ? Qu’importe, après tout, l’essentiel, c’est que je m’y remette et que je rattrape mon retard des dernières semaines, parce que franchement, ça commence à être n’importe quoi sur ce blog.

La première scène est vraiment sympathique avec un développement de la relation de Tab et sa mère. Cela paraît crédible, vraiment, de les voir se rapprocher maintenant que la fille est adolescente. Le problème, c’est que ça se fait par une session de shopping où Tab est hyper surveillée par une vieille femme blanche, vendeuse dans le magasin, qui se persuade toute seule qu’elle est en train de la voler.

Cela perturbe Tab qui n’a rien fait, pour une fois, et ça permet ensuite une jolie scène où sa mère la soutient, puis la raconte, dans la voiture, sa propre jeunesse où elle était parfois prise pour une voleuse dans les grands magasins de luxe. C’est fou. L’exemple donné est tellement spécifique, en plus, c’est à peu près sûr que ça vient d’un moment vécu et d’un vrai témoignage.

Et voilà donc un épisode qui nous parle de Black Lives Matter, bien après le Bingo où je cherchais des séries abordant intelligemment le sujet. Je ne sais pas si l’intrigue ici est intelligente, mais au moins, elle permet de découvrir des aspects vraiment glauques du quotidien des personnes de couleur face au racisme des blancs. Cette histoire de surveillance dans les magasins, on n’y pense pas vraiment en tant que blanc… Les biais de conscience, c’est pourtant un truc qui existe, et elle en parle avec un ami du lycée. Bien écrit, pas trop lourd et intéressant dans la construction du personnage, j’ai beaucoup aimé la manière dont c’était géré. Disons que ça fait réfléchir comme il faut.

Pendant ce temps, Moe retrouve Noah et essaie de se faire pardonner sa soirée d’excès d’Halloween. Elle a tellement abusé avec lui, je ne peux que le comprendre : elle a beau avoir de jolis mots pour lui, elle se comporte malgré tout vraiment mal avec. Pas étonnant qu’il la rejette quelque peu.

Du coup, Moe se plaint de sa relation à ses amis, essayant de comprendre comment devenir la petite amie parfaite. Le sujet de conversation change rapidement quand Brady et Kayla s’affichent en couple dans les couloirs du lycée et font hésiter Tab sur le comportement à suivre. Tu m’étonnes. Cela n’empêche pas Moe et Tab de passer du bon temps chez la première. La seconde, en revanche, est bien déçue d’apprendre que Ben n’est pas là.

Côté placement de produits, on pourra rire un coup de Moe qui décide de commander des burgers, mais se fait livrer des frites et des milkshakes McDo. Enfin, ça me paraissait être des frites, mais Tab mangeant des frites avec de la chantilly, ça doit être des beignets ?

BREF. Je n’ai rien suivi à la scène, perturbé que j’étais par ces commandes McDo, partiellement abandonné par Tab en plus. Il y était grosso modo question de la tendance de Tab à vouloir toujours s’enticher de garçons quoiqu’il arrive. Si Tab abandonne Moe, c’est juste pour aller chez la coiffeuse et pour un changement de look de huit heures franchement réussi… Bon, je préférais son look précédent, OK, mais ça lui va bien aussi cette coiffure.

Le seul problème, c’est que du coup Moe est seule et se fait draguer par Chase. Tout commence au lycée, au club, puis continue quand elle le croise en se rendant au match de foot de Noah. Comme il doit se concentrer sur son match, il la rejette un peu, et Moe se retrouve seule. Elle prépare un joli panneau pour le soutenir pendant le match… mais elle l’oublie en aidant Chase à changer sa roue crevée. L’occasion pour les deux adolescents de se découvrir plein de points communs, et pour Mo d’oublier son affiche. Forcément, elle s’en rend compte trop tard, et elle décide alors de faire demi-tour, manquant ainsi le match pour simplement récupérer un panneau.

Tab étant au match pour prendre des photos, elle observe Brady narguer Noah à propos de l’absence de Moe. En fait, il est tellement insupportable avec lui, que Tab se décide à prévenir Kayla de la violence qui peut parfois s’emparer de Brady. L’idée est bonne, mais Kayla l’envoie bouler, l’accusant d’être folle à avoir menacé Brady avec un couteau – fallait bien que ça revienne à un moment dans la série, cette histoire. Tab peut au moins se consoler avec une scène partagée en présence de Ben, dans un couloir de lycée où il n’a rien à faire et où ils parlent du futur.

Moe débarque alors à temps pour… le faire rater son tir au but crucial. Elle hurle pendant le pénalty, qu’il rate comme un naze, déconcentré. Sans surprise, il la largue donc et Mo fait le pire choix du monde en se rendant à son club de robot où elle retrouve un autre love interest bien moins classe. Celui-ci profite aussitôt de l’occasion pour lui déclarer sa flamme dans un baiser de consolation pris en photo par Kayla. Connasse de Kayla ! Elle envoie aussitôt la photo à Brady, photo qui ne reflète pas vraiment le rejet de Moe… Un bon cliffhanger de mi-saison, donc.

En parallèle, Elodie continue de draguer sa future petite amie, et c’est… marrant, pour les mauvaises raisons. Après Moe qui ressemble beaucoup trop à Eliza Dushku, je trouve que cette joueuse de clarinette, qui en plus bégaie quand elle se fait inviter pour un rencard, est un vrai sosie plus jeune d’Amber Benson. Dingue.

En revanche, leur relation se développe bien plus vite, avec un rencard menant à un premier baiser… aussitôt fui par la musicienne timide qui n’assume pas trop son homosexualité apparemment. Elle n’a jamais fait son coming-out, et elle préférerait avoir une relation secrète. Franchement, toute cette intrigue ne m’a pas motivé plus que ça et c’était un peu un point faible de l’épisode. C’était pourtant bien écrit, mais le fait qu’Elodie évoluait toute seule de son côté ne m’a pas trop plu, même si son début de relation est tout choupi et que j’aime l’idée du « work in progress » qu’elles se disent être chacune à devoir évoluer face aux problèmes qu’elles rencontrent dans la vie.

> Saison 2

4 commentaires sur « Trinkets – S02E05 »

    1. Ahahaha t’aurais pu, je m’étais déjà fait la réflexion sur l’épisode 4 :’) Bon, mais là, comme en plus elle bégaie, c’est flagrant !

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.