The Walking Dead World Beyond – S01E02

Épisode 2 – The Braze of Glory – 14/20
C’est déjà mieux cette semaine car cette fois l’histoire a bien commencé et je peux m’accrocher à certains personnages davantage. Il aurait fallu commencer par là et faire de l’épisode 1 un tas de flashbacks, puisqu’ils semblent tenir aux flashbacks… Cela redonne un peu d’espoir pour la suite sans être encore parfaitement convaincant pour le moment. De toute manière, on sait que je vais rester devant pour la suite de la saison, parce que la franchise reste divertissante quoique je puisse en dire de négatif par ailleurs. Ils sont forts…

> Saison 1


Spoilers

We all came in, we all come out.

Je sais que je n’ai pas vu grand-chose cette semaine et regarder cet épisode ne devrait pas être une priorité, mais voilà, je suis devant quand même histoire de rester à jour. J’avais bon espoir de voir d’autres choses ensuite, mais malheureusement les dieux de l’informatique sont également contre moi avec un ordinateur qui est en train de me claquer entre les doigts, à coup de freeze de la souris ou du clavier. Pas de virus en vue d’après l’antivirus et une restauration en cours… mais la souris est bloquée pendant cette restauration !

Si je parle de tout ça, c’est parce qu’au passage, j’ai été forcé de rallumer l’ordinateur en forçant le redémarrage et que word ne m’a absolument pas enregistré la critique. J’en étais alors à trente-deux minutes de l’épisode. Et je n’ai pas l’intention de le revoir, donc le résumé se fera de tête et depuis la tablette, vous me pardonnerez les fautes, le clavier n’y est pas exceptionnel.

En même temps, cet épisode est plutôt facile à résumer, avec la meilleure intrigue de la semaine dernière qui est oubliée au profit des deux autres… exactement comme je m’y attendais, en fait. Ainsi donc nous retrouvons principalement les adolescents dans cet épisode à la chronologie pas mal décousue. On commence par le cliffhanger ou presque, avec Hope (je me souviens de son nom, c’est bon signe) qui a des flashbacks de sa mère et de son meurtre.

Rien de bien passionnant, et on enchaîne par Iris en train de se battre avec son zombie. Bien, la série fait ainsi le choix de reprendre où elle nous avait abandonnés la semaine dernière et ça m’irrite assez vite de voir qu’Iris refuse d’être aidée alors qu’elle ne fait pas le poids face au zombie. C’est pourtant facile de viser le cerveau d’après les flashbacks voyant Félix expliquer comment s’en prendre aux zombies.

J’aime bien l’idée de cours pour survivre… mais il serait temps de les appliquer pour ces adolescents. Ils laissent donc Iris se battre seule contre un zombie qui manque de la tuer, particulièrement quand elle tombe dans un ravin. Finalement, elle survit et peut lui vomir dessus, mais ce n’est pas sans difficulté pour elle et pour nous. En plus, je suis de moins en moins convaincu par le maquillage de la série, parce que là, le zombie avait clairement un masque d’Halloween… on est loin de la qualité de make-up d’il y a dix ans et ça sort un peu de la série de voir autant le contour des yeux…

Bref. Nos ados se remettent vite en chemin, ce qui est l’occasion de creuser la relation entre Iris et Silas. Leurs états d’âme, je n’en avais un peu rien à faire, je dois dire. J’aimerais pourtant accrocher avec eux, mais pour l’instant, nope. En parallèle, c’était un peu mieux pour Elton et Hope. On apprend que le premier est un génie des maths qui laisse tout juste une période de quinze ans à l’humanité avant son extinction alors que Hope se trimballe une boule de bowling. Pourquoi ?

Ils reprennent ensuite la route, mais on découvre qu’Hope laisse volontairement des traces derrière elle, jouant au Petit Poucet pour Félix. Intéressante construction de personnage qui se retrouve désormais à être l’exact opposé de ce qu’elle était dans le premier épisode. J’aime bien l’idée. J’aime aussi l’idée du zombie servant de ruche. Les effets spéciaux étaient chouettes sur cette scène… tout ça pour rien, finalement, puisque c’est vite oublié par les scénaristes lorsque les ados fuient en courant.

Il faut dire qu’outre les abeilles, ils sont poursuivis aussi par un zombie à deux doigts de nous tuer Elton en sortant pourtant de nulle part. Silas est bien incapable de le tuer et c’est bien dommage car ça n’aide pas à accrocher au personnage et parce que le zombie les retrouve de manière parfaitement improbable durant la nuit.

En effet, nos héros passent la nuit à jouer à la balle de bowling – ça rapproche de dire « Big Mo » en cœur apparemment – et au Monopoly, dans une cabane en haut d’un arbre trouvé en chemin. C’est chouette comme tout comme lieu, si l’on excepte donc le zombie qui les retrouve et ne se laisse même pas tuer par la balle de bowling. Eh, ça se saurait si une balle de bowling était suffisante pour détruire le cerveau en un seul coup…

Même si le zombie fait du bruit, tout le groupe décide de le laisser là en attendant de repartir le lendemain. Soit. Ça fait juste tellement de boucan que ça devrait pourtant en attirer d’autres. Et je ne parle même pas du fait que ça empêche de dormir. Iris semble s’en rendre compte et se débrouille donc pour s’en débarrasser de manière un peu conne, manquant de peu d’y rester aussi, comme sa sœur en début d’épisode.

Décidément… Par contre, j’ai eu un peu plus peur pour elle que pour Iris je dois dire, donc peut-être que je commence à m’attacher aux personnages. Enfin, à certains, mais pas à Silas par contre. Insupportable à continuer de culpabiliser celui-ci !

Le lendemain, le groupe repart vers le brasier de la gloire, objectif de cet épisode. J’aime bien, on sent que les scénaristes ont des idées au moins. Le brasier de la gloire ? Un cimetière de pneus en train de brûler depuis des années et attirant tous les zombies du coin depuis autant d’années avec sa lumière et ses bruits. J’aime bien l’idée, même si bonjour la pollution hein !

Cet objectif est toutefois plus loin que prévu et plus dangereux que ne l’imaginaient les ados qui mettent au point un plan plus qu’improbable pour s’en sortir. Hope n’est pas du tout convaincue, mais sa sœur et Elton insistent alors que Silas refuse de faire demi tour, même si on ne sait toujours pas pourquoi. Il est donc décidé que les ados attendront le lendemain matin avant d’aller au brasier et de passer à l’est de celui-ci pour s’en sortir.

Durant la nuit, les mêmes duos se reforment, avec Silas et Iris d’un côté, Elton et Hope de l’autre. Cette conversation entre Hope et Elton est l’occasion pour nous de savoir qu’Elton ne se sent pas encore comme une relique. Selon lui, dans l’extinction d’une espèce, les reliques sont les tous derniers représentants de l’espèce, et ils n’en sont pas encore là. Tout ça finit par faire pleurer Hope. Cela n’a pas grand sens, mais ça marche plutôt bien, je trouve, le personnage devient vraiment intéressant.

En parallèle de tout ça, nous retrouvons également Huck et Felix en randonnée à travers la forêt. Félix explique à Huck la raison pour laquelle il pense savoir où se rendent les quatre adolescents, tout en parlant de son copain et de l’inquiétude de savoir que le père des filles a décidé de communiquer avec elle tout en risquant l’alliance.

Moi, j’ai bien aimé la sécurité autour du campus, mais je ne comprends pas du tout pourquoi ils sont en forêt alors qu’on a vu les ados en ville. Ils arrivent pourtant vite en ville et retrouvent le zombie plein de vomi d’Iris… enfin vite, il faut avant ça se taper encore d’autres flashbacks, avec le petit bruitage à la LOST, svp. Dans ceux-ci, on découvre donc davantage d’informations sur la vie de Felix. On aurait pu s’en passer, mais bon. En plus, je ne comprends pas comment a été fait le casting, parce que l’acteur adolescent choisi ne ressemble pas à l’acteur adulte, et il paraît avoir 15 ans alors qu’il est censé jouer un personnage à la fac. Bon. Admettons.

Le passé de Félix ? Rien de bien excitant : il est surtout question de son coming-out, qui ne s’est pas tout à fait produit comme il l’espérait. En effet, son père a découvert que son fils était un « faggot » (tapette, donc) en fouillant ses mails et il l’a aussitôt viré de chez lui avec moults insultes et désapprobation. Et tant pis si son fils est celui qui ramenait l’argent à la maison avec son job étudiant. Merveilleux.

Malgré ce rejet familial, Felix propose encore d’apporter de l’argent à son père, qui le refuse, c’est déjà ça. Et quand « le ciel tombe » ? Oh, ben Felix se précipite vers la maison familiale pour tenter de sauver ses parents qui ne lui ouvrent toujours pas la porte, même si c’est clairement l’Apocalypse. Vraiment, de très belles personnes les parents de Felix, on leur souhaite bien du bonheur dans leur vie post-apocalypse. Pff. Ca m’énerve l’homophobie gratuite, vous n’avez pas idée. Paraît que ça fait vendre et que ça fait bien dans les séries… mais ça m’a blasé à un point !

Dans le présent, Felix rumine tout ça dans l’épisode, même si on ne sait pas bien pourquoi. Il est aussi hyper énervé contre Hope qu’il juge responsable de ce qui est en train de se passer, alors qu’elle n’a rien fait la pauvre. Mieux que ça, elle décide tout de même de lui laisser la piste qu’il suit inlassablement – et qui le mène en fin d’épisode à un panneau sur lequel il est écrit que leur groupe s’appellera « endlings ». C’est toujours mieux que les « empties », ma foi.

La marche doit être sacrément fatigante et longue, en tout cas. Il y a des gros problèmes de décalage, je trouve, parce qu’on nous dit que Huck et Felix n’ont pas dormi durant leur première nuit de marche, mais ils mettent un temps infini à trouver les adolescents. Après 48h sans dormir, Huck demande aussi à dormir dans un garage, quand même.

Felix ne ferme pas l’œil de la nuit et lui raconte toute sa petite vie misérable, je la plains franchement, elle n’a clairement pas signé pour ça pourtant, Huck. On découvre aussi que la cicatrice qu’elle a à la joue vient bien d’un zombie, mais nous n’en saurons pas plus pour l’instant. Chouette, de nouveaux flashbacks en vue, manquait plus que ça. Quant à Felix, il ne dort toujours pas et décide même de se barrer au milieu de la nuit, sans la réveiller. Peut-on être plus con que ça ?

Tant qu’à faire. Je veux dire, ce boulet fini décide alors… de partir sans la réveiller. Pardon ? OK, je comprends son idée, mais ça n’a aucun sens. La scène suivante révèle qu’il est finalement revenu… mais il a des traces sur la main. Allons savoir ce qu’il a fait encore. Enfin, on le devine facilement et un autre flashback finira par nous le révéler. Vraiment, quelle écriture étrange de nous montrer en flashback un truc qui se déroule dans l’épisode alors que l’épisode a déjà lui-même trop de flashbacks !

Pendant son absence, Felix a donc décidé d’aller tuer ses parents, mais en fait non. Il n’a toujours pas pu trouver la force de passer le pas de la porte, à dégommer. Oh, oui, attendez, faut que je nuance, quand je dis qu’il veut tuer ses parents… évidemment, ceux-ci sont déjà zombifiés, hein. Par contre, ils sont toujours dans la maison. Bref, tout ça pour ça. Le lendemain de cette balade inutile vers la maison de ses parents – qui habitent donc à un peu plus de deux jours de marche du campus ? – il raconte à Huck qu’il n’a pas réussi à mettre un terme à ses parents de zombies, alors qu’ils trouvent le panneau laissé par Hope après sa conversation avec Elton, lors de laquelle ils ont tous les deux parlé du fait qu’ils allaient être des reliques de l’humanité sur le point de s’éteindre.

Tout ça nous mène donc enfin au brasier, teasé en début d’épisode, et très clairement sujet du cliffhanger à venir. Nos héros adolescents parviennent à s’en approcher et à ne pas tousser dans la fumée qui doit pourtant bien prendre à la gorge… Ce genre d’odeur, honnêtement, c’est infernal.

On retombe alors sur des images déjà vues dans la bande-annonce. Ils comprennent rapidement qu’ils doivent oublier leur plan d’aller à l’Est, parce qu’il ne fonctionne pas trop.

On reprend donc sur les flashbacks avec Felix leur apprenant comment se référer au soleil pour savoir dans quelle direction aller ; puis leur expliquant que sans ça, ils naviguent à vue. C’est exactement ce qu’il se passe dans cette fin d’épisode, avec nos héros perdus dans le brouillard. C’est con, tout de même. Ils sont donc dans la fumée, entourés par les zombies et ils avancent à vue, comme si de rien n’était.

Hope finit par sentir son stress monter et rapidement, nos héros se rendent compte qu’ils sont entourés par les zombies. Il y en a de tous les côtés et ils ne voient plus la clôture sur laquelle ils comptaient pour s’en sortir. Ce n’est pas gagné cette affaire. Ils finissent par l’apercevoir, certes, mais ils sont poursuivis par de nombreux zombies.

Il n’y en a toujours aucun qui se fait exterminer pour de bon, mais nos héros parviennent à survivre au milieu des cendres. Ils se mettent alors à tousser pour mieux découvrir qu’ils ont encore à faire s’ils veulent vraiment s’en sortir. Elton propose alors d’utiliser l’un d’eux comme appât pour sortir de ce pétrin. L’idée ne plaît pas aux filles. Tu m’étonnes ! Les adolescents font le choix de rester ensemble coûte que coûte et on en arrive alors au début d’épisode : la nuit tombe, Hope repère un talkie-walkie et elle se barre seule dans la fumée et les cendres alors que le reste du trio dort… Quel cliffhanger ! Ca va que je commence à bien l’aimer.

Ce qu’il manque à la série pour le moment ? Un vrai sens du danger. Avec seulement six personnages principaux, je les vois mal commencer à les tuer tout de suite… Or, c’est un peu ce qui fait tout le sel de ces séries normalement. Après, je remercie au moins la série d’une chose : il y avait des avions dans le ciel pendant le flashback de Felix, et ça, c’est chouette parce que c’est un point du Bingo Séries ! Quant à ma restauration d’ordinateur, elle est terminée et l’ordinateur refonctionne à peu près… Il est juste hyper lent, je ne suis pas rassuré, et j’ai perdu une heure pour rien.

> Saison 1

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.