Fear the Walking Dead – S06E05

Épisode 5 – Honey – 18/20
L’épisode n’a pas la meilleure note possible uniquement parce que certains personnages m’ont bien trop énervé pour ça, mais vraiment, c’était cette semaine encore, comme il y a deux semaines, quasi-parfait. J’adore la tournure d’une partie de la saison, et c’est dommage que l’intrigue soit si divisée en deux ! En tout cas, la série me surprend cette année à me faire tant aimer des personnages que j’ai, à une époque, détestés !

> Saison 6


Spoilers

We don’t need a place where Virginia can’t find us because she’ll be dead.

Oh, quel plaisir de voir que cet épisode recommence en se concentrant sur le couple de Dwight et sa femme ! Ces deux-là ont enfin pu se retrouver et ils arrivent même à avoir une ambiance romantique – pour ne pas dire sexuelle là – à la bougie pour relire les lettres qu’elle lui a envoyées au fil des mois et des années. Cela fait tellement plaisir de voir Dwight obtenir son happy end si tôt dans la série…

Je sais que ce n’est jamais bon signe à long terme, mais j’ai envie d’en profiter avec lui. C’est chouette, mais ça tourne court rapidement quand Al ne fait pas son taf et qu’elle oublie de reporter leur position aux hommes de Ginny. Concrètement, l’idée est simple : elle ment à Ginny pour que Dwight puisse profiter de ses retrouvailles.

Qu’elle ne le fasse donc pas et inquiétant, et Dwight envisage immédiatement que les choses ont pu mal tourner. Malgré tout, il préfère encore profiter de Sherry tant qu’il peut, et il fait bien à mon avis. Il se convainc donc qu’Al est simplement hors de portée de radio, qu’elle va bien et qu’ils peuvent en revenir à leur coucherie et repas au lit.

D’ailleurs, Sherry se relève pour aller chercher une fourchette… mais elle ne revient pas. Quand il l’appelle, il n’y a pas un bruit. Je savais que c’était trop beau pour durer : la porte est ouverte, il ya des courants d’air et des types masqués qui nous enlève Dwight bien rapidement. Oula. L’ambiance est drôlement horrifique d’un coup.

Je suis content que la série continue à s’occuper de Dwight cela dit. Face aux types qui semblent sortis de The Purge, Dwight est bien démuni cela dit. On lui enfile des fringues, ce qui semble bien sympathique, mais on le sépare définitivement de Sherry… C’est du moins ce qu’on nous fait croire quand Dwight est entouré par des hommes masqués au petit jour, mais celle-ci débarque soudainement, et elle a un masque elle aussi. Ah, bien !

On apprend rapidement que l’homme que Dwight vient de limite tabasser pour savoir où était Sherry, avant d’être entouré et menacé, était en fait un allié ; un homme qui avait fui le camp de Virginia. En fait, tous les masqués sont des fugitifs cherchant à échapper à Ginny. Voilà donc qui explique les masques : ils les portent pour éviter que Virginia et ses alliés ne les reconnaissent. J’aime beaucoup l’idée, et j’aime encore plus savoir que tout ce groupe a pour but de s’en prendre à Ginny. Je ne m’attendais pas à trouver autant de monde cela dit, Ginny est vraiment mauvaise à garder les traces de tout le monde, ça se confirme d’épisode en épisode.

Ce nouveau groupe nous informe rapidement que bien évidemment, ce sont eux qui ont enlevé Al. Il n’était pas rassurant du tout qu’elle ne réponde pas à la radio, après tout. Ce n’est toujours pas rassurant d’ailleurs, parce que maintenant, ils s’en prennent à Dwight, malgré les tentatives de Sherry d’assurer qu’il ne peut pas savoir où se trouve Ginny. Un homme débarque pendant le décompte qui s’apprêtait à nous torturer Al pour finalement empêcher ça et arrêter la torture de Dwight.

L’homme en question est Rollie… En voilà un dont je ne me souviens pas, mais Dwight se souvient de lui, et c’est tout ce qui compte. Il lui a sauvé la vie à deux reprises, ce qui semble surprendre Sherry mais qui est suffisant, puisqu’il a de l’autorité sur ce groupe, pour que Dwight et Al soient relâchés. Cette dernière débarque rapidement à son tour, et c’est avec plaisir que je la vois rejoindre Dwight. Après l’épisode d’il y a deux semaines, ce duo a toute ma sympathie, surtout s’il cherche à s’en prendre à Ginnny avec un très bon plan.

Le plan d’Al est simple : elle propose de voler son camion plutôt que de le détruire. Décidément, on tourne en boucle avec ce camion, mais j’aime vraiment bien ce début d’épisode. Ce duo Al/Dwight avait déjà fourni un très bon épisode la dernière fois, mais ça me fait plaisir de voir que ça continue encore cette semaine.

Rapidement, ils enfilent donc des masques et montent à cheval pour venir voler le camion aux mains des rangers de Virginia. Oh, la série en fait des caisses dans la montée du suspense et le masque de Dwight ne me paraît pas forcément utile, mais admettons. Le plan est bien foutu, en plus. Un cavalier se charge de couper la communication du pauvre ranger qui est là pour faire le plein, puis d’autres chevaux collent le camion pour éviter les balles tout en s’assurant que l’homme épuise les munitions.

A court d’idée, l’homme fait des zigzags quitte à sortir de la route, pour faire tomber les cavaliers. C’est un échec… mais qu’importe. L’essentiel, c’est que les cascades sont magnifiques à voir et que l’avancée dans l’intrigue est prenante. Qu’est-ce que c’est que cet épisode ? Je vais finir par regretter d’avoir mis 20 il y a deux semaines !

Très franchement, c’est longuet de voir Dwight monter sur le camion et d’avoir la musique qui veut nous faire stresser, mais c’est aussi une scène très kiffante et réussie. Le budget est bien dépensé ! Dans tout ça, Dwight parvient à monter à l’intérieur du camion, avec une arme en plus. Bon, il se fait rapidement maîtriser, alors qu’il avait l’avantage, mais ce n’est pas bien grave. Il parvient à dégager le conducteur à coups de pied, puis à maîtriser le camion.

Le problème reste que l’homme a vu son visage et que personne ne peut se permettre de voir l’homme aller prévenir Ginny que Dwight a changé de camp. La solution ? Morgan trainait dans le coin, évidemment. Yeah ! On nous réuni enfin une partie du groupe d’une bonne manière, et cette solution deus ex machina reste convaincante, parce qu’après tout, ils sont tous à peu près dans le même pétrin face à Ginny. Elle commence à avoir trop d’ennemis un peu partout.

Morgan refuse tout de même de tout leur dévoiler, notamment l’existence de Rachel et de bébé-Morgan. Il leur dit qu’il joue les cavaliers solitaires, et il pose des tas de questions sur les retrouvailles de Dwight et Sherry, qui datent déjà d’une semaine. L’air de rien, il finit par poser des questions sur Grace, mais nous n’avons toujours aucune nouvelle d’elle dans cet épisode.

En revanche, nous avons un nouveau prisonnier de Ginny pour ce groupe des masqués, et c’est plutôt une bonne chose. Nous sommes sur une vraie réussite pour nos héros dans cet épisode, alors tout le monde peut savourer la soirée avec de l’alcool au coin du feu. Morgan ne perd pas le Nord et profite rapidement de la conversation sur un chien errant avec les masqués pour leur proposer de rejoindre son petit jardin d’Eden, à l’abri de Virginia. Bien évidemment, Sherry a la meilleure réponse possible : elle veut tuer Virginia, ce qui fait qu’elle ne compte pas avoir à s’inquiéter d’elle sur le long terme.

Le truc, c’est toutefois que Morgan a envie de créer son jardin d’Eden avant de s’attaquer à Ginny, car il veut s’assurer que tous ses amis puissent avoir un lieu où dormir quand l’empire tombera. J’aime bien l’idée, et j’aime encore plus voir Sherry hésiter. Il fallait bien que ça finisse mal ses retrouvailles entre Sherry et Dwight. Ben oui. Elle apprécie peu de voir Dwight prendre en considération les demandes de Morgan, parce qu’elle n’a certainement pas envie d’attendre plus longtemps pour se venger.

Honnêtement, je la comprends et je suis plutôt de son avis. Dans cette franchise, l’attente n’est jamais une vraie réussite. Dwight l’a bien compris et il n’envisage pas de repartir sans Sherry. La décision est prise de s’attaquer à Ginny dès le lendemain, et puis voilà. Reste à savoir où elle est, ce qui oblige Dwight à mettre en place une torture de l’homme fait prisonnier par Morgan, même si c’est contre avis à lui.

Pour le torturer ? Facile ! On lui balance des tripes humaines, parce qu’il en a déjà pas mal mais pas encore assez au goût de Dwight qui le menace avec le chien errant… affamé de cette bonne odeur de tripe ! Dwight finit par retirer son masque dans l’énervement de voir l’homme ne rien dire, ce qui n’a pas trop de sens. L’homme de Virginia gagne franchement la confrontation alors qu’il est censé être celui que l’on torture. En plus, Sherry demande à Dwight d’arrêter quand elle le voit sombrer un peu trop dans la torture.

Morgan est finalement celui qui arrête la torture, et voilà pourquoi l’épisode n’aura pas un 20/20 : Morgan fait aussitôt la morale à Dwight, et bon dieu, qu’est-ce qu’il m’a soulé. Je n’arriverais jamais à apprécier à fond ce personnage, je crois. Il est relou, c’est tout, et c’est sans raison en plus. Vous aurez compris que malgré la scène de torture allant un peu trop loin (et encore, on a vu bien pire dans la franchise), je reste totalement du côté de Dwight qui souligne bien à Morgan que son bout de paradis, on a déjà connu et vécu le délire, et ce n’est pas efficace.

Par contre, Dwight qui sombre à nouveau dans sa soif de vengeance, je n’aime pas trop – et Sherry non plus. Heureusement, Sherry a de bonnes idées cela dit. Elle propose donc à Dwight de faire son check-in auprès de Ginny, comme prévu, mais d’informer celle-ci qu’Al et lui ont trouvé un nouveau groupe d’humains, histoire qu’elle débarque s’en prendre à eux comme elle sait si bien le faire. C’est hyper efficace, ça se met vite en place.

Si le plan prend une belle tournure, Sherry n’en oublie pas ce qu’elle a vu de son mari. Elle l’interroge donc sur ce qu’il a dû faire par le passé, ne serait-ce qu’au Sanctuaire. On sent bien qu’elle n’approuve pas trop de voir son mari faire tout un tas de choses pour survivre. Il s’en défend bien, surtout quand il souligne qu’Al et Morgan sont comme sa famille, mais qu’elle, elle est sa famille. J’adore.

Bien sûr, Al n’est pas aussi fan de Sherry que ne l’est Dwight et elle a décide ainsi de se ranger du côté de Morgan. Elle a tout de même peur de devoir exploser le van s’ils font n’importe quoi et s’en prennent vraiment trop tôt à Ginny. Oui, oui, Al raconte tout ça sans pression à Morgan. Ils sont évidemment surpris par Dwight, et c’est bien dommage. Al me déçoit sur ce coup-là, parce que j’aurais aimé qu’elle reste du côté de Dwight. Elle le voyait comme un frère dans l’épisode d’avant putain, et on sait qu’il a raison. C’est frustrant. Dwight n’a plus d’autres choix que de faire arrêter Al et Morgan, ce qui est énervant tout de même.

J’ai beau être déçu d’Al, je pense que tout ça pourrait se régler à coup de dialogue plutôt qu’à coup de « bouh, je te désarme et je te fais prisonnier ». Après, je dis ça, mais le dialogue entre Morgan et Dwight m’a juste fait lever les yeux au ciel, alors bon, je ne sais pas trop…

Contre toute attente, Dwight est à son tour désarmé. Sherry a pris la décision de le faire enfermer avec Al et Morgan, pour éviter qu’il ne redevienne ce qu’il était. Oh ! Vraiment bien joué, Sherry ! L’avantage, c’est qu’en plus, Ginny ne pourra pas s’en prendre à Dwight et Al si ça tourne mal. Le plan se met en place et tout le clan des masqués attend l’arrivée de Ginny avec rage et vengeance. On a une très jolie prestation de l’actrice incarnant Sherry, franchement.

Il fallait bien sûr que la série perde du temps du côté des prisonniers. Dwight est alors forcé de reconnaître auprès d’Al et Morgan qu’ils avaient raison… alors que non, putain. On sait que non. Arrêtez de trop attendre dans cette série, surtout face à Ginny ! Il parvient toutefois à se libérer et à se barrer assez vite, pour rejoindre à temps Sherry. Il sait très bien qu’elle est celle qui se servira des mitraillettes du van contre Ginny et ses hommes puisqu’il lui a appris à s’en servir.

Bien sûr, Ginny n’est pas conne et elle n’est pas là, ce qui fait qu’il est encore plus simple pour Sherry d’hésiter quand Rollie lui demande par radio de tirer. Dans l’hésitation et face à un Dwight insistant pour qu’elle ne fasse rien, Sherry révèle alors qu’elle en a après un homme… Serait-ce encore Negan ? Sherry n’ose pas utiliser les flingues du camion et les hommes de Virginia finissent par s’enfuir, en menaçant toutefois Al et Dwight de représailles.

Dans le camion, Sherry prend super mal d’avoir été incapable de les tuer et elle s’en prend physiquement à Dwight qui l’a empêchée de devenir un monstre. Il est trop fort ! Je ne vais pas mentir, cet épisode fait beaucoup de bruit pour rien et nous donne un goût de trop peu, mais du côté de la construction des personnages, je trouve ça génial de voir Sherry être développée comme ça. Elle revient de tellement loin par rapport à The Walking Dead !

Bien évidemment, il est confirmé que son envie de vengeance n’a toujours rien à voir avec Ginny, mais tout à voir avec Negan. Je lui souhaite de réussir à le croiser un jour, un nouveau crossover pourrait être exceptionnel maintenant. En attendant, je suis dégoûté de la tournure de cette fin d’épisode qui voit Sherry demander à Dwight de la quitter. NON. C’est un énorme non, et même les majuscules ne suffisent pas. C’est NON.

Je suis déçu. Je comprends la construction du personnage de Sherry, je comprends son envie de ne pas faire demi-tour et de ne pas redevenir ce qu’elle était avant… mais balancer à Dwight de partir après autant de temps à se chercher l’un l’autre ? La frustration est totale, et la raison de cette rupture n’est pas suffisante à mon goût. Dwight capitule bien trop vite, en plus, tout ça pour aller libérer le chien de chasse. Allez comprendre.

La toute fin force Dwight à comprendre qu’il est logique de rester avec sa nouvelle famille, mais moi, j’ai eu envie de foutre des tartes à Al lui assurant que Sherry retrouverait son chemin vers lui. Si c’était si simple, ça se saurait ! Malgré tout, la fin d’épisode est sympathique, puisque Dwight et Athena se font passer pour mort en filant leurs vêtements à des zombies dont ils massacrent la face.

Ainsi, Ginny pourra les croire morts. Le duo emmène ensuite Morgan auprès des survivants de la peste bubonique d’il y a deux épisodes, et tout ce petit groupe se met en chemin vers l’Eden de Morgan, alors que Dwight se met à laisser des messages à Sherry, comme elle l’a toujours fait pour lui. Je suis frustré ! J’adore Sherry, je veux continuer de la suivre, moi !

> Saison 6

 

2 commentaires sur « Fear the Walking Dead – S06E05 »

  1. Salut.
    Je lis ton blog depuis quelques mois mais c’est la première fois que je commente. Donc, tout d’abord, merci pour tes résumés. Je suis moi aussi très agréablement surpris par cette saison. Après une saison 5 que j’avais trouvée d’un ennui sans nom et l’annonce d’une saison 6 « d’anthologie », je craignais des épisodes décousus, sans lien entre eux. Là où la saison précédente donnait l’impression de constamment naviguer à vue, on sent ici qu’ils sont en train de construire quelque chose de concret. J’ai failli verser ma larme quand Dwight (qui est pour moi l’un des personnages les plus intéressants de toute la franchise) et Sherry se sont retrouvés, j’ai failli en verser une autre à la fin de cet épisode. Par contre, même si je comprends parfaitement la décision de Dwight de suivre Sherry et ses amis et de ne pas suivre Morgan dans la construction de son petit paradis, je trouvais la position de ce dernier plus sage : attaquer Ginny de front sans véritable plan risquait vraiment de mettre tous les autres en danger. Mais bon, il faut dire que je fais partie de ces rares personnes qui aiment Morgan 😉
    Petite frustration quand même sur cette saison : certains personnages me manquent, comme Alicia, Victor et Daniel qu’on n’a pas vus depuis trois épisodes ou Sarah, Wendell et Grace dont on ne sait rien. Mais bon, on aura des nouvelles de Luciana la semaine prochaine.

    J'aime

    1. Bonjour !
      Ce commentaire était tombé dans les spams, je ne sais pas trop pourquoi, désolé ! Merci beaucoup pour tes lectures et ton retour 🙂 Je te rejoins sur les personnages de Dwight, Sherry et Al, tu auras compris à mes critiques ! Je n’ai pas eu un tel sentiment sur la saison 5, mais c’est vrai que j’avais du mal. Je n’aime pas non plus la forme d’anthologie, et je trouve qu’elle montre toujours les mêmes limites avec cette saison 6 : c’est trop inégal, avec des épisodes géniaux et d’autres… moins passionnants, on va dire !
      J’aimais bien Morgan à l’origine, mais son évolution dans TWD a fini par me dépasser – j’ai à vie en tête l’épisode où on a plein de flashbacks qui font monter la tension tout ça pour qu’il donne un coup de pied dans une poubelle, et ça, c’était un point de non-retour pour moi ahahah Je vois ce que tu veux dire sur l’attaque de Ginny de front qui ne mène à rien, mais après tant d’années dans cette franchise, on sait aussi que c’est souvent le plus efficace. Plus ils attendent, plus Ginny prend du pouvoir. Après, Ginny n’est qu’un visage et qu’une partie du problème.
      C’est vraiment abusé les absences de personnages, oui. Alicia n’a servi à rien dans son épisode en plus, par rapport aux autres… Le mystère autour de Grace finit par être lourd, je sens qu’on va la retrouver morte comme dans The Walking Dead où on a fait tout un flan des disparitions de Sophia, puis de Beth, pour nous les tuer 😥

      Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.