Fear the Walking Dead – S06E06

Épisode 6 – Bury Her Next To Jasper’s Leg – 17/20
J’ai eu peur au début de cet épisode, mais finalement, les scénaristes parviennent enfin à retomber sur leurs pattes avec cette partie de l’intrigue. Il me manque toujours certains personnages-clés, mais ça fait du bien d’en retrouver d’autres et l’ensemble est assez bien mené. J’ai trouvé fluide la manière dont était monté cet épisode, et il y a beaucoup de scènes que j’ai trouvées super intéressantes. Certains évènements sont dignes d’une mi-saison, ça fonctionne franchement bien, y compris sur le plan visuel d’ailleurs !

> Saison 6


Spoilers

Don’t make me regret this.

Oula, mais c’est charmant comme titre d’épisode ça, dis donc ! Le résumé de l’épisode repart loin en arrière avec Luciana et un crush d’Alicia dont j’avais oublié l’existence. Bon, comme je m’y attendais, l’épisode ne portera pas vraiment sur mes nouveaux préférés de cette saison… Ce serait trop simple ! Et ça commence du coup assez mal avec Ginny qui nous poursuit une femme qui n’est pas Sarah, alors que j’avais espoir que si.

C’est bon, on sait que Ginny est méchante, on a compris qu’elle faisait des coups de bâtarde à tout le monde, pas besoin de nous le rappeler à chaque épisode avec des nouveaux personnages comme cette Paige. On aimerait déjà avoir des nouvelles de tous nos personnages de l’an dernier, ce serait un bon début après six épisodes, franchement.

Bon, bref, pour en revenir à l’épisode, Ginny interroge donc cette Paige sur les tags « The End of the Beginning”. Bon. Après six épisodes, on ne sait toujours pas de quoi il en retourne, mais on découvre ainsi qu’elle est une alliée des deux types que Morgan a dû tuer. Elle répond apparemment aux ordres d’un certain Jasper ; car oui, il est question de Jasper, de sa jambe perdue dont on parle dans le titre de cet épisode, et on comprend qu’il est donc une victime de Ginny. Une de plus. Paige aussi : elle préfère se suicider que d’être interrogée par Ginny, tout en étant heureuse de savoir que sa mort fait chier Virginia.

Tu m’étonnes ! Désolé Paige, mais moi aussi ça me fait plaisir ta mort si ça fait chier Virginia. En revanche, ça ne m’apporte pas de réponse, et ça ce n’est pas cool. On arrive enfin au générique ; et on enchaîne ensuite sur une scène post-générique que j’aime beaucoup. On est ainsi dans le camion habituel, et Sarah (ah bah enfin !) et June y débarquent, emmenant avec elles un homme blessé.

J’adore la manière dont tout est filmé, caméra à l’épaule, avec des grands plans en mouvement et des plans serrés, et des zooms… Je sais, sur Blindspot, je disais que ça me foutait le mal de mer, mais là, ça donne un bon sentiment d’urgence. Oui, parce qu’il y a urgence : il y a des zombies tout autour du camion et l’homme a besoin d’une opération.

Yep. Il a une infection, et June doit donc lui enlever l’appendice, rien que ça. Elle est drôlement sereine par rapport à ses premières apparitions dans la série et elle fait ce qu’elle peut pour sauver Malcolm, le type ayant l’appendice infectée. D’ailleurs, c’est tellement infecté que l’homme fait un arrêt cardiaque, et que ça termine mal.

June refuse cette issue et fait tout ce qu’elle peut pour le sauver. Comme elle n’arrête pas le massage cardiaque, la tension monte à nouveau. On sait ce qui arrive aux cadavres, non ? Ils se transforment en zombies, et ça vaut aussi pour Malcolm. En revanche, il se transforme sacrément vite ! C’est tant mieux pour la série néanmoins : ça permet d’apporter une nouvelle tension. Je suis heureux que June n’y reste pas et soit sauvée par Sarah, cependant, parce que j’aurais mal pris de ne voir June que sur trois scènes de la saison.

Rapidement, les femmes se retrouvent donc à faire le ménage de zombies autour du camion, puis à enterrer ce pauvre Malcolm. Pour nous, c’est l’occasion de voir que le camion est devenu un vrai camion de soins. J’aime bien ce boulot pour June, et le boulot de garde du corps pour Sarah. Par contre, June vit assez mal d’avoir fait la promesse à Malcolm de le sauver, alors qu’il est mort.

Avant de partir, June prend un peu d’alcool en compagnie de sa nouvelle garde du corps, puis elles sont rejointes par John qui propose un petit tour de voiture à June. Ah, ça fait plaisir de retrouver ce couple ! En fait, ce qui me manque dans beaucoup d’épisodes de cette saison, c’est précisément ce genre d’interactions entre les personnages. J’aime ces duos qui fonctionnent si bien, et c’était dommage de s’en priver si longtemps sans leur trouver d’alternatives – enfin, Al/Dwight, c’était bien trouvé.

June est dégoûtée d’avoir perdu Malcolm et s’en confie à John, qui finit par lui révéler qu’il n’en peut plus d’être avec Ginny. Il a donc pour plan de s’enfuir le plus loin possible de Virginia et toute son organisation, et il propose logiquement à June de venir avec lui. C’est tout ce qu’il lui manquait pour vraiment partir dans son épisode, et maintenant qu’elle est là, je suis même surpris que ce ne soit pas déjà fait. Il s’avère que finalement June aime bien son nouveau rôle dans l’organisation, parce qu’elle a envie de sauver des vies, tout simplement.

Elle va être servie, cela dit : elle accepte le plan de John, mais ils sont interrompus dans leur projet de fuite par des appels radios. On leur demande de venir au plus vite vers la carrière avec l’exploitation de charbon. Il y a en effet eu un accident qui blesse pas mal de monde dans la carrière, désormais en feu. En tout cas, la bonne nouvelle, c’est que tout ça est dirigé par… Luciana ! Quel plaisir de la retrouver !

Elle fait rapidement un point de la situation à June, avant de devoir recommencer avec Virginia : il y a des travailleurs coincés dans la carrière et elle compte bien aller les aider, même s’ils ne peuvent pas marcher. Il faut donc aller les chercher dans la carrière, et il va de soi que Virginia décide d’accompagner nos héroïnes pour surveiller ce qu’elles font. Elle veut savoir si tout ce qui se passe est vraiment un accident après tout, et pour cela, elle veut s’assurer que tout le monde reste bien en vie.

Si Virginia est surtout là pour les empêcher de tourner en rond et préserver autant que possible ses ressources, il est rapidement révélé qu’il y a un tag dans la carrière, ce qui signifie que l’accident n’en est pas un : il s’agit d’un acte criminel. Oups.

Parmi les ouvriers, June retrouve Wes, le crush d’Alicia, bien blessé. Pendant qu’elle s’occupe de lui, elle est attaquée par un zombie et est sauvée de justesse par Ginny. Elle a toutefois des blessures, dues à des lames accrochées aux mains du zombie. Les zombies sont donc armés ? C’est une superbe idée de la part des nouveaux ennemis de Ginny, ça ! Par contre, ce n’est pas bien rassurant pour la survie de nos héros…

L’épisode est très sympathique, même si un peu compliqué à suivre par moments, avec énormément de pluie et de bruits de fond. Disons que j’aurais pu envisager les sous-titres, pour une fois ; mais j’aime aussi le sentiment de panique qui se dégage de tout ça, avec de la boue, du charbon, des flammes, de la pluie… et même des masques de fortune pour étouffer encore plus les voix des personnages ! Pfiou, j’ai envie d’une douche rien qu’à regarder cet épisode, et pas uniquement parce que la blessure de Wes est dégueulasse.

Finalement, Virginia prend la décision de ne pas sauver à tout prix Wes. En effet, elle a retrouvé de la peinture dans les affaires de Wes… Sans déconner, quelle surprise, un peintre avec de la peinture ! Le problème, c’est qu’avec les tags un peu partout, il devient le suspect idéal pour Virginia. Elle l’interroge donc, en le torturant et en empêchant June de lui donner le sédatif dont il a besoin.

Bon, je n’ai jamais eu d’affection particulière pour Wes puisque nous n’avons pas eu le temps d’apprendre à le connaître vraiment, mais je trouve que ça marche bien de mettre un personnage que l’on connaît un peu dans cette position, surtout que ça permet d’adhérer à 100% à la réaction de June, révoltée de voir Ginny se comporter ainsi. C’est contre toutes ses valeurs et envies d’aider les autres, et elle voit une fois de plus Virginia comme la nana s’opposant au bien qu’elle veut faire. June prend finalement la décision d’utiliser le sédatif sans le consentement de Ginny, se la mettant à dos. Elle prend toutefois la bonne décision.

Si ça énerve Virginia, ça empêche surtout June de sortir pour s’enfuir avec John après tout. Wes étant endormi, Ginny insiste pour l’accompagner et ne pas le perdre de vue tant qu’elle n’aura pas fini de l’interroger, ce qui convient aussi à June. C’est elle qui prend donc la décision de l’emmener dans son camion hôpital…

Oh la tristesse. Quand ils rouvrent le camion censé être plein de blessés, ils se retrouvent finalement face à un camion plein de zombies. Oui, quelqu’un est mort parmi les blessés, et ça a viré à l’angoisse dans ce camion, avec chacun se transformant vraiment rapidement en zombies. Quelle horreur. En plus, ça sent tellement mauvais pour June tout ça… Elle est une fois de plus sauvée par Virginia, même si elle est capable aussi de tuer quelques zombies. Pourtant, on a eu de jolies scènes entre June et John en début d’épisode, et je sais que ça veut dire qu’il risque de se passer quelque chose de merdique d’ici la fin, hein.

Pour ne rien arranger à leurs affaires, tout un tas d’essence se met alors à cramer et exploser. Tu m’étonnes que Luciana envisage des années avant que ça n’arrête de cramer… Bon, ça nous enterre évidemment June et Ginny ensemble alors que tous les autres parviennent à sortir à temps de la carrière.

Sous les décombres, il n’y a pas que June et Virginia, il y aussi quelques zombies. A son réveil, cette dernière se fait donc mordre à la main, et quand elle s’est mise à gémir cinq ou six non paniqués, j’ai hurlé de joie et j’ai crié « yes ! yes ! »… mais ça n’empêche que c’était trop simple tout ça. Elle n’a que la main mordue : on sait directement qu’elle va survivre.

En revanche, elle, elle ne le sait pas encore et quand elle entend ses hommes impuissants pour lui venir en aide, Ginny s’énerve donc en toute logique contre sa radio, qu’elle détruit. Comment ça, ce n’est pas logique ? June, elle, reste plutôt calme. La suite logique est d’amputer Ginny, mais elle ne dit rien. Je peux comprendre : face à son ennemie comme ça, énervée de sa blessure, mieux vaut ne pas trop en faire. Elle prend toutefois la décision d’empêcher Ginny de se couper la main.

Ben oui : elle lui retire la hache avant qu’elle puisse faire quoique ce soit et lui reproche d’être responsable de la mort des ouvriers du camion. Eh, ça n’a pas de sens ! Elle est censée être une soignante et maintenant elle est prête à voir mourir Virginia ? OK, cette dernière est une connasse qui ne mérite pas la rédemption, mais tout de même…

Un rapide combat avec Ginny permet à June de prendre le dessus sur son ennemie. Sans trop de surprise, Ginny se met à la supplier, tout en lui expliquant qu’elle ne veut que le bien des gens sous ses ordres et que June a besoin d’elle pour survivre. Tout en écoutant Ginny, June donne quelques indications à Sarah et Luciana pour qu’elles puissent opérer quelqu’un à distance, sans elle, avant de venir s’occuper d’elle.

Une fois que c’est fait, Wes est soigné et son état se stabilise. June peut donc négocier avec Virginia : elle veut retrouver son mari au plus vite et même si elle n’est pas prête à tuer Virginia, elle sait que ça passerait par sa mort. En même temps, avec sa mort, on irait directement au n’importe quoi anarchiste pour toute cette population qu’elle a sauvée, effectivement : l’ordre hiérarchique serait bousculé, et ça ne serait pas bon du tout.

Cependant, June comprend que Ginny n’est pas qu’une méchante. Elle a ses failles et ses sensibilités elle aussi, notamment sa petite sœur Dakota pour laquelle elle s’inquiète énormément et à qui elle veut adresser un dernier message si June devait prendre la décision de la tuer. June prend finalement la décision de stériliser la main de Virginia, qu’elle laisse tout de même à côté d’elle. Elle lui explique que la plaie est cautérisée grâce à la chaleur de la lame, et que c’est un peu son jour de chance. Moui, chacun son point de vue, j’imagine.

Au moment de demander ce qu’elle veut vraiment à Ginny ou d’avoir des informations sur les nouveaux méchants de cette saison, John finit par débarquer. Evidemment qu’il est le premier à venir en aide à June ! Les deux femmes sont donc libérées de cet enfer, mais il y a des conséquences pour le personnage de Virginia. J’espère que ce sera une bonne chose sur le long terme, cette remise en question…

June se retrouve évidemment jugée par ses amis, en revanche. Elle a sauvé la vie de Virginia, sérieusement ! Ca inquiète tout le monde, de Wesley à Sarah, en passant par Luciana. Je trouve qu’elle a toutefois eu une bonne idée sur ce coup-là, surtout que ça lui permet de réunir Sarah et son frère. Ah bah là d’un coup Sarah lui pardonne.

Quant à June, elle retrouve John avec joie pour lui parler de son projet d’hôpital, autorisé par Virginia désormais. Lui, il est pourtant prêt à se barrer, et je sens que ce serait le bon choix… mais June est persuadée de pouvoir faire le bien en restant avec Virginia. Quel dommage que ce ne soit pas le cas. Sans la moindre logique, June prend la décision de monter dans le camion avec Sarah et son frère, persuadée que John les suivra.

Bien sûr que non, il ne te suivra pas. Je suis si triste pour ce couple… Ils sont arrivés si rapidement à un point de non retour, c’est fou ! L’image de la voiture de John qui se sépare du camion de June ? Super triste pour ces deux personnages, mais je comprends John. J’adore June, mais faire confiance à Virginia comme ça, ce n’est vraiment pas une bonne idée, même si c’est pour mettre en place un hôpital (en plus, j’aimais bien son nouveau rôle d’infirmière/chirurgienne itinérante là). Et tout le monde le sait, je crois !

Bref, j’ai bien aimé cette fin triste, même si une fois de plus, ça nous sépare des personnages… À croire qu’ils ne seront plus jamais tous ensemble ! Quant au titre de l’épisode ou au groupe ennemi qui se profile… Mystère, ce n’est pas exactement l’essentiel de ce qui s’est joué cette semaine finalement !

> Saison 6

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.