Zoey’s Extraordinary Playlist – S02E02

Épisode 2 – Zoey’s Extraordinary Distraction – 18/20
On est bien plus dans une deuxième saison avec les changements qui sont proposés ici, et en même temps, j’ai l’impression de n’avoir jamais quitté ces personnages, ce qui est plutôt bon signe du côté de l’écriture. J’adore vraiment la série, j’ai déjà envie qu’elle soit renouvelée pour une saison 3. J’avais peur que l’absence d’un fil rouge gâche tout… Ce n’est pas le cas car ça permet de se concentrer davantage sur les personnages !

> Saison 2


Spoilers

Girl, I don’t care that you look like Rafiki.

J’ai tant de retard dans le visionnage de cet épisode, ça devrait être interdit de faire des podcasts le mercredi soir (j’ai totalement une responsabilité dans la date de cet épisode). Ca devrait aussi être interdit de se mettre avec son mec dans sa chambre d’enfance quand sa mère est encore dans la maison. Pauvre Zoey, et surtout, pauvre Max.

Ils ne parviennent donc pas à faire l’amour dans ces conditions, parce que Maggie les interrompt, ce qui casse l’ambiance définitivement. Elle ne pouvait pas savoir, cela dit. Le lendemain, jour choisi par Zoey et Max pour remettre à plus tard leurs ébats, Maggie continue de se renseigner sur la maladie de Mitch, cherchant à savoir si des remèdes existent ou non. Zoey l’en détourne, s’inquiétant pour sa mère qui reste trop stressée… mais elle ne prévoyait pas pour autant que sa mère lui parle de sexe et de Max.

Emily et David débarquent en plein milieu de la conversation et sont aussitôt des fans de la série à vouloir savoir si Zoey a couché avec Simon ou Max. C’était marrant, mais le vrai point d’intérêt pour Emily et David, c’est le débarquement de Jana, la sœur d’Emily. Et c’est une excellente chose, parce que ça fait péter un câble à Emily. On ne l’avait pas assez entendu chanter l’an dernier, et je suis content de voir qu’elle a un solo dans cet épisode, surtout qu’elle en profite pour danser encore et toujours aussi bien.

Sa chanson ? Je crois qu’elle n’aime pas tellement sa sœur, qui s’installe directement un peu trop dans la famille. Zoey a le temps de prévenir sa mère avant de partir au boulot, et elle fait bien, parce que Maggie est vite appelée au secours par Emily qui comprend que sa sœur est là pour éviter de se confronter à sa rupture.

Maggie s’occupe donc de Jana comme elle peut et lui sert finalement de babysitter. Avec un peu de chance, ça lui permettra de trouver quoi faire de son surplus d’énergie à présent. Elle donne ainsi une très bonne idée à Jenna (une adulte, hein, elle n’a pas vraiment besoin de babysitter, juste de quelqu’un pour lui donner un bon conseil afin d’aider Emily à aller mieux) : offrir une soirée à Emily et David.

Ceux-ci en profitent bien, et le bébé est gardé par Maggie et Jenna, ce qui arrange absolument tout le temps, y compris Max et Zoey… mais avant ça, il s’en passe des choses !

Comme d’habitude, nous suivons en effet aussi la journée de travail de Zoey, et c’est plus intéressant que d’habitude, parce que Zoey est la boss désormais. Pas évident pour elle de gérer Leif, Tobin et… Simon. Oui, elle est aussi la boss de Simon, et lui, il lui apprend qu’il y a un petit problème avec un des produits de l’entreprise : la montre connectée qu’ils vendent surchauffe et fond sur les poignets des utilisateurs.

Zoey est donc forcée de décaler constamment l’horaire auquel elle viendra voir Max après sa journée de travail, surtout que son ancien boss a beau être dans de beaux draps avec la justice, il continue de gérer l’entreprise à distance. C’est illégal et interdit, mais il s’en fiche pas mal… Et il tient Tobin à distance de la réunion, parce qu’il a la pire des idées du monde pour se défendre face au scandale des montres connectées cramant.

Simon a de meilleures idées que Tobin, ce qui n’est pas trop compliqué, et… il se prend ainsi une promotion dans la tronche, devenant aussi un porte-parole pour la compagnie, même si ça n’a rien à voir avec ses études. Bref, les scénaristes lui cherchent un rôle : c’est ce que je craignais dans les commentaires de l’article de la semaine dernière, en fait, Simon n’a plus vraiment d’utilité dans la série… Espérons qu’il retrouve vite sa place dans la vie de Zoey autrement que pour subir des tournures de phrases peu heureuses de la part de sa patronne. Après, le plus drôle est encore de voir Zoey débordé par son boss en visio, et les mimiques de l’actrice sont toujours aussi drôles.

Le soir, Leif fait un jeu de ce problème de montres, et ça se termine par Zoey qui apprend à déléguer pour avoir enfin son rencard, et tant pis pour le reste. Dans l’ascenseur qui la mène au sexe avec Max, elle croise trois autres femmes du cinquième étage bien intéressée par sa carrière, parce que c’est rare d’avoir autant de codeuses dans un même ascenseur et parce qu’elle est à présent dans une position de pouvoir… Oui, mais Zoey, elle veut juste Max. Clairement, la série se moque du Bechdel Test à ce stade, mais on se marre bien avec ce gag, tout de même.

Le problème, c’est que Zoey fait un peu trop confiance à Leif sur ce coup-là en l’abandonnant seul face au problème. La vérité, c’est qu’il est débordé par son nouveau rôle dans l’entreprise. Il est clairement débordé par l’équipe des programmeurs, tous masculins dis donc, et il culpabilise énormément. C’est chouette d’avoir autant de danseurs, mais pour le coup, on n’est pas sur de l’excellent féminisme, là… mais ça me fait rire, parce que c’est exactement là-dessus que l’épisode veut en venir.

En tout cas, l’avantage, c’est que Zoey peut se servir de son pouvoir pour être une encore meilleure boss et manager à présent. Elle peut donc redonner confiance à Leif… qui fait une nuit blanche pour réparer enfin la montre, mais qui se plaint tout de même de son équipe, qui se comporte comme une fraternité étudiante. Forcément.

Bien sûr, entre temps, le rencard de Zoey avec Max n’est pas si fun et sexy que ça : Mo met la musique à fond, ce qui est un appel à l’aide évidemment… et ça force Zoey à se rendre le voir. Si Mo lui assure que tout va bien et stoppe ce qu’il écoute, ça se termine en solo, inévitablement. Oh, c’est si déprimant : il affirme qu’il est prêt à dire au revoir, et qu’il est fort à ça.

Sans surprise, ça mène à un nouveau drama pour le couple Zoey/Max : Max explique ainsi à sa copine – ouh yeah ! – que Mo semble avoir stressé subitement lorsqu’ils travaillaient ensemble sur leur nouvelle idée de business. Et effectivement, on l’a bien vu nous aussi : Mo a changé d’attitude dès qu’il était question de devoir signer un contrat, contrat qui est au cœur de son numéro chanté à Zoey. Mo continue de refouler toutes ses émotions face à Zoey, et c’est marrant, puisqu’il passe son temps à chanter…

Bref, Zoey et Max ont clairement beaucoup trop envie de coucher ensemble, mais ils n’y arrivent pas, parce que Mo et ses airs d’opéra, c’est trop, et puis, c’est un drama dérangeant qui leur prend trop la tête. Zoey fait autant d’efforts que possible pour réconcilier Max et Zoey, et ça marche, à coup de relooking interrompu en plein milieu et d’exercices de team building enchaînés durant toute une journée.

Bon, finalement, c’est autour d’une partie de Vérité ou Mensonge que Mo raconte tout à Max : il a monté une compagnie avec son meilleur ami… avant de perdre son meilleur ami parce qu’il a décidé de le trahir et de le laisser tomber, tout ça pour une compagnie qui n’a pas marché. C’est problématique pour Mo de signer un contrat, mais Max parvient à trouver bien facilement les mots pour le réconforter. Et hop, Mo accepte de signer.

Oui, mais pas avant que Zoey ne fasse venir Max en urgence chez sa mère. L’urgence ? Jenna et Maggie sont occupées à garder le bébé, chez David et Emily. Est-ce que sa chambre d’enfance est assez grande pour poser une table avec une bouteille de champagne ? Eh bien, oui. Du coup, l’urgence, c’est qu’ils ont la maison pour eux, et la chambre de Zoey pour enfin faire l’amour.

Le hic, c’est encore que c’est loin d’être aussi évident que ça. Ils se connaissent trop, et il y a toujours le problème des chansons à gérer : Max ne peut s’empêcher de penser, et donc de chanter, quand il est en présence de Zoey. Il se déshabille donc en étant super énervé après lui-même parce qu’il n’arrive pas à rester concentré sur une chanson neutre, et pas dingue, malgré les conseils d’un psy ouvert d’esprit à qui il a tout confié et qui l’a conseillé.

Max a beau tenté tout ce qu’il peut, il n’arrive vraiment pas à s’arrêter de chanter, et ça fait un mash-up… cinglé, tout simplement. Toute cette scène est bien comique, mais l’avantage, c’est que ça mène à une bonne scène pour le couple qui, tout en se déshabillant pour le plaisir des yeux, communique enfin et prend le temps de partager ce que l’un et l’autre ressente.

Et ça termine grâce à ça sur Zoey qui donne ses pensées à Max, sur une belle chanson de Max et sur Zoey qui décide de chanter avec lui – sauf qu’elle, elle est a capella et elle prend Max par surprise. La scène est tellement mignonne, ça rend tout heureux de les savoir enfin ensemble. Par contre, pfiou, tout un acte d’un épisode juste pour voir deux personnages coucher ? C’est délirant, mais c’est aussi très réussi comme huis clos et comme scène. Sacrée prouesse d’écriture ; ce n’est pas ennuyant un instant et c’est plein d’humour ou moment chorégraphié avec précision.

Le lendemain matin, toute la famille est réunie pour voir Max et Zoey débarquer. Si la scène et les réactions de David étaient plutôt marrantes, ça n’en reste pas moins déroutant. Perso, à la place de Max, je me serais barré par une fenêtre du premier étage à ce stade, et je ne suis pas du tout assez athlétique pour m’en sortir indemne, alors ça en dit long je crois.

Je sais que Max connaît la famille et qu’il s’entend avec eux, mais tout de même ! Et Emily était Team Simon, en plus. Je suis si gêné pour Max ! En plus, Zoey le laisse tout seul avec sa famille. Bon, après, c’est une bonne chose, parce que la série en profite pour régler le problème de la confrérie des codeurs qui s’est installé avec l’ambiance fraternité étudiante au boulot de Zoey : elle propose à Leif d’échanger trois codeurs avec les codeuses de l’ascenseur (bon, je n’ai retenu que le prénom de Jasmine pour l’instant, mais j’espère qu’elles seront un peu plus développées au prochain épisode ; ce renouveau dans l’équipe est sympathique et nécessaire après le départ de Joan).

Tout ça nous mène donc à une bonne conclusion d’épisode avec une Zoey relookée, Mo et Max réconciliés et prêts à bosser ensemble, une famille de Zoey heureuse pour elle et un Leif apaisé au boulot. Il n’y a que pour Tobin que la fin est dramatique, le pauvre !

> Saison 2

7 commentaires sur « Zoey’s Extraordinary Playlist – S02E02 »

  1. Cette citation j’ai hurlé de rire 😂 et le relooking à la fin aussi.
    Et franchement je sais pas comment ils font pour tourner des scènes comme celle où Max ne peut pas s’empêcher de chanter quand Zoey se déshabille 😂

    J'aime

    1. C’est rare, mais vraiment, je ne vois pas quelle autre réplique de l’épisode aurait pu finir en citation ici :’)

      Tu dis ça pour le fou rire que ça doit être ?

      J'aime

  2. J’ai trouvé une peu le temps long jusqu’au moment fatidique entre Zoey et Max (il était temps !) qui est marrant et très mignon.
    Mo m’a pas mal gonflé à tout refouler, il faut un bon moment avant qu’il n’accepte le dialogue et en même temps, j’ai du mal à croire que tout soit réglé de ce côté-là.
    Contente de voir que les personnages au boulot de Zoey vont apparemment continuer à être développés, et il était temps que Leaf assume son rôle de chef et mette un peu d’ordre dans son équipe. J’ai du mal à croire que ça puisse vraiment arriver des journées de boulot avec en majorité des jeux en mode fraternité 😆

    J'aime

    1. Oh, trouvé le temps long devant cette série, ça me paraît impossible, moi 😮
      Par contre, je suis bien d’accord avec toi concernant les journées de boulot… après, les USA et la Silicon Valley, ça a l’air quand même super particulier comme univers :’)

      J'aime

      1. C’est surtout que j’ai pas du tout accroché avec Mo pendant cet épisode et que la sœur d’Emily est pas assez exploitée à mon goût je pense.
        Oui, en ayant lu et vu des histoires sur la Silicon Valley, c’est vrai que ce qu’il se passe au boulot de Zoey n’est pas si insensé 😂

        J'aime

      2. J’aime beaucoup le personnage de Jenna, mais c’est vrai qu’elle est secondaire… comme l’était Emily l’an dernier cela dit (et elle l’est encore).

        Aha, les américains, je te jure !

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.