#1 – Reconnaître ses travers comme Sawyer

Salut les sériephiles,

Il fait chaud, il fait beau, nous sommes mi-juin et vous savez ce que je me suis dit il y a quelques minutes ? Il est temps de commencer… une nouvelle saga de l’été pour le blog. J’aime bien l’été pour ça, ces séries d’articles où je n’ai pas à me prendre la tête pour savoir quoi raconter. Restait encore à trouver un sujet intéressant, après deux déménagements et une saga sur mes premières fois de sériephile. L’idée m’est venue assez naturellement et rapidement pour cette nouvelle saga – je pense que mon cerveau a traité ça en tâche de fond sans que je ne m’en aperçoive – alors c’est parti !

Douze semaines, douze personnages, douze impacts sur ma vie.

Rien que ça. C’est un vaste programme, je sais. Et je n’ai pas réussi à choisir un ordre ; alors on fera selon l’inspiration du moment. Pour aujourd’hui, on commence donc avec un article sur Sawyer de LOST.

Lost Sawyer GIFs - Get the best GIF on GIPHY

Qui est-ce ? Bad boy sexy de la saison 1, le personnage de Sawyer n’avait à l’origine pas grand-chose pour entrer dans mes bonnes grâces, à part le fait d’avoir toujours les meilleures répliques, mais les scénaristes ont su le rendre charmant petit à petit. Attention aux spoilers, il y en aura sur l’ensemble de la série, dès la phrase suivante : prêts ?

Sa relation avec Kate d’abord, puis avec Juliet ensuite ont su montrer d’autres facettes de cet escroc forcé de l’être par son passé. Il refusait bien de le reconnaître et faisait tout pour s’en détacher, mais il s’est rapidement imposé comme un leader naturel une fois son égoïsme dépassé. Et j’ai adoré suivre son évolution (comme beaucoup des personnages de cette saga de l’été, avec une énorme exception… mais on y reviendra dans un autre article !) vers une rédemption bien méritée, où ses crimes n’étaient pas oubliés, mais atténués par d’autres actions.

Voir aussi : La fin de LOST en 500 mots (ou pas)

Lost - Soulmates [Sawyer & Juliet] #153: Because Duh! - Fan ForumQu’est-ce que Sawyer a bien pu nous apprendre ? Justement à ne pas être trop égoïste. C’est lors de sa relation avec Juliet que le personnage a changé du tout au tout, je trouve. Constamment à envisager son avantage dans chaque situation, Sawyer a finalement pris le temps d’apprendre à satisfaire aussi les besoins de Juliet, puis des autres alliés qu’il avait.

Tout en faisant ça, il nous a aussi appris à ne pas trop nous prendre la tête, parce que je trouve que rien n’est plus attachant que son personnage en saison 5. Il s’adapte à toutes les situations et le prouve bien quand il est ravi d’être coincé dans le passé. Il refuse même d’avancer et d’en sortir, avec les conséquences funestes que l’on sait. Et c’est peut-être celui qui apprend le plus douloureusement le message de la série, parce qu’avancer en tant que personnage signifie accepter de voir se sacrifier Juliet. Malgré tout, il fait son deuil et avance à nouveau dans sa vie, comme il l’a toujours fait avant, sans se prendre la tête sur les détails.

Sawyer | Two girls, one mag.Quel impact sur moi ? Je dirais que Sawyer n’a pas eu un impact immédiat sur ma manière de voir la vie, mais c’est peut-être pour ça que j’ai trouvé judicieux de commencer par lui. Pas la peine de trop me confier dès la première semaine, il faudra revenir pour en savoir plus sur moi et mon lien aux personnages de fiction… parce que c’est ce qui fait que je suis sériephile, finalement.

Plus sérieusement, il a eu un impact à long terme sur moi, et il est double. Le premier, c’est qu’il m’a montré qu’il était normal aussi d’avancer, quitte à se séparer parfois de certains aspects de sa personnalité… ou de certaines personnes.

GIF HUNTERRESS — JOSH HOLLOWAY GIF HUNT (~100) Please like/reblog...J’ai vu la série trop jeune pour avoir conscience de l’importance de ce message, ou même pour digérer ce message, mais j’ai fini par comprendre qu’il était important de se détacher de certaines parties de son passé et de ne pas trop se prendre la tête sur celui-ci, pour mieux vivre l’instant présent – et si possible avec une Juliet, OK. C’est hyper cliché, franchement. Vous n’allez jamais rester pour cette saga si je commence comme ça. Damn!

De manière bien plus concrète, j’ai appris avec Sawyer qu’il fallait être capable d’évoluer en reconnaissant ses torts et surtout ses travers. Adolescent, je n’étais pas spécialement quelqu’un que j’aimerais fréquenter aujourd’hui, avec une tendance aux ragots et à la manipulation un peu trop présente. J’y prenais goût, que voulez-vous ? J’ai fini par grandir là-dessus et me détacher de ces traits de caractère qui ne correspondait plus à la personne que j’avais envie d’être.

obscure-imagines — “you tricked me into being decent? to get a chick...Si j’ai réussi à m’en détacher, je le dois en grande partie à Laura, qui a su m’ouvrir les yeux sur certains travers et sur certaines personnes, fort heureusement pour moi. Elle était assez avisée pour me faire comprendre que j’avais un discours différent de ce que j’étais, et j’ai fini par changer parce qu’elle me faisait bien prendre conscience que ça n’avait aucun sens. Suivre ses conseils m’a donné cette possibilité de grandir différemment, et dans le fond de chercher ma rédemption comme Sawyer a pu le faire.

C’est là le deuxième impact que Sawyer a eu – et continue probablement d’avoir – sur moi. Il est possible d’avoir sa rédemption, peu importe ce qu’on a fait auparavant. Mine Lost GIFs - Get the best GIF on GIPHYC’est important de le savoir, c’est important d’avoir des modèles pour qui ça fonctionne dans les séries. Sans avoir bien sûr à vivre une rédemption aussi forte que la sienne parce que je n’ai rien d’un criminel – bien trop flippé pour ça – j’ai appris à me reconstruire sur des actes ou des pensées franchement pas top. Comme lui, j’ai fini par prendre conscience que je ne faisais que reproduire un schéma dont j’avais été victime aussi, et j’ai tenté d’y mettre fin pour briser un cycle franchement dégueulasse.

En creux, il faut lire ici un sujet qu’il faudra que j’évoque plus longuement sur le blog un jour ou l’autre : le harcèlement scolaire. Comme beaucoup, je suis un ancien harcelé ; devenu pour s’en défendre harceleur qui ne s’en rendait même pas compte, une fois sorti de sa situation pas dingue. Alors, voilà, à long terme, je me dis qu’un personnage comme Sawyer montre que c’est possible de changer et de lutter contre un destin tout tracé.

En plus de tout, Sawyer m’a appris à ne pas trop me prendre la tête sur ce passé peu avouable… et à ne surtout pas retomber dans les travers que j’avais déjà surmonté. Pas évident tous les jours, mais pas infaisable non plus.

sawyer gifs Page 2 | WiffleGif

6 commentaires sur « #1 – Reconnaître ses travers comme Sawyer »

  1. Super idée de série d’articles !
    Et en plus tu commences fort avec un de mes personnages de série préférés (en tout cas mon préféré de Lost) !

    Il y aurait tellement de choses à dire sur Sawyer, comme sur tous les personnages de la série d’ailleurs (je trouve que l’un des principaux points forts de Lost, c’est ses personnages qui sont si bien écrits).

    Perso, si j’ai quelque chose à retenir de Sawyer (outre sa culture générale qu’on devine à travers certaines références qu’il sort aussi facilement que ses punchlines mythiques), c’est qu’on a tous droit à une seconde chance, voire une rédemption comme tu le dis si bien. Personne n’est tout blanc ou tout noir, ça arrive à tout le monde de faire des conneries, ça ne signifie par pour autant qu’on soit foncièrement mauvais…

    J’ai donc appris grâce à lui à mettre de l’eau dans mon vin, à laisser de côté certains principes rigides que j’avais (j’ai d’ailleurs moi-même fait des choses pas hyper reluisantes — je ne parle bien sûr ni de crimes ni de délits mais j’ai fait du mal à des gens qui ne le méritaient pas –, j’ai donc compris que personne n’est parfait), à laisser les actes passés dans le passé, et ça m’a fait mûrir en quelque sorte…

    Donc merci Sawyer et merci à toi pour cet article qui ouvre la porte à l’introspection !

    J'aime

    1. Merci ! Il va falloir que je la continue cette série d’articles, maintenant !

      LOST n’aurait pas fonctionné sans ses personnages, c’est sûr ! Je n’ai pas insisté assez sur sa culture G maintenant que tu la soulignes… mais pour le reste, on est bien d’accord, c’est un personnage qui permet aussi de tendre un miroir, d’une certaine manière. Après, heureusement, nous ne sommes pas à son stade hein !

      Aimé par 1 personne

      1. ouh là oui lol
        après je sais pas pour toi, mais de mon côté je n’ai pas vécu les drames que lui a vécu enfant, donc je suis loin d’être au même stade que lui…

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.