The Outpost – S04E04

Épisode 4 – Going to Meet the Gods – 16/20
Franchement, l’intrigue de cette saison est ambitieuse pour la série puisqu’elle permet de réunir différents pans d’intrigues des saisons précédentes pour nous donner l’impression que tout était pensé depuis le début. Et ça fonctionne vraiment bien, au point que je me demande si ce n’était pas le cas. Pourtant, on revient vraiment de loin avec cette série, mais je suis pris dans l’intrigue qu’ils proposent. Limite, j’en viens à me dire que revoir la première saison ne me ferait peut-être pas de mal. C’est dire !

Spoilers

Deux décide de se rendre auprès des Dieux, laissant Falista gérer l’Outpost comme elle peut – pas évident avec Tobin qui ne trouve pas sa place entre son pouvoir royal et ses envies de résistance.

You’ve seen the gods as I have

Il paraît que sur un blog de critiques séries, c’est pas mal de regarder des épisodes de temps à autres et de publier des articles, alors me revoilà avec la suite de cette saison. Dingue de me dire que ça fait déjà une semaine que j’ai commencé à la regarder, parce que je n’ai pas du tout l’impression que sept jours sont passés.

Tant mieux, écoutez, ça limite la perte de mémoire sur les prénoms et l’impatience ! Cette semaine reprend sur une scène inattendue, avec Deux qui annonce à Falista qu’elle compte s’en aller. Oups. Ce n’est pas exactement ce qu’on attendait après la fin de l’épisode précédent, mais voilà que le kinj de Deux fait des siennes : elle brille de vert d’un coup, signe qu’il est temps pour elle d’aller rencontrer les Dieux.

De son côté, Tobin meurt d’envie de boire de la bière, comme d’habitude. Il se rend donc à sa taverne préférée, fermée sous ses ordres, dans l’espoir que Munt pourra lui donner ce qu’il veut. Avec le marché noir lancé par Janzo, cependant, ça semble stresser plus qu’autre chose Munt. En plus, une fois que Munt est parti chercher sa bière, Tobin tombe nez à nez avec Garret.

Celui-ci est le plus mauvais menteur possible, affirmant avoir emprunté un livre qu’il n’a même pas en main, mais Tobin n’est pas beaucoup plus doué en mensonge franchement. L’échange permet en tout cas au roi d’annoncer à son nouveau marshal qu’il est un peu déçu de son absence de réactivité à piéger Luna.

S’il savait que la conversation est clairement épiée par toute une partie de l’Outpost ! En effet, l’ambiance est toujours aussi festive une fois le roi disparu avec une très petite dose de bière : Janzo mène une opération illégale qui marche vraiment bien. Il a été élevé par la bonne mère pour ça, après tout, et Munt ne manque pas de lui faire remarquer.

Janzo se dit toutefois stressé de l’illégalité de tout ce qu’il mène, alors que Garret est limite en train de mener une révolution dans son coin à critiquer le Prime order qui vient de se rétablir avec deux de ses amis. De toute manière, Garret a rapidement d’autres préoccupations en tête : comme prévu, Luna joue toutes ses cartes pour mener la vie qu’elle souhaite, affirmant que si elle devait être menée devant Falista, elle lui dirait tout du complot de Talon.

C’est problématique pour Garret qui est bien forcé de la laisser jouer et boire dans la taverne. Là aussi, d’autres préoccupations ne tardent pas à arriver pour lui : le groupe de Talon revient enfin à l’Outpost… et elle est loin d’avoir l’armée espérée : tous les Blackbloods sont morts après tout. Zed est en pleine dépression après la mort de Corven, mais ça n’empêche pas tous les autres de tenir une réunion secrète. L’avantage, c’est que je me fais tout de suite un point de Bingo avec « Let it go » répété à deux reprises.

Ouais, Zed passe de la dépression à l’énervement assez vite quand on lui reproche de ne pas être revenu plus tôt pour sauver son peuple puis quand Wren lui affirme ne pas tout comprendre aux textes de sa mère. Il insiste pour qu’elle travaille au plus vite à rattraper son retard dans les études pour devenir la meilleure Grande Prêtresse possible.

Ce nouveau rôle stresse toutefois Wren, surtout qu’elle sait qu’elle doit aussi se débrouiller pour être une excellente mère pour son enfant. Niveau modèle, Yavalla ne l’aide pas trop à savoir comment faire l’un ou l’autre, donc je comprends le stress qui lui tombe sur les épaules, mais en même temps, comme Janzo, je ne m’inquiète pas trop pour elle. Et je tiens à dire, parce que j’y ai pensé pendant cette scène que Gwynn ne me manque finalement pas cette saison, alors que j’étais sûr que j’allais détester son absence…

Bon, on a récupéré Tobin, c’est peut-être pour ça. Tout n’est pas perdu. D’ailleurs, pendant tout ce temps, Tobin continue de se balader durant la nuit, ce qui lui permet de tomber sur des soldats transportant les cadavres des prisonniers de l’épisode précédent. Pas mal de s’en souvenir, j’aime bien que la série ne tombe pas dans certaines facilités cette saison : les corps ne disparaissent jamais tout à fait dans l’Outpost.

Cela choque Tobin qui en parle aussitôt à Falista en étant sûr que tout vient de Deux… sauf que Falista est au courant des agissements de Deux, et qu’elle n’hésite pas à lui dire. Elle est convaincue que Deux fait ça sur ordre des Dieux et que ça suffit bien à tout justifier. La foi plus forte que la raison ? Pas sûr que ça passe auprès de Tobin. Pas sûr que ça passe non plus de savoir que pendant que tout ce drama se déroule, Munt et sa compagne font n’importe quoi dans la chambre royale, finissant même par sauter sur le lit – sans le moindre sous-entendu, hein. L’humour était là un peu trop perché, même pour moi, mais soit.

Il fallait bien équilibrer les moments émotions de l’épisode, notamment quand Talon déprime de la mort de tout son peuple. Bon, je la comprends sur le plan théorique, mais dans la pratique, elle a été élevé dans un monde sans Blackblood, elle ne sait pas vraiment ce qu’elle a perdu – et ça n’a pas l’air si génial d’être Blackblood quand on y réfléchit : on écoute une Grande Prêtresse comme Yavalla, quoi. Ou comme Wren, désormais. Trois épisodes après l’enterrement de Gwynn, nous voilà donc à une cérémonie funéraire pour rendre hommage à tous les Blackbloods morts. La cérémonie est portée par le chant de Wren, et je dois dire que c’était plutôt magnifique à entendre tout ça – je me demande quel genre de langue c’est, par contre ; ont-ils pris une langue existante ou ont-ils inventé quelque chose ?

Je me pose vraiment des questions inutiles, je sais. Bon, la cérémonie me plaît, mais elle ne plaît pas à tout le monde par contre : Zed se barre en cours de route et Talon est convoquée chez Falista. Cette dernière propose à Talon un poste de Gouverneur pour guider les quelques Blackbloods restants… ce qui serait possible si Talon n’était pas aussi impie !

Loin d’être dans la foi de Falista, Talon reconnaît un logo que Falista lui indique être la Marque des Sept. La reine comprend donc que Talon aussi a des visions et qu’elle voit les dieux, sauf que Talon n’appelle pas vraiment ça des Dieux. Elle se barre donc sans la moindre considération pour la reine qui s’énerve après elle et a une autre vision, préférant aller consulter Zed et Wren sur la Marque des Sept.

Elle souhaite aussi savoir où Deux s’est barrée, de manière à la poursuivre – et tant pis pour Wren qui comptait sur leur présence pour d’autres rites funéraires. Pas facile d’être Wren dans cet épisode. Pas facile non plus d’être Luna : elle est vite repérée par Tobin et même si elle parvient à s’échapper de lui en lui foutant un petit coup dans l’entrejambe, elle prend ensuite tout son temps pour aller chez Talon.

Il n’en faut pas plus pour qu’elle soit emmenée devant le couple royal. Falista la questionne bien sûr sur d’éventuels complots contre elle et contre toute attente, Luna décide de rester loyale à Garret. Elle ne balance donc personne et se fait condamner à mort.

Oh, pas de quoi s’inquiéter par contre : elle est rapidement libérée par Garret, prévenu par Tobin de l’exécution à venir le lendemain matin. Il faut dire que Tobin est de plus en plus perturbé par sa femme : elle a une soif de sang vraiment gênante à force. Elle permet la mort des prisonniers et elle condamne Luna malgré son jeune âge, sans envisager une seconde d’en faire autre chose qu’un exemple. C’est problématique pour tout le monde, et Garret et Tobin arrivent donc à trouver un terrain d’entente là.

Finalement, Tobin travaille contre sa reine sans même le savoir. Ce qui est bien, c’est que Luna est libérée sans souci par Garret et qu’elle tombe au petit jour sur Talon et Zed. Je suis content, j’ai eu peur de la perdre pour quelques épisodes. C’est ma nouvelle préférée, après tout ! Elle a même l’occasion de se confier ensuite à Talon lors d’une pause qui n’a aucun sens dans l’intrigue, mais qui permet cette conversation.

En parallèle, Wren est convoquée par Falista qui se lance dans ses propres recherches sur l’Histoire des Blackbloods. Elle comprend bien que ceux-ci sont gouvernés depuis toujours par ses Dieux et les rituels qui vont avec, et elle veut plus d’informations sur eux. Malheureusement, Wren n’a pas grand-chose à lui dire, même quand Falista menace de mort Janzo.

Ce dernier est en effet arrêté puisqu’il continuait de maintenir ouverte la taverne de manière totalement illégale. Il y avait tellement de monde que ça ne pouvait rester un secret bien longtemps, et ça ne l’a donc pas été : arrêté, il est amené auprès de Falista qui se sert de lui pour faire parler Wren. Ce n’est pas très compliqué, il suffit d’un petit Kinj rouge et d’une menace de mort pour que Wren parvienne à négocier deux jours de plus avant de devoir apporter la moindre réponse à une reine qui est en train de virer psychopathe plus vite qu’il ne faut pour le dire.

Je suis triste pour le personnage de Falista que j’aimais et qui est s’éloigne de plus en plus d’une possible rédemption. Ainsi, pendant que l’on apprend de Wren le confiant à Janzo que Falista veut se renseigner sur la fin du monde, nous constatons aussi que Falista est en roue libre quand elle s’énerve d’apprendre la fuite de Luna. Elle rappelle également à Tobin que les Dieux sont ceux qu’elle a décidé de suivre désormais – et que comme il s’agit de Dieux, elle fera tout ce qui leur plaira. Flippante.

Le cliffhanger de cette semaine ? Il est du côté de Luna, Talon et Zed. Ceux-ci rattrapent en effet Deux au moment où elle s’apprêtait à entrer dans une étrange caverne, gardée par les Lu-Qiri, et notamment Vikka. Cette dernière refuse désormais d’obéir à Zed, forcé d’utiliser le King violet pour la faire fuir.

Cela permet à notre trio de héros de s’approcher davantage de Deux pour voir ce qu’elle fait : elle entre en contact avec la déesse que nous voyons depuis le début de saison. Elle fait même un peu plus que ça : elle lui donne toute l’énergie vitale aspirée dans l’épisode précédent, permettant donc à la déesse de se libérer de son sarcophage, plus fraiche que jamais. Les problèmes ne font que commencer.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.