Ces autres films vus en 2021 (#28)

Salut les cinéphiles,

Je regrette parfois d’avoir laissé tomber mes articles sur les films tels que je les proposais en 2020, avec la liste de tout ce que j’avais vu. Comme il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis et comme j’ai fait le tour des films dont j’avais envie de parler en un seul article (pour l’instant), revoilà une liste de films vus en 2021 mais dont je n’ai pas encore parlé sur le blog. Il s’agit donc de films qui ne sont pas des coups de cœur ou des sorties récentes, ou de films que j’ai fini par oublier… Mais tout de même, j’ai envie d’en garder une trace ici. 

Voilà donc quelques films que j’ai pu voir en janvier 2021 et dont je n’ai jamais parlé puisque je suis passé aux films que j’aimais en ce moment lorsque j’ai eu fini de parler de 2020 – mieux vaut tard que jamais, donc :

The Call

Lorsqu’elle décroche le téléphone de la maison familiale, elle ne s’attend pas à parler à une jeune fille… vingt ans plus tôt. De quoi changer le passé pour le meilleur et pour le pire.

Il s’agit du premier film vu cette année et… ce fut une déception. Le jeu des actrices est génial, il a plein de qualité et il a tout pour me plaire avec son jeu temporel permanent… Seulement voilà, ce film laisse de côté bien des paradoxes.

C’est top pour un faire un thriller prenant et angoissant, mais moi, j’aime bien quand c’est impeccable du point de vue temporel les histoires de voyage dans le temps. C’était donc bien, mais pas autant que promis.

Take Shelter

On suit la vie d’un homme qui redoute l’arrivée d’une méga-tornade… Personne ne le croit, cependant, car son père aussi avait l’habitude de crier au loup pour de mauvaises raisons.

Je venais regarder un film catastrophe et ce n’est pas exactement ce que j’ai eu, ce qui fait que ça m’a provoqué plus de frustration que de plaisir. Le film n’a pas été un coup de cœur car il n’était pas ce que j’avais envie de voir, mais je comprends pourquoi il a eu une bonne note de la part des spectateurs ou de la presse… Parce que vraiment, c’est sympa.

Haute tension

Un film d’horreur français sous le format du slasher. Deux étudiantes se rendent chez la famille de l’une d’entre elles pour les vacances.

J’ai passé un bon moment devant le film qui fonctionne très bien du côté des frissons et de l’horreur. Malheureusement, ça ne tient pas debout du tout ce film ; j’ai détesté le rebondissement final qui ne colle pas avec ce qu’on a vu avant, même en forçant les choses comme ils tentent de le faire. 

Le pire, c’est que je l’ai vu venir en me disant qu’ils n’allaient pas oser. Ben finalement, si.

And then we danced

Merab est un danseur classique qui s’est toujours entraîné avec sa partenaire, Mary. Un jour, il rencontre Irakli, qui devient vite son rival sur la piste de la danse et sa plus grande obsession dans la vie.

Un film franco-géorgeo-suédois ? C’est audacieux. Quand en plus, c’est un film LGBT dans une langue dont je ne parle pas un mot et dans un pays dont je ne connais pas la culture, ce fut dépaysant. En vrai, j’aurais probablement pu écrire tout un article sur ce film dont la douceur était aussi sympathique et marquante que la violence qu’il met en scène.

J’ai du vouloir le garder pour juin, puis j’ai oublié… Un très bon film vu dès ce début d’année en tout cas, je recommande, ça se laisse regarder tout seul !

L’accusé

Un homme accusé du meurtre de sa femme qu’il jure ne pas avoir tué fait appel à une grande avocate et lui raconte son histoire.

Le synopsis n’est pas spécialement intrigant et pas forcément motivant, je sais bien… Mais regardez ce film. Mon argument ? C’est un film hispanique, donc vous pouvez être sûrs que ça partira en vrille à un moment avec une intrigue au rebondissement surprenant. 

Cela a bien pris sur moi, j’étais à fond dans l’enquête et je n’ai pas tout vu venir !

Il est très rare que je dise ça… mais vraiment, ne regardez pas ce film. J’ai voulu aller au bout pour comprendre de quoi il en retournait et j’ai absolument tout détesté… Je n’ai jamais réussi à rentrer dedans. Au cas où, le synopsis donne envie quand même : une fille fait appel à un medium pour retrouver son père disparu et le ramener dans le monde des vivants. M’enfin, ça se passe dans un Cuba hyper pauvre avec des traditions et rituels qu’on ne connaît pas bien, au sein d’une famille pauvre et au passé sombre et étrange.

Voilà pour aujourd’hui… mais j’ai vu six autres films en janvier, dont un qui mérite probablement un article plus complet à l’occasion. Je sens que ça va finir en plus d’un article par semaine sur le cinéma cette affaire !

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.