The Outpost – S04E08

Épisode 8 – The Pleasing Voice of the Masters – 18/20
Les scénaristes n’ont vraiment plus froid aux yeux depuis l’an dernier et ils nous embarquent dans une mythologie de plus en plus complexe et intéressante pour expliquer tout ce qu’on a vu par le passé et tout ce qui se prépare pour la suite de la saison. Le résultat, c’est que je m’investis bien trop dans cette série et que j’ai terminé l’épisode super énervé par certains choix. Au moins, j’ai toujours mes théories pour m’accrocher à des notes d’espoir.

Spoilers

Talon protège comme elle peut la clé de Skevikor des quatre dieux la convoitant.

We have no intention of killing you… Do we ?

Vas-y, ce résumé d’épisode me rappelle que Falista est morte, je suis triste à nouveau. Sa mort est trop passée inaperçue la semaine dernière en plus ! Sans trop de surprise, l’épisode reprend ensuite sur la confrontation entre Luna, Naya et Talon d’une part, les quatre « dieux » qui n’en sont pas de l’autre. Et nos héroïnes ne font pas le poids, comme prévu.

C’est assez intéressant à voir, parce que Talon décide aussitôt de protéger Naya, la moins bonne guerrière en la faisant fuir, priant logiquement sur le fait que personne n’aura envie de s’en prendre à elle parmi les dieux. Elle n’est pas très intéressante pour eux après tout. C’est un pari gagnant qui permet à Naya de revenir au bon moment dans la bataille, avec un cheval pour aider Luna à s’enfuir.

Bien sûr, il n’est pas du genre de Luna de fuir, alors elle est restée aux côtés de Talon… Mais sans Kinj, elle ne faisait absolument pas le poids face aux dieux. C’est triste à voir, car ce n’est pas du tout son caractère de se laisser martyriser comme ça. Par chance pour Talon, qui se retrouve seule face aux dieux, le combat n’est pas entièrement perdu : Tobin surgit de nulle pour s’attaquer aux dieux, lui aussi.

C’est une bonne chose que j’avais vu venir dès la semaine dernière, mais qui fonctionne bien dans la réalisation. En plus, le pouvoir de Tobin est quand même bien pratique en combat, puisqu’il peut prendre par surprise les ennemis et surtout puisqu’il peut reprendre la fameuse clé que les dieux n’ont eu aucun mal à dérober : elle est attirée à eux d’un simple mouvement de mains de la déesse.

S’il accepte d’amener la clé à Janzo pour qu’elle soit détruite et si Luna s’en sort grâce à Naya, tout ça signifie toutefois que Talon finit toute seule sur place face aux dieux. Elle est rapidement mise KO, et il va de soi que Tobin revient trop tard pour l’aider après être passé par Wren et Janzo. Il faut dire qu’avec ces deux-là, il a été pas mal surpris de rencontrer 313, qui nous confirme que comme les Blackbloods, il cicatrise très vite.

Loin des considérations des dieux et des combats mortels, nous retrouvons Zed et Nedra dans une scène un brin gênante où Zed bave complètement sur le décolleté de son amie d’enfance qu’il n’avait jamais vu comme une femme. Il est bizarre de voir Nedra habillée en humaine, mais bon, il y a eu des changements entre ces deux épisodes apparemment, parce que Garret a aussi eu droit à une pousse extrême de la barbe et des cheveux. Ca lui va plutôt bien, en plus.

En tout cas, Zed est encore perturbé par Nedra lors de la réunion au sommet qui suit avec Garret, roi en attendant de ravoir des news de Tobin – dont la survie ne semble pas l’étonner plus que ça – Wren et Janzo. Ceux-ci expliquent comme ils peuvent ce que Tobin leur a dit, mais ils n’ont toujours pas envie de tuer 313, persuadés qu’il peut les aider à tout comprendre de la menace à venir. Garret finit par s’y faire et les croire.

Ce n’est qu’après tout ça que Tobin revient enfin, expliquant son retard par la recherche vaine de Talon – et pour cause, elle est prisonnière des dieux. Si Talon a décidé de rester en arrière avec les dieux, c’est parce qu’elle sait bien que les dieux ne la tueront pas. C’était un coup de poker, mais il est rapidement confirmé qu’ils décident de se servir d’elle comme d’un appât pour obtenir les autres kinj. Le sien sera à récupérer en dernier, car il est celui d’un traître.

En tout cas, cette prise en otage de Talon est pratique pour connaître le plan des dieux – qui veulent notre monde, tout simplement – tout en nous permettant d’avoir quelques informations supplémentaires. Cela permet aussi de laisser le doute sur la survie de Talon à l’Outpost. Garret le prend très mal et veut foncer tête baissée, mais heureusement, Tobin l’en empêche. Blessé physiquement, il souligne qu’il est aussi détruit de l’intérieur après les morts de Gwynn et Falista. Les deux ont fini en poussière bien vite en plus, quoi.

La mort de Falista est enfin abordée comme un problème dans cet épisode, avec Garret qui comptait au sort de Tobin et Munt qui semble vraiment triste. Etait-il vraiment nécessaire de parler encore de sa mère, cela dit ? Peut-être : ça permet assez justement de faire prendre conscience à Tobin qu’il lui reste des responsabilités. C’est un roi après tout.

Bon, il a du boulot pour se faire respecter de ses sujets par contre, parce que Janzo et Wren n’ont toujours pas envie de détruire la clé de Skevinor qui, selon eux, pourrait être essentielle à la survie d’une armée entière – et surtout d’une race entière. Difficile de les voir comme une armée quand on se rend compte à quel point 313 semble inoffensif maintenant qu’il a pris l’habitude de parler avec Janzo. Si Tobin charge donc Garret de vérifier que les scientifiques suivent ses ordres, il est surtout intéressant d’avoir une conversation entre 313 et Janzo menant à la révélation que si le peuple de 313 – les Kahvi, encore un nom que je vais zapper – entend les recommandations des dieux, c’est uniquement grâce au… kinj jaune, celui de Yavalla, la petite peste de la saison précédente.

Tu parles de dieux. Fort de ces informations, Janzo commence à reconstituer le puzzle. La clé de Skevikor ? Elle permettrait de réveiller tous les Kahvi, mais seulement une fois que les dieux auront le « Naviaspore », le Kinj jaune. Ainsi, les Kahvi font tout ce que les dieux veulent, et ils passent de monde en monde. Les personnages semblent mettre du temps à comprendre, mais il me paraît de plus en plus clair que les dieux ont détruit le monde que l’on appelle désormais Plan of Ashes et qui n’a pas toujours été fait de cendres.

Je veux dire, 313 indique clairement qu’ils passent de monde en monde en dormant, attendant d’être réveillés par les dieux. Il n’y avait pas non plus de Blackbloods à l’époque où il s’est endormi et il ne connaît pas le mot esclave… J’imagine que d’anciens Kahvi non affectés par le Kinj jaune ont pu survivre et mettre au monde une nouvelle espèce que l’on appelle désormais Blackbloods ? J’ai hâte d’en savoir plus, car je fais beaucoup trop de théories pour le moment.

En tout cas, face à la menace qu’il risque de représenter, Garret décide aussitôt d’enfermer 313 en prison, alors que Wren et Janzo n’ont plus tellement le temps de protester lorsqu’ils voient arriver Luna bien malade. En effet, Tobin a oublié Luna et Naya à force de se concentrer sur Talon, et il aussi oublié d’informer Janzo et Wren de tout ce qu’il savait apparemment.

Janzo est donc sacrément surpris de retrouver Naya, mais pas autant que Wren qui découvre son existence sans avoir la moindre explication. L’urgence est plutôt de sauver Luna, mais les scénaristes ne peuvent pas non plus se passer de tout l’humour encore possible avec l’historique de Naya et Janzo. C’était beaucoup trop drôle de les voir expliquer comme ils pouvaient la situation à Wren, un peu trop jalouse d’avoir été mise de côté si longtemps.

Elle rattrape toutefois le temps perdu hors écran avec Naya, pendant que Janzo s’occupe de sauver Luna. Celle-ci se réveille au beau milieu de la nuit, réveillée par les murmures qu’elle entend provenir de la clé. Et oui, elle a les pouvoirs de Dragman désormais, et c’est juste pour cela que les scénaristes ont décidé de la ramener dans l’équation. Tant mieux.

La clé ? Elle murmure les noms des dieux, en commençant par Janya. Soit. Cela ne nous aide pas trop pour l’instant, mais l’épisode avance le lendemain quand Garret et Tobin prennent à nouveau la décision de détruire la clé. Cette dernière est un objet, mais elle n’apprécie pas de risquer la destruction, alors elle le fait savoir à Luna. Elle peut ainsi empêcher Garret et Tobin de continuer la torture, qui de toute manière n’aurait pas duré trop longtemps.

En effet, les dieux s’impatientent, et ils se rendent compte que cette affaire d’appât ne fonctionne pas tellement. Ils torturent alors Talon – qu’ils appellent aussi la fille du traitre, donc je sens que la race Blackblood est venue au monde quand un Dieu a couché avec un humain – et envoient une vision d’elle à Zed et Tobin pour les faire venir à eux au plus vite. Il est évident que cela fonctionne très bien sur nos personnages, et particulièrement sur Tobin qui sait tout ce qu’il doit à Talon.

Je trouve sa décision particulièrement conne : il souhaite en effet se rendre auprès de Talon pour la sauver. C’est bien gentil, mais c’est complètement con de se jeter dans la gueule du loup comme ça. Pire encore, quand il finit par arriver, ils ont tout le temps de papoter tranquillement et je n’ai pas compris pourquoi ils n’en profitaient pas pour se barrer… Talon peut toujours ouvrir un portail vers le monde détruit, c’est mieux que rien.

Au lieu de ça, les dieux sont ravis de voir l’hôte de Levare débarquer pour sauver Talon. Ils s’en prennent à lui, et il est très doué dans la maîtrise de son Kinj. Il met vraiment à mal l’une des déesses qui s’en prenait à Talon, mais il ne fait pas le poids face à quatre « dieux ». Et pourtant, ils sont sacrément lents !!

Le combat dure ainsi quelques instants et finit avec une Talon qui peut s’enfuir (malgré les blessures et le fait qu’elle soit poursuivi par quatre personnes en bonne santé…) et un Tobin embroché par le dieu qui nous a déjà tué Falista. Ai-je crié un bon « NON » sonore ? Franchement, je suis dépité de le voir mourir une deuxième fois, parce que c’est toujours un personnage que j’adore et parce que c’est bon quoi. On a déjà perdu Gwynn et Falista, et lui, on a déjà eu à faire notre deuil une fois !

Les scénaristes ne nous laissent aucun doute sur la mort de Tobin, en plus, on le voit bien tomber en cendres. Je suis dégoûté, tout simplement. Le plan de Tobin était débile. Il laisse Garret comme roi derrière lui, Talon blessée sans le moindre comité d’accueil pour lui venir en aide, et surtout, surtout, il laisse un pouvoir beaucoup trop problématique aux mains des dieux. On a eu l’occasion de voir tout au long de cette saison à quel point la téléportation était un atout… mais ça peut aussi être un vrai problème pour eux.

Vraiment, c’était irréfléchi comme choix de laisser Tobin se sacrifier juste pour sauver Talon, surtout que bien sûr, les dieux n’ont aucun mal à ressusciter Levare et prévenir Zed qu’ils en ont après lui désormais. Putain, mais oui, bien sûr que j’aurais préféré voir Zed mourir. Ils ont intérêt à TOUS les ressusciter en fin de saison, sans Kinj bien sûr, en tant que simples humains après la destruction des Kinj. Et en même temps, s’ils font ça… Y aurait-il matière à une saison 5 sans Kinj ?

Je ne sais pas trop. La mort de Tobin me fait oublier en tout cas de parler d’une autre scène triste de l’épisode : Naya décide bien sûr de ne pas rester à l’Outpost. Après une nuit de sommeil, elle repart gérer son business dans son coin. Dommage, je l’aime toujours beaucoup. J’aurais aimé qu’elle demande des nouvelles de Gwynn aussi, et j’ai aimé la voir s’entendre si bien à Luna, qui n’a jamais été aussi humaine et touchante que quand elle s’excuse de son comportement.

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.