The Outpost – S04E09

Épisode 9 – The Price of Immortality – 17/20
C’est un bon épisode une fois de plus, avec des avancées à la fois pour les personnages et l’intrigue. Il faut le bien dire, il y a un passage particulier de l’épisode auquel je ne m’attendais vraiment pas en le commençant et qu casse un peu le rythme de croisière pour la suite. Je commence à m’y faire, par contre, car c’est comme ça chaque semaine, il y a toujours une scène inattendue. La série a tellement changé avec le temps !

Spoilers

Talon doit revenir à l’Outpost chargée de mauvaises nouvelles.

I like soup.

Je n’arrive toujours pas à y croire, mais c’est un vrai plaisir de retrouver la série chaque semaine et d’entendre la voix de Talon nous rappeler ce qu’il s’est passé dans les épisodes précédents. Par contre, au début de l’épisode, j’ai eu du mal à comprendre ce que Talon faisait dans une grange à être réveillée par une paysanne. Par chance pour Talon, sa réputation la précède et la femme qui la réveille est prête à beaucoup pour elle.

La pauvre paysanne est toutefois rapidement tuée par la Déesse qui aspire son énergie vitale, s’en prenant en fait à tout son village. Par chance, Talon a son Kinj qui la protège, mais tout le village se retrouve sans la moindre énergie, ce qui est tout de même un peu gênant. Les dieux sont sans pitié, et ils n’hésitent pas ensuite à cramer tout le village. Talon se retrouve à devoir s’enfuir alors que tout prend feu. Par chance pour elle (décidément, ça en fait de la chance), un cheval est encore en vie et lui permet de s’en aller vers l’Outpost, alors que les dieux sont heureux comme tout de constater que la vie sur la planète s’est bien développée depuis leur dernier passage. Super.

C’est donc chargée de bien mauvaises nouvelles que Talon peut rentrer à l’Outpost auprès de Garret et Zed. Déjà, il faut commencer par annoncer que Tobin est mort ; avant de souligner que c’est la merde : un Dieu de plus, Zed et elle sur la liste des dieux… ça craint. Pas au point d’oublier de boire un coup en hommage à Tobin, par contre.

C’est totalement abusé : Gwynn n’a jamais eu droit à ça, franchement. Bon, allez, ce n’est pas grave parce que Tobin est vite considéré comme un problème plus que comme un ami dont la mort doit être commémorée. En effet, sa mort va provoquer de nouveaux remous politiques sans précédents : deux reines et un mort tués en si peu de temps, ça affaiblit sacrément la monarchie. Autant Garret est respecté en attendant le retour de Tobin, autant le garder roi une fois toute la royauté éliminée, ça craint.

Zed est ainsi d’avis qu’il ne faut rien dire au peuple, pour éviter des révoltes quand la priorité doit rester la menace que sont les dieux. Talon soutient étrangement Zed et décide que la mort de Tobin ne doit pas être annoncée du tout. On en arrive alors à une scène où Munt est tout heureux de retrouver Talon et où l’on voit le groupe forcé de se faire à son mensonge. C’est Garrett qui s’y colle, alors qu’il était contre, et j’ai trouvé qu’ils étaient tous sacrément lâches !

Qu’importe, l’épisode doit avancer de toute manière, il est ainsi temps pour Talon de rencontrer 313 et de le détester dès le premier regard. Janzo lui fait un résumé de tout ce qu’il a découvert, avant que Talon ne lui offre un nouvel élément essentiel : une déesse a les petites tâches jaunes sur les bras que 313 attend tant ! En effet, la déesse pourra distribuer les kinj jaunes aux autres esclaves par l’intermédiaire des étranges câbles se dirigeant tout droit vers les cocons des esclaves.

Une fois dans la cave, cependant, nous avons surtout la possibilité pour Talon et Zed de découvrir l’autel du Skevikor et de le toucher. Plus exactement, il touche la partie correspondant à leur Kinj, pour voir ce que ça peut bien faire. Si ça les brûle, ça leur apporte aussi quelques souvenirs de l’âme qu’ils ont en eux.

Le flashback confirme ce que l’on devinait bien simplement : un des dieux (celui dont Talon a le Kinj) s’est entiché d’une humaine, a eu un bébé avec et ça n’a pas plu aux autres. Celui dont Zed a le kinj a donc tenté de faire en sorte que l’humaine tue son bébé, avant d’être arrêté par le papa de l’enfant, pas très heureux de la situation. Allez, je recolle plus de morceaux que Talon et Zed apparemment : ils semblent ne pas tout capter de ce qu’ils viennent de voir, malheureusement.

Loin de toutes les considérations politiques, Garret décide d’avoir une conversation avec Talon pour en savoir plus sur l’extinction des Blackbloods et sur leur couple. Surtout sur leur couple, à vrai dire. C’est très surprenant de retrouver enfin ces deux-là ensemble après autant de temps, et je dois dire que le couple fonctionne toujours aussi peu à mes yeux. Je sais bien que les scénaristes les veulent ensemble depuis le départ, mais je ne pense pas vraiment pas qu’ils soient un bon couple.

Talon semble penser pareil en ce moment, puisqu’elle fuit une fois de plus Garret. Pas de bol, Garret. Zed a plus de chance que lui quand il s’agit de courtiser Nedra, une fois de plus. C’est dingue ! Les scénaristes forcent vraiment les choses avec ces deux-là, mais ils ont quand même plus d’alchimie que Garret et Talon, quoi. D’ailleurs, Talon vient à la rescousse de Zed : alors que Nedra lui reproche une fois de plus de ne pas être venu plus tôt pour sauver leur peuple, Talon débarque pour annoncer à Nedra qu’elle est la seule responsable de la mort de son peuple. Le pire, c’est que c’est vrai : elle a refusé constamment d’aller chercher son peuple.

Je passe la scène où elle et Zed se demande encore ce qu’ils ont vu comme souvenirs des dieux alors que c’était évident pour en arriver plus vite à Nedra pardonnant Zed. Elle lui fait un petit cadeau, mais elle reste encore énervée de voir Zed aider autant le peuple des humains plutôt que le sien. Et pourtant, Zed est clair : les humains et les Blackbloods sont tous ensemble face aux menaces de ce monde.

De son côté, Luna découvre qu’elle a eu le bon réflexe en volant un autre objet dans la réserve de Dredd : on l’avait vu faire et on se doutait bien que ce n’était pas pour rien, mais les scénaristes ont eu du mal à trouver comment réintégrer l’artefact à la série cette fois-ci. Il s’agit d’un petit morceau de fer avec sept diamants correspondant aux Kinj. Bien sûr, ça parle à Luna.

Cette dernière l’apporte donc à Janzo qui est très intrigué par l’objet : il y a sept diamants, mais il y a aussi une branche supplémentaire – probablement le bébé Blackblood. Ils mettent tous trois plombes à comprendre les choses dans cet épisode, c’est frustrant. Même Munt semble être plus malin qu’eux quand il comprend qu’il n’est pas normal de n’avoir aucune nouvelle de Tobin. Garret est forcé de lui avouer la vérité, ce qui me paraît quand même super risqué. Munt met quelques instants à passer de l’énervement à l’acceptation, commençant son travail de deuil comme il peut. Il en parle aussi à sa copine, évidemment.

Autrement, les textes de Yavalla finissent heureusement par apporter la vérité à Wren et Janzo – mais ils mettent toujours trois plombes à comprendre qu’Aster a enfanté une humaine et créé la race des Blackbloods. Sont-ils tous frères et sœurs, du coup ? Plutôt que de se concentrer sur le texte, ils préfèrent s’intéresser à la relique apportée par Luna. Et ils font bien ! À deux, ils arrivent à comprendre qu’elle projette une lumière. Grâce à une sorte d’appareil photo maison qui projette finalement les lumières sur une carte géographique, Janzo en arrive à trouver l’emplacement de la tombe des deux derniers Dieux. Et tout ça confirme l’importance des dieux dans l’histoire de leur monde, parce qu’il y en avait quand même trois à proximité de la capitale et un sous l’Outpost, quoi.

C’est bien joli tout ça, mais il faut encore savoir quoi faire de cette information. Zed et Janzo sont aussitôt convaincus qu’il faut tuer les dieux encore endormis avant qu’on ne les réveille, pour gagner du temps et empêcher leurs ennemis de prendre encore davantage de force. En plus, ils savent très bien où ils sont : l’un des dieux est enterré là où le Kinj de Zed a été retrouvé par exemple.

Talon reste suspicieuse face au plan, parce qu’elle sait que son Aster est considéré comme un traître par les autres maîtres. Avec le texte trouvé récemment par Wren, les deux femmes ont espoir d’un ennemi de leurs ennemis qui pourrait être un ami… Alors peut-être que réveiller Aster serait une bonne chose pour avoir de l’aide contre les autres dieux…

Le plan de Talon se tient vraiment beaucoup plus que celui de Zed avec toutes les informations qu’ils ont, alors il est frustrant de les voir hésiter. Pour avoir une meilleure idée de quoi faire, Talon retourne dans la cave pour avoir quelques souvenirs d’Aster. Cette fois-ci par contre, elle le voit sous un mauvais jour, parce que le souvenir qui l’y attend montre Aster présenter le nouveau monde aux autres dieux. Il y est un atout indispensable pour les dieux, il veut endormir les esclaves et conquérir le nouveau monde depuis le Plan of Ashes.

C’est abusé, bien sûr que ce nouveau monde est celui dans lequel il a créé les Blackbloods là, avant de voir que c’était la merde avec les humains et de les enfermer dans un autre plan. Pff. Talon ne comprend pas tout ça tout de suite – et peut-être que je me trompe en vrai – mais prend donc la décision d’aller détruire le cadavre du Dieu, avec l’aide de Luna. Zed, lui, demande de manière vraiment très surprenante l’aide de Nedra. Personne ne l’avait vu venir, ça. J’ai bien ri de voir Nedra se foutre de lui parce qu’il voulait tuer un être endormi comme un lâche par contre.

A l’inverse, Munt est loin d’être lâche sur ce coup, parce qu’il demande à accompagner Zed et Nedra, dans l’espoir de venger Tobin. Le combat ne devrait pas être trop violent, de toute manière, mais sa copine n’est pas ravie de le savoir partir à l’aventure. Elle l’accepte malgré tout, sachant bien que Tobin était le meilleur ami de Munt.

Une autre scène qui, pour le coup, était plus inattendue voit Janzo apprendre le libre-arbitre et le choix à 313 : il lui laisse l’opportunité de choisir son repas. Le but est toutefois de lui demander davantage d’informations sur les dieux et la séquence de noms entendue par Luna dans l’épisode précédent. C’est totalement vain… et limite flippant, même : Janzo apprend à 313 à faire ses choix, mais le choix qu’il veut faire, c’est d’entendre à nouveau les maîtres et de retrouver les siens. Janzo est trop naïf à lui tourner le dos, bien sûr que 313 lui éclate un plateau sur la tronche juste après.

Pourtant, la seule chose qui préoccupe le roi par intérim à ce moment-là, c’est de savoir que Talon est encore en train de s’enfuir. Du coup, il veut une preuve de son amour, et il en arrive à la demander en mariage au moment de se dire au revoir. C’est n’importe quoi, sérieusement. J’étais bien heureux de voir Talon l’envoyer bouler, c’est tout ce qu’il méritait sur ce coup-là. Et puis, comme ça, il n’accompagne pas Talon et Luna dans leur quête. Au moins, il reste un héros à l’Outpost, et on va bien en avoir besoin : 313 embarque avec lui la liste des dieux, dans le bon ordre, et récupère la clé dans la planque de Janzo.

Alors que Wren le retrouve, Janzo comprend donc que 33 s’est enfui pour libérer son peuple, mais c’est trop tard. L’épisode se termine sur 313 réveillant l’ensemble de son peuple. Non, vraiment, ça je ne l’avais pas vu venir. Aucun d’entre eux n’a le moindre Kinj jaune en plus, donc c’est parti pour une armée sans volonté et sans guide à gérer. On va se marrer dans le prochain épisode.

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.