Lucifer – S05E12

Épisode 12 – Daniel Espinoza: Naked and Afraid – 05/20
Il n’y a vraiment rien à sauver dans l’épisode et ce n’est vraiment pas faute d’avoir essayé de trouver. Il est tristement prévisible – et en même temps, pas assez, apparemment parce que la conclusion est encore plus décevante que ce que j’espérais. Franchement, ça n’avait aucun sens, c’était mauvais et même mal joué ? J’ai souvent eu du mal avec la série et particulièrement avec ce personnage, mais très honnêtement, là, ça m’a démangé de… zapper l’épisode ?

Spoilers

Daniel doit se rendre au Mexique pour escorter une prisonnière jusqu’à Los Angeles.

You think I’d take a bullet for you ?

Bordel, avec un titre d’épisode pareil, pas étonnant que je prenne du retard dans la série, hein. Ca y est, elle est officiellement terminée sur Netflix ; mais j’ai encore quatorze épisodes à regarder. Il était donc temps pour moi, je crois, de me lancer dans un nouvel épisode. Tout de même. J’ai peur de me faire spoiler comme tout le monde en parle (et rarement en bien), alors je reprends cette saison 5 pour avancer.

Comme promis, l’épisode se concentre sur Dan dès les premières minutes, et ce n’est toujours pas évident de l’apprécier. Rien que sa routine matinale me soule déjà. Il est tellement heureux de lui-même quand il se regarde dans le miroir, arf. Narcisse se rend ensuite au boulot pour mieux se faire attaquer par Lucifer, comme toujours. Lucifer reste peu sympathique vis-à-vis de lui, comme d’habitude, mais Dan ne réagit pas comme d’habitude. Il a toujours du mal à s’ajuster à la révélation de l’existence de Dieu.

  1. On est content pour lui, mais voir Lucifer se comporter à nouveau comme un enfant, ça va quoi. Finalement, il se remet à bosser avec Chloé, mais pas avant d’avoir eu une idée tordue concernant Dan. Ce dernier se rend au Mexique pour l’extradition d’une prisonnière pour leur enquête, mais il y retrouve Luis, un ami flic un brin ripoux et borderline, qui lui apprend que l’extradition ne pourra pas avoir lieu avant le lendemain.

Ils ont donc plein de temps libre pour rattraper le temps perdu et tant pis si le temps perdu n’est pas très légal. Luis fait donc boire Dan avant de le convaincre de participer à une de ses affaires dont il jure qu’elle est légale mais qui pue l’illégalité de loin. Dan refuse… ce qui fait qu’il a le droit de boire encore plus de tequila. Cela ne sent pas bon du tout pour lui, quoi.

Au réveil, il a ainsi une bonne gueule de bois, il est nu… et il est au côté d’un homme mort. L’homme, il le connaît, il s’agit de Benito, un allié de Luis avec qui ils ont bu toute la nuit. C’est la preuve que les affaires de Luis ne sont pas si légales, et c’est aussi l’occasion pour Luis d’assurer à Dan qu’il sait qui a tué Benito : les russes pour qui il bosse et à qui il doit de l’argent. Wow, le soupir que j’ai poussé ! Entre Netflix qui en profite pour nous refoutre de la nudité gratuite (mes yeux avaient-ils besoin de voir ça ?) et l’intrigue particulièrement soporifique au Mexique sur un personnage que je déteste, c’est la catastrophe. Et puis GENRE Dan ne se rhabille pas avant de sortir de la chambre MAIS prend le temps de récupérer toutes ses fringues ? C’est si galère de mettre un caleçon – ou carrément le pantalon si jamais c’est qu’il n’en porte pas puisqu’on n’en voit pas à l’écran.

Oui, j’ai regardé, il fallait des détails auxquels m’accrocher pour ne pas avoir à voir le reste, hein.

Dan se laisse embarquer dans les affaires de Luis qui lui fait du chantage affectif vis-à-vis de sa famille en plus, c’est n’importe quoi. J’imagine que le but est de nous faire un épisode pour que Dan accepte enfin ce qui lui arrive avec l’existence de Lucifer, mais… ça passait mieux quand il avait peur de Dieu, en fait. Là, il est vite redevenu le personnage détestable habituel.

Il s’occupe donc du transfert d’une prisonnière bien trop reloue qui pose un milliard de questions et qui lui vole rapidement la boîte que Luis lui a confié pour qu’il la ramène à Los Angeles. Ben oui, ce n’est pas bien compliqué à faire : il suffit d’attendre qu’une voiture percute Dan, merci les Los X, le cartel qui libère la prisonnière.

Par chance, Dan se réveille dans le désert et tombe sur des camarades de cours d’improvisation. Il n’en faut absolument pas plus pour que je sois méga sceptique sur la réalité de la chose. Déjà, le voir partir au Mexique après l’idée étrange et non expliquée de Lucifer, ça me mettait la puce à l’oreille, mais les amis qui débarquent en plein désert mexicain par pur hasard… C’est parfaitement abusé. Dan ne se doute de rien, de toute manière, se rendant plutôt au Lux pour demander l’aide de Lucifer.

Lucifer n’a pas du tout envie de l’aider après leur conversation de la veille – en théorie, en tout cas. En pratique, ça l’amuse de voir Dan se ridiculiser et il accepte de l’aider à se rendre dans la planque du gang qui a probablement récupéré la prisonnière. Là, Lucifer se retrouve en session thérapeutique de groupe à raconter sa vie à des membres de gang qui vendent des… vélos alors que Dan se débrouille pour récupérer la boîte.

Il galère, mais il y arrive, avant d’être chassé par un chien et forcé de s’enfuir en vélo lui-même pendant que Lucifer se charge des membres de gang. Allez, pourquoi pas, j’ai vraiment essayé de faire comme si c’était crédible ou comme si ça passait, mais sérieusement, Dan sur un vélo qui se prend une voiture parce qu’il voit du sang couler de la boîte… Oh, quelle surprise, la boîte contenait la tête de Benito. Putain de merde, mais qu’est-ce que c’est ça ?

La série devient franchement ridicule avec cette espèce de parodie de films de mafieux mexicains. Je ne comprends vraiment pas comment on a pu arriver à ce genre d’épisode. Le rachat par Netflix était supposé être une bonne chose, mais là, vraiment, j’ai du mal. Le pote de Dan se retrouve aussi à Los Angeles, parce que pourquoi pas, et il s’avère qu’il n’est plus si pote que ça avec Dan. En fait, Luis empoisonne Dan pour le forcer à commettre un meurtre pour lui, parce qu’il n’apprécie pas de voir Dan arrêter un de ses hommes.

Dan se retrouve forcé d’accepter d’aller tuer une femme on ne sait trop où, mais pour ça, il demande d’abord à Ella des conseils pour réaliser le crime parfait. Il prend même des notes. Pas un instant elle ne se pose de question ? Je. BON. Il va tuer la femme à 130 km de Los Angeles, mais celle-ci n’a AUCUN MAL à lui échapper avec une batte de baseball. Dan se retrouve forcé d’appeler Amenadiel pour avoir un chauffeur uber le ramenant au plus vite à la maison et… Bordel, mais c’est drôle.

C’est super mal écrit tant c’est schématique et tant la série se démerde comme elle peut pour nous caser tous les personnages dans l’épisode. Et franchement, franchement, j’espère que c’est juste un bon gros foutage de gueule et que Dan se réveillera à la fin. Ou que ce sera le roman d’Ella. Non parce qu’au point où on en est… plus rien ne peut sauver la série.

Par chance, Maze rend donc visite à Dan pour savourer le spectacle de sa déchéance, et hop, elle l’aide à mettre sur pied le plan parfait pour qu’il puisse survivre en livrant Luis aux russes. Reste à caser Linda à un moment, et elle est là pour ruiner la couverture foireuse de Dan et s’éclater à lui balancer un verre à la tronche. On ne va pas se mentir, c’était le moment le plus délectable de l’épisode, hein. Vive Linda, du coup.

En attendant, il faut encore finir l’épisode que j’ai trouvé interminable, et ça se passe avec Daniel qui est confronté à Luis et ses hommes, avant d’être confronté à Maze qui veut tuer la femme qu’il devait tuer lui-même, avant d’être confronté aux russes qui comprennent qu’il leur a menti. Et malgré tout, nous n’en sommes TOUJOURS PAS au moment où l’épisode nous révèle qu’e tout ça n’était qu’un énorme mensonge. Avant ça, il nous faut une scène merdique de fusillade entre tous les groupes de l’épisode quand le gang débarque pour se venger de Lucifer. Bien sûr.

Dan passe son temps à ramper pour récupérer son antidote, en vain, puisque quelqu’un tire dessus. Quelqu’un ? Luis bien sûr. Et Maze se fait tuer pour protéger Dan, histoire de faire bonne mesure, j’imagine. Oh, l’épisode cherche vraiment à m’énerver là. Ils mettent trois plombes à révéler ce qu’on savait depuis le départ : tout ça n’est qu’une énorme blague de la part de Lucifer. Dan s’est fait manipuler depuis le début et se retrouve au milieu d’une fête où on se fout de lui.

Et il s’en fout ? Genre, il accepte que tout ça soit une blague de Lucifer, n’en veut pas particulièrement à Maze qui lui balance qu’elle refuserait de prendre une balle pour lui et reconnaît même – au son des Black Eyed Peas – que Lucifer lui est venu en aide.

Pardon, mais non. Ce n’est donc pas un rêve, juste une supercherie où tout le monde était dans le coup et qui a coûté de l’argent à Lucifer. Dan aurait pu avoir 15 crises cardiaques, s’est pris au moins autant de coups dans la tronche et a croisé par pur hasard une Linda qui s’est défoulée sur lui sans savoir, et on est censé croire qu’il s’en fout et que ça ne l’embête pas plus que ça ?

C’est un non pour moi. Un énorme non. Il va me falloir bien du courage pour continuer la série là. Je n’ai même pas eu mon enquête procédurale habituelle, pas vraiment les personnages que je voulais, aucune intrigue secondaire et je suis censé me contenter de croire que Dan va évoluer comme ça, par la magie du saint Esprit. Je sais bien que c’est Lucifer, mais sérieusement, je m’attendais à mieux surtout après les épisodes précédents me faisant à peu près apprécier Dan…

 

 

2 commentaires sur « Lucifer – S05E12 »

  1. Je comprends ton énervement, déjà un épisode centré sur Dan, ça partait mal. J’ai été déçue de la fin, Lucifer va beaucoup trop loin et on essaye de faire passer tout ça comme une gentille blague. Mais pas du tout !!! C’est méchant et c’est bon, on peut arrêter de se foutre de la gueule de Dan, maintenant ?
    Je te rassure quand même, la suite n’est pas dans la même ambiance.

    J'aime

    1. J’espère pour la suite, mais je t’avoue que ça m’a vraiment stoppé dans mon élan hier… Du coup, je suis retourné bosser plutôt que de continuer :’)

      Vraiment, rien n’allait. Je n’aime pas Dan, mais ça n’a rien de drôle ou gentillet, comme tu le dis. C’est juste gênant.

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.