The Walking Dead – S08E05 : The Big Scary U

Spoilers

Retrouvez ci-dessous la critique détaillée de l’épisode 5 de la huitième saison de The Walking Dead.

05.jpgÉpisode 5 – The Big Scary U – 11/20
Who the hell do you think you’re talking to?

C’est reparti pour un épisode qui s’annonce on ne peut plus inintéressant avec Gabriel priant, puis avec Gregory en prison chez les Saviors. Très franchement, ce sont deux personnages qui ne m’intéressent pas spécialement alors j’ai suivi l’épisode d’un œil très distrait. On repart donc en flashback sur l’histoire particulièrement inutile de Gregory, qui rappelle le début d’Harry Potter 7 en beaucoup moins bon en ce qui me concerne. Le « Grand U Effrayant » du titre désigne la table de Negan et ses lieutenants, je suppose, mais ça n’avait rien d’effrayant. Du tout. The Big Boring U, à la rigueur…

C’est tellement mauvais du côté de l’écriture que même Jeffrey Dean Morgan a du mal à me convaincre qu’il fallait que j’ai peur. Il faut dire que l’on sait parfaitement la suite de l’histoire et, même si on l’avait oublié depuis le premier l’épisode, ils se sont amusés à nous le rappeler dans le résumé. Je dis ça, mais sans Negan, j’aurais probablement arrêté de regarder : il faut bien dire ce qui est, il sauve la scène d’introduction qui n’a autrement pas grand intérêt.

De retour dans le présent et le cliffhanger de l’épisode 1, nous voyons donc Gabriel se faire attaquer par Negan, qui choisit finalement de le laisser en vie histoire d’avoir de la compagnie. Quitte à être coincé et attendre que les zombies passent, autant être accompagné d’un de ses pires ennemis ! Je trouvais ça intéressant, jusqu’à ce que Gabriel propose avec un joli sourire de type qui en a trop pris de… prendre la confession de Negan. Mamamia.

Bien sûr, Negan refuse de le faire, mais il est évident que l’épisode va le faire de toute manière. Cela ne manque pas et la longue conversation entre les deux se fait. Pourquoi pas. Ils auraient pu s’entretuer aussi, ça aurait été intéressant. Un peu plus en tout cas.

Les zombies les entourent sans parvenir à les atteindre, même si peu à peu on veut la porte céder. Gabriel réussit à manipuler Negan au point de lui faire perdre patience lorsqu’il parle de sa femme, et il réussit ainsi à se planquer dans une deuxième pièce.

C’est à son tour de se confesser et de raconter son histoire où il a tué tous les paroissiens de son église. Raconter ça permet de convaincre Negan qui décide à son tour de se confesser, comme de toute manière, il n’a rien à perdre. Il lui raconte donc l’existence de sa première femme, qu’il trompait et qui est devenue zombie sans qu’il ne trouve le courage de la tuer. C’est con. Gabriel lui pardonne et Negan obtient donc son aide dans sa fuite.

En effet, ils font le vieux coup de se faire passer pour des zombies et ça fonctionne comme toujours, même si on nous fait croire que non à un moment, mais finalement si. Évidemment. Cette intrigue aurait pu être un peu plus intéressante avec un vrai huis-clos et plus d’enjeux, mais comme nous n’arrêtions pas de voir ce qu’il se passait à l’extérieur de cette salle, il était difficile d’entrer dans l’ambiance.

Pendant ce temps, le reste des lieutenants de Negan essayent de trouver un moyen de survivre à la horde de zombies qui entoure le bâtiment. Cette fois, la crédibilité n’est pas là, parce qu’ils n’ont pas l’air du tout inquiet, je trouve. En plus, les zombies devraient se faire entendre pendant la réunion, et ce n’est pas le cas. Il reste intéressant d’avoir le point de vue des méchants, ça permet de s’intéresser plus à eux.

La série met une fois de plus en avant Eugene et Dwight, ce dernier recevant des cornichons de la part du premier, parce que c’est un super cadeau pour se faire des amis. Franchement, ils n’ont pas l’air en siège du tout. Cela permet à Eugene de découvrir l’activité peinture de Dwight essentielle pour la fin d’épisode où il comprendra que Dwight a trahi Negan.

Ce pauvre Eugene en prend plein la tronche, comme d’habitude, puisqu’il découvre ensuite que Gabriel est là, emprisonné, mais qu’il n’est pas en état de survivre bien longtemps. Tout porte à croire qu’il a été mordu. Allez, bye bye.

Enfin, en parallèle, Rick et Daryl apprennent ce qu’il s’est passé avec Ezekiel la semaine dernière. Ils décident d’attaquer le sanctuaire, mais Rick n’est pas trop fan du plan de Daryl qui pourrait tuer des familles. En bons gros boulets qu’ils sont, leur désaccord sur le plan les mène à s’embrouiller et perdre les explosifs que Daryl voulait utiliser de la manière la plus conne possible. Ils se séparent en désaccord.

Rick aperçoit alors un hélicoptère et le suit. C’est tout. Pas de quoi se réjouir pour la suite, donc, c’était un épisode monotone et sans grande surprise – à part peut-être le combat Rick/Daryl dont l’issue était tout de même attendue.

Voilà, 50 minutes de comblées, y a pas d’autre mot, mais au moins, ça répond enfin au premier cliffhanger de la saison. Tout ça pour ça. Allez, à la semaine prochaine.

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.