#AventSéries : Private Practice – Georgia On My Mind (S01E10)

24 jours avant Noël, 24 étiquettes, 24 séries & épisodes (et même plus, merci les comédies) : bienvenue dans le calendrier de l’ #AventSéries !

C’est de nouveau dans le train que j’ai vu cet épisode, d’où mon retard de publication. Pour être bien dans l’ambiance de Noël, je me suis réveillé au neuvième jour de Décembre sous quelques millimètres de neige. C’était top, même s’il ne restait pas grand-chose de blanc en cours de route. En revanche, la bonne nouvelle, c’est que j’ai pu apercevoir la Tour Eiffel illuminée, de nuit, depuis le train. Un petit truc de touriste dont je ne me lasserais jamais, je crois.

09-1

Pourquoi cet épisode ?

Il était listé dans la liste des épisodes de Noël sur Wikipedia, il se trouvait dans la dernière saison donc j’avais bon espoir de passer un peu de temps avec Amelia et je me suis dit que ça faisait si longtemps que je n’avais pas vu Private Practice que le mauvais sentiment que j’avais par rapport au titre était probablement idiot.

Et bien, finalement, je ferais mieux de m’écouter et si je me souvenais de cet épisode comme d’un raté de la série, ce n’était pas pour rien. À quelques épisodes de la fin de la série, les scénaristes nous pondent un épisode nécessaire mais caractéristique de ce que je n’aimais pas chez eux.

Il fallait bien un raté dans ce calendrier de l’Avent, et cet épisode l’était. J’espère que ce sera le seul.

09-2

Ambiance de Noël ou pas ?

Pas du tout, ou presque pas en tout cas ! L’épisode reprend le schéma très habituel de la série et nous fait défiler plusieurs semaines en un épisode, histoire de se débarrasser au plus vite de la grossesse problématique de Charlotte. Elle ne voulait pas d’enfant, la voilà enceinte de triplés et allitée. Tristesse.

Côté Noël, c’est compliqué d’être dans l’ambiance avec un ronchon comme Charlotte. Ce qui me faisait rire jusque-là dans la série a fini par m’énerver à ce stade de la série et, clairement, elle n’avait pas les épaules pour porter tout un épisode comme ça. Enfin plutôt, elle ne l’avait plus, parce que le « Did you hear what happened to Charlotte King? » nous a tous traumatisés.

Bon, il y a bien quelques décorations dans le décor, il y a bien un début de chant de Noël, il y a bien des cadeaux, mais ce n’est pas Noël. C’est bien pour ça que je parle d’un raté dans le calendrier, d’ailleurs, parce que même l’achat de sapin n’est pas parvenu à me mettre dans l’ambiance de Noël.

09-3

Et l’épisode en lui-même ?

Il se concentre donc sur Charlotte qui est alitée pour sa fin de grossesse et a du mal à le supporter. Hyperactive, elle se retrouve forcée de diriger l’hôpital depuis son lit d’hôpital, se dispute avec son infirmière qu’elle aimerait bien virer et ne peut pas voir son premier bébé déjà né prématurément.

Les scénaristes en profitent aussi pour nous faire une petite virée dans ses rêves délirants de chorégraphie avec son mec ou pour se concentrer sur son difficile rôle de mère, avec sa culpabilité de l’accouchement prématuré et tout le bordel. Comme la première fois que j’ai vu l’épisode, je me suis senti détaché de toute cette intrigue. Pourtant, il y a bon intérêt avec le suspense sur la grossesse, la survie de Charlotte et la survie de sa fille, mais l’ensemble n’a pas réussi à m’accrocher.

Il était temps que la série s’arrête, tout simplement, et c’est vrai que je ne la regrette pas car la saison 6 était un long fleuve ennuyeux. Il y a des séries comme ça qu’on aimait bien mais qui méritait de s’arrêter. En plus, le personnage d’Addison s’est totalement perdu en route, je trouve, mais au moins, on ne la voit presque pas dans cet épisode !

Pour terminer, c’est donc un petit 09/20 parce que même si j’aimais la série, cet épisode n’est vraiment pas génial. On a même pas le droit à l’accouchement tant attendu (mais en même temps, tant mieux, car j’aurais parié sur la mort de Charlotte en fin d’épisode tellement elle est heureuse – merci Shonda pour ces habitudes sadiques). Le personnage de Charlotte est insupportable tout du long, l’esprit de Noël surgit à peine en fin d’épisode après être passé par Thanksgiving au tout début et je retiens de cet épisode qu’il était long. Au point de me faire m’ennuyer dans le train. Ce n’est pas vraiment mon but quand je lance un épisode, surtout un censé être de Noël. Dommage !

 

 

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.