Kate Walsh (#163)

Salut les sériephiles,

J’ai l’impression d’avoir déjà écrit cet article, mais je ne le retrouve pas… Alors c’est parti pour un petit tour d’horizon de la carrière d’une actrice que j’adorais et que je suis bien content d’avoir retrouvé ces deux dernières semaines sur mon écran. C’est ainsi parti pour cet article…

Kate Walsh

La série : Grey’s Anatomy L’épisode concerné : S18E04 – With a Little Help from my Friends – 15/20

Pourquoi ? Je ne vais pas vous mentir, ce n’est pas un épisode exceptionnel pour Kate Walsh que cet épisode, mais je n’ai pas eu l’occasion d’écrire sur elle la semaine précédente et comme je ne sais pas trop quand on la reverra la prochaine fois, je profite de cet article pour parler d’elle. Elle le mérite largement : Addison Montgomery est un personnage plus qu’iconique, que l’on reconnaît à ses talents et ses répliques qui font mouche à chaque fois. C’était un vrai plaisir de la retrouver pour deux épisodes, et c’est ce plaisir qui est à l’origine de cet article. Pourtant, elle n’a pas énormément de séquences émotion sur ces deux semaines : je n’ai pas tellement accroché à la scène de l’ascenseur avec Meredith car elle arrivait bien trop tard. Cette semaine, j’ai préféré la voir échanger avec Amélia. J’adore le personnage d’Amelia, j’adore la relation qu’elles ont depuis Private Practiceet je trouve vraiment que ça fonctionne de les voir échanger des répliques. En fait, j’ai trouvé la scène pleine de nostalgie. Plus énervant était le fait qu’elle était là uniquement pour le côté professionnel : je trouve ça tout de même abusé d’apprendre que depuis tout ce temps, sa vie n’a pas bougé du tout. Et quand bien même c’est le cas, c’est super frustrant de ne pas avoir au moins un aperçu de son enfant – j’imagine qu’ils n’ont pas voulu utiliser une photo pour le ramener un jour (ou avoir la possibilité de le faire) – ou un semblant de drama. Quoiqu’il en soi, son rôle de conseillère était plutôt bienvenu pour relancer cette saison 18 qui, on ne va pas se mentir là-dessus non plus, patine un peu.


Vue aussi dans : Son rôle dans les séries de Shonda Rhimes est très clairement le meilleur possible dans sa carrière, il n’y a pas photo. Ce n’est toutefois pas le seul que je lui connaisse, puisqu’elle a eu aussi l’occasion d’interpréter un rôle un chouïa différent : celui de la mère d’Hannah Baker dans 13 Reasons WhyC’est un rôle qui a largement donné l’occasion à l’actrice de montrer qu’elle était géniale : on avait l’habitude de la voir pleurer sur son absence d’enfant dans Private Practice, mais c’était encore différent comme rôle.


L’info en + : Désolé pour le spoil, mais je n’ai pas pu résister à l’envie de chercher cette information… L’actrice reviendra bien dans cette saison 18. Je ne sais pas trop ce qui a enfin décidé les scénaristes à s’y mettre et à la faire revenir dans la série, mais je suis bien content que ce soit le cas. La retrouver pour une poignée d’épisodes est la meilleure solution en plus, ça permet de dynamiser certains épisodes plutôt que d’autres et de donner une intrigue au personnage. C’est juste dommage, et je sais que je me répète en écrivant ça, que cette intrigue ne soit pas tout à fait une intrigue qui permette de faire évoluer le personnage. Les scénaristes sont frileux sur ce coup-là, mais une partie de moi se demande tout de même si ce n’est pas l’actrice qui en a fait la demande : elle refusait de revenir à une époque, probablement par peur qu’on gâche la fin de son personnage. Au moins, de ne revenir qu’avec une intrigue de boulot lui permet de savoir que peu importe ce qui arrive ne gâchera rien. Et même si je m’en plains, c’est un peu plaisant.


Voir aussi : Les performances des semaines précédentes

Madeline Zima (#162)

Salut les sériephiles,

J’ai vu un grand total de trois Épisodes au cours de la semaine, alors ce n’était pas gagné pour trouver une performance qui vaille le coup… Et pourtant, hier soir, je comptais somnoler devant NCIS HAWAI’I jusqu’à ce qu’une actrice me tienne éveillé avec son rôle parfaitement tenu :

Vampires.

Madeline Zima

La série : NCIS HAWAI’I
L’épisode concerné : S01E05 – Gaijin – 16/20

Pourquoi ? Je sais bien que c’est un peu triste pour le casting de cette série qui n’a encore jamais eu d’article « performance », mais c’est normal en cinq épisodes de ne pas encore avoir eu de moments vraiment marquants, pas vrai ? Hum. C’est sûrement vrai, mais en un seul épisode, Madeline Zima leur vole la vedette avec un jeu froid de psychopathe parfaitement réussi et assumé jusqu’à la fin de l’épisode.

NCIS Hawaii episode 5 Gaijin cast explored: Is Madeline Zima in it?Oh, bien sûr, c’est le rêve de tous les acteurs d’avoir l’occasion de jouer les méchants, et ça doit être encore plus vrai quand on sait comment elle a commencé sa carrière, mais Madeline Zima est quand même dans la subtilité avec ce rôle.

Si elle incarne une psychopathe, elle n’en oublie pas d’ajouter les nuances nécessaires pour que son personnage ne soit que la coupable parfaite, pas la coupable tout court. Ainsi, elle a un jeu très froid, mais on perçoit malgré tout son amitié pour l’une des victimes malgré l’absence de sentiments. J’ai trouvé le rôle intéressant parce que justement, jouer l’absence d’émotions pour un acteur, ce n’était probablement pas si évident.

Et malgré tout, dans les yeux de l’actrice, dans certaines mimiques, on sentait que sous le côté froid et apparemment calculateur, il y avait bien une amitié. On peut être psychopathe et ne pas être un meurtrier, la leçon est retenue. En attendant, elle a géré à la perfection ce rôle. J’ai adoré le moment très attendu du regard glaçant jeté à la caméra de surveillance quand elle était interrogée. J’adore ce genre de personnage habituellement, mais l’avoir interprété par une actrice que j’aimais déjà, ça aidait beaucoup aussi.


The Nanny gif | Online photo gallery, Daniel davis, Emily gilmoreVue aussi dans : Une Nounou d’Enfer, bien sûr ! La petite Gracie a bien grandi depuis, mais j’avoue, je l’ai vue pas plus tard qu’hier dans un épisode sur Prime Video… et c’était tout bizarre d’enchaîner un épisode où elle devait avoir à peine dix ans et cet épisode de 2021.

Qu’on se mette d’accord tout de suite par contre, elle méritait largement d’avoir la carrière qu’elle a aujourd’hui – et je pense même qu’elle devrait avoir une carrière encore plus grande. En effet, depuis la fin de la sitcom, j’ai eu l’occasion de la revoir dans plusieurs rôles, et c’est toujours une réussite. J’avais adoré son passage express dans un épisode de la saison 4 de Grey’s Anatomy où elle jouait l’amie d’un patient qui ne se réveillait pas – et permettait à Izzie de nous rappeler qu’elle était tombée enceinte au lycée.

Revoir Heroes… Et après ? – Just One More Episode Je détestais son personnage dans Heroes, mais elle le jouait très bien. J’ai bien sûr tenté également Californication quand elle est arrivée en France alors que je n’étais qu’ado. J’ai franchement détesté la série… Top 30 Madeline Zima GIFs | Find the best GIF on Gfycatm’enfin, Madeline Zima nous a bien fait comprendre dans ses choix de séries et d’intrigues qu’elle avait grandi, et pas qu’un peu.

Plus récemment, j’ai eu espoir de la revoir beaucoup quand elle a eu un rôle de guest dans le pilot de Perry Mason ou un rôle dans You. Elle a aussi squattée le casting de Good Girls, In treatment ou le revival de Twin Peaks… Mais je ne comprends pas du tout pourquoi elle n’est que guest-star à chaque fois alors qu’elle mérite à mes yeux de plus gros rôles. Je ne dis pas que c’est la meilleure actrice d’Hollywood, mais elle a quand même du talent, et il y a beaucoup de potentiel laissé de côté.


L’info en + : La chance va peut-être tourner pour elle et sa carrière se relancer ! On ne sait jamais, quoi… Elle a été castée il y a peu dans une série Netflix en huit épisodes, alors je vais me permettre de croiser les doigts. Bon, je n’avais pas forcément prévu de regarder Grendel quand j’ai vu passer l’annonce de la série avec en tête d’affiche un acteur de Katy Keene, mais maintenant que je sais qu’elle fait partie du casting, qui sait, peut-être que j’aurais le temps d’y jeter un œil ?

Netflix Geeked on Twitter: "Madeline Zima plays Liz Sparks… " La série s’inspire de comics et racontera l’histoire d’Hunter Rose un escrimeur, écrivain à succès et… meurtrier. Pas assez engageant à vos yeux cet anti-héros ? Ne vous inquiétez pas, il se donne une mission : celui de venger son amour perdu en s’en prenant à la pègre new-yorkaise. Rien que ça.

M’enfin quand on est meurtrier, s’en prendre à la pègre, ce n’est jamais que s’en prendre à soi-même, non ? On verra bien. Je n’ai pas lu les comics, mais je souhaite à Madeline Zima d’avoir un rôle régulier qui relance vraiment sa carrière, et pour ça, Netflix est toujours une possibilité bienvenue.


Voir aussi : Les performances des semaines précédentes

Ma première sitcom (12/16)

Salut les sériephiles !

La saga de l’été continue, avec cette fois un détour par une autre de mes premières de sériephile. J’ai pas mal hésité et je me suis finalement dit que ça ferait du bien de parler un peu d’un format que j’ai abandonné ces derniers temps (même si je suis revenu le week-end dernier avec Teachers). Voilà donc ce que je peux dire de ma première sitcom… Et plutôt deux fois qu’une !

Voir aussi : Ce que c’est qu’un(e) sitcom

En VF : The Nanny

Ah, Une Nounou d’Enfer, son rire inimitable et ses personnages si attachants ! C’est bien simple, je regardais avant d’aller me coucher la sitcom de M6, de 20h à 20h30, pendant toute mon enfance. C’était la demi-heure télévision après le repas (pendant que les adultes rangeaient en bas ou faisaient le ménage), qui précédait le moment de lecture (qui, lui, s’éternisait bien au-delà du couvre-feu parfois, mais chut). Bref, c’était un de mes moments préférés, forcément !

Je pense que cette sitcom est celle que j’ai le plus suivi enfant, parce qu’elle tournait vraiment en boucle (avec tout de même parfois Notre Belle-Famille, Madame est servie – qui aura bientôt son revival avec Tony Danza et Alyssa Milano, mon dieu -, Ma famille d’abord et Touche pas à mes filles… Marrant comme il y a eu des choix faits et l’absence d’une décennie de sitcom familiale). En fait, j’ai regardé ça avant de savoir ce qu’était une sitcom, une série ou tout simplement une saison. Je suis encore choqué de me rendre compte que si, il y avait des cliffhangers de saison (je soupçonne la télévision française d’avoir encore fait n’importe quoi).

Waving The Nanny GIF by TV Land - Find & Share on GIPHY

Les personnages y étaient géniaux, et je la regarde encore parfois aujourd’hui… mais plutôt en VO. Aussi, quel choc quand j’ai (re)découvert cette semaine que Maggie avait la voix de Buffy (ou Susan Mayer).

Voir aussi : Le retour d’Une Nounou d’Enfer

En VO : How I met your mother

https://media.melty.fr/article-4139439-raw/media.gifThe Nanny, c’est bien beau, mais comme je l’ai souligné, ce n’était pas vraiment un choix : je ne savais même pas ce qu’était une sitcom. Non, ma première sitcom quand j’en parle, c’est plutôt la première que j’ai regardée en VO, et c’est donc How I met your mother. Pour l’anecdote amusante, je l’ai commencée le même soir que True Blood dont j’ai parlé la semaine dernière comme ma première série d’été. Il me fallait quelque chose pour oublier le cliffhanger terrible… et je me suis tourné vers celle-ci parce qu’Alyson Hannigan était au casting.

Bien m’en a fait. J’ai vu les trois premiers épisodes d’un coup, jusqu’à pas d’heure (là encore, bien après le couvre-feu, mais chut) et j’ai dévoré la saison 1, avant de suivre ensuite la série à la semaine chaque fois qu’elle était diffusée. Pour une série choisie sur un coup de tête pour une seule actrice, j’ai eu de la chance quand même, parce qu’elle a duré neuf ans (et contrairement à beaucoup, j’ai vraiment accroché à l’ensemble, à part la 6 peut-être, parce que je déteste Zoey).

20 précieuses leçons de vie apprises grâce à How I Met Your Mother ...

La série vieillit mal, et peut-être même plus mal que The Nanny, du côté de ses blagues sexistes et parfois même homophobe, et ça me fait de la peine, mais ça ne m’empêche pas d’avoir adoré à l’époque et de rire encore du reste des blagues aujourd’hui. De toute manière, tout ce qui ne passe plus me rassure aussi : c’est la preuve qu’on évolue en tant que société et que je grandis moi-même, donc ce n’est pas quelque chose de négatif à mes yeux.

10 Relationship Lessons from "How I Met Your Mother" - Coffee ...

Voir aussi : Ce que sont les rires dans les sitcoms

Voilà donc pour mes premières sitcoms… Depuis deux ou trois ans, et surtout depuis la fin de Life in pieces, je me rends compte que j’ai plus de mal à trouver mon bonheur dans les comédies cherchant trop à me faire rire. Je me marre plus devant des séries comme Riverdale, franchement… C’est comme ça, que voulez-vous ! Ca me passera peut-être.

Le retour d’Une Nounou d’Enfer

Salut les sériephiles confinés,

Je ne sais pas si ça pourra consoler ceux d’entre vous qui vivent mal l’isolation et le confinement, mais vous n’êtes pas les seuls coincés chez vous : non, tout Hollywood l’est aussi. Après, c’est sûr qu’on n’est probablement pas logés à la même enseigne que nos acteurs préférés, confinés dans leurs immenses villas et demeures de Los Angeles. Cela dit, ils redécouvrent probablement le ménage et doivent regretter la taille de leur habitation…

mine the nanny fran fine 2.14 Maggie Sheffield the-tvblog •
Le confinement dans les années 90 ?

Une fois le ménage terminé, il n’empêche que les acteurs doivent s’ennuyer. Et contrairement aux scénaristes et d’autres professions pour qui je ne doute pas que le confinement sera l’opportunité de mettre sur pied des projets qui dormaient depuis un moment – 2021 sera une année juteuse du côté de la production, j’espère !, les acteurs sont coincés sans avoir la possibilité de mener à bien leur travail.

Depuis quelques semaines, on voit donc prospérer tout un tas de projets plus ou moins intéressants pour occuper le confinement. J’ai déjà parlé samedi dernier de Felicia Day qui s’occupe pas mal avec des sessions live de jeux vidéos et d’anciennes vidéos, je peux aussi mentionner le duo mythique de Scrubs qui s’est lancé dans un rewatch de la série sous le format podcast, proposant ainsi un commentaire audio de chaque épisode. Une autre proposition hollywoodienne qui a fait beaucoup de bruit au cours de la semaine est celle du casting de The Nanny – plus connu en France sous le nom d’Une Nounou d’Enfer – qui a décidé de se réunir pour un petit live stream, eux aussi.

the nanny Archives | Watchama
TA TALALA TALALAAA ♫

Le rendez-vous s’est fait la semaine dernière, après avoir été teasé depuis un moment par l’actrice principale, pour être diffusé il y a trois jours sur Hulu et sur Youtube. Cela tombe vraiment bien pour nous autres français : tous ces projets ne sont certes pas sous-titrés, mais ils sont libres et faciles d’accès. Ni une, ni deux, j’ai dégagé une petite demi-heure pour regarder cette réunion pleine de nostalgie.

The Nanny // Une nounou d'enfer - Sitcom - Le forum de SeriesAddictSi certains acteurs ont une actualité qui permet encore de savoir ce qu’ils font ces derniers temps – Fran Drescher ou Madeline Zima en tête me concernant – d’autres étaient retombés dans l’oubli. Pourtant, ils ont tous accepté de se connecter au même moment pour faire une lecture en ligne du tout premier épisode de la série. La nostalgie est au rendez-vous, le coup de vieux aussi : ils ont tous pris un paquet d’années puisqu’on est désormais en 2020 et que la série a accompagné toute mon enfance à coup de rediffusions perpétuelles à 20h sur M6. En revanche, le script, lui, est toujours aussi efficace après 26 ans – le calcul est simple, c’est l’année de ma naissance, avec des blagues qui parviennent toujours à faire mouche. Vraiment, j’ai bien ri, entre les souvenirs de l’époque et les blagues oubliées.

Pour les non anglophones, j’espère que des sous-titres seront proposés un jour, parce que ça vaut le détour pour tous les fans, surtout qu’il y a des gags sur l’âge encore plus drôles avec des acteurs plus vieux… Le confinement est l’occasion d’une bonne tranche de nostalgie de toute manière, et c’est aussi pour ça que le défi #Sériesnement du jour est de se faire un rewatch… Merci Disney+ de proposer l’intégrale des cinq premières saisons d’Agents of S.H.I.E.L.D (ou Netflix et Community, ou Prime Video et Desperate Housewives, pas de jaloux).

Bref, je m’égare, merci à Sony Pictures d’avoir organisé tout ça – probablement même avant le confinement (mais j’imagine que l’idée était de filmer une réunion avec lecture du pilot, à l’origine, ce qu’on ne saura probablement jamais.