Rise – S01E01

Spoilers

Retrouvez ci-dessous la critique détaillée du pilot de Rise.

01.jpgÉpisode 1 – Pilot – 15/20
I’m taking over the theater department

Petit montage musical habituel de base pour commencer la série avec notre professeur qui se rend en cours en voiture et l’introduction rapide des étudiants assez clichés pour des lycéens. Tout aussi cliché, le prof de littérature qui ne parvient pas à passionner sur Les Raisins de la colère réussit à obtenir la tête du département dramatique de son lycée. C’est parti pour la promotion qui se fait au détriment de sa collègue présentée comme insupportable par le proviseur…

… Et par sa première scène où elle détruit un excellent spectacle de Grease plutôt bien géré par ses étudiants. Elle marque toutefois des points en montrant que le lycée n’en a rien faire du théâtre, au point de diviser par deux le salaire du professeur en charge de ce département. Oups.

Sans trop de surprise, la culture musicale des scénaristes est au point avec les filles du professeur fan d’Hamilton et une femme, Gaelle, pas fan de voir son mari prévoir de s’absenter plusieurs soirs par semaine.

La présentation des personnages est totalement clichée… Au Diner de la ville, nous avons le droit à une étudiante qui paye ses études en travaillant et qui remarque son patron en train de harceler une autre employée, le sportif du lycée, Robbie, dort en cours, a une mère à l’hôpital et gère en rap, la bitch du lycée, déjà dans la production Grease, est heureuse de voir son père rentrer à la maison sous le regard dépité de sa mère et le prof rencontre l’étudiant chargé des lumières, Maashous, un grand timide. Au moins, cette partie de la série ne sera pas ignorée comme dans Glee, j’imagine. C’est plus fort que moi : la comparaison est inévitable, mais la série s’en tire bien pour l’instant.

La bitch du lycée, Zoe Gwen, déteste l’élève sérieuse, Lilette, pour ne pas dire la Gabriella d’High School Musical, parce que sa mère a couché avec son père. OK, OK. Sans trop de surprise, elles se retrouvent en compétition et c’est Lilette qui obtient le rôle alors que Gwen a toujours les premiers rôles habituellement. Bizarrement, la compétition entre les deux est oubliée pour le reste de l’épisode.

Simon aussi est déçu des auditions : il se retrouve dans le 5e rôle masculin de la pièce, gay en plus, alors qu’il défend trop fortement son hétérosexualité pour être crédible dans un rôle hétérosexuel et alors qu’il a une famille très catholique qui n’approuvera pas ce rôle. Il est surtout énervé de voir que Robbie va obtenir le rôle de Melchior, le rôle principal, alors qu’il n’est qu’un footballeur. Pour convaincre la star du lycée de devenir littéralement la star du spectacle, le professeur a la bonne idée de lui donner une note qui l’empêche de jouer une semaine, à moins qu’il accepte de passer l’audition.

Ce qui tombe bien, c’est qu’il est clairement attiré par Lilette, alors les auditions sont facilitées et se déroulent à merveille. Il obtient le rôle, sans problème, mais dit ne pas vouloir participer au spectacle. Le problème reste que c’est un joueur de foot, mais finalement sa maman parvient à le convaincre d’écouter la petite voix dans sa tête qui lui dit de faire le spectacle.

Le prof rencontre aussi ensuite, grâce à Maashous, Margaret, une fille qui souhaite devenir un homme et se fait désormais appeler Michael. Et juste comme ça, grâce aussi à l’aide de Jeremy, un autre lycéen sorti de nulle part, le casting est complet et les premières chansons du spectacle sont répétées dans un montage musical au top, qui rend même verte de jalousie l’ancienne directrice du département de théâtre, Tracy, qui a accepté de rester aider.

Lilette passe l’épisode à flipper que les rumeurs de Gwen sur sa mère soient vraies, et grâce à l’aide de Simon, elle découvre que c’est bien le cas : sa mère a une relation avec le coach du lycée, Sam, qui est aussi le père de Gwen et un connard qui refuse de voir Robbie diviser son attention et chanter plutôt que de jouer. Quant à Lilette, elle se retrouve en conflit avec sa mère dont elle est très déçue, forcément !

Lou a aussi des problèmes à la maison, avec un fils qui cache de l’alcool et qu’il veut emmener à une réunion d’alcooliques anonymes. Voilà qui promet, surtout quand il ramène Maashous chez lui après avoir découvert qu’il dormait à l’école – et il lui donne la chambre de son fils, normal.

La fin de l’épisode voit Simon avouer à ses parents qu’il veut jouer le rôle d’un personnage gay, contre leur avis, juste avant que Lou se fasse retirer son nouveau poste : à vouloir monter Spring Awakening, une pièce qui parle de suicide, de grossesse, d’homosexualité et tout un tas d’autres sujets problématiques, il se fait virer et Tracy reprend son poste.

Le truc, c’est qu’en si peu de temps, Lou a marqué tous les étudiants qui refusent le changement de spectacle qu’on veut leur forcer à faire. Les voilà qui brûlent tous les costumes du spectacle qu’ils auraient pu faire pour faire entendre leur voix et leur décision de ne pas être réduit à un spectacle mauvais. Même Robbie décide finalement de chanter plutôt que de jouer, même Tracy préfère voir Lou en poste plutôt qu’elle.

Du côté du casting, je n’ai rien à redire, avec des acteurs que j’ai tous trouvé plutôt très convaincants dans des rôles bien mal écrits. Oui, parce que non seulement tous les personnages sont clichés, mais je trouve qu’il manque beaucoup de choses dans ce pilot. Je parlais ci-dessus de la comparaison à Glee, et la première chose qui frappe ici est le réalisme puisque nous voyons les personnages auditionnés s’entraîner et répéter un spectacle. Ça, ça fait du bien à la série… mais alors autant le pilot de Glee terminait sur un « Don’t stop believing » très convaincant, autant le pilot de Rise se conclue sur un « I believe » qui sort de nulle part. Les doutes des personnages ont été à peu près montrés, mais on ne sait pas bien comment leur avis d’origine a changé si rapidement, ni comment ou pourquoi ils se finalement si soudés. Certes, ils sont une troupe, mais des moments d’amitié entre eux auraient été bienvenus. Bref, proposer autant de montages faisant défiler le temps était un pari risqué qui n’a pas trop pris sur moi. Je reste curieux de ce que ça va donner, et il y a de bonnes propositions malgré tout, mais ce n’est pas aussi génial que ce que le promettait les bandes annonces.

Bon, et sur le plan technique, la série est un peu perturbante avec des zooms dignes de mockumentary à la Park & Rec qui cassent un peu l’ambiance. J’attends d’en voir plus pour donner un avis définitif, mais ça n’est pas la série géniale que j’en attendais pour l’instant !

01-2

> Retour à la liste des épisodes

 

15 commentaires sur « Rise – S01E01 »

  1. C’est difficile de ne pas penser à Glee en voyant ce pilot (jusque dans le I Believe de la fin) mais finalement je l’ai trouvée pas trop mal même si vraiment pas du tout originale et avec des persos assez convenus et clichés. Et j’ai trouvé aussi que tout était très rapide. Ils forment un groupe super soudé au bout de 42 minutes alors que ce n’était pas le cas au début, ça fait un peu forcé. Mais le charme est quand même là. À voir comment le 2e épisode va gérer tout cela.

    Aimé par 1 personne

  2. Est ce que tu crois que c’est le même gars qui filme Blindspot avec ses saccades dans tous les sens ? 😀
    Après je n’ai pas vu Glee du coup j’ai pas de points de comparaison mais j’ai eu l’impression que le pilote aurait pu faire une saison entière sans souci.

    Aimé par 1 personne

    1. Ahah non Blindspot c’est filmé avec les pieds, c’est différent !
      Entièrement d’accord avec ton impression sur le pilot pouvant faire une saison. J’ai aussi comparé à High School Musical, c’est plus fort que moi 😂

      J'aime

      1. J’allais te dire que c’est ce que j’ai vu qui ressemble le plus à un épisode musical (avec l’épisode de Flash de l’année dernière ^^)

        J'aime

  3. C’est marrant, j’ai eu les mêmes ressentis que vous !

    Un épisode qui aurait pu faire une saison tellement les persos ne sont pas creusés, que l’intrigue avance vite (perso dans mon club de comédie musicale, il fallait plus de temps que ça pour faire tout ce qu’ils font), ça balance des sous intrigues dans tous les sens..
    Parfois la réalisation faisait penser à un documentaire, mais c’est surement les zooms qui donnent cet effet.
    J’ai pas été scotchée par les chansons (désolée, mais Glee m’a mal habitué) mais l’ambiance finalement est plutôt sympa.
    J’ai envie de voir ce que ça va donner !

    Aimé par 1 personne

    1. Glee nous a trop bien habitués, oui ! Ben du coup on sait pas trop combien de temps dure l’épisode, si ça se trouve on a eu trois mois avec leur montage au milieu de l’épisode 😅😂

      J'aime

  4. Pas totalement convaincue par ce pilote non plus… Pour les mêmes raisons que toi en fait !!! Cette caméra qui bouge dans tous les sens, ces sauts dans le temps hallucinants (dès la fin du premier épisode, il y a déjà un feu de joie en l’honneur d’un professeur adulé par les élèves mais que le spectateur connait à peine, comment peut naître l’émotion dans un cas comme ça ?), des personnages très stéréotypés, etc. Puis c’est quoi ces chansons inconnues ? 😮 On pense effectivement à Glee, mais j’ai l’impression d’avoir déjà tout vu mille fois dans d’autres séries adolescentes, comme One Tree Hill, Riverdale et bien d’autres. Je regarderai le deuxième épisode, mais si je ne suis toujours pas convaincue, je laisserai malheureusement tomber…

    J'aime

    1. Hamilton est un vrai carton aux US et l’autre spectacle est plus ou moins un classique, mais c’est bizarre de commencer par là, surtout après la promo qui partait sur des chansons hyper populaires (ça s’en va et ça revieeeent)

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.