The Crossing – S01E10-11

Épisode 10 – The Androcles Option – 17/20
Les choses s’accélèrent dans cet avant dernier épisode qui ne fournit pas spécialement de réponse mais mène tranquillement vers la fin de cette saison. En fait, toutes les pièces du puzzle se mettent en place et ça donne l’espoir d’une vraie conclusion, même si elle me paraît peu probable. L’épisode était plutôt sympathique en marquant de jolies réunions et retrouvailles pour une grosse partie du casting… et en ignorant complétement d’autres personnages, ce qui est un peu frustrant à ce stade de la série.

> Saison 1


Spoilers

10.jpg

I wish we could have shaped the future together.

La semaine se termine par une deuxième fin de saison/série, ce qui n’est pas plus mal pour me libérer du temps dans la semaine à venir où il faut bien que je révise encore un peu plus. Vivement que ce soit fini, en attendant, je finis donc The Crossing en espérant des réponses qui ne viendront probablement pas, ce qui est toujours le cas des saisons 1 de science-fiction trop ambitieuses.

Ce double épisode débute sur Lindalauer rendant des comptes à son supérieur, sous la surveillance d’une Eve encore et toujours plus bitchy dans son regard. Suite à l’incident et l’évasion, il est en effet tenu pour responsable de la merde politique qui s’ensuit… et Eve veut avancer leur plan de tuer tout le monde avant qu’ils ne soient transférés, dans les 48h, vers une prison fédérale. C’est problématique. Tuer tout le monde ? Yep, y compris Leah ramenée au campement sous les yeux de cocker de Lindalauer.

Leah retrouve Caleb et est dégoûtée d’apprendre le départ de Rebecca, mais bon. L’agent Foster s’est donc fait tuer, Lindalauer veut parler à Caleb et Roy s’inquiète de voir les réfugiés être transférés alors que les tueurs sont ceux s’étant échappés.

La discussion Lindalauer/Caleb n’est pas très passionnante, puisqu’elle tourne en rond pour pas grand-chose. Caleb explique à Lindalauer tout ce qu’il sait de Naomi, mais comme on le sait déjà, c’est vraiment une partie d’épisode qui comble le temps… mais qui permet aussi à Lindalauer de comprendre qu’il est face au père biologique de Rachel, qu’il semble donc avoir adopté.

Nestor se pense en sécurité dans son opération avec Jude, mais ce dernier lui rappelle le sort d’Emma et lui laisse une porte de sortie. C’est une jolie manière d’intégrer un discours pro-immigrant de la part de Nestor – franchement, la série semblait avoir de quoi faire en la matière et être sacrément actuelle, mais c’est tombé à l’eau plus vite que leurs réfugiés du futur !

Sophie se réveille dans un labo où elle a un copain qui semble s’occuper de son remède… sans être ravi de la voir vouloir essayer le remède qu’il a mis au point et qui lui laisse 7% de chance de s’en sortir. Comme elle a 100% de chance de mourir, ce n’est pas spécialement surprenant.

Pendant ce temps, Diana continue de créer sa machine en ayant un petit débat métaphysique avec Marshall. Sans la moindre cohérence, elle semble surprise de voir que Marshall se pose de bonnes questions, du genre : « est-ce que l’accident qui a tué ma mère a changé qui je devais être ou est-ce que je suis devenu qui je devais être ? ». Genre, première question qu’on devrait se poser avant de voyager dans le temps, non ?

Ils sont malheureusement interrompus par Jude et Sophie les rejoint de manière imprévue – j’en arrive à me demander où est passé Ollie, même si j’en ai rien à faire. Bien que mal en point, elle demande à Jude de trouver un moyen de sauver Reece qu’ils vont tuer parce qu’elle est leur prisonnière. Ben oui. En attendant, elle se torture toute seule mentalement en imaginant Leah, mais elle l’est aussi par un scientifique jamais vu jusque-là qui s’amuse bien avec elle. Il la torture tellement qu’elle trouve finalement la force de se libérer. Quant à Jude, il prend mal de devoir se trouver à régler deux situations à la fois – sauver Reese ou sauver le campement.

Il décide de sauver Reese malgré tout, et arrive pile à temps pour l’aider à s’échapper, ce qui se fait malgré tout avec une petite prise de Sophie en otage pour une minute, histoire de rajouter du suspense. Bon, comme elle s’effondre, Sophie demande à être ramenée au laboratoire. Reese y retrouve la capacité d’entendre alors que ça aurait pu être sympa de la rendre sourde pour tout l’épisode.

Pour remercier Sophie de tout ce qu’elle a fait pour elle, Reese détruit la fiole lui permettant d’essayer de devenir une Apex, car elle ne peut la laisser essayer de ramener ça dans le présent et provoquer la destruction de l’humanité. Bien sûr, Sophie est plus maline que ça et lui a donné la fausse fiole. Hop, elle essaye donc de devenir une Apex et ça fait un joli cliffhanger la concernant : son copain la retrouve, comprenant ce qu’elle a fait. Elle est en pleine forme, mais ses yeux virent au rouge et elle s’évanouit soudainement.

Eve rejoint son mari et lui avoue la vérité sur son remariage. Le but est de le manipuler à retrouver au campement pour qu’il soit tué avec les autres, mais ce n’est pas si simple car il est loin d’être idiot, malgré les apparences. Elle l’emmène donc à l’opéra où elle lui révèle qu’elle était enceinte en arrivant en 2008. Yep, elle lui présente donc son fils de 10 ans, petit génie du piano (eh, Bingo, c’est une œuvre d’art), Aaron. Paul et Aaron se rencontrent donc…

On retrouve ensuite Paul et Eve autour d’un verre de vin où elle lui avoue qu’elle savait être enceinte lorsqu’elle est venue vivre dans la « longue paix ». C’était pour elle un moyen d’élever son fils en sécurité. Elle révèle également qu’elle a un enregistrement du coup de fil entre Paul et Jude, ce qui est un gros problème. Il l’a trahi et elle fait de même, puisque leur verre de vin était plein de poison. Elle tue donc Paul à qui elle vient de dire pourtant qu’il était l’amour de sa vie. Et voilà où nous en sommes : Eve tue une fois de plus quelqu’un par surprise dans la série. Une jolie garce. Elle appelle ensuite Lindalauer pour lui dire qu’elle a testé leur poison et qu’il fonctionne.

Il est choqué de voir qu’Eve a pu faire ça à son mari et mis face à un dilemme : il doit tuer les parents de sa fille, après tout. D’ailleurs, au campement, Caleb essaye de tirer les vers du nez de Leah, ce qui est inefficace.

De son côté, Marshall se fait virer de l’opération par Nestor qui ne veut pas le voir blessé. Cela dit, ça ne fonctionne que moyennement : Marshall se rend au campement où il demande à voir Roy pour lui donner quelques coups de poing… et un message qu’il glisse dans sa poche. Roy fait ce que Marshall attendait de lui : il se rend auprès de Caleb à qui il explique le nouveau plan. En revanche, Marshall est prisonnier de Lindalauer et la fausse agent du FBI, Delilah, qui prend un malin plaisir à le torturer pour avoir la vérité. Ben oui, quelle idée de jouer avec les méchants aussi !

Enfin, Diana apprend que sa femme fait partie des évadées (forcément) et ne veut plus aider avec le plan. Elle se barre donc, ce qui laisse seulement Jude, Reese et Nestor pour s’occuper de la machine. Et heureusement que Reese est là pour déchiffrer les instructions de Diana.


Épisode 11 – These are the Names – 18/20
Même si toutes les réponses ne sont pas apportées par cet épisode de fin, la conclusion de la saison est plutôt satisfaisante : on a bien une histoire complète qui est racontée et les pistes ouvertes pour une saison 2 qui ne verra pas le jour ne sont pas des cliffhangers insoutenables, loin de là. Cela fait de l’ensemble de la série un bon divertissement sans prise de tête, avec quelques bonnes surprises dans le scénario malgré une majorité d’intrigues prévisibles. Quant à ce dernier épisode, il apporte les rebondissements attendus pour conclure 90% de la série.

> Saison 1


11.jpg

How far would you go for peace?

J’enchaîne donc en ce dimanche matin avec le dernier épisode de la série, en espérant avoir assez de réponses pour laisser la série reposer en paix, mais en sachant que c’est peu probable. Je continue malgré tout, parce que l’intrigue de fond est assez plaisante pour ça. Malheureusement, ce dernier épisode commence par un rêve dont on se serait passé : Jude imagine un matin parfait avec sa femme et son fils, jusqu’à ce qu’on lui révèle que les poissons ne sont plus là et que son fils est en train de devenir Apex.

Il est réveillé par Nestor qui décide de l’amener on ne sait trop où. On est donc dans un futur proche où l’on apprend que les détenus du campement ont disparu et que Jude ne sait pas où ils sont. Bien, on aura donc une conclusion ouverte, j’imagine. Deux semaines plus tôt, la neige est tombée sur le camp pendant la nuit, apparemment, parce que Nestor débarque pour détruire un barrage enneigé au moment où Lindalauer fait un discours aux réfugiés pour leur dire qu’ils vont bientôt quitter le campement.

Nestor se fait rapidement arrêter et demande des nouvelles de Marshall. Le but était de faire en sorte que Reese puisse s’infiltrer dans le camp, et ça fonctionne. Nestor récupère quand même Marshall qui apprend grâce à un papier de Roy donné lors d’un autre coup de poing que Caleb a eu vent du plan. Tout se passe donc bien pour les détenus.

Caleb le partage donc aux autres du campement et se voit soutenu par Hannah et Thomas, la taupe, lorsque certains ont des doutes. En un claquement de doigts tout le monde est prêt à partir. Reese rejoint Roy et Caleb. Oh, la rencontre Reese/Caleb se fait avec un peu de tension liée à leur passé, mais dans l’ensemble on passe vite à l’évacuation du campement. Reese met K.O tous les gardes, mais est aidée par Caleb pour le dernier, avant d’envoyer une radio à Jude.

Celui-ci contacte lIndalauer qui apprend ainsi que le campement est attaqué. De manière assez drôle, cela finit en jeu de piste pour retrouver les gardes avec des bouts de leurs vêtements. Les quelques gardes restants, dont Roy, font le tour des cabanes, toutes vides… sauf une « inspectée » par Roy évidemment, où tout le monde est amassé. C’est la numéro 7, l’ancienne cabane de Naomi dont on a toujours pas de nouvelles.

À l’intérieur, Thomas nous fait une petite crise de panique et à l’extérieur, Lindalauer est furax après Jude. Durant la nuit, Roy s’arrange pour couper la clôture électrique. Il est beaucoup trop gentil notre garde et ça ne peut pas bien se passer pour lui. Il est ainsi surpris par Delilah qui envoie des hommes checker la barrière… mais ils ont tout prévu. Marshall a caché la radio au mauvais endroit de la clôture, ce qui fait que personne ne sait où la brèche se trouve.

Pendant que Roy se fait torturer par Delilah, Jude vient libérer les réfugiés de la cabane 7 avec l’aide de Reese qui retrouve ainsi Leah. Une jolie scène de retrouvailles pour ces deux-là, encore. Tout le monde s’enfuit vers Nestor et un camion, alors que Jude, lui, reste en arrière pour… ben on ne sait pas bien encore, en fait. Et personne ne répare la clôture électrique, donc tout le monde peut s’enfuir, avec là encore des retrouvailles, pour Hannah et Marshall.

Roy se fait torturer et insiste sur l’humanité des réfugiés et le fait qu’ils ne veulent que la paix. Nous revoilà donc sur le réfugié pro-migrants, mais c’est un peu tard pour la série, franchement. On en arrive donc au moment dramatique de l’épisode : Jude ne parvient pas à sauver Roy comme c’était prévu car Delilah est plus maline que lui et Hannah se fait électrocuter quand la barrière est réactivée, surtout qu’elle a le pied dans une flaque. Les scénaristes sont dans une sorte d’abus total parce que c’est la seule à se faire électrocuter et qu’il n’y avait aucune raison qu’elle reste en arrière comme ça. Elle se prend une bonne décharge avant que Reese ne s’occupe d’essayer de la sauver.

Dans ce moment dramatique, il y a également un coup de feu du côté de la cabane Roy/Jude/Lindalauer/Delilah. Quand l’épisode reprend après les pubs, c’est Delilah qui est à terre, ce qui ne parvient même pas à me surprendre. Lindalauer est repassé du bon côté : il tue Delilah, puis libère Roy pour parler à Jude. Il est question de la suite de la série, un gros point d’interrogation pour tout le monde donc, et des sacrifices de Lindalauer qui les a toujours faits pour le bien et pour la paix.

Bien évidemment, Hannah est mal en point, mais elle survit, et c’est tant mieux parce que Lindalauer voulait la survie de tout le monde.

Sinon, Diana a donc créé une machine capable de détruire les données contenant les informations sur les réfugiés, ce qui fait qu’il n’y a plus que Lindalauer pour avoir des informations sur eux. Pourtant, deux semaines plus tard, on apprend qu’il ne reste plus aucune trace de nos réfugiés, ni de Lindalauer bien sûr. Jude feint de ne rien savoir sur rien devant ceux qui l’interrogent… alors qu’en fait, il rejoint dès qu’il peut Marshall, dans une grange. C’est là que vivent Hannah, Marshall et Caleb et Jude leur apporte leurs nouvelles identités dans des enveloppes.

Jude n’a aucune nouvelle de Rebecca, Grace et Naomi, mais il donne une lettre à Caleb pour l’aider à se décider sur son avenir : c’est un courrier de Lindalauer pour qu’il retrouve enfin Rachel. C’est charmant comme tout, ces retrouvailles.

Leah et Reese reviennent aussi pour donner quelques pistes sur la deuxième saison qui ne verra jamais le jour : le nom de Jude était écrit partout dans la cabane de Naomi, mais comme celle-ci est brûlée, on en saura jamais plus sur le futur attendu pour Jude. En attendant, dans le présent, Jude veut en savoir plus et reprend les recherches de Naomi, alors que Roy bosse désormais au commissariat (où la machine de Diana est toujours) et que Reese commence une nouvelle vie avec Leah.

Enfin, Lindalauer fait le choix de disparaître en détruisant son téléphone… alors qu’Eve retrouve la piste de Sophie et ordonne son exécution. Oui, sauf que… ce n’est pas si simple de tuer une Apex.

12.jpg

EN BREF – J’aurais été présent pour une saison 2, surtout avec Sophie qui se voit confier un rôle plus important en fin de dernier épisode, et c’est très frustrant de dire que la série s’achève, alors même qu’elle était un divertissement à l’intrigue prévisible et au résultat tout juste bon pour passer le temps. C’est le genre d’histoire dont j’espère obtenir un jour la suite sous forme de romans, comme les 4400, mais en même temps, je peux très bien vivre sans suite : il est pour moi évident que l’arrivée de ces migrants du futur est juste en train de provoquer leur futur parce qu’à vouloir cacher leur existence du grand public, ils s’assurent que personne ne sache jamais dans le futur qu’il ne faut pas revenir dans le passé. La première vague ne vaut pas mieux que les Apex et, maintenant que Sophie en est une, c’est une question de temps pour que ça ne se démocratise.

Quant à Jude, évidemment qu’il est important pour Naomi puisqu’il a aidé les réfugiés à s’enfuir. Il ne peut que jouer un rôle dans la suite des événements pour la résistance. Naomi est probablement là pour s’assurer que le temps ne change pas, ce qui aurait pu être intéressant à développer pour la suite. Enfin, la plus grosse question reste le collier d’Hannah, mais je le vois bien être transmis par un descendant de Roy ou Marshall en fonction de celui avec lequel elle aurait fini plus tard dans la série.

Oui, il y avait matière à fournir une saison 2 mais non, celle-ci n’est pas indispensable après tout. La série est annulée de toute manière, donc il faut bien vivre avec, mais au moins, aucune question n’est insoutenable et toute l’intrigue de cette saison 1, le campement, avait une jolie conclusion.

> Saison 1

6 commentaires sur « The Crossing – S01E10-11 »

  1. Tout ce que je retiens de ces épisodes c’est qu’il y a eu des suites aux 4400 sous forme de romans ??? 😀 Bon sinon, c’était qui Marshall par rapport à la fille du futur dont j’ai oublié le nom et qui s’était sauvé du camp dans un épisode ?

    J’aime

    1. Yep, il y en a eu 4 pour les 4400 dont deux après la fin de saison 4 : http://4400.wikia.com/wiki/4400_Books
      Je n’ai jamais pris le temps de les acheter, parce que j’aime beaucoup la fin ouverte des 4400… mais un jour, j’imagine !

      Quand à Marshall et Hannah, c’est l’un des seuls vrais mystères restant sans réponse. Il ne reste que les théories !

      J’aime

      1. Ah mince alors. Je pensais qu’on aurait au moins une réponse. Bon ben tant pis. Et merci pour le lien des livres ! Je ne pense pas les lire mais ça me fait plaisir de savoir qu’ils existent.

        Aimé par 1 personne

      2. Ahaha, c’est exactement ça pour les 4400 ! Les livres sont arrivés trop tard en fait. Un jour, je reverrais peut-être la série, et alors les livres seront utiles. On peut rêver !

        J’aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.