The Outpost – S01E01

Épisode 1 – One is The Loneliest Number – 11/20
Il y a quelques bons moments, surtout dans les dix dernières minutes de l’épisode, mais l’ensemble paraît tout droit sorti de la fin des années 90. Le jeu d’acteurs est loin d’être au point, les décors sont en carton-pâte, tout sonne faux, mais l’intrigue a réussi l’exploit de m’intriguer malgré tout. Il faudra voir combien de temps je vais tenir devant…

Saison 1


01.jpg

If even one blackblood escape, this is all for nothing.

L’héroïne est bien jolie, mais la scène de taverne ouvrant cet épisode ne me dit rien qui vaille et me rappelle bien trop Krypton. Les choses empirent quand l’héroïne, Talon, utilise un anglais faussement vieux pour interroger Gunter sur les meurtriers de sa famille.

Ils sont interrompus par l’Ordre Premier, des sortes de chevaliers représentant donc l’ordre et le gouvernement, quel qu’il soit – mais ils succèdent à la royauté. La première scène de baston sent bon les séries qui ont 20 ans, me rappelant franchement les scènes de combat de Sydney Fox, l’aventurière, le générique génialissime en moins. C’est mal barré pour que j’accroche à cette série quand même, surtout que les acteurs ne sont pas si doués que ça, ni pour jouer, ni pour se battre. Pourtant, Talon est une pro du combat.

Rapidement, elle sauve les fesses de Gunter et apprend de lui le nom de deux des septs meurtriers de sa famille : Toru Magmoor (en route vers l’Outpost) et Tiberion Shek. Et hop, Gunter meurt, et hop, l’amant qui l’aidait meure, et hop, générique pas exceptionnel avec seulement Talon pour porter la série sur ses épaules, et hop, flashback treize ans plus tôt. Le village d’enfance de Talon n’est pas sans rappeler celui d’un épisode de la saison 7 de Buffy, et c’était il y a quinze ans, quand même.

Talon enfant est déjà bien insupportable et nous imite le pilot de The 100 à découvrir une bête étrange à proximité du village. Et malgré toutes ces bonnes références… non, ça ne prend pas. Bon, Talon se bat avec des enfants qui la traite de sang noir, et effectivement, c’est bien ce qu’elle a. Elle est interrompue par sa mère (j’imagine ?) qui met fin au combat et la soigne.

Durant la nuit qui suit, des hommes armés viennent détruire le village en y mettant le feu et en tuant tous les sangs noirs. On assiste donc à un génocide moyenâgeux, et le petit frère de Talon le vit très mal. Un homme du village demande demande à la mère de Talon de les appeler, ce qu’elle commence à faire, avec une sorte de portail qui s’ouvre.

Malheureusement, une flèche l’atteint, mais elle a encore le temps de dire adieu à sa fille, lui transmettant son pouvoir et la sauvant une dernière fois de manière ridicule. Talon peut donc s’enfuir contre toute logique ou attente, mais elle est tout de même poursuivie par un homme chargé de la tuer. Celui-ci lui décoche une flèche, mais Talon active son nouveau pouvoir qui fait surgir le bras d’un monstre la protégeant… L’homme aperçoit sa détresse et choisit sans vraie raison de l’épargner. Après ce qu’elle vient de faire, il y aurait pourtant de quoi la tuer franchement.

Alors qu’elle culpabilise de l’attaque de son village possiblement lié à son combat du matin, Talon commence la journée du lendemain par retourner au village pour voir sa mère et son frère morts. Elle prend la route et se fait recueillir en chemin par une nouvelle famille bien gentille avec elle. Oui, mais non : le mari de cette famille s’inquiète parce que la gamine est clairement une sang noire avec ses oreilles d’elfes ! C’est pour cela qu’elle prend la décision de les couper.

Nous revenons alors dans le présent où un mauvais plan nous montre qu’elle a certes des cicatrices, mais que ses oreilles sont normales. Talon marche et marche, arrivant enfin à une sorte de château qui doit être l’Outpost.

À la nuit tombée, elle tombe sur un homme qui semble malade mais dont une sorte de serpent sort de la bouche, en mode Succube dans Angel. Et l’homme n’est pas seul : il est accompagné d’autres monstres, dont Talon va apprendre qu’ils s’appellent Plaguelings (donc retenons : autant d’espèces que les scénaristes les désirent, sans que Talon ne les connaissent tous). Elle est sauvée in extremis par un soldat à cheval, son nouveau prince charmant maintenant que le premier est mort, qui s’avère être un capitaine du château du coin. Il lui apprend que les Plaguelings peuvent être tués d’un coup dans la bouche ; et ils sont évidemment poursuivis par ceux-ci, se comportant comme des zombies.

Le capitaine Garret Spears (baby one more time) explique qu’ils sont malades à une Talon qui flirte avec jusqu’à ce qu’elle soit amenée à Marshal, le chef de ce château, qui accepte de l’embaucher comme barmaid, en la laissant à la charge de Garret. Et hop, transition foireuse vers l’acte suivant.

Marshal est évidemment le père de Garret et ce dernier continue d’essayer de nous expliquer l’univers, sans le faire : il fait référence à des fronts lointains, à des ennemis à proximité, à une demi-lune rouge et à ce qu’il s’est passé il y a onze saisons de ça. Humph.

Talon l’abandonne pour aller à la taverne du coin où elle est vite repérée : elle est nouvelle en ville, et un vieux la voit, ainsi que Janzo, qui confectionne les boissons pour tout le monde. Elle s’en fait vite un allié malgré sa drague lourdingue et elle lui demande de faire boire un autre nouvel arrivant : Toru Magmoor, le tueur de sa famille. OK.

Elle monte dans sa chambre et se fait suivre par une blonde elle aussi effrayée de Magmoor. On en arrive alors à la première vraie scène passionnante de l’épisode où les deux sympathisent malgré Talon. La blonde dont je n’ai pas retenu le nom apporte un bon humour à l’ensemble, et il était temps on va dire. Talon accepte de la ramener chez elle et découvre qu’elle vit avec Garret. Eh oui, Garret est en couple, surprise. Allez, pourquoi pas.

Talon décide ensuite d’aller se venger de Toru et le suit de la sortie de l’auberge jusqu’à une ruelle où il s’arrête pisser. Malgré tout ce qu’il a bu, Toru a les idées encore assez claires pour découvrir l’identité de Talon perdant bien trop de temps à ne pas découvrir qui a pu payer les hommes qui ont tué tous son village. Les deux en arrivent à s’entretuer à coups de couteau. C’était surprenant de voir Talon se faire défoncer comme ça alors qu’elle est l’héroïne, mais évidemment, elle ne meure pas tout à fait tout de suite et est même secourue par un homme mystérieux. Côté théorie, ça peut être Garret (ça correspond au gabarit) ou ça peut être l’homme qui l’avait déjà sauvée quand elle était petit, parce que miracle, il est aussi à l’Outpost, tant qu’à faire !

Quant à Toru, il nous fait le coup de « Omar m’a tuer » en écrivant avec du ketchup son sang qu’il faut dire à Dred qu’il en reste un(e). Et le pire, c’est que le mystère prend bien sur moi, je suis curieux de voir la suite à présent, alors que la qualité globale n’était pas trop là.

Saison 1

13 commentaires sur « The Outpost – S01E01 »

  1. Ce n’est clairement pas la série de l’année mais franchement avec ses airs de Shannara Chronicles ça passe bien pour l’été. J’ai aussi pensé à The 100 avec le sang noir et la langue qui ressemble à celle des Grounders. L’actrice qui joue Talon fait plus top model qu’actrice mais elle est mignonne à voir, la blonde aussi. Et j’ai aussi oublié son nom 🙂 En revanche, je ne pense pas qu’elle vive avec Gareth. C’est son chéri mais elle vit chez son père. Ah et si comme dans toutes bonnes histoires d’ado il y a un triangle amoureux, je vais grincer des dents. Cependant, je suis pas mal intriguée par l’histoire et les origines de Talon et la fin de l’épisode.

    J'aime

    1. Je n’ai pas vu Shannara, donc je ne peux pas dire pour la comparaison. En revanche, j’ai trouvé des sonorités différente à leur langue par rapport au Trigedasleng de The 100 moi 🙂

      Tu as sûrement raison pour la blonde, effectivement ; et pour le triangle aussi. Le cliffhanger m’a donné envie de revenir, et ce n’était pas gagné, donc on aura l’occasion d’en rediscuter dans l’épisode 2 🙂

      J'aime

      1. Je n’ai pas dit que la langue était similaire 🙂 c’est juste que sang noir plus langue étrangère, ça fait certaines similitudes 🙂

        J'aime

    2. J’ai trouvé Shannara beaucoup mieux fait et ce à tout les niveaux. Mais j’ai pensé à the 100 moi aussi. Et le combat du début, m’a fait penser à Lexa. Du Lexa du pauvre mais il était pas mal ce petit combat à l’épée. Et les talents en dessin de la petite m’ont fait penser à Clarke xD Bref, je crois qu’on est bien influencé par cette série, ce qui est tout à l’avantage de Outpost je pense xD
      Quant à Gareth omg, rarement vu une scène de rencontre plus mal joué et cliché de ma vie xD Qu’est-ce que j’ai facepalmer !! La moitié de l’épisode m’a fait facepalmer de toute façon lol

      Aimé par 1 personne

      1. Shannara était super sympa mais au début c’était quand même un peu laborieux et les acteurs ressemblaient aussi à des top models. Heureusement qu’il y avait Manu Bennett.
        Et c’est vrai que là la petite m’a aussi fait penser à Madi.

        J'aime

  2. J’ai rarement vu un acting, un montage et des effets spéciaux aussi mauvais xD Et les clichés dans le scénario c’est du pure délire lol Néanmoins, pour je ne sais quelle étrange raison, j’ai envie de voir la suite. Il y a quelque chose d’intriguant dans le scénario, dans l’héroïne et quelques belles scènes à noter aussi. J’ai aussi bien rigolé devant tant de cheaperie. Vraiment l’été c’est le seul moment où cette série à une quelconque chance. Mais je ne la vois vraiment pas revenir pour une seconde saison. Ce pilote était trop mauvais pour donner des audiences suffisantes à son renouvellement.

    J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.