The Promised Neverland – Tome 1

Salut les sériephiles !

Je sais que normalement le jour des BDs sur le blog, c’est plutôt le samedi, mais comme j’avais écrit en avance l’article d’hier (je dévoile tous mes secrets), je n’ai pas eu l’occasion de le faire. On décale donc à aujourd’hui où je devais plutôt parler de mon épisode préféré d’Orphan Black, mais ça aussi ce sera pour plus tard car je n’ai pas eu le temps de le revoir, et c’est le but de la catégorie « mon épisode préféré de… ». BREF.

Image result for the promised neverland logo

Aujourd’hui, je vais plutôt vous parler du tome 1 de The Promised Neverland que j’ai eu l’occasion de lire seulement cette semaine, alors qu’il traîne dans ma chambre depuis plus d’un mois. Sans commentaire. Merci à Laura pour le prêt du tome 1 (et pour le prêt encore plus à rallonge du tome 2, embarqué dans mes cartons et que je lirai donc pour le Mois de la BD – j’en reparle vite).

Qu’est-ce que c’est donc que cette bête-là, The Promised Neverland ? C’est un succès manga qui a déjà neuf tomes au Japon et qui a débarqué en France en avril dernier. Quand le tome 1 est sorti, je n’ai pas arrêté d’en entendre parler, à coup d’articles dans le 20 minutes, à coup de bande-annonce au cinéma (si, si, pour de vrai, j’ai en tête le « Mais qui est vraiment maman ? » juste Avengers Infinity War) et à coup d’ami(e)s dévorant toute cette histoire et me disant que, vraiment, c’est trop bien.

Image result for the promised neverland tome 1Synopsis : Ce manga suit la vie d’Emma, Norman et Ray, trois pré-adolescents vivant à l’orphelinat Grace Field House où tout se déroule à merveille. Les orphelins y forment une grande famille, éduqués par « Maman », la femme gérant l’orphelinat et étant beaucoup trop gentille avec eux. Tout se déroule à merveille ? Presque. Bizarrement, tous les enfants quittant l’orphelinat ne redonne jamais la moindre nouvelle à leur famille. Et un soir, les pré-adolescents vont découvrir la terrible vérité derrière leur orphelinat, marquant le début d’une grande aventure plus que nécessaire…

Trois avis amicaux positifs, une bande-annonce réussie et un synopsis alléchant plus tard, je me disais qu’il faudrait que je teste. Quand Laura m’a proposé de me les prêter, j’ai donc sauté sur l’occasion. Cela faisait pourtant quelques années que je n’avais plus replongé dans l’univers des mangas et que je m’en tenais aussi éloigné que possible pour le bien de mon argent. Qu’à cela ne tienne, on reprend vite goût à la lecture « à l’envers ». Le tome 1 m’a plutôt bien plu : je savais donc qu’il y avait un mystère derrière l’identité de « maman ». On m’avait aussi vendu le plot twist, mais je l’avais totalement oublié avant de le lire dans le manga.

L’histoire est prenante, on tourne assez rapidement les pages en cherchant à en savoir plus. L’ambiance mystérieuse est rapidement instaurée : certes, on nous décrit une vie paradisiaque, mais l’histoire des tatouages suffit à comprendre que l’auteur nous cache quelque chose.

Une fois la grande révélation faite (c’est un peu tordu, mais ça s’accepte plutôt bien), on comprend vers quoi se dirige la BD. Si le premier twist est vraiment imprévisible et fait écho à des thématiques actuelles de manière originale, j’ai trouvé que le grand plan d’Emma, Norman et Ray était par la suite malheureusement souvent attendu – alors qu’à d’autres moments, au contraire, l’histoire prenait des virages surprenants quand on en attendrait autre chose. Il n’empêche que le trio mis en avant est quand même très cliché côté caractère.

Image result for the promised neverland tome 1Je ne peux pas dire que ça m’a vraiment dérangé, mais j’aurais préféré plus d’originalité (modernité ?) dans l’écriture des personnages. Après, ça répond totalement aux codes du manga, donc pourquoi pas, ça me rouvre une porte vers cet univers… Même si tout ça est assez loin des Chevaliers du Zodiaque que je dévorais petit. Ce manga écrit par Kaiu Shirai et dessiné par Posuka Demizu est une vraie bonne surprise quand même côté intrigue de fond – je me pose plein de questions. Je ne peux pas encore me dire accro, mais il est sûr que je lirai le tome 2 au mois de septembre… et on verra si ça me fait craquer pour le tome 3 – dont la sortie est annoncée en France pour le 22 août ! C’est tout bientôt ça.

Sur ce, j’ai un peu 500 kilomètres de route qui m’attendent, alors à plus tard !

Et depuis, j’ai bien craqué sur la suite :

 Tome 1 | Tome 2 | Tome 3 | Tome 4 | Tome 5 | Tome 6 | Tome 7 |
Tome 8 Tome 9 | Tome 10 | Tome 11 |Tome 12

6 commentaires sur « The Promised Neverland – Tome 1 »

  1. J’ai vraiment adoré ce manga! En le lisant je me disais, oh ils sont mignons ces enfants, et puis là, la révélation: ah oui ok. D’accord c’est brutal! J’aime bien le fait que l’intrigue avance très vite. J’ai lu le tome 2 qui est aussi très bien, même si une des révélation qui m’a fortement surprise me semble un peu « trop ». Je m’achète le troisième tome en fin de semaine, je ne pourrais pas attendre le mois de la BD pour le lire ^^

    J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.