Fear the Walking Dead – S04E16

Épisode 16 – …I Lose Myself – 16/20
J’espérais que ça finisse sur un grand épisode comme celui de la semaine dernière, mais finalement, malgré un très bon suspens et de bons rebondissements, cette fin de saison n’a pas réussi à prendre autant que je l’espérais sur moi. Après une telle saison, il était dur de conclure de manière purement satisfaisante, et pourtant, j’ai l’impression qu’ils ont réussi à mener jusqu’au bout leur saison. La fin est assez naturelle et laisse l’espoir que la série parviendra à rester au-dessus sur la médiocrité ambiante de la franchise. On verra bien.

Saison 4

Spoilers

16.jpg

Let’s find another reason to live.

Ce n’est une surprise pour personne, mais Al a survécu, et elle commence l’épisode en courant pour sa vie et en essayant de rentrer dans une voiture de toute manière coincée et ne la faisant pas fuir les zombies. Elle est rapidement cernée par ceux-ci et parvient à s’enfermer dans un garage sous-terrain qui ne sera qu’un refuge provisoire. Elle y trouve toutefois un talkie-walkie dans lequel elle donne sa position, ce qui est une mauvaise idée si vous voulez mon avis.

Rapidement, elle abandonne cette radio de fortune à laquelle personne ne répond, puis elle tombe sur une camionnette de télévision. Bref, c’est Noël : elle récupère une caméra et a clairement de quoi conduire et s’enfuir de là, même si on ne sait pas bien par quelle porte.

Quand on la retrouve, plus tard, elle revient avec une voiture de police à l’hôpital, probablement pour retrouver ses amis. Tout ce qu’elle trouve, ce sont les entrailles de Jimbo… et Jimbo lui-même, porté par Martha. Celle-ci déclare qu’elle aime bien Al, parce qu’elle n’aide pas les gens qu’elle filme, elle se contente de les filmer. Pourquoi pas.

Comme Al refuse d’être sa messagère, elle la laisse être bouffée par Jimbo, mais c’est mal connaître Al qui parvient encore à s’en tirer, à buter un autre zombie et à… ne pas tuer Martha, ENCORE. Arrêtez de la laisser en vie, putain ! Martha assomme donc Al…

…qui se réveille dans son van où June et John la mette au point sur la situation. C’est simple tout ça : Al survit contre toute attente et délivre le message de Martha, qui est une vidéo d’elle s’adressant à Morgan pour le menacer. Mouais. Morgan est complétement obsédé par la vidéo, c’est pire que tout. Il ferait mieux de tourner la page et de se barrer en Virginie comme il le souhaitait, même si je n’ai pas du tout envie de les voir arriver à Alexandria.

La vérité, c’est que Morgan culpabilise de laisser Martha derrière lui, parce qu’il se reconnaît en Martha : lui aussi a cru qu’il fallait tuer à tout prix un jour. Oui, mais qui s’en fout ? C’est frustrant après ces deux derniers épisodes qui étaient bons d’en revenir une fois de plus à Morgan et ses états d’âme. Je ne comprendrais jamais pourquoi ils ont décidé d’en faire un tel centre de la série : ça n’a pas de sens.

Toujours est-il qu’il abandonne le groupe pour aller chercher Martha et espérer la ramener. Je ne sais pas quand même, est-elle vraiment la bienvenue ? Faut croire, parce que John ne l’empêche pas d’y aller. Et il entre vite contact avec Martha qui lui donne RDV au kilomètre 54 de la route, youpi. Elle y a confiné Jimbo dans la voiture de police d’Al, et Morgan met fin aux souffrances du défunt (je sais pas, j’ai l’impression que les zombies souffrent, moi, ils sont toujours morts de fin).

Le kilomètre 54 ? C’est le bord de route où elle a perdu son mari… et sa dignité apparemment, parce qu’elle est écrasée au sol, face contre terre. Malgré tout, elle refuse l’aide de Morgan qui, en bon samaritain, prend la décision de la ramener auprès des autres. Pff, mais laisse la mourir purée. Il reçoit un appel de John… mais ce dernier ne parvient pas à l’entendre pour autant (ce qui est logique d’après Sarah). Passionnant.

Coincée, Martha finit par raconter sa vie à Morgan, c’est-à-dire la manière dont elle a perdu Hank, son mari, et comment elle s’est sentie faible. Elle en profite pour l’endormir et lui provoque un accident dès qu’elle en a l’occasion. Quelle connasse quand même. Elle veut le rendre fort cela dit, quitte à lui écrire sur la gueule. Morgan finit avec un morceau de fer dans la chambre, pour être certain qu’il ne puisse aider les autres qui viennent de lui envoyer un message d’appel au secours.

Le reste du groupe investit en effet une station-service du Mississipi dans laquelle il trouve carrément de l’électricité et de quoi se faire du café. Pépère la vie post tornade. Al y trouve aussi de quoi recharger ses mitraillettes, alors que Charlie se brosse les dents et que le trio de base de la série se cherche une raison de vivre maintenant qu’ils ont perdu leur château. John et June, eux, continuent de flirter dans les rayons de la station-service, et ils sont mignons comme tout, avec des répliques hyper clichées, mais fonctionnelles, il faut bien le dire. Ils finissent par ENFIN s’embrasser, alléluia.

Heureusement, ils sortent juste à temps pour voir Al s’évanouir face à deux zombies. C’était trop simple qu’elle s’en sorte si vite. Du moins, c’est ce que je pensais, comme eux tous, mais en fait non, c’est autre chose : ils se sont empoisonnés comme des idiots avec l’eau de la station-service. Bon, c’était une théorie, je ne sais pas. En pratique, ils s’avèrent tous complétement malades et plein de sueurs, ces idiots. Ils appellent donc Morgan au secours…

Oui, mais celui-ci est face à son propre problème, avec Martha le forçant à la tuer ou à la laisser le tuer. Le truc qui le pousse à finalement la tuer ?? Savoir qu’elle les a tous empoisonnés. Comme prévu, elle a mis de quoi tous les tuer dans les bouteilles d’eau, et maintenant Morgan sait ce que c’est. Malgré tout, quand il voit que Martha a écrit sur son visage, il prend son courage à deux mains et refuse de la tuer.

Il la menotte simplement pour s’assurer qu’elle ne tuera personne une fois transformée en zombie et… abandonne la voiture au passage. C’est complétement con de faire ça : il est obligé de se rendre à pied auprès des autres qui attendent un miracle pour s’en sortir. Le miracle s’appellera Morgan, ça va sans dire : malgré le bout de métal dans la jambe, il fait ce qu’il peut pour se rendre au Mississipi aider les autres en train de mourir. Parmi eux, on note surtout Al qui revient sur ses vidéos pour voir l’enregistrement d’un homme et d’un bébé.

Cela lui redonne des forces pour aller à la radio et parler à un Morgan qui déprimait. Et cette fois, il parvient à les contacter et se relever. Il leur explique donc ce qui les empoisonne et ça tombe bien : June connaît l’antidote et sait qu’ils ont un camion d’antidote juste devant la boutique. Il leur faut juste y accéder alors qu’ils sont cernés par les zombies. Pas simple tout ça.

Ils mettent au point un plan malgré le poison et leurs blessures et leur faiblesse générale. Tout se passe à merveille jusqu’à ce que Victor n’arrive pas à ouvrir le robinet d’ethanol du camion. Malheureusement, ça ne fonctionne pas et Al utilise les mitraillettes pour tuer tous les zombies… le problème, c’est qu’elle explose au passage leur réserve d’éthanol. June recontacte donc Morgan pour lui dire que c’est fini et qu’ils vont tous mourir sur place.

Il déprime un temps, bat quelques autres zombies et rentre à la station-service avec… un camion plein de bières. L’éthanol, ce n’est jamais que de l’alcool, et pour survivre, ils doivent tous boire de la bière, thème principal de la saison, comme par hasard. C’est franchement super gros et pas génial comme rebondissement. Même Charlie boit de la bière et survit dis donc.

Après tout ça et une fois tout le monde en vie, Morgan se nettoie le front, puis fait demi-tour pour aller retrouver Martha qui, sans surprise, a dégoté un moyen de se couper le bras pour ne pas rester un zombie qui ne tue personne. Morgan n’hésite pas à retrouver son cadavre et la tuer avant qu’elle ne blesse quiconque. Et ensuite, il l’enterre, rien que ça.

Après tout ça, il prend la décision de ne pas retourner à Alexandria : il veut désormais continuer à prendre la route et aider un maximum de gens en chemin, parce que Martha est devenue cinglée lorsque personne ne l’a aidé quand elle avait besoin. Le nouveau plan de Morgan ? Il a récupéré dans les cahiers de « l’ours polaire » la location de son QG et des cartons.

Le plan est donc de créer de nouvelles boîtes et un nouveau lieu de vie pour tous les réfugiés qui le voudront. Et même Al propose son aide : elle a les cassettes pour retrouver tout un tas de survivants qui pourraient en avoir besoin. Tout le groupe décide donc de suivre ce nouveau plan et d’investir les lieux ; puis de partir à la recherche de nouveaux survivants à aider. Fin.

17.jpg

EN BREF – Quelle saison ! Je ne sais vraiment pas quoi en penser, parce qu’elle aura joué au yoyo du très mauvais début à la fin pas si exceptionnelle, en passant par quelques 20 au milieu. De choc en choc, de décès en décès, tout le casting ou presque aura été renouvelé cette année pour finalement aboutir à un nouveau groupe plus large et assez cool. Oh, je n’aime pas tous les nouveaux, mais dans l’ensemble, on a un groupe solide à la dynamique plutôt cool et que j’ai envie de voir rester ensemble un moment.

Cela restera la saison où on a perdu Nick, puis Madison. Non pas que Madison me manque, j’avoue. Ce n’est tout de même pas rien. Forcément, la saison était vouée à avoir une qualité fluctuante avec tant de changements, mais je leur tire mon chapeau d’avoir réussi à proposer quelque chose qui reste assez cohérent dans l’ensemble et qui mène à une très chouette fin.

Comme en saison 1, le cliffhanger est très soft : on nous laisse sur une lueur d’espoir quand on sait bien que ce monde et cet univers sont si pourris que les héros ne resteront pas longtemps dans cet état d’esprit. J’ai l’impression que la fin a été décidée quand les scénaristes ne savaient pas encore s’ils seraient renouvelés, car très clairement, cette saison aurait pu être la dernière : tous les bouleversements visaient à remonter les audiences, mais ce n’était pas gagné d’avance. Avec ce pari, ça passait ou ça cassait. C’est plutôt bien passé et il y aura une suite, mais j’imagine déjà certains abandonner la série à ce moment-là, parce que c’est peut-être la plus jolie conclusion que l’on peut avoir dans cet univers…

18.jpg

Saison 4

2 commentaires sur « Fear the Walking Dead – S04E16 »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.