Station 19 (S04)

Synopsis : Papa Herrera a menti pendant des années à sa fille. Maintenant, il est mort et Andy se rend compte qu’elle n’est pas orpheline, parce que sa mère est en vie. Sinon, ben, c’est toujours le bordel dans toutes les relations de couple, mais c’est pour ça qu’on est là, non ?

Saison 1 | Saison 2 | Saison 3 | Saison 4
Grey’s Anatomy : S14
 | S15 | S16 | S17

316-3

Pour commencer, je pensais que la série allait me manquer depuis le temps qu’elle n’était pas diffusée, mais je ne vais pas mentir, j’ai limite l’impression d’avoir fini la saison 3 hier. J’exagère, mais je n’ai pas eu l’impression que les personnages me manquaient plus que ça, par rapport à Grey’s Anatomy. Bref, comme d’habitude, je vais regarder cette série parce que je l’aime bien, d’accord, mais surtout parce que je sais qu’elle est liée à l’autre…

Il y a quand même une majorité de personnages que je n’aime pas et la saison précédente n’était pas la meilleure… On verra bien ce que ça donne cette année, je suis curieux de voir ce que le Coronavirus va donner dans cette série. De manière générale, je suis beaucoup trop pressé pour mon propre bien de découvrir le traitement de l’épidémie dans les séries installées depuis un moment ! En attendant de savoir, donc, c’est parti pour le premier épisode d’un trio d’épisodes, parce qu’ABC a voulu voir les choses en grand ! Oh, n’hésitez pas, si besoin, à consulter mon article de ce matin qui fait le résumé d’où on en était, aussi, ça peut aider.

Voir aussi : On en est où dans Grey’s et Station 19 ?

S04E01 – Nothing Seems the Same – 16/20
Je n’arrive pas vraiment à savoir ce que j’ai pensé de cet épisode. Je trouve qu’on peine à discerner les intrigues qui occuperont la saison, surtout qu’il ne semble pas y avoir de changements majeurs pour l’instant dans la vie de la caserne – c’est con avec un titre pareil. Il y en a bien un avec le coronavirus, évidemment, mais pour l’instant, ça a juste donné quelques scènes lourdingues au milieu d’un commentaire acerbe malgré lui de la société américaine.
> Crossover : S17E01 – All Tomorrow’s Parties – 20/20
S17E02 – The Center Won’t Hold – 18/20
S04E02 – Wild World – 16/20
Si c’est mieux cette semaine, l’épisode isole très clairement deux personnages qui sont ceux avec lesquels j’ai le plus de mal… et ça ne fait que confirmer que la série se porterait mieux sans eux. Je sais que ça n’arrivera pas, mais tout de même, ça se souligne. Pour le reste, c’est un épisode plus classique, mais comme il n’en fait pas des caisses, ça le rend bien plus chouette que la semaine dernière, il n’y a pas photo !
S04E03 – We Are Family – 17/20
Non, il n’y a pas d’erreur dans la note. J’ai commencé l’épisode en mode « allez, une minute à la fois » et j’ai finalement beaucoup accroché aux deux intrigues proposées cette semaine, qui sont meilleures que les précédentes. Bien sûr, la conclusion de l’épisode est très « Shonda-esque », mais je ne m’attendais pas à autre chose. En attendant, j’étais captivé par le cas de la semaine, ce qui est loin d’être le cas d’habitude, et par le fil rouge. Quant aux évolutions de personnages, elles vont dans le bon sens cette semaine. Bref, c’était une bonne surprise cet épisode !
S04E04 – Don’t Look Back in Anger – 14/20
C’est un épisode beaucoup plus classique pour cette semaine, mais aussi un épisode où les personnages sont de nouveau chiants pour certains. Dans le fond, j’aime bien cette saison, mais le cas de la semaine n’était pas exceptionnel et j’ai trouvé que l’ensemble était très décousu, avec chacun ayant sa petite intrigue, mais finalement assez peu d’évolution marquante.
Crossover : S17E05 – Fight the Power – 16/20
S04E05 – Out of Control – 20/20
Je sais, je surnote toujours tout. L’épisode bénéficie d’un sacré effet de surprise, parce que je ne pensais vraiment pas qu’il avait été conçu comme un épisode de mi-saison si tôt dans celle-ci. Et pourtant, il n’y a aucun doute que ça en est un. Tout est mené avec beaucoup d’efficacité dans une intrigue qui commence d’habitude, mais qui, petit à petit, devient véritablement dure à regarder. C’est une réussite en ce qui me concerne, et les sujets d’actualités abordés font mal.
Crossover : S17E06 – No Time For Despair – 17/20
S04E06 – Train in Vain – 18/20
Je suis énervé par cet épisode pour un tas de raisons, mais ça ne l’empêche pas d’être excellent. Il y a deux excellentes intrigues en parallèle, en fait, et le plus frustrant vient du fait que la plus importante sur le long terme est éclipsée par l’autre, beaucoup plus stressante et inquiétante en tant que fan. Bref, on nous oppose intrigue parlant de la réalité et intrigue allant plus loin dans la fiction, et ça m’a perturbé.
Crossover : S17E07 – Helplessly Hoping – 16/20
S04E07 – Learning to Fly – 17/20
Vraiment, cette saison me plaît beaucoup plus que les précédentes, c’est assez dingue. L’intervention de la semaine est complètement naze, mais elle permet d’avoir pile ce qu’il faut pour que les personnages évoluent et pour que l’épisode soit passionnant de ce point de vue-là, qui reste mon préféré dans les séries. En plus, dès les premières secondes, on a aussi ce qu’il faut en émotion avec les conséquences de la semaine dernière.
S04E08 – Make No Mistake, He’s Mine – 16/20
Il faut bien avouer que je n’en ai plus rien à faire du côté médical de la série, et les scénaristes non plus ne s’en préoccupent plus. En revanche, du côté des relations et des dynamiques, les intrigues proposées cette semaine sont vraiment captivantes et permettent à cette saison de rester bien plus intéressante que je ne l’imaginais au premier abord. J’accroche plutôt bien à tout ce qu’il se passe pour l’instant, mais je redoute le prochain épisode.
S04E09 – No One Is Alone – 20/20
La série confirme que son meilleur duo est capable de choses grandioses dans une intrigue qui est déprimante à souhait, pleine d’espoir en même temps, et parfaitement maîtrisée de bout en bout. Je ne pouvais espérer meilleur épisode que celui-ci pour commencer à régler le cliffhanger de la semaine dernière, ô combien problématique pour la continuité de la série.
S04E10 – Save Yourself – 17/20
C’est un épisode étonnant parce qu’il semble oublier légèrement une grosse partie de l’intrigue de la semaine dernière, mais si je mets ce détail de côté, c’était franchement très bon cette semaine encore. Je pense que je n’ai jamais autant aimé la série que ces dernières semaines : elle a un bon équilibre et elle a réussi à me raccrocher à une grande partie de ses personnages. Pas tous, il y en a pour qui ce sera toujours impossible… Mais elle y travaille, et ça, c’est cool.
Mini crossover : S17E11 – Sorry Doesn’t Always Make It Right – 15/20
S04E11 – Here it Comes Again – 17/20
Si l’épisode était plus classique cette semaine et continuait de jouer sur la tendance « miracle américain » que je repère beaucoup dans les deux séries médicales du Shondaland cette année, on sent qu’il continue également d’aborder des sujets importants et que le prochain sera à nouveau probablement très prenant. Qu’on ne vienne pas me dire que les séries devraient éviter le covid et les sujets d’actualité, parce que la qualité des intrigues qui le font cette année est glaçante. Et nécessaire.
S04E12 – Get Up, Stand Up – 20/20
C’est un épisode important à voir (et revoir, je pense), même s’il a probablement quelques défauts et qu’il ne peut pas tout dire en 42 minutes, parce qu’il traite d’un sujet qui nous concerne tous. Je n’ai pas grand-chose à en dire et je suis mal placé pour une critique, alors c’était un exercice délicat d’écrire l’article. Regardez l’épisode, même si vous ne regardez pas la série. Vraiment.
S04E13 – I Guess I’m Floating – 15/20
Alors là, c’est surprenant, mais je crois que la meilleure partie de l’épisode résidait dans ses flashbacks qui étaient moins bavards que l’intrigue principale, tournant quelque peu en rond. Cela sauve l’épisode au lieu de le plomber comme le font généralement les flashbacks et ça méritait d’être souligné ici. Autrement, les scénaristes arrivent à me faire accrocher un peu plus à un personnage que je n’aimais pas jusque-là, j’espère que ça continuera.

Saison 1 | Saison 2 | Saison 3 | Saison 4
Grey’s Anatomy : S14
 | S15 | S16 | S17

Fear the Walking Dead (S06)

Synopsis : La fin de saison précédente était un tout petit peu problématique pour notre groupe qui se retrouvait complètement divisé (sans espoir de se retrouver, soi-disant) par Virginia, à l’insupportable accent. Cette dernière choisissait alors de tirer sur Morgan et de le laisser à agoniser, alors que des zombies s’approchaient de lui…

Saison 2 | Saison 3 | Saison 4 Saison 5 Saison 6

516-3

Pour commencer, je ne sais pas bien pourquoi je n’ai pas prévu dans mes articles du jour de faire un bon gros récap de la série, parce qu’il faut bien le dire, la saison passée est super loin. Pourquoi ? Parce que ça fait cinq mois que cette saison aurait déjà dû commencer ! Le coronavirus a impacté le planning de diffusion d’AMC et je ne suis toujours pas convaincu du choix qui a été fait de diffuser en même temps World Beyond et Fear, alors que la chaîne avait la possibilité de se faire du zombie pendant l’été ET à la rentrée.

Voir aussi : The Walking Dead World Beyond (S01)

Apparemment, le choix est fait d’avoir une deuxième série plus installée pour motiver les gens à regarder World Beyond, mais le problème, c’est qu’il a fallu attendre bien longtemps. Bref, je suis impatient de reprendre la série et je ne vais pas m’étendre en trop de bavardages. J’espère obtenir quelques réponses sur la trame générale de la franchise au cours des épisodes à venir, mais également que les personnages sauront me remotiver à nouveau. J’ai eu un peu de mal parfois avec certaines décisions des deux dernières saisons… Il est temps que la série retrouve ses lettres de noblesse !

Voir aussi : The Walking Dead (S10)

Moyenne de la saison :

S06E01 – The End is the Beginning – 17/20
Honnêtement, cet épisode n’aurait pas dû me plaire vu la manière dont il est écrit. C’est typiquement le genre de début de saison que je leur reproche à chaque fois et le type d’épisode qui n’est pas génial après autant d’attente… Pourtant, malgré une insistance sur un personnage que je n’aime pas, j’ai trouvé que l’épisode avait de très bons concepts en stock et qu’il donnait un début de direction à cette saison. Ce n’était pas du tout ce que je voulais voir, mais ça m’a plu. Tant mieux, non ?
S06E02 – Welcome to the Club – 13/20
C’est un étrange épisode qui possédait pas mal de bonnes idées et avait du bon potentiel… mais ne parvenait pas à l’exploiter comme il faut. Grosso modo, on suit mes personnages préférés dans une journée pas bien passionnantes et la construction de certaines intrigues fait tellement de détours et une marche arrière que l’on fait du surplace pour pas grand-chose. Déçu… parce que j’en attendais beaucoup trop, tout simplement.
S06E03 – Alaska – 20/20
Décidément, la saison est inégale, mais j’ai un énorme coup de cœur sur cet épisode que je décide de surnoter un peu rien que parce qu’il est une bonne surprise. La dynamique au cœur de cette intrigue est inédite, mais elle fonctionne très bien. L’épisode développe l’air de rien un fil rouge, tout en proposant sa propre intrigue plutôt intéressante et ses surprises en chemin, avec des personnages suffisamment travaillés dans les saisons précédentes pour que ça fonctionne. Vraiment, un coup de cœur inattendu. J’aurais dû le voir plus tôt cet épisode !
S06E04 – The Key – 14/20
Cet épisode traîne en longueur, et c’est dingue les écarts qualitatifs que propose la série chaque semaine. On ne sait jamais trop à quoi s’attendre, et, malheureusement, ce n’est pas toujours exceptionnel. Le problème de cet épisode est qu’il est compliqué d’être investi à fond dans ce qu’il se passe à cause d’un mauvais développement de personnages, notamment du côté des innombrables nouveaux visages qui peuplent la saison, à plus ou moins court terme. C’est dommage.
S06E05 – Honey – 18/20
L’épisode n’a pas la meilleure note possible uniquement parce que certains personnages m’ont bien trop énervé pour ça, mais vraiment, c’était cette semaine encore, comme il y a deux semaines, quasi-parfait. J’adore la tournure d’une partie de la saison, et c’est dommage que l’intrigue soit si divisée en deux ! En tout cas, la série me surprend cette année à me faire tant aimer des personnages que j’ai, à une époque, détestés !
S06E06 – Bury Her Next To Jasper’s Leg – 17/20
J’ai eu peur au début de cet épisode, mais finalement, les scénaristes parviennent enfin à retomber sur leurs pattes avec cette partie de l’intrigue. Il me manque toujours certains personnages-clés, mais ça fait du bien d’en retrouver d’autres et l’ensemble est assez bien mené. J’ai trouvé fluide la manière dont était monté cet épisode, et il y a beaucoup de scènes que j’ai trouvées super intéressantes. Certains évènements sont dignes d’une mi-saison, ça fonctionne franchement bien, y compris sur le plan visuel d’ailleurs !
S06E07 – Damage from the Inside – 16/20
Je suis heureux de retrouver dans cet épisode certains personnages qui commençaient à sérieusement manquer avec la structure de cette saison, surtout que cette fois, ça permet un bon épisode. La construction lente de l’intrigue est payante, puisque ça permet de voir où voulait en venir les scénaristes, un peu comme la semaine dernière. Je reste sceptique sur le choix du format de l’anthologie, puisque ça ralentit le rythme, y compris au sein des épisodes, mais ça commence à mener vers des intrigues savoureuses.
S06E08 – The Door – 16/20
Ah ben, j’étais impatient de retrouver la série, mais certainement pas pour un épisode comme celui-ci, que je ne sais pas comment noter. Le début de l’épisode était longuet et bavard. Le problème est en grande était trop prévisible et autour de personnages ne me captivant pas ou plus. Et partant de là, c’est trop long et décevant pour une reprise, avant que ça ne redevienne bien en cours de route avec une révélation que j’aurais dû voir venir.
S06E09 – Things Left To Do – 20/20
Je ? Est-ce que c’était censé être la mi-saison ? OK, on n’a pas d’épisode la semaine prochaine, mais vraiment ça me paraît être une fin parfaite avant une très longue pause. C’est chiant ce covid qui détraque tout… mais je ne bouderai pas mon plaisir devant cet épisode qui était exceptionnellement bon et certainement très loin de ce que j’imaginais. Très, très loin. J’ai adoré à peu près chaque personnage et chaque twist de l’épisode, et c’est suffisamment rare avec cette franchise pour que ce soit souligné.
S06E10 – Handle with Care – 17/20
J’ai beau ne pas aimer le personnage qui est au cœur de la narration de cet épisode, j’ai trouvé que l’ensemble fonctionnait plutôt bien. L’intrigue repart sur de nouveaux terrains et les prochaines histoires qui occuperont cette mi-saison se dessinent peu à peu. Cela fonctionne plutôt bien et je trouve que les scénaristes gèrent vraiment bien les conséquences de l’épisode précédent.
S06E11 – The Holding – 18/20
Décidément, la série ne fait pas dans la dentelle depuis son retour et parvient à proposer des épisodes qui me ravissent vraiment du point de vue de ce qui est fait pour l’évolution globale des personnages, mais aussi de la série et des intrigues qu’elle propose. Je trouve que l’ensemble fonctionne vraiment bien à nouveau cette semaine, et pourtant, elle ne se concentre pas forcément sur mes personnages préférés.

Saison 2 | Saison 3 | Saison 4 Saison 5 Saison 6

Station 19 (S03)

Synopsis : Quelques mois après la saison 2, nous retrouvons nos pompiers dans une situation délicate, celle de la mi-saison 16 de Grey’s Anatomy. Il faut en comprendre qu’ils sont dans un bar percuté par une voiture le faisant s’effondrer. Sinon, le père d’Andy fait une rechute, évidemment.

Saison 1 | Saison 2 | Saison 3 | Saison 4
Grey’s Anatomy : S14 | S15 | S16 | S17

17-2

Pour commencer, je ne peux pas dire que je sois spécialement impatient de retrouver tous les personnages de la série, parce que la saison 2 s’était avérée plutôt décevante dans l’ensemble. Seulement, elle avait aussi eu ses grands moments, comme la mort impardonnable de Ripley ou le belle et sexy rencontre de Travis et son probable futur amant.

Oui, mais voilà, mon personnage préféré de la série, c’est définitivement Vic, et Vic, elle me manque moins que les autres car j’ai eu l’occasion de la voir et revoir à plusieurs reprises dans Grey’s Anatomy où elle file à nouveau le parfait amour. Après, j’avoue que je suis tout de même content du retour de la série, principalement parce que la chaîne ABC a enfin pris la décision logique et attendue de diffuser la série en première partie de soirée, ce qui permettra de suivre désormais les victimes secourues par nos pompiers jusqu’au Grey Sloan Memorial Hospital. Par contre, ça veut aussi dire que je me retrouve avec un bloc de deux heures tous les vendredis, et je sais que je vais m’imposer de voir les épisodes dans le bon ordre… donc ça va être plus compliqué à gérer.

C’est pour ça qu’on est mardi et que je commence seulement cette saison. Je voulais avoir le temps pour deux épisodes… Et j’espère que les crossovers du genre seront nombreux pour jusqu’en mai, même si je sais que ça n’arrange pas grand-monde de devoir se farcir les héros de la caserne 19. Moi, ça me va, en tout cas !

Voir aussi : Les retours de Grey’s et Station 19

Allez, c’est parti pour les résumés des épisodes de cette saison, avec un avis sans spoiler sur cette page : il suffit de cliquer sur les titres ci-dessous 😉

Note moyenne de la saison : 15,5/20

Crossover : Grey’s Anatomy – S16E09 – Let’s All Go to the Bar – 17/20
S03E01 – I Know This Bar (1) – 17/20
C’est une bonne reprise franchement, bien aidée par le côté crossover de ce nouvel épisode qui permet de découvrir les nouvelles intrigues de cette saison en les mêlant à celles que l’on connaît déjà de Grey’s. J’ai apprécié retrouver une partie des personnages… mais j’ai malheureusement été particulièrement blasé d’en revoir certains autres ; et je ne suis pas sûr d’accrocher à tous les rebondissements proposés… mais bon, ça a toujours été le cas dans cette série.
Crossover : Grey’s Anatomy – S16E10 – Help Me Through the Night (2) – 16/20
S03E02 – Firework Indoors – 13/20
Non seulement, l’épisode n’était pas dingue du côté des intrigues qu’il proposait, avec des personnages que je trouve de plus en plus caricaturaux et des situations pas si exceptionnelles, mais en plus, il y a une sorte de réécriture bien ratée d’un personnage que l’on connaît depuis des années. Il y a des éléments qu’on ne peut pas rajouter comme ça, sortant de nulle part. Bref, ce fut long à voir, et c’est tout le problème de cette série qui ne parvient pas toujours à avoir de bonnes idées, franchement.
S03E03 – Eulogy – 15/20
Qu’un tel rebondissement passe autant sous silence et soit limite oublié dans certaines scènes de l’épisode, c’est honteux et un peu odieux vis-à-vis du public. Je ne comprends pas trop à quoi jouent les scénaristes – même en admettant que ce soit une surprise pour eux aussi, il y aurait eu moyen de faire mieux après le cliffhanger de l’épisode 2. Pour le reste, les intrigues de l’épisode sont plus intéressantes, au moins.
Crossover : Grey’s Anatomy – S16E12 – The Last Supper – 15/20
S03E04 – House Where Nobody Lives – 14/20
La série continue de se perdre dans de multiples intrigues qui se chevauchent de manière étrange et pas toujours très bien amenée. Après, heureusement, il y a de très belles idées dans cet épisode, au milieu de personnages insupportables. Je pense même pouvoir dire que Miller va enfin rejoindre à nouveau le groupe des personnages que j’aime bien, et ça, c’était inattendu en commençant l’épisode. Reste à voir si ça sera vraiment le cas sur du long terme… ou non.
Crossover : Grey’s Anatomy – S16E13 – Save The Last Dance For Me – 16/20
S03E05 – Into the Woods – 13/20
Encore un épisode qui bavarde beaucoup et avec plein de très mauvaises décisions de la part de tous les pompiers. Franchement, ça ne donne pas envie d’être secouru par des personnes comme ça… Heureusement, les liens entre les deux séries continuent de se renforcer et c’est une bonne chose, parce que ça permet de sortir la tête de la qualité de la série hors de l’eau.
Crossover : Grey’s Anatomy – S16E14 – A Diagnosis – 16/20
S03E06 – Ice Ice Baby – 16/20
Si on met de côté cette nouvelle formule avec les flashbacks qui ne servent à rien, cet épisode était beaucoup mieux que les précédents. Les différentes intrigues avancent, ça bavarde un peu moins au profit de quelques actions et le drama fonctionne bien plus. Finalement, ce qui n’allait pas, c’est que tout était figé depuis trois épisodes. Là, on sent qu’on va pouvoir tourner une page pour la suite. C’est un épisode qui peut être pivot, j’espère qu’ils assumeront ce pivot la semaine prochaine !
Crossover : Grey’s Anatomy – S16E15 – Snowblind – 16/20
S03E07 – Satellite of Love – 16/20
La série continue de me surprendre de la bonne manière avec d’excellentes intrigues qui ne sortent de nulle part et des évolutions de personnages plutôt crédibles… mais franchement, elle a toujours des côtés beaucoup trop surfaits pour être parfaitement intéressante. Soyons honnêtes, tout est tellement fluide dans certaines intrigues que ça donne juste l’impression que c’est parfaitement faux et risible. Dommage !
S03E08 – Born to Run – 15/20
Je n’arrive toujours pas à déterminer précisément ce qu’il me manque dans cette série, mais il est sûr qu’il me manque quelque chose pour être vraiment à fond et la considérer comme une grande série. L’épisode était bien cette semaine, mais il y a encore trop de choses qui ne vont pas à mon goût. Il faut pourtant que je m’y habitue, puisqu’elle est déjà renouvelée pour une saison 4. Damn, ça passe vite les années.
Crossover : Grey’s Anatomy – S16E17 – Life on Mars ? – 15/20
S03E09 – Poor Wandering One – 14/20
C’était un épisode drôlement bavard cette semaine, mais dans la continuité des intrigues lancées jusque-là. J’ai eu du mal à accrocher à une bonne partie de ce qu’il se passait, principalement à cause de ces bavardages. Par contre, comme d’habitude, Shonda Rhimes sait bien ménager ses bombes et j’ai hâte de voir comment tout ça va évoluer pour les derniers épisodes… surtout que la saison est probablement raccourcie par le Coronavirus.
Crossover : Grey’s Anatomy – S16E18 – Give a Little Bit – 17/20
S03E10 – Something About What Happens When We Talk – 18/20
Si l’épisode est une fois de plus beaucoup trop bavard, je trouve que la manière dont c’est amené le justifie largement et réussit plutôt bien dans la forme comme dans le fond à nous donner envie de s’accrocher pour tout suivre. C’est brouillon à bien des égards, ça manque d’approfondissement faute de temps – un comble pour une série ! – mais ça débloque plusieurs intrigues de la bonne manière. C’est déjà ça !
S03E11 – No Day Off – 13/20
Le vrai problème avec cet épisode, c’est qu’on se retrouve bien vite à attendre la fin de l’épisode et le suivant, or, le suivant n’est que la semaine prochaine. Certes, il y a de bons moments et les personnages continuent d’être développés, mais ça manque clairement de subtilités, surtout quand on nous fait des leçons de morale… Elles sont mal dirigées : les gens regardant encore cette série sont déjà d’accord avec tout ce qui est dit ici. Allez, ça ne fait jamais de mal de voir des gens avoir du courage et tenter d’être des héros de tous les jours en dépit des lois, j’imagine.
Crossover : Grey’s Anatomy – S16E20 – Sing it Again – 16/20
S03E12 – I’ll Be Seeing You – 17/20
L’épisode privilégie toujours les bavardages à l’action, mais ce n’est pas du tout toujours pour le meilleur. En revanche, les personnages évoluent et suivent des voies plutôt logiques, alors que les liens avec la série-mère se renforcent encore. Je suis donc dans un entre-deux avec cet épisode : il y avait de bonnes trouvailles, notamment dans l’action, mais aussi des longueurs qui ont vraiment plombé le tout… de ce qui aurait pu faire une bonne fin de saison.
S03E13 – Dream A Little Dream Of Me – 17/20
Voilà un très sympathique épisode, qui a un bon équilibre entre l’émotion nécessaire après tout ce qui est arrivé à la caserne depuis un an et l’humour qui doit toujours reprendre ses droits quand la vie continue. Le cas de la semaine était moins convaincant, une fois de plus, mais je leur pardonne parce que les évolutions des personnages me plaisent dernièrement et parce que je me rends compte que peu à peu je m’attache à nouveau à ces personnages. Il était temps, je sais.
S03E14 – The Ghosts That Haunt Me – 15/20
Je ne sais pas quoi en penser de cet épisode. Les intrigues que je préfère sont clairement malmenées au second plan alors que je n’ai pas réussi à déterminer ce qui pouvait bien être au premier plan cette semaine. Ajoutons à ça que l’épisode prend le temps de se concentrer encore et toujours sur un personnage à qui j’étais content de dire au revoir et sur des évolutions pas bien crédibles et ça donne un mix d’émotions et sentiments contradictoires. Allez, c’est vu, c’est presqu’aussi vite oublié, j’en ai bien peur. Ce que j’ai préféré ? Les personnages de Grey’s Anatomy et leur impact sur les pompiers. C’est gênant.
S03E15 – Bad Guy – 15/20
C’est fou comme un bon nombre des intrigues de cet épisode ont eu le don de parvenir à m’énerver beaucoup plus que nécessaire et beaucoup plus que ne le justifie cette série. Et en même temps, je me dis que si ça m’énerve autant de voir les personnages prendre de mauvaises décisions et s’autodétruire pour le fun, c’est peut-être aussi parce que je suis attaché à ces personnages, donc que la série a fait un bon job ? Allez savoir…
S03E16 – Louder Than a Bomb – 17/20
Je me suis mis devant cet épisode en m’attendant à totalement autre chose que ce qu’il proposait. C’est un très bon épisode, mais il n’a pas du tout la carrure d’un épisode final, je trouve. En fait, il ressemble à ce que devraient être tous les épisodes de cette série, à peu de choses près. Etonnant pour une fin de saison, mais au moins, ce n’est pas mauvais et ça fait plaisir de les quitter sur une bonne note !

Saison 1 | Saison 2 | Saison 3 | Saison 4
Grey’s Anatomy : S14
 | S15 | S16 | S17

Fear the Walking Dead – S05E16

Épisode 16 – End of the Line – 16/20
Franchement, il n’était pas évident pendant un long moment de cet épisode que j’étais devant une fin de saison tellement c’était lent et peu productif du côté de l’action. Finalement, quelques scènes très attendues finissent par se produire dans la dernière partie de l’épisode, mais il était temps. À l’image de la saison, la qualité vacille d’une minute à l’autre, avec de très bons moments et des périodes d’ennui. C’est dommage, j’ai du mal avec certains choix de la série. J’ai quand même hâte de voir la saison 6, je vous rassure !

> Saison 5


Spoilers

516

I just resent your face so much.

C’est malin : resté à jour pendant tout l’été et un déménagement pour finir en retard sur le dernier épisode de la saison, voilà l’idiote vie que j’ai décidé de mener cette semaine. Il faut dire que j’avais un planning chargé et que je voulais pouvoir profiter à fond de cet épisode, donc forcément, ça a compliqué les choses. Enfin bon, mon canapé m’attendait et maintenant que je suis affalé dedans, je suis motivé à voir Dwight assoiffé s’effondrer au sol et attendre la voix de sa femme à la radio.

Il s’agit bien sûr d’une hallucination et quand il le comprend, il se débarrasse donc de la radio avant de retourner au convoi. Là-bas, il entend s’approcher les chevaux du groupe de Virginia et se planque, avant d’être finalement surpris de se rendre compte que les chevaux ne sont pas montés. C’est bien étrange.

À Humbug’s Gulch, Morgan est donc en liaison radio avec Virginia qui est toujours aussi insupportable et dont j’espère vraiment la mort. C’est ridicule : elle n’est pas flippante du tout, c’est une méchante super soporifique… mais je veux quand même qu’elle meure, plus encore que Maria l’an dernier, juste parce qu’elle m’insupporte. J’espère que ce sera pour cet épisode !

Après, elle n’est pas super attachante non plus à cause de ses idées contraires à celles de nos héros. Morgan tente de négocier pour garder tout le groupe ensemble, mais c’est sans surprise que Virginia s’y refuse, préférant le prévenir qu’elle va les séparer et les envoyer où bon lui survivra, car c’est comme ça qu’elle envisage la survie. Pour elle, envisager un futur n’est pas possible en faisant plaisir à tout le monde. Bon, on est donc sur un débat politique, mais ça ne m’a pas accroché.

Franchement, c’est décevant pour un final, et je ne comprends toujours pas pourquoi ou comment Morgan est devenu ce leader alors qu’ils ont encore Alicia, Strand ou même June qui feraient tous aussi bien le taf – ou même mieux.

Alors que Morgan essaie de se consoler dans les bras de Grace – sans que ça ne fonctionne puisqu’elle envisage de se faire abandonner par Virginia sur le bord de la route ; les autres dépriment, avec même June qui regrette d’avoir envisagé de changer pour John et Al qui regrette ses vidéos. Tu m’étonnes. Bien qu’ils soient tous assoiffés, l’espoir revient quand Dwight débarque avec les chevaux. Faut m’expliquer en quoi quelques chevaux et la certitude d’avoir un peu d’eau à proximité leur permet d’être sûrs de survivre.

Morgan a quelques doutes évidemment, mais il se laisse convaincre malgré tout. Avec les chevaux, l’ensemble du casting principal s’amuse à vider la ville de western en attirant les zombies le long de la route. Al et Alicia restent en arrière pour mettre à l’abri leur groupe, puis pour investir les lieux de Humbug’s Gulch. Franchement, c’était long et laborieux, et ils font tout ça sans reprendre de l’eau ou de la bouffe. Heureusement que Dwight était à bout de force en début d’épisode, et heureusement qu’ils sont en plein soleil sans le moindre chapeau durant tout l’épisode !

Bon, du côté des cavaliers, on a le couple June/John qui se sépare sur la promesse d’un mariage tout en apprenant à mieux se connaître, ce qui pue franchement pour June, on a le couple Grace/Morgan qui continue aussi de flirter et on a Dwight qui fait de la merde en laissant son cheval se faire emporter par les zombies avant de se retrouver poursuivi par eux jusqu’à un cul de sac où, au moins, il trouve la rivière.

Tout ça arrive surtout parce que Daniel et Strand ont demandé à notre groupe de laisser tomber leur plan en apercevant qu’ils s’apprêtaient à lancer une horde de zombies sur Luciana, toujours avec les hommes de Virginia. Ce ne serait pas bien drôle autrement. C’est un peu gros tout ça, mais ça empire encore quand Dwight décide de se sacrifier, que Morgan refuse de le laisser faire et qu’ils envoient tous les zombies dans la rivière pour s’en sortir.

Le seul problème, c’est que ces zombies étaient leur seule arme contre Virginia et son groupe, mais bon. Comme d’hab, ils prennent l’habitude de se sauver leurs fesses sur le court terme avant le reste. Ainsi, on a Strand qui part négocier pour le groupe, alors qu’en parallèle, Al découvre que Virginia a tué les précédents habitants du Gulch, contrairement à ce qu’elle disait. Elle y a perdu des soldats et des chevaux, récupérés par nos héros.

Bien que sans le moindre espoir de s’en sortir face à Virginia, ces derniers décident de vivre leur meilleure vie en attendant le pire à venir. Alicia et son nouveau copain se mettent donc à peindre, parce que pourquoi pas, et June et John se marient finalement, avec les alliances de Dwight. Je m’attendais à un mariage pour l’épisode final, mais aussi à la mort de l’un d’entre eux avant que ça n’arrive, alors c’est chouette d’avoir un vrai mariage pour la première fois de la franchise. On a même une chanson de Grace et Daniel accompagnés par le banjo de Charlie, c’est dire.

Bon, on passe vite de cette joie à la catastrophe cependant. Le mariage à peine prononcé, voilà la mariée forcée de prendre sa mitraillette pour rejoindre le comité d’accueil de Grace. Finalement, le grand combat attendu n’a pas lieu : Morgan parvient à convaincre cette insupportable Virginia qu’elle a tout intérêt à les garder tous en vie. C’est assez vrai, en même temps : lancer un combat, c’était l’assurance de perdre des ressources et quelques hommes sans rien y gagner.

Si elle accepte de laisser tout le monde survivre, elle nous sépare quand même nos héros : les enfants sont envoyés dans un camion, Sarah et son frère sont séparés, Daniel et Charlie aussi (avec Skidmark dans un troisième camion, ce qui affecte encore plus Daniel lol), Al et sa caméra aussi, Alicia et son arme (et son nouveau mec ?) également, John et June aussi. C’est débile comme tout, en fait, parce qu’on ne comprend absolument pas l’intérêt de ces séparations. Je veux dire, qu’elle fasse plein de groupes, pourquoi pas, qu’elle sépare ceux qui s’aiment pour garder un certain pouvoir, admettons… mais on ne nous donne pas la moindre explication sur la constitution de ces groupes.

Toutes les séparations se font donc de nuit et dans la précipitation, avec des figurants séparant de force tous nos héros à quelques minutes de la fin de l’épisode. Les adieux sont déchirants, mais ça aurait pu être plus prenant si on comprenait un peu ce qu’il se passait. Finalement, Grace et Morgan sont les derniers à être séparés, s’avouant leurs sentiments l’un pour l’autre au passage, mais à demi-mot toujours. C’est plutôt une bonne scène, et ça nous mène à la révélation que Morgan est le dernier à rester dans le Gulch. C’est très mauvais signe pour lui.

Cela ne manque pas : Virginia révèle soudainement que son plan est bien de tuer Morgan. Elle lui tire donc dessus, une balle dans la poitrine, côté gauche évidemment. Oh, il se défend évidemment, mais avec son bâton, donc il ne peut pas faire grand-chose d’autre que la blesser un peu au visage. Rien qui ne l’empêche donc de se relever et de prendre un autre flingue pour tirer sur Morgan après lui avoir dit qu’elle n’aime pas sa tronche.

Bon, merde, ça veut dire que Virginia survit à cet épisode ça, même si elle tire à blanc. C’est une bonne chose qu’elle tire à blanc, parce qu’elle reçoit un appel radio de son médecin, parti depuis quatre minutes avec Grace, qui lui apprend que celle-ci n’est pas mourante, mais enceinte. Ah ouais, ça c’est du diagnostic rapide.

Grace est donc enceinte de trois ou quatre mois – avant d’avoir rencontré Morgan ! Tout ça n’a pas de prix. Si j’avais dû parier sur une femme enceinte, j’aurais plutôt misé sur June quand même. Quant aux symptômes de la maladie de Grace, on nous dit qu’elle était en sous-nutrition, et c’est tout. Ca me paraît un peu trop aléatoire comme symptômes, mais bon, je ne suis pas médecin.

En tout cas, la saison se finit sur Virginia abandonnant Morgan blessé aux zombies qui s’approchent bien vite. Il a tout de même le temps de laisser un dernier message radio à ses amis avant de (peut-être) se faire bouffer. Ouep, l’épisode se coupe alors que les zombies sont à deux pas de lui. Morgan sera-t-il un nouveau Glenn ou la série se débarrasse-t-elle enfin du personnage après m’avoir fait l’apprécier ? Le mystère est entier… pour l’instant.

16-2

EN BREF – À l’instar de la saison 4, cette saison 5 aura donc connu des hauts et des bas… Malheureusement, j’ai surtout eu l’impression qu’elle avait des bas, avec une deuxième partie de saison agonisant plus encore que Grace. Les épisodes à la caméra d’Al, Virginia qui n’arrive jamais à me faire peur, les pistes laissées de côté (Isabelle !)… cela commence à faire beaucoup. Certes, je suis très content de l’épisode final, avec le mariage, la survie de Grace et le cliffhanger, mais même celui-ci a été ennuyeux sur une bonne partie des 52 minutes.

Je retiens tout de même que cette saison a réintroduit Dwight, un personnage qui ne fait que monter dans mon estime depuis quelques années – il partait de si bas, en même temps, nous a présenté Grace que j’adore et a même réussi à me faire apprécier Morgan par moment ! En revanche, Alicia est de plus en plus insipide, Strand aussi et Luciana est complètement reléguée au second plan sur la fin. Et puis, merde, je n’aime pas Daniel.

Oui, donc, comme en saison 4, je suis un peu déçu que les nouveaux personnages prennent le pas sur ceux qui sont là depuis longtemps, et je souffre de voir mes personnages préférés sous-exploités. Heureusement, il reste encore June et John pour donner de la force à la série !

Je suis mitigé, mais je serai au rendez-vous en 2020 pour la saison 6, parce qu’il y a encore des personnages que j’aime tout de même 🙂

> Saison 5

516-3