Grey’s Anatomy – S14E24

Épisode 24 – All of Me – 20/20
Cela va être dur de ne pas spoiler un minimum, donc à vos risques et périls si vous lisez ça, mais c’était l’un des épisodes les plus drôles de Grey’s Anatomy depuis longtemps (et pourtant on a eu les cookies), mais ça ne l’a pas empêché de viser juste dans les émotions qu’il voulait transmettre. Les quelques cliffhangers mis en place tout au long de l’épisode sont extrêmement efficaces pour donner envie de revenir et, vraiment, c’est fou de se dire qu’en 14 ans, ils parviennent encore à surprendre sur leur manière d’écrire les fins de saison.

> Saison 14


Spoilers

24

Oh my god, I knew it. You’re in love with Alex! It’s OK, I am not judging, I suspected for years but it’s kind of a bad day for revelations.

Allez savoir pourquoi, j’ai eu du mal à trouver cet épisode, me retrouvant même malgré moi devant le premier de la saison, histoire de bien digérer les avancées proposées par cette saison. Le moins qu’on puisse dire est que cette saison aura moins trainé que d’habitude sur certaines intrigues (la tumeur d’Amelia est expédiée tellement vite !) alors que d’autres ont continué de nous faire poireauter toute une année (Jo/Alex, c’est définitivement le couple le plus lent de l’histoire… et pourtant j’en ai bouffé des will they/won’t they ?, mais généralement quand ces couples se forment, ça va ensuite à toute vitesse). Fort heureusement, j’ai fini par mettre la main sur cet épisode sans même me faire spoiler.

Et tout commence par l’organisation du mariage d’Alex et Jo pour April remise sur pied et avec une robe magnifique. Il faut dire qu’elle a démissionné pour s’occuper désormais d’œuvres caritatives chrétiennes et qu’elle file le parfait amour avec Matthew. C’est un peu gros, mais allez, admettons.

Arizona s’occupe d’Alex pour ce grand jour J et il n’a pas l’air du tout stressé. Il mange tranquillement ses céréales 15 minutes avant son départ ce qui euh… n’arrive pas dans la vie. Jo reçoit le matin du mariage une excellente nouvelle : elle est admise à Boston. Tout le monde ouvre son courrier le jour de son mariage, c’est bien connu. De son côté, Miranda reçoit d’ailleurs un énorme chèque le matin du mariage et elle ne sait même pas quoi en faire.

Meredith est heureuse pour Jo… mais elle comprend soudainement qu’elle va se retrouver seule si Alex déménage à Boston. Ce n’est pas qu’elle n’a personne d’autre, c’est juste qu’Amelia et Maggie sont bien occupées dans leur vie et qu’Alex est le dernier des cinq d’origine encore avec elle. Ah et histoire de justifier que le mariage soit déjà là et April sur pied, on apprend que tout ça se passe en fait un mois plus tard grâce à Betty qui est sobre depuis trente jours.

Il est finalement révélé que tous les médecins de l’hôpital ne sont… pas au bon endroit pour le mariage. C’est révélé de manière comique avec Miranda surprise de voir tant de gens qui ne sont pas de l’hôpital – un classique pourtant dans les mariages de la série – et un échange de SMS entre April et Jackson qui comprennent qu’il y a eu une erreur GPS. Les médecins doivent donc quitter la cérémonie comme ils peuvent – sympa pour les mariés – mais c’est néanmoins le jour de chance de ce couple marié : la mère de la mariée s’effondre en pleine cérémonie.

Par chance pour Miranda qui ne veut pas se retrouver à l’opérer avec un cardiologue de base, Teddy !! débarque de nulle part et se retrouve directement à opérer avec elle, ce qui l’arrange bien comme on le verra plus tard. Cela rassure Miranda qui voit ça comme un signe, surtout qu’elle flippe pour sa santé elle-même et pour sa vie

Teddy révèle qu’elle n’est pas invitée au mariage mais voulait simplement demander un poste à Miranda. Elle est probablement là pour retrouver Owen en vrai, et elle n’est pas au bout de ses peines par conséquent. Cela fait comprendre à Miranda qu’elle en veut plus dans sa vie, qu’elle veut retomber amoureuse de son bloc opératoire et faire de la recherche. Elle propose donc son poste de directrice à Teddy ; de manière temporaire uniquement. Les deux retournent ensuite auprès de la mère de la mariée qui va très bien et veut que sa fille se marie tout de même ce jour-là.

Sur l’île du mariage, Meredith révèle à Amelia qu’elle ne se sent pas heureuse, ce qui est hyper comique. Meredith trouve encore le moyen de transformer la journée du mariage en une journée autour d’elle. Ainsi, elle propose un job à Jo au Grey Sloan Memorial Hospital. Celle-ci soupçonne Alex d’y être pour quelque chose, mais il la rassure rapidement et ils décident donc de… s’échapper de leur mariage pour coucher ensemble dans une cabane.

Avant cela, Arizona voulait que la journée soit parfaite pour Alex, elle passe donc son temps à boire et parler de son divorce, et elle ne se doute pas à quel point elle le sera.  Tous les invités finissent par arriver… mais Alex et Jo sont toujours dans leur cabane… où ils sont carrément coincés car la porte ne s’ouvre plus. Ils finissent par trouver une fenêtre qui leur permet de découvrir qu’ils viennent de coucher ensemble à côté d’un… squelette. Squelette d’un type probablement mort coincé dans cette cabane.

Quant à Arizona, elle culpabilise, persuadée d’avoir poussé Alex à s’enfuir de son propre mariage à force de parler de garde alternée et de sa tristesse. Elle est rassurée d’apprendre que Jo aussi a disparu, mais April et elle se mettent à pourchasser les mariés partout alors que les internes attendent en se bourrant la gueule, invitant Delucas à se joindre à eux. Cela permet de découvrir que Hellmouth est amoureuse de Meredith, ce qui sort de nulle part, mais est assez drôle quand même.

Déprimés de ne pas retrouver les mariés, Arizona révèle à April (et Richard qui passait par là) qu’elle sourit de nouveau aux SMS de Callie, et donc qu’elle est encore amoureuse… C’est clairement une nouvelle page de Calzona qui s’ouvre et les scénaristes nous révèlent assez clairement vers quoi on se dirige.

Amelia entend que Meredith a offert un poste à Jo, donc elle l’imagine amoureuse de Jo, ce qui est encore plus comique. Meredith finit enfin par lui avouer qu’elle a peur d’être seule, et qu’elle devrait arrêter de projeter ses problèmes sur elle : il est évident qu’Amelia est encore amoureuse d’Owen. En parallèle, Betty prend le temps de parler avec Owen elle aussi pour lui faire comprendre que sa relation avec Amelia est bizarre, qu’il est probablement amoureux lui aussi. Evidemment, oui, mais avec Teddy qui revient dans le mix, on n’a pas fini de se prendre la tête !

Les scénaristes s’amusent aussi avec Jackson et Matthew qui se retrouvent tous les deux à un mariage – et on sait qu’ils aiment les mariages qu’ils passent ensemble. Ils finissent par sympathiser. Je sais que ça fait cinq ans, mais quand même, je pense que c’est le genre de choses qu’on ne pardonne jamais tout à fait quoi. Les pauvres gamins dans cette famille, ils ne sont pas au bout de leurs peines !

L’organisatrice de mariage est dépitée de ne pas trouver les mariés, donc elle propose à Andrew de faire un toast, ce qui est la pire des idées du monde, surtout qu’il est bourré. C’est beaucoup trop drôle, comme le reste de l’épisode. Cela laisse Meredith s’occuper d’Andrew. C’est un très chouette duo, avec Meredith lui affirmant qu’il retrouvera l’amour. Forcément, il se fait des films et l’embrasse, alors que ce n’est pas du tout ce qu’elle lui demandait. Cela permet à Meredith de comprendre qu’elle peut encore plaire et à Andrew de voir qu’il peut encore retrouver l’amour malgré le départ de Sam.

En plus, ils finissent par retrouver les mariés qui peuvent donc enfin se rendre à la cérémonie pour se marier… ou pas. En effet, leur organisatrice de mariage s’effondre parce qu’elle a avalé de la crevette et qu’elle y est allergique. C’est excellent, ça rajoute de l’humour, et ça permet à April d’opérer une dernière fois dans l’urgence. Je ne veux vraiment pas qu’elle quitte la série.

Toujours est-il qu’après tout ça, le mariage est annulé. Une fois tous les invités repartis sur ferry, il faut encore tout ranger (et mon dieu, tout le fric dépensé quoi !) et c’est à April de s’en charger. Matthew se met alors à genou devant April pour la redemander en mariage, et il le fait sans le savoir devant Arizona et Jackson. C’est tellement tordu comme relation, mais c’est vrai que ça fonctionne bien. C’est en revanche la demande en mariage la plus longue de l’histoire – c’est pire encore que son flashmob sur 500 miles il y a quelques saisons ! Et donc voilà nos nouveaux tourtereaux plus heureux que jamais qui se retrouvent face à la personne qui devait célébrer le mariage de Jo et Alex et qui s’était aussi perdu en route.

Meredith finit par s’excuser auprès de Jo pour le job – elle ne voulait juste pas finir seule. Maggie, elle, vient voir Alex car la fête peut continuer chez Catherine et Richard (qui commandent de la nourriture, parce qu’un traiteur, ça se trouve en un claquement de doigts à Seattle). Elle a également eu l’idée de faire en sorte que Meredith s’inscrive en ligne pour célébrer le mariage, comme dans toutes les séries. Alex en parle avec Meredith, la rassurant aussi sur le fait qu’il sera toujours là pour elle.

Le mariage se fait ainsi sur le ferry au coucher du soleil, et ils osent finir l’épisode par The Story, histoire de nous remettre quelques frissons ! Ni Arizona, ni April, ni Jackson ne sont là… parce qu’ils sont occupés avec le mariage express d’April et Matthew. On l’avait bien dit dans les commentaires de l’épisode de la semaine dernière, c’est franchement abusé comme dernière scène et comme intrigue précipitée, de même qu’il est abusé de nous remettre Arizona et Callie ensemble hors écran. Bon, OK, pour ces deux dernières, je trouve ça plutôt chouette et c’est une bonne idée de réutiliser The Story pour les réunir, mais quand même.

L’épisode propose ainsi un triple mariage : Jo/Alex, April/Matthew et le couple du mauvais mariage en début d’épisode, qui se marie à la chapelle de l’hôpital. Le tout est filmé par Ben et retransmis en direct dans la chambre d’hôpital de la mère des mariés par une Teddy qui révèle qu’elle est… enceinte ! Oh bordel. Et Owen qui était enfin heureux d’être papa du petit de Betty… C’est reparti pour la prise de tête, en saison 15 ! J’aurais dû le voir venir.

25
Elles me manquent déjà beaucoup trop !

EN BREF – Si la saison commence de manière très sombre avec la tumeur d’Amelia, il finit sur de manière comique et joyeuse avec un triple mariage. Shonda nous laisse respirer cette saison, mais il faut dire qu’il y a déjà eu beaucoup de rebondissements en cours de saison, que ce soit financier (Jackson), sentimental (Jo qui se débarrasse de son ancien mari) ou médical (la crise cardiaque de Miranda).

Cette saison se sépare malheureusement d’Arizona et April sans les tuer, les actrices étant virées pour compenser l’augmentation de salaire d’Ellen Pompeo (pardon, « pour raisons créatives »), mais elles font partie des rares privilégiées qui s’en tirent avec un happy ending et une possibilité de revenir dans de futurs épisodes (surtout pour April qui reste à Seattle, j’ai vraiment espoir de la revoir… et puis Matthew pourrait rejoindre Station 19, il est ambulancier après tout… non ? #fauxespoir). Cette saison nous a prouvé qu’un retour était possible avec celui de Teddy que je suis impatient de retrouver en saison 15, comme j’étais impatient de la revoir cette année.

En quatorze ans, la série a eu l’occasion de faire le tour de ses personnages et intrigues, mais elle semble continuer de s’écrire toute seule et c’est tant mieux. Je suis très heureux de la savoir renouvelée et les nouvelles perspectives me plaisent déjà : le triangle Amelia/Owen/Teddy, Meredith qui va se chercher un nouvel équilibre, la vie sentimentale de Delucas (avec une interne ?), les nouvelles lubies de Miranda, la relation Jo/Alex… Il y a énormément à traiter encore et je serai au RDV pour la suite, comme toujours !

En même temps après 14 ans, je pense que je resterai jusqu’au bout, même si ça doit devenir extrêmement mauvais par la suite.

26.jpg

> Saison 14

Grey’s Anatomy – S14E23

Épisode 23 – Cold As Ice – 19/20
Que quelqu’un arrête Shonda Rhimes. S’il vous plaît. Vraiment. Difficile d’en dire plus sans spoiler, mais les « raisons créatives », ça n’excuse pas tout. Et après cet épisode, je ne vois pas trop l’intérêt d’un 24 épisode. Mais bon.

> Saison 14


Spoilers
23.jpg

April would want us to pray for her.

Je commence bien tard cet épisode, mais j’ai réussi à éviter les spoilers apparemment nombreux en n’ouvrant que très peu les réseaux sociaux. Je sais juste que beaucoup d’amis n’ont pas eu ma chance et sont dégoûtés, ce qui m’indique que cet épisode va être une vraie catastrophe. En même temps, c’est presqu’une fin de saison, je ne suis pas plus surpris que ça, mais ça donne autant envie de se jeter dessus que de retarder le moment où je serai inévitablement dégoûté.

L’épisode commence par April envoyant les invitations du mariage de Jo et Alex à tout l’hôpital. Miranda est toute joyeuse de recevoir l’invitation du mariage, mais sa joie est de courte durée quand elle apprend qu’Arizona a prévu de partir pour New-York. Weber aussi apprend qu’Arizona s’en va et il est dégouté de l’apprendre parce qu’elle cherche un job et non parce qu’elle lui dit – effectivement, c’est un peu abusé. Peu à peu, les invitations de mariage débarquent dans les mains de tout le monde qui savent bien que ça vient d’April, ce qui est plutôt marrant.

De son côté, Amelia est heureuse de retrouver Betty mais elle décide de l’emmener à l’hôpital – parce que c’est l’endroit parfait où emmener une ex-droguée, pas vrai ? Betty lui dit être clean depuis six jours et ne pas avoir craqué lors de sa fugue, mais elle va tellement bien que c’est dur à croire. De toute manière, Amelia n’a pas spécialement le temps de s’en occuper : le Dr.Hermann revient à l’hôpital pour une consultation parce qu’elle a des maux de tête.

Arizona lui apprend qu’elle veut partir à New-York, ce qu’Herman n’accepte pas car cela signifie qu’elle doit arrêter d’être chirurgienne obstétricienne pour redevenir pédiatre. Dr. Hermann lui révèle qu’elle a suivi toute sa carrière sans jamais reprendre contact parce qu’elle ne savait pas comment la remercier d’assurer autant avec l’héritage médical qu’elle lui avait laissé. Ben voyons.

Le Dr Hermann est un personnage toujours aussi génial, mais c’est dommage de la faire revenir dans un tel épisode où on s’en fout pas mal d’elle, ce sur quoi je reviens plus bas dans la critique, bien sûr.  Amelia s’en veut du possible retour de sa tumeur – et de sa cécité dont elle se sent responsable, à cause de sa propre tumeur. Elle passe l’épisode à vouloir lui dire, expliquant à Betty que c’est la meilleure chose à faire – la vérité est toujours bienvenue.

Finalement, Koracick a déjà fait le travail : il a couché avec Herman (évidemment, avec qui ne couche-t-il pas ?) et elle a entendu une conversation téléphonique où il a tout raconté. Amelia passe ainsi l’épisode à s’en vouloir pour un truc dont sa patiente s’en fout pas mal. Du grand Amelia.

Finalement, le Dr Hermann propose à Arizona ce qui ferait un excellent spin-off, à savoir un centre de néo-natalité new-yorkais où elles enseigneraient, opéreraient et s’assureraient de rendre plus populaire le kit de secours d’Arizona. Bien, elles vont donc ouvrir un Private Practice, quoi. Cela m’aurait bien plus intéressé que Station 19 comme spin-off.

Pendant ce temps, Miranda insiste pour que Roy la suive partout – découvrant au passage qu’un incendie a éclaté à Seattle… Incendie qui leur envoie pas mal de patients pour occuper Jackson, et heureusement qu’il est occupé ! En effet, Matthew débarque à l’hôpital après un accident de voiture et a des nouvelles peu rassurantes concernant April qui était du coup peut-être avec lui. Et qui est évidemment injoignable. Et qui est retrouvée par Owen au bord de la route. En hypothermie et en arrêt cardiaque. Comme Meredith il y a onze saisons quoi. HUMPH SHONDA PAS ENCORE PUTAIN.

April passe les trois quarts de l’épisode en hypothermie et sans rythme cardiaque. Elle débarque à l’hôpital où Meredith fait le choix de ne pas avertir Jackson. Il travaille avec Jo et tous les deux sont heureux de chanter les louanges d’April, n’ayant pas la moindre idée que tout le reste de l’épisode essaye de ramener April à la vie en la réchauffant. Vous voyez, on s’en fout pas mal d’Hermann en fait, où de Jo qui se moque de Jackson se plaignant d’être ruiné alors qu’il a encore un salaire de chirurgien et un yacht.

À la recherche d’aide pour continuer à faire battre le cœur d’April manuellement, Meredith tombe sur Alex qui s’apprête à aller manger des gâteaux de mariage avec April ; ce qui n’a aucun sens pour Meredith dont les nerfs lâchent – pas forcément de manière hyper crédible, mais on n’est pas toujours crédible dans ces moments-là après tout.

En parallèle, Roy et Weber opèrent Matthew qui, lui aussi, part en arrêt cardiaque, parce que eh, pourquoi pas nous enfoncer encore un peu plus ? Bien sûr, il survit et Weber finit par prévenir Arizona.

Sur la table d’opération où tous tentent de réchauffer April, la tension monte. Jackson finit par apprendre l’arrêt cardiaque de son ex-femme et le vit très, très mal, inévitablement. Vient alors le moment où tous les personnages se mettent à prier pour la survie d’April en espérant qu’elle retrouve un rythme cardiaque stable.

C’est Maggie qui le voit quand tout le monde a perdu espoir et qui insiste pour la choquer encore et encore. Comme dans toutes les séries, April finit par récupérer un rythme cardiaque, ce qui relève du miracle et permet à chacun de relativiser sur sa vie ; notamment Meredith qui ne peut s’empêcher de comprendre que tout ce qu’elle a vécu depuis la saison 3 est du bonus, et que la mort de Derek n’est pas un vol de la part du Destin. Moui, un peu quand même, ne fais pas genre Shonda, on sait que tu cherches à te déculpabiliser et ça ne fonctionne pas !

Arizona révèle à tout le monde que Matthew et April se voyaient depuis des mois (au son des Snow Patrols, ce ne serait pas Grey’s sinon), mais ça reste du grand n’importe quoi parce que j’aurais aimé voir ça à l’écran. Jouer avec nos nerfs comme ça sur la vie d’April sans nous dire ce qu’elle fichait vraiment avec Matthew, c’était n’importe quoi. En plus, c’est en tentant de lui sauver la vie après l’accident qu’elle est tombée dans le ravin qui aurait pu la tuer. Humph. Bien sûr, ça envoie le paquet d’émotions voulues et je ne peux que mettre une excellente note, mais ils restent dans l’abus.

Même Ben finit à l’hôpital, sans qu’on en sache plus sur les incendies – ça a intérêt à être évoqué dans Station 19. Tous attendent le réveil d’April, mais Amelia voit bien qu’il n’y a rien à sauver. Oui, ils ont récupéré son rythme cardiaque, mais elle est plus vraisemblablement en mort cérébrale. Jackson s’y refuse, se met à prier et… ça fonctionne, April bouge la main et ouvre les yeux et que quelqu’un fasse arrêter Shonda Rhimes s’il vous plaît.

Finalement, April est en parfaite santé, au point de blaguer avec les gens à son chevet et de dire que seul Jésus ressuscite. Alors oui, mais non. Si je suis K.O après une anesthésie générale de 2h, je refuse de croire qu’elle puisse aller si bien. Et puis, avec cette série, j’ai quelques traumatismes passés – et ici, ce serait plutôt Izzie en fin de saison 5 – de personnages qui vont super bien mais finissent super mal, alors j’ai eu peur jusqu’à la dernière scène qu’elle meure. Mais en fait non.

On a droit à Ben et Miranda au lit, on a droit à Betty qui avoue à Amelia s’être droguée, on a droit à Jackson qui finit dans la chapelle de l’hôpital avec sa fille parce qu’il se met à croire un peu plus en Dieu et on a droit à Matthew et Arizona qui dorment ensemble en formant une chouette position de cœur. Mais enfin quand même !

Sinon, j’ai passé l’épisode à me demander où était la fille de Matthew, et j’ai validé deux points du Bingo Séries, mais ça paraît bien dérisoire. Chapeau bas pour la prestation d’acteur de Jackson qui transcende clairement l’épisode.

23-2.jpg

> Saison 14

Grey’s Anatomy – S14E22

Épisode 22 – Fight For Your Mind – 15/20
Petit épisode cette semaine avec des résolutions bien trop rapides qui ne me disent rien de bon pour les deux derniers épisodes à venir. C’était un épisode sympathique sans plus et très déconstruit avec une multitude d’intrigues partant dans tous les sens. On verra bien ce que donnera la suite.

> Saison 14


Spoilers
22.jpg

Your buddy Jesus is interested in buying a yacht?

Le WESéries 6 approche à grands pas et mon ordinateur en profite pour me lâcher à petit feu. J’ai mis plus de trente minutes à pouvoir commencer cet épisode tellement tout plantait, ce n’est pas bien rassurant.

Cet épisode recommence un peu sans contexte avec Meredith préparant une conférence de presse sur son projet de concours pour la fondation Catherine Fox. Effectivement. Elle aperçoit l’amie de sa mère et se réfugie au bar de Joe où elle commande un café (c’est qu’elle vieillit) et se fait draguer (décidément ce bar) par un homme étant là pour la présentation de Meredith Grey.

Elle se met à jouer aux fléchettes avec l’homme, et on est bien loin de ce que Grey’s propose habituellement. Finalement, l’homme découvre son identité grâce au nouveau barman (Mark) qui évidemment connaît Meredith par son nom. Le problème ? L’homme déteste le docteur Grey, mais maintenant, il sympathise avec Meredith.

Il la déteste parce qu’elle a été plus rapide que lui avec sa méthode qui a rendu son travail inutile, mais il sait bien qu’elle a gagné de manière juste… Contrairement à Eillis avec sa meilleure amie, ce que Meredith lui raconte à la fois pour lui remonter le moral (j’imagine ?) et surtout pour faire du Meredith, c’est-à-dire se regarder le nombril et se sentir mieux par rapport à ses propres décisions en les justifiant à voix haute. C’est vrai que depuis le départ de Cristina, ces scènes se font plus rares, mais elle n’a pas changé.

Finalement, elle prend la bonne décision de renommer la méthode Grey avec le nom de la meilleure amie de sa mère également, faisant une déclaration au début de sa propre présentation. C’est sans surprise vu ses réactions depuis l’affaire Harper Avery, mais je trouve dommage qu’elle en veuille encore à la meilleure amie de sa mère et refuse de lui parler en fin d’épisode. Pour le coup, son attitude était plus que compréhensible, quoi, et autant enterrer la hache de guerre.

Amelia continue de s’occuper de sa filleule, Betty, et ce n’est pas si facile car elle est loin d’être reconnaissante. Comme toute personne en détox dans les séries, elle s’en prend à Amelia… avant de fuguer quand Amelia la lâche des yeux comme une bleue. Elle ne la retrouve pas dans cet épisode et finit à une réunion AA où elle dit qu’elle meurt d’envie de se droguer à cause de son échec. Ah, Amelia. J’aurais aimé passer plus de temps sur cette intrigue !

Pendant ce temps, Bailey essaye de trouver une raison valable pour justifier le renvoi de Roy, mais ce n’est pas facile du tout. Il réclame simplement des excuses et son salaire, quelque chose d’assez raisonnable en fait, mais Bailey ne s’en contente pas. Weber essaye de la convaincre que ce n’est pas extrême comme demande, surtout qu’il a lui-même opéré quand il était sous l’influence d’alcool. Elle refuse de l’écouter, mais elle ferait mieux, parce que la solution du procès n’est pas du tout bon signe pour la suite.

Elle passe l’épisode à interroger tout le monde à la recherche d’une erreur de Roy, mais il n’a rien fait de mal, en fait. Elle finit par accepter de s’excuser… mais ne le fait pas, préférant faire la morale à Roy. Alors oui, mais non, toujours pas. Evidemment, Roy saisit l’opportunité qu’elle lui donne, un an de période d’essai, mais je ne vois pas comment les scénaristes veulent qu’on sympathise avec Bailey sur ce coup-là.

De son côté, Deluca passe ses nerfs sur les internes, et c’est marrant parce que ça rappelle de bien anciennes scènes. Pour le consoler, Maggie l’emmène s’occuper d’une des patientes d’Arizona qui a besoin d’une chirurgie car son bébé risque d’être paralysée. Le problème, c’est que la patiente est terrorisée par la chirurgie. Elle décide donc de rentrer chez elle sans chirurgie.

De son côté, Sofia s’est fait suspendre de l’école après avoir volé de l’argent de son club de théâtre pour se payer un billet pour New-York, ce qu’Arizona découvre dans son journal intime. En toute logique, elle s’effondre et April vient la réconforter, ce qui suffit à lui redonner confiance. Arizona se rend donc chez sa patiente (ça, c’est du soin pour les patients) pour la convaincre que la chirurgie est la meilleure option pour sa fille.

La peur de la patiente se résume à la peur de mourir sur la table d’opération, comme son père. Oui, ça se comprend ma foi. Arizona parvient toutefois à la convaincre de revenir à l’hôpital, en lui racontant comment elle a perdu sa jambe. La patiente accepte finalement de se faire opérer et Arizona lui promet qu’elle ira bien. Erreur de débutant ? Totalement.

Cependant, la chirurgie se passe à merveille et la patiente se réveille sans problème, heureuse de se dire maman et d’avoir fait passer sa fille avant ses propres peurs. Cela travaille alors Arizona qui prend la décision de renvoyer Sofia à New-York… et d’aller s’y installer elle aussi. C’est une fin sympa pour le personnage si c’est ce qu’ils lui réservent pour quitter la série, c’est mieux géré que le départ de Callie en tout cas. Cette dernière était une nouvelle fois présente dans l’épisode puisqu’Arizona lui téléphone pour lui annoncer la nouvelle, et c’est bien de montrer la communication entre les deux malgré l’absence de Callie. Ces coups de téléphone à des personnages ayant quitté la série continuent de fonctionner pour moi, et ça prouve bien qu’il n’y a pas besoin de tuer tout le monde à chaque fois.

Pendant ce temps, Alex et Jo partent à la recherche de la mère de celui-ci, parce qu’à quoi bon travailler après tout. On ne les voit plus tellement à l’hôpital ces derniers temps. Il se rend chez sa mère et découvre qu’elle n’y est pas car… elle est au travail. Et on nous le vend comme dramatique, avec ses symptômes. Forcément.

Finalement, il est révélé qu’elle travaille dans une bibliothèque et qu’elle est sacrément heureuse de revoir son fils. Sa schizophrénie s’est calmée, les médicaments l’aident et sa routine lui permet de contrôler la maladie. Sa routine. Et Alex lui rend visite. Cela sent bien mauvais pour sa routine et, effectivement, elle s’énerve contre Alex, lui demandant de quitter la bibliothèque.

Alex réagit bien mal pour un médecin je trouve, mais il est fils avant tout et il est énervé de voir que sa mère va mieux après lui avoir détruit toute son enfance. Finalement, après s’être énervé et s’être confié à Jo, il comprend qu’il a foiré et retourne auprès de sa mère pour lui dire qu’il est heureux pour elle. Bref, ça finit bien pour eux et c’est même mignon, mais l’introduction d’un parent dans Grey’s Anatomy, ce n’est que rarement bon signe. Pourtant, tout se termine vraiment bien, elle ne se fait même pas renverser par son bus quand elle traverse sans regarder après avoir rencontré Jo. Je reste méfiant vis-à-vis de cette intrigue, ça ne sort de nulle part et il n’y avait pas vraiment de drama, c’est étonnant.

Enfin, Jackson continue son flirt avec Maggie, malheureusement et, en parallèle, il gère les déconvenues du passage à la fondation Catherine Fox en payant de sa poche. Pas très intéressant pour le moment.

> Saison 14

Grey’s Anatomy – S14E21

Épisode 21 – Bad Reputation – 17/20
Si j’ai toujours un peu de mal avec la nouvelle intrigue de fond de cette saison, j’ai particulièrement accroché à deux sous-intrigues de cet épisode. L’une en particulier permet de tourner une page, ou plutôt de commencer à en écrire une nouvelle, et ça me donne très envie de voir la suite. L’autre se contente de s’appuyer sur 14 ans de scénarios alambiqués, ce qui fonctionne bien. Quant aux cliffhangers, ils promettent de nouvelles directions pour la fin de saison, et peut-être même pour la saison 15 maintenant que la série est officiellement renouvelée.

> Saison 14


Spoilers
21.jpg

Syph nurse. That’s what they called me.

Deluca sait chanter ? C’est nouveau, ça ! Enfin, je crois. En tout cas, il ne sait pas faire de guitare et vit désormais sur le canapé de Meredith, ce qui apporte un bon humour inattendu alors qu’elle décide de rendre ses awards, et ceux de sa mère.

Jo et Alex continue de vivre leur amour en ville, puis reviennent à l’hôpital pour organiser leur mariage. C’est la pire des idées : tout l’hôpital s’en mêle, et surtout April qui n’a plus rien à faire maintenant que le concours est annulé. Cela arrange bien Jo qui découvre qu’elle n’est pas au bout de ses peines quand Alex se braque soudainement quand il est question d’argent.

Quant au concours, Bailey explique à Jackson qu’elle l’annule car elle ne veut pas que qui que ce soit apprenne qu’il en est le donneur anonyme pour la récompense. Tu m’étonnes. Le seul problème, c’est qu’elle en parle, sans le savoir, devant Maggie qui est incapable de tenir sa langue et qui en parle à son tour à April, qui s’énerve contre Richard… Bref, tout l’hôpital est au courant, et ça marche plutôt bien. Quant à Jackson, personne ne prend la peine de comprendre ses raisons, jusqu’à ce qu’April fasse la morale à Maggie en lui rappelant que Jackson a un excellent compas moral. C’est mignon.

En parallèle, Avery rencontre Erin, l’Olivia Pope de Grey’s Anatomy qui doit faire tout ce qu’elle peut pour sauver le nom Avery, ce qui n’est pas si simple, clairement. Cela se termine en une opération pour faire bien devant la presse, qui se termine même en une opération pro bono car l’association caritative qui devait la payer a changé d’avis face au nom Avery. Pff. C’est plus fort que moi, je trouve ça too much quand même toutes ces conséquences pour un type mort qui n’a plus rien à voir depuis des années avec tout l’héritage qu’il a laissé.

Bon, il n’empêche que Jackson a peur de la presse et ne veut pas faire de scandale, par peur de perdre les 72 hôpitaux de la fondation… alors que Meredith s’en prend constamment à Jackson, lui reprochant grosso modo les actions de son grand-père et son inquiétude pour la fondation. Humph. Je sais bien qu’on est censé être du côté de Meredith, mais euh, 72 hôpitaux, ça fait quand même beaucoup, beaucoup de personnels au chômage.

Bref, ils finissent par se réconcilier de manière sympa en comparant leurs mères et en tombant d’accord sur la majorité des sujets. Cela tombe bien parce qu’ils s’apprêtent à se rendre opérer le nez énorme de leur patient. C’est plutôt pas mal comme intrigue et c’est une opération hyper sanglante et pas très appétissante – surtout quand on sait qu’ils utilisent souvent de la chair d’animaux en plus des prothèses.

Pendant l’opération, Meredith et Jackson trouvent la solution parfaite pour la fondation qui sera désormais la fondation Catherine Fox et qui paiera les victimes en leur redonnant aussi un emploi. Après tout, c’est le nom Avery qui pose problème, pas celui de Catherine.

Olivia revient à l’hôpital avec son fils qui a mangé un jouet. Je suis bien heureux de la revoir, surtout qu’ils ont pris soin de garder la même actrice, ce qui est top. Je suis encore beaucoup trop déçu de la manière dont ils l’avaient viré en saison 6 avec la fusion alors que j’espérais encore son retour glorieux dans les intrigues après toute celle de la syphilis en saison… euh 2 ?

Je ne sais plus trop, mais elle, elle s’en rappelle bien et elle est RAVIE de voir que c’est Alex qui va s’occuper de son fils. Alex et Jo, qui découvre toute l’histoire, tant qu’à faire. Quant à Olivia, elle vit désormais à Sacramento et est mariée. C’est vrai que ça fait huit ans qu’on ne l’a pas revue après tout, et elle a pris un léger coup de vieux.

Jo veut en savoir plus, mais Alex ne lui dit rien alors qu’Olivia est une garce totale avec son ex, n’hésitant pas à cracher tout son venin pour que Jo se méfie d’Alex. Tout cela mène Jo à poser quelques questions supplémentaires à Karev, devant l’interne avec qui elle a elle-même couché en début de saison. Tout cela était fun et j’aurais aimé qu’Olivia reste plus longtemps, ou parle avec Meredith, ou qu’on la voit apprendre une mauvaise nouvelle concernant l’hôpital au détour d’une mauvaise blague. Là, elle était loin de la douceur et de la gentillesse qu’on lui connaissait, c’était presque triste de la voir si aigrie contre Karev. Enfin bon, ce n’est jamais qu’un personnage très très secondaire.

De son côté, Owen est toujours un papa à l’essai et il vient effectuer le rendez-vous médical de Léo, l’enfant qui lui est confié, auprès de Karev, parce que c’est plus simple. Bien sûr, Karev étant occupé avec la chirurgie du fils d’Olivia, il n’a d’autre choix que de reporter le rendez-vous. Et comme Owen n’aime pas l’attente, il obtient le privilège d’avoir Arizona qui s’occupe d’eux plus vite.

Arizona a elle-même quelques problèmes avec Sofia qui refuse d’aller à l’école et passe toutes ses matinées à pleurer. Owen lui propose donc de passer du temps avec elle et Léo pour arranger la situation, ce qui rassure Arizona encore perturbée par Carina préférant lui proposer des solutions beaucoup plus funs. Là voilà qui s’inquiète que Carina n’aime pas les enfants, quand celle-ci n’aime juste pas les enfants trop choyés comme son frère, car ça n’en fait pas des super adultes.

Et Arizona est forcée de voir qu’elle a raison quand Meredith demande de l’aide pour gérer Andrew et qu’elle lui envoie Carina pour le bouger.

Bon et pour en revenir à Owen, comme c’est un rendez-vous médical, la mère de Léo a aussi le droit d’être présente, mais tout le monde la prend pour une patiente du service de pédiatrie, à commencer par Amelia, parce qu’elle n’a que 15 ans. Et à 15 ans, elle est maman et a eu un bébé avec un dealer de drogue. Son dealer de drogue. Voilà donc Amelia qui s’embarque dans une conversation avec elle sur la drogue et qui envisage de devenir sa marraine pour qu’elle arrête la drogue. Elle en parle avec Richard, et j’ai trouvé cette intrigue beaucoup plus intéressante et originale que celle d’Owen et Léo.

En plus, voir Amelia se lancer dans ce rôle, c’est un renouvellement nécessaire pour le personnage, qui peut au passage devenir comme une seconde maman pour elle, et on a là une jolie famille dysfonctionnelle avec Owen.

Elle en parle effectivement avec lui et il est d’accord pour qu’Amelia et la mère de Léo s’installent chez lui. Oh lala, on arrive enfin à une intrigue où Amelia pourra être heureuse du bien qu’elle fait et laisser ses propres démons passés de côté. L’air de rien, elle était toujours la dernière de la chaîne de la drogue dans cette série ; et c’est cool de la voir reprendre le problème à bras le corps pour sauver quelqu’un d’autre. J’aime déjà beaucoup cette intrigue, et j’espère que ça continuera dans ce bon sens pour elle en saison 15.

La fin d’épisode relance autrement quelques intrigues pour la fin de saison : le changement de nom pour la fondation, Alex qui comprend que sa mère n’encaisse plus les chèques qu’il lui envoie depuis pas mal de temps et Roy qui revient avec son frère avocat et un procès contre l’hôpital. Normal. Là pour le coup, je suis totalement du côté de Roy, son renvoi par Richard, c’était du n’importe quoi. Et puis, si au passage ça peut envoyer Richard à la retraite… Bailey a d’autres choses à faire que gérer ses conneries, mince à la fin !

> Saison 14