Fear the Walking Dead – S05E02

Épisode 2 – The Hurt That Will Happen – 15/20
Sans être exceptionnel, c’est un bon épisode qui permet encore de mette en place les différentes intrigues de cette saison et d’apporter déjà quelques réponses. Tout ne m’a pas plu dans l’épisode, mais il y a une trouvaille qui ajoute un peu de danger et de mystère concernant les zombies, et ce n’est pas plus mal. Pour l’instant, tout est encore suggéré, mais j’ai bon espoir pour la suite de la saison.

> Saison 5


502.jpg

You still talk too much, Victor.

La série a encore fait des progrès dis-donc, il est question cette fois de renouveler la manière de présenter les résumés des épisodes précédents, et ça marche bien, je trouve, c’est très joli. L’épisode en lui-même commence sur Victor enregistrant un message pour Sarah, Wendell et Charlie afin de leur dire de continuer son travail s’il ne s’en est pas sorti. Une fois que c’est fait, il pollue la planète et se met en route vers le nouveau refuge de Daniel. Normal.

Il le trouve super rapidement, lui et son chat Skidmark. Voilà qui me rend perplexe sur les raisons de ce contact : Daniel déteste Victor après tout et le considérer mort depuis le barrage n’était peut-être plus mal. Bon, Daniel se trouve désormais dans une sorte de garage avec plein de véhicules, et c’est ça qui intéresse Victor.

Pour convaincre Daniel de lui prêter un avion, il révèle les décès de Madison et Nick, insistant sur la survie d’Alicia, mais pas de Luciana. J’ai trouvé ça super sympa de sa part, avant de comprendre (plus tard dans l’épisode) qu’en fait Luciana et Daniel ne se sont jamais croisés. C’est fou !

À la réflexion, c’est toutefois vraiment abusé ces retrouvailles autant d’années après Mexico, comme si de rien n’était. Oh, les scénaristes insistent pour que Victor affirme avoir changé, mais je trouve quand même que c’est exagéré comme manière simplifiée de ramener Daniel dans la série. Il est tellement increvable qu’on ne nous explique même pas comment il a survécu.

En parallèle, Morgan, Alicia et John sont à la recherche d’Al, mais non seulement ils ne la trouvent pas sur le lieu de l’accident, ils retrouvent en plus leurs caisses d’armement… vides. Consolons-nous, leur édition du Petit Prince est encore en état, elle. Pendant ce temps, Luciana est toujours soignée par June, et elle se remet drôlement bien et vite, même si elle ne sent plus ses doigts et pose de drôles de questions. Heureusement, ce ne sont que les effets des médicaments et elle peut toujours se servir d’une radio pour tenter de contacter Victor.

Elle passe donc son épisode dans la station-service alors qu’Alicia et Morgan font équipe pour retrouver Al. Ce n’est pas une réussite : Alicia culpabilise et la météo change du tout au tout tout au long de l’épisode. Il pleut dans l’épisode d’avant, il fait beau sur le lieu du crash, ils sont en plein brouillard quand ils retrouvent ensuite un tas de voitures qui les intriguent.

Ils explorent un peu les lieux et Morgan trouve un piège à zombies plutôt bien foutu. Il décide de tuer les zombies pour mieux se retrouver lui-même pris au piège d’une nana équipée d’une tenue anti-radiations. Si elle le maîtrise sans trop de mal, elle est finalement elle-même attaquée par Alicia qui est persuadée qu’elle est liée à l’enlèvement d’Al.

Pourtant, Grace, c’est son nom, affirme que ce n’est pas le cas et que si elle s’en prend à Morgan, c’est uniquement parce qu’il est possiblement contaminé par des radiations. En effet, les zombies qu’il vient d’attaquer sont contaminés par la fonte d’un radiateur qui a eu lieu quelque temps plus tôt. Grace n’est là que pour s’occuper des morts de l’usine nucléaire dans laquelle elle travaillait elle-même. Et d’après elle, il y a eu 63 zombies radioactifs, tout de même.

Ces radiations donnent l’occasion à Morgan de se faire une petite douche en plein air, et Grace lui explique comment bien se nettoyer en cas d’exposition aux radiations. C’est top, il change même de vêtement et se retrouve avec un t-shirt immonde qui me donne l’espoir que quelqu’un parle d’un état américain à un moment. En revanche, il perd dans l’opération son sempiternel bâton, et ça c’est triste.

Comme le crash a possiblement attiré plein de zombies, Grace demande à se rendre sur place, ce qu’ils acceptent de faire malgré de fortes réticences d’Alicia : elle préférerait se mettre au plus vite à la recherche d’Al. Alors certes, je comprends l’idée, mais elle pourrait écouter un peu plus les conseils de cette experte en radiation.

À la place, elle préfère s’attaquer aux zombies qui débarquent sans plus de précaution, alors même qu’un d’eux est un zombie radioactif – ils se repèrent grâce à des petits cylindres autour du coup, ils sont sympas ces zombies. Alicia est un peu conne là pour le coup, elle ferait mieux d’écouter Grace, parce qu’elle se met en danger pour pas grand-chose. Après, cette dernière insiste pour tester chaque zombie avec son dosimètre alors qu’il est très facile de reconnaître le contaminé aux cloques qu’il a sur la tronche, et ça fait perdre un temps précieux qui aurait pu tuer Alicia.

Elle s’en titre toutefois sans mal, et ils reçoivent ensuite un appel de John et June qui ont trouvé un tas de zombies radioactifs, brûlés. Oui,

John et June sont rapidement mis au parfum des nouvelles subtilités du danger qu’ils encourent par message radio, et ces zombies radioactifs les font bien rire au départ. S’ils ne parviennent pas à mettre la main sur Al, ils retrouvent la trace des trois enfants de l’épisode précédent. June insiste pour continuer à les chercher, puisqu’elle est persuadée qu’ils veulent être retrouvés, comme elle lorsqu’elle avait fuit John.

Ils trouvent donc un repaire avec quelques cabanes, mais pas les enfants. Au contraire, il y a juste plein de zombies dans les cabanes, ce qui est plutôt bizarre a priori, mais s’expliquent quand on comprend qu’ils ont brûlés les zombies radioactifs et se sont retrouvés contaminés comme ça. Grace le vit super mal, forcément.

Bizarrement, ce n’est pas la seule : Alicia aussi a droit à une petite crise existentielle, comprenant qu’elle s’est mise bêtement en danger. Bref, ça permet la scène longuette habituelle de la série, avec un dialogue particulièrement inutile entre elle et Morgan. Cela permet de les faire repartir du bon pied et ils décident de venir en aide à Grace, mais celle-ci refuse leur aide : elle est elle-même contaminée et possiblement contagieuse. Bref, elle reprend seule la route à la recherche de la trentaine de zombies radioactifs présents… mais ils peuvent toujours communiquer par talkie-walkie, au moins !

De son côté, Luciana passe son épisode dans la station-service, et j’ai trouvé ça débile comme tout comme la location est connue de leurs nouveaux ennemis. Ce n’est qu’avec peu de surprise que j’ai eu peur pour elle quand, alors qu’elle communique enfin avec Victor, toujours auprès de Daniel, pour apprendre qu’il va les aider en leur prêtant l’avion, elle entend un bruit bizarre venant de dehors et perd la connexion radio. Désolé pour la longueur de la phrase, j’ai voulu donner trop d’informations d’un coup, je crois. On dira que c’est le stress.

Luciana se retrouve en effet à sortir du magasin pour constater que l’antenne longue portée est renversée par le vent. Elle appelle June et John pour les prévenir de tout ça, mais reste dehors à portée de zombies pour se faire. Et plutôt que de se précipiter vers l’intérieur quand elle voit des zombies arriver, elle ATTEND et tente de tirer sur eux.

Faut être complétement stupide à ce stade, c’est du gâchis de munitions, surtout qu’elle n’a probablement pas assez de balles pour tous les zombies. Bref, elle abuse totalement et finit par s’évanouir une fois à l’abri. J’imagine que c’est un moyen de nous donner un cliffhanger : elle est retrouvée par ses amis en parfaite santé, mais les zombies qui la poursuivaient sont décapités et exposés au panneau juste en face de la boutique, histoire de bien leur faire comprendre de ne pas rester là.

Inutile de dire que c’est le genre de messages qui leur donne envie de rester, hein. De son côté, Victor finit par découvrir que finalement Daniel ne lui viendra pas en aide, parce que chaque fois que Victor veut aider quelqu’un, il empire la situation selon Daniel. Par conséquent, il décide de laisser Alicia et Althea se débrouiller seules, parce qu’elles ont ce qu’il faut pour ça. Sympathique conclusion, mais donc, si je résume, une fois de plus, Daniel ne sert à rien ? On peut pas décider qu’il est temps d’en finir avec ce personnage ? J’aimerai tant le voir mourir, et plutôt deux fois qu’une comme cette série le permet s’il revient en zombie…

2 commentaires sur « Fear the Walking Dead – S05E02 »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.