Comment NBC produit les hits de l’été

Salut les sériephiles !

Même si on reste sur le sujet de la télévision américaine, il ne sera pas question de séries aujourd’hui, mais d’une émission qui a su attiser ma curiosité. C’est assez rare pour être souligné et je me suis dit que ça valait donc bien un article. C’est sur NBC que je l’ai dénichée, et elle s’appelle Songland. Comme je me suis rendu compte en l’écrivant que ça pouvait prêter à confusion pour un français, il s’agit bien sûr des mots « song » et « land », hein !

Bon, et donc, qu’est-ce que c’est ? C’est le nouveau télé-crochet pondu par les producteurs de The Voice. Autant dire que ça partait plutôt mal pour m’attirer, et pourtant, j’aime beaucoup le concept qui consiste à inviter des compositeurs/paroliers et les mettre en compétition face à un artiste à la recherche de son prochain tube.

Chaque émission (seulement 45 minutes, comme une série) voit donc quatre artistes différents proposer une chanson à un artiste célèbre, qui en choisit alors trois. Parmi les trois restantes, une seule chanson gagnera et deviendra le prochain single de l’artiste, mais avant ça, chaque compositeur retravaille avec un producteur célèbre (si tant est que ça existe, je sais) qui l’aide à transformer sa chanson pour qu’elle corresponde mieux à l’artiste. En gros, plutôt que de chercher un artiste, on cherche donc une chanson qui sera le tube de demain, et je trouve le concept plutôt sympathique.

Est-ce que c’est bien ? Si je vous en parle, vous devez bien vous douter que c’est parce que j’aime bien. L’émission vient tout juste de commencer, alors il n’y a eu que deux épisodes pour le moment donc j’ai peu de recul, mais franchement, ça complète déjà pas mal mes playlists (elles sont plus ou moins fameuses, mais si vous ne me connaissez pas, je fonctionne sur le système d’une playlist/mois) : outre la chanson gagnante qui est enregistrée par l’artiste, on retrouve aussi assez facilement sur internet les propositions qui n’ont pas été retenues ; interprétées par le candidat qui les a proposées.

Du côté des grosses limites de l’émission, et il y en a, je trouve vraiment dommage qu’on nous propose une interprétation des chansons sans en afficher les paroles. Le but étant d’aller à la découverte d’une chanson, ça casse tout quand on ne comprend pas certains mots ou phrases… Un autre problème est que cette « compétition » n’en est pas vraiment une : on nous vend ça comme ça, mais c’est tellement plein de bienveillance que c’en est parfois crispant. Peu importe les critiques faites à leur travail, les candidats sont toujours d’accord et souriants ; ils minimisent (ou attisent !) la critique, n’ont jamais un avis propre auquel ils tiennent et ce, même quand on leur demande de changer progressivement les paroles, le titre et la musique de leur chanson (mais du coup… hein ?).

Résultat de recherche d'images pour "songland"
Les producteurs qui conseillent et changent les chansons pour les adapter à l’artiste de la semaine : Shane McAnally, Ester Dean & Ryan Tedder.

Cela reflète plutôt bien l’industrie musicale où l’artiste est roi ; mais je trouve étonnant tant de positivité. Même quand ils sont éliminés, les candidats sont (pour l’instant en tout cas) heureux d’avoir perdus… Faudrait voir à ne pas trop en faire ! Un autre problème est d’ailleurs que les candidats, justement, en font trop : ce sont eux-mêmes souvent des talents qui auraient probablement pu être pris à The Voice. Du coup, on a des petits artistes qui se mettent au service de grands artistes, en se laissant totalement bouffer, mais le tout avec le sourire. Bizarre !

Je sais, je critique beaucoup et vous allez me dire que je le vends mal. Rassurez-vous, si j’en parle c’est parce qu’à défaut d’aimer toute la production de l’émission, j’aime le concept ; ça me renvoie de bons souvenirs de Coyote Girl ! Et puis, j’aime aussi le résultat… En fait, si je me suis attardé sur ces défauts au visionnage, c’est parce que je connaissais le vainqueur des deux premières émissions avant même de les voir : j’avais déjà entendu leur chanson interprétée par l’artiste.

Image associée
Ne jamais perdre une occasion de caser un gif de Coyote Girl !

En effet, le gros point positif de l’émission, c’est quand même que ce ne sont pas n’importe qui qui viennent chercher le hit de demain. Pour la première, c’était John Legend, et pour la seconde Will.I.Am, en quête du single de l’été des Black Eyed Peas… Et c’est d’ailleurs parce que j’écoutais cette nouvelle chanson des BEP que je suis tombé sur l’émission. Je ne vous les mets pas dans l’article pour ne pas spoiler si jamais vous avez envie de regarder l’émission, mais il y a de fortes chances que vous entendiez des chansons issues de l’émission cet été ; même si vous ne le savez pas ! Dans les prochaines semaines (pour l’instant, il y n’y a que six épisodes commandés), on trouve encore de gros noms comme Meghan Trainor ou les Jonas Brothers.

Et ce qui est assez fascinant à découvrir, c’est la manière dont une chanson pop qui pourrait déjà fonctionner est totalement transformée par un artiste. C’était déjà un peu audible avec John Legend sans être évident car je ne connais que peu l’artiste, mais voir Will.I.Am modifier les chansons et en faire des titres des Black Eyed Peas, c’était assez fou. En deux minutes, une chanson lambda devenait une chanson que l’on pouvait facilement identifier comme un titre des BEP. Rien que pour ça, j’ai adoré la deuxième émission et j’ai hâte de découvrir leur prochain album.

Alors Songland vaut-elle le détour ? En définitive, oui. C’est un moment sympa à passer, plein de bons sentiments et surtout plein de découvertes. Parce que comme les candidats sont déjà eux-mêmes des artistes, ils ont aussi leur propre compte en général ; et ça m’a permis de faire de bonnes découvertes (Max Embers ci-dessous, par exemple). Bref, c’est tout bon pour les oreilles et les playlists !

Et la prochaine émission est cette nuit aux États-Unis. J’ai hâte de découvrir la prochaine chanson qui va me rester en tête !

7 commentaires sur « Comment NBC produit les hits de l’été »

  1. Non mais tu m’as fait éclater de rire avec le titre du show! Surtout que je n’y avais pas pensé du tout!!
    Tu m’as bien donné envie pour les Guests, mais surtout pour le gif sur Coyote Girl qui est bien évidemment la base!

    J'aime

  2. Dommage qu’on ne puisse pas mettre de gif en commentaire. Je me contenterai donc de te la faire version émoji :
    Je lis : « C’est sur NBC que je l’ai dénichée, et elle s’appelle Songland. Comme je me suis rendu compte en l’écrivant que ça pouvait prêter à confusion pour un français, il s’agit bien sûr des mots « song » et « land », hein ! ». Première réaction : « 🤔 ». Je relis. Je comprends. Deuxième réaction : « 😂😂😂😂😂😂 ». Bref, mon esprit n’était vraiment pas assez pervers pour le coup ! 😂

    J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.