Stranger Things – S03E02

Chapitre 2 – The Mall Rats – 17/20
J’ai l’impression que cette saison est déjà mieux partie que la deuxième, mais en même temps j’avais adoré les premiers épisodes de la deux aussi. Concrètement, on sent que l’intrigue se développe peu à peu et que les scénaristes savent où ils vont. L’ambiance est excellente pour l’été : on sent qu’il fait chaud dans cette ville fictive ; mais on sent aussi que la série en profite pour s’offrir des moments de plus grande légèreté. Et ça fait du bien de voir des enfants être des enfants, parfois.

> Saison 3


Spoilers

302.jpg

Yeah, well, boyfriends lie. All the time.

Bon, même si j’ai adoré le premier épisode, j’ai pris le temps d’aller profiter du soleil finalement, et je ne me remets à cette saison 3 que bien tard, avec l’excellente surprise de voir le cliffhanger très rapidement expédié : Billy n’est pas mort (ouf) et il parvient même à s’enfuir pour appeler le 9-1-1. Les urgences ne peuvent pas grand-chose pour lui cela dit : il ne sait pas quoi leur dire et il bascule soudainement dans l’upside down où il aperçoit tout un tas de silhouettes… parmi lesquelles, il y a un deuxième Billy. Oh bordel. Voilà qui aurait fait un meilleur cliffhanger encore !

Le lendemain, Eleven est inquiète de ne pas voir Mike et elle l’appelle. Il est tellement effrayé par Hopper qu’il préfère mentir à sa copine pour ne pas la voir plutôt que de lui dire la vérité, et tant pis si ça inquiète sa mère sur l’état de santé de la grand-mère. Bon, c’est une intrigue amoureuse gentillette et ça permet aussi à Hop d’être de bonne humeur et d’inviter Joyce à dîner pour ce qu’il promet ne pas être un rencard.

Il la force un peu à accepter avant de se dépêcher de se rendre à la mairie où une manifestation a lieu. Avant de partir, il a la sympathie de lui dire de faire le ménage dans l’allée 5 où les magnets ne sont plus aimantés du tout. Bien. Joyce commence à se dire que quelque chose cloche.

Hopper, lui, est amené à rendre visite à un petit politique connard fier d’avoir pu implanter un centre commercial en ville, même si ça signifie que les gens manifestent car les petites boutiques se retrouvent à fermer. Et grosso modo, avant la fête de l’Indépendance du 4 juillet, il demande à ce que la rue soit débarrassée des manifestants. Ce n’était pas très passionnant.

Il n’oublie pas de se rendre à son non-rencard… mais ce n’est pas le cas de Joyce, qui est bien occupée de son côté à essayer de comprendre les problèmes magnétiques qu’elle a rencontré. Elle construit donc un champ magnétique avec le prof des petits pour essayer de savoir ce qu’il se passe. S’ils arrivent à construire une petite machine qui produit les mêmes effets, le prof doute tout de même beaucoup qu’une machine assez grosse puisse exister pour avoir ce genre d’impact sur la ville, mais ce n’est pas le cas de Joyce.

De son côté, Nancy décide de mentir à son patron : elle feint des problèmes de règles pour prendre sa journée et aller enquêter sur les rats morts et explosés. Pour cela, ils se rendent chez la vieille dame que Nancy a eu au téléphone : elle leur affirme que les rats ont mangé son fertiliseur… avant de finalement leur apporter la preuve qu’il manquait jusque-là à son histoire de rats ayant probablement la rage : elle en a capturé un.

Jonathan le prend donc en photo jusqu’à ce qu’il se rende compte que le rat en pleine rage agonise de douleur. Nancy l’en détourne toutefois, parce qu’elle a une nouvelle piste, et ils ne s’aperçoivent donc pas que le rat explose. Pire que ça : une fois explosé, il peut encore bouger et sortir de sa cage…

En parallèle, Dustin est vexé de voir que ses amis sont partis et l’ont abandonné la veille, alors il décide de passer la journée avec Steve plutôt qu’avec eux. C’est à lui qu’il raconte, après avoir rencontré Robin, l’appel de Russie qu’il a intercepté et qu’il compte bien traduire. Ben oui, bon courage. Même s’il a pu l’enregistrer, c’est mal barré.

Malgré eux, ils finissent par embaucher Robin au passage, parce qu’elle n’a pas envie de faire tout le (vrai) travail à la place de Steve. Je l’aime déjà beaucoup elle, elle s’intègre bien au duo Dustin/Steve que je suis content de retrouver aussi. Avec son aide de polyglotte, ils parviennent donc à traduire un bout du message en russe… mais ça ne veut pas dire grand-chose. C’est très clairement codé, mais ça permet à Dustin, soutenu par Robin, de confirmer qu’ils ont affaire à de méchants russes.

Oui, mais le mystère se complexifie encore quand Steve reconnaît enfin la musique de l’enregistrement de Dustin comme étant celle d’un manège du centre commercial. Ainsi donc cet enregistrement en russe viendrait du centre… et c’est confirmé par la présence d’un des militaires russes dans le resto où Joyce pose un lapin à Hopper. Dommage, il commençait bien sa journée pourtant.

À la piscine, Billy est bien de retour, ce qui rassure Karen. Elle décide d’aller le voir pour s’expliquer et s’excuser de ne pas être venu, mais il envisage de lui exploser la tronche contre une armoire. Finalement, il est juste assez malpoli avec elle avant de se rendre à son poste, mais il est tout suant, voit flou et n’est clairement pas en état de surveiller quoique ce soit. Allons savoir ce qu’il s’est passé dans l’upside-down.

Il en cauchemarde et j’imagine qu’il est en train de lui arriver la même chose que ce qu’il arrive au rat, même si c’est plus long chez les humains. Bref, rien de bon, quoi ! Tellement pas bon en fait, qu’il finit par s’attaquer à sa collègue et à l’enlever, après avoir remarqué une sorte de brûlure bougeant le long de son coude. Et en fin d’épisode, il la donne à manger à une créature formée par les entrailles de tous les rats. CHARMANT.

Dans tout ça, j’en oublierai presque de parler des enfants qui vivent encore dans cet épisode une petite histoire toute sympathique et loin du délire de science-fiction qui s’apprête à leur tomber dessus. En effet, suite à son coup de fil à Mike, El décide d’aller demander conseil à Max qui voit bien que Mike a menti. Elle propose donc à Eleven d’ignorer Mike et de plutôt prendre du temps pour elle. Les deux nouvelles amies (il y avait du boulot pour en arriver là pourtant !) décident d’aller ensemble au centre-commercial, même si c’est contre les règles. C’est chouette de voir les scénaristes prendre la décision de les faire être amies ; je n’aimais pas la rivalité bizarre de l’épisode de fin de saison 2 ! En plus, elles font du shopping, et c’est marrant.

Si El et Max s’éclatent, ce n’est pas le cas des garçons. Lucas conseille Mike comme il peut, et ils se rendent aussi au centre commercial, à la recherche d’un cadeau à faire à Eleven pour qu’il soit pardonné ; parce qu’il lui a menti et c’est évident pour tout le monde. C’est schématique cette séparation filles/garçons, mais ça marche bien d’avoir les ados qui se comportent en presqu’adultes, au détriment de ce pauvre Will qui voulait juste jouer à Donjons et Dragons.

De manière prévisible, les filles finissent par tomber sur les garçons et ça se passe très mal pour ces derniers, qui se retrouvent à mentir encore un peu plus. Autant dire que ce n’était pas une bonne idée du tout : Eleven décide ainsi de rompre avec Mike, rien que ça.

> Saison 3

2 commentaires sur « Stranger Things – S03E02 »

    1. Ben en même temps, elles se sont rencontrées uniquement dans le dernier épisode de la saison 2, donc il était temps, mais ça s’est rapidement fait quand même :’)

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.