Glow – S03E07-08

Épisode 7 – Hollywood Homecoming – 16/20
Alors OK, le temps passe tout seul devant les épisodes de cette série, OK, j’aime les personnages et les petites avancées dans l’intrigue, mais entre cet épisode et le précédent, je trouve qu’on perd de plus en plus de vue le fil rouge de la série, et c’est bien dommage. Mon grand problème cette année, c’est de ne vraiment pas voir où ils veulent en venir avec l’ensemble de leurs épisodes. C’est certes mieux que Dear White People, mais ça rencontre les mêmes obstacles.

> Saison 3


Spoilers

307

What can I say, he’s a Vegas baby now.

Sam s’est donc barré de Fan-Tan… pour être avec Justine. Ouf, c’est une bonne raison : il l’emmène faire lire son script dans un studio. Le résultat est assez mitigé : la productrice veut changer le sexe d’un rôle et le titre, quoi. Sam n’aime pas trop ces idées et trouve qu’elle est en train de gâcher tout le film. Il emmène donc Justine voir un autre producteur, tout en la coachant autant qu’il peut sur les choses à faire ou ne pas faire.

Le deuxième rendez-vous se passe super mal cependant, parce que le producteur a une dent contre Sam. C’est déprimant pour Justine qui préfère tout arrêter, mais Sam refuse, lui expliquant qu’il a fait plein de sacrifice pour lui obtenir des rendez-vous et parce qu’il est déjà fan de son film à venir, aussi.

Au rendez-vous suivant, Justine présente son projet et provoque une crise de panique (ou crise cardiaque ?) à son père, qui n’ose rien dire. Du coup, Justine est heureuse de savoir que son film va être produit, mais elle est très énervée après son père qui se débarrasse d’elle en lui donnant les clés de la voiture pour prendre un taxi et s’occuper de sa santé.

Il se rend à l’hôpital, où il apprend qu’il fait bien une crise cardiaque (grâce à un EKG, merci pour le G majuscule prononcé, Bingo), qu’il doit arrêter les clopes et y aller mollo sur l’alcool. Outch. Il refuse de faire prévenir Justine, qui passe la nuit à s’inquiéter et à regretter d’être avec Billy. Au petit matin, elle retrouve son père pour l’engueuler, et aussi pour lui expliquer qu’ils vont faire ce film ensemble. La réaction de Sam une fois la surprise passée ? Il se remet à boire…

Au Fan-Tan, Bash est paniqué par l’arrivée de… sa mère. C’est amusant et inattendu, même si j’étais malheureusement un brin spoilé par les recherches menant au blog, parce qu’elle est évidemment le cliché qu’on en attendait. Il faut dire qu’elle a appris le mariage de son fils par accident et non par lui, donc il y a de quoi être le cliché de la mère rigide et stricte. Pour mieux connaître sa belle-fille, qu’elle découvre anglaise et ex-SDF, en plus d’être une catcheuse.

Forcément, elle l’emmène faire un tour de shopping pour avoir une petite conversation avec elle, surtout parce que Bash passe son temps à murmurer et ne pas parler pour reposer ses cordes vocales. C’est positif pour Debbie qui peut hurler sur Bash, mais pas tellement pour Rhonda qui se retrouve à essayer des robes avec sa belle-mère. Si cette dernière, Birdie, découvre que Rhonda s’est mariée pour rester aux États-Unis, Rhonda se débrouille bien à lui expliquer qu’elle est tombée amoureuse de Bash depuis le mariage et qu’elle gère mieux son argent que lui, qui ne sait pas faire.

Convaincue, Birdie organise ensuite une réunion téléphonique avec son avocat pour expliquer à Bash que maintenant qu’il est marié, il peut débloquer ses fonds et obtenir ainsi 40 millions de dollars. Avant de partir, Birdie lui explique qu’il doit aussi prévoir un testament désormais, et tout est bien qui finit très bien. Les relations de Bash et Rhonda avec la mère de celui-ci sont donc au beau fixe.

De son côté, Debbie garde Randy toute la semaine à Las Vegas et est forcée d’installer son « bureau » dans le couloir, parce qu’il refuse d’aller ailleurs. Il n’a pas quatre ans qu’il est déjà enfant roi, et dans les années 80 ? Ce n’est pas rien. Cela dit, Debbie a besoin d’un bureau, notamment parce qu’il faut recevoir Jenny qui a à se plaindre parce qu’elle n’est pas payée pour son job de costumière. Franchement, ça se tient.

Comme tout le reste de cette saison (et de la série), Debbie est débordée de boulot parce qu’elle est la seule à bosser, mais elle doit aussi gérer Randy en plus dans cet épisode. Et Randy est un bébé insupportable, qui fugue dans le casino et qui hurle tout le temps. Cela dit, c’est plutôt chouette pour elle, car Randy est repéré par un homme, JJ – qu’elle préfère appeler Tex, qui était dans le même avion que Debbie et qui n’hésite pas, du coup, à l’inviter pour un rencard.

Debbie sourit pendant ce rencard, et elle se marre bien et Tex n’a rien à voir avec ses amants habituels de cette saison, alors ça fonctionne bien de la voir heureuse comme ça et d’accepter un second rencard avec lui, le lendemain. Ruth sera probablement ravie d’être de nouveau babysitter 24h plus tard.

Et sinon, au casino de l’hôtel, Arthie se confie sur sa rupture à Cherry, parce qu’elle n’a personne d’autre à qui parler. Si ce n’est pas triste : Cherry n’en a rien à faire. Et les scénaristes aussi apparemment, parce qu’elles n’ont qu’une scène dans cet épisode.


Épisode 8 – Keep Ridin’ – 17/20
Non, vraiment, je ne sais pas où passe le temps quand je suis devant cette série : les trente minutes filent toujours en deux minutes, ce n’est pas possible autrement. Cet épisode parvient lui aussi à me captiver et à m’embarquer à fond dans ses trois intrigues ; et particulièrement la deuxième évoquée dans l’article. Ben oui, je suis totalement tombé dans un piège des scénaristes…

> Saison 3


308

Pardon my French but fuck Hollywood, right?

Huit épisodes et nous en sommes déjà au cinquantième spectacle des filles, rien que ça !  Si Ruth est heureuse d’apporter un gâteau d’anniversaire, sa joie retombe vite quand elle se met à se démaquiller dans un montage vraiment bien fichu. C’est captivant ce genre de scène : on observe sa transformation de son elle maquillée vers son elle-même hors spectacle, le tout avec toutes les filles en accéléré à l’arrière-plan.

En accéléré ? On passe du cinquantième au deux-centième spectacle et aux fêtes de Noël, avec une Ruth encore moins heureuse. Il n’y a plus personne pour faire la fête avec elle, parce que Debbie a un rencard avec Tex, Carmen avec… allons savoir, et Melrose avec son gigolo. Ruth ? Elle envoie des rapports à Sam qui ne donne plus signe de vie et continue sa relation à distance avec Russell. Celui-ci l’appelle notamment pour lui annoncer qu’il a obtenu un poste en Espagne. Ouep, il se rend à Séville en fin de semaine sans lui laisser le temps de la voir et il a soudainement peur qu’elle rompe avec lui par téléphone. Sympathique cette relation.

Ruth en parle avec Sheila et pour la distraire, elle lui propose d’apprendre le texte d’un spectacle normalement écrit pour deux hommes, mais qu’elle veut lui faire jouer pour une œuvre caritative. Ruth accepte, ne se doutant pas que dès les premières répétitions, Sheila connaîtrait déjà le texte et serait une super actrice. Pile ce qu’il faut pour la culpabiliser quoi. Pourtant, elle accepte d’accompagner Debbie qui va faire du cheval.

C’est top de les voir être redevenue amies, avec Ruth qui va jusqu’à avouer qu’elle pense que Sheila est meilleure actrice qu’elle à Debbie. Ce n’est pas rien pour Ruth. Elle découvre en plus que Debbie a bien changé : elle serait sereine avec l’idée que Liberty Belle soit son tout dernier rôle par exemple, et elle l’a emmenée super loin du Fan-Tan, tout en sachant qu’elles ne passeraient pas toute la soirée ensemble.

À la place, elle fait ramener Ruth par le chauffeur de Tex, et Ruth s’arrête donc auprès d’une diseuse de bonne aventure pour savoir si elle gâche ou non sa vie. On n’aura pas la réponse, mais le lendemain, Ruth a un message de Sam qui lui demande si elle serait intéressée par un rôle dans le film de Justine. Un peu qu’elle est intéressée !

Dans tout ça, Rhonda et Bash sont toujours mariés et ont des réunions professionnelles avec Sandy sur l’avenir du divertissement à Fan-Tan. Sandy n’est pas du tout convaincue par les idées de Bash, qui veut continuer sur sa lancée et avoir des femmes dans un rôle habituellement confié à des hommes. Il propose donc des femmes sur des BMX, et ça ne va pas à Sandy.

Seulement, Sandy n’a pas vraiment le choix d’accepter : Rhonda et Bash la tiennent parce que ce sont eux qui paient son spectacle. Ils sont géniaux en équipe franchement, je m’en veux d’avoir critiqué ce couple, parce qu’ils vont vraiment bien ensemble. Et c’est évidemment quand j’écris ça que Rhonda se décide à confronter Bash sur le fait qu’ils n’ont plus fait l’amour depuis deux mois. Alors, elle a beau comprendre le stress de leur empire en création, cela n’empêche pas qu’elle a des envies.

En revanche, Bash n’a pas l’air d’en avoir tant que ça. Le dernier conseil que Rhonda a reçu de sa belle-mère était de garder Bash intéressé quoiqu’il arrive, et force est de constater que ce n’est plus le cas. C’est triste pour Rhonda, parce que Bash lui dit carrément qu’il est prêt à rester marier avec elle-même s’ils ne font plus jamais l’amour. Pas exactement la réponse qu’elle attendait.

De son côté, Cherry est devenue grande amie avec Rita, la croupière de sa table de jeu préféré… en quelques mois, elle a réussi à se retrouver avec une dette de 5 000$ envers le casino. Sandy lui vient en aide et lui permet d’avoir une semaine pour rembourser… Mais Cherry veut que personne ne soit au courant. Mouais, ça sent le chantage possible envers Bash pour Sandy et Carmen l’apprend vite, de toute manière.

Elle décide donc de suivre Cherry pour savoir ce qui lui arrive. Cherry a accepté l’idée de Denise non pas d’un strip tease, mais d’un combat de catch dans la boue. Enfin de catch…. On a connu mieux quoi, car elles sont bien les seules catcheuses de la salle. C’est un moyen de gagner de l’argent rapidement en offrant un spectacle qui en fait fantasmer plus d’un apparemment. Faut reconnaître qu’une fois dans la boue, c’est marrant à voir, mais aussi sexy. Et puis, c’est moins dégradant que le strip-tease.

Oh, et sinon, Debbie se décide à organiser un événement caritatif pour le fun, et gratuitement.

> Saison 3

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.