Glow – S03E09-10

Épisode 9 – The Libertines – 16/20
Mon seul vrai et grand problème avec cet épisode, c’est de me dire qu’on approche de la fin de saison alors qu’il ne s’est pas passé du tout ce que j’avais envie de voir cette saison dans la série… C’est super triste, j’ai l’impression qu’on a fait beaucoup de surplace, même si certaines intrigues ont avancé. Et d’ailleurs, dans cet épisode, on avance à nouveau, en explorant un aspect des années 80 qui n’est pas des plus joyeux.

> Saison 3


Spoilers

309.jpg

Goodbyes are for teenagers.

Cet épisode reprend avec un détour par la vie merveilleuse de Debbie organisant sa soirée caritative avec l’aide de Tex et de Bobby. Elle semble enfin à peu près épanouie, ça change.

De son côté, Ruth est stressée par son audition pour le film de Justine, parce qu’elle va devoir auditionner devant Sam et Justine, ainsi que Jonathan le producteur. Justine est ravie de revoir sa pote, donc au moins le ton est tout de suite donné pour l’audition. J’ai beaucoup aimé l’audition en elle-même, parce qu’Alison Brie avait pour une fois un quelque chose qui rappelait vraiment Annie de Community.

Le truc, c’est que si l’audition plaît énormément à Sam, ce n’est pas le cas pour Justine. Elle a beau adorer son amie, elle ne la voit pas comme la prof d’anglais dont elle a besoin pour son script. C’est génial pour Sam qui prend un verre avec elle juste après ça. Ruth lui avoue donc qu’elle est amoureuse et les deux prennent enfin le temps de s’embrasser. Après deux saisons à flirter, ce n’est pas trop tôt quand même !

Avant de la ramener chez lui, Sam prend le temps de lui dire, toutefois, qu’elle n’est pas prise pour le rôle et les deux se retrouvent en engueulade de couple avant même de faire quoique ce soit en tant que couple. Ruth est super vexée, parce qu’elle avait espoir de changer de vie et se rend compte que ce n’est finalement qu’un faux espoir de plus. Et en plus, elle plante Sheila pour ça, quoi, alors que celle-ci avait angoissé le matin même de son absence et lui avait fait promettre d’être présente à la soirée caritative de Debbie…

Pendant ce temps, Rhonda se retrouve à flirter avec un mec qui lui apprend à faire du vélo, et Bash n’apprécie pas trop de voir Rhonda avec un autre. Cette crise de jalousie qu’il fait ensuite fait clairement plaisir à Rhonda, au moins. Elle est toujours perplexe par rapport à son mari, en même temps, et elle a besoin de s’en confier. Elle en parle donc à Melrose pour lui emprunter Paul afin que Bash soit assez jaloux pour recommencer à coucher avec elle.

Elle n’est pas au bout de ses surprises cela dit, parce que Bash est loin d’être jaloux quand il rencontre « Joe », le plombier interprété par Paul. C’est pire que tout en fait, parce qu’il propose à Joe d’embrasser Rhonda, refusant d’imaginer que Rhonda puisse ne pas avoir ce qu’elle veut. Il l’aime et veut tout lui donner, et on se retrouve dans le plan le plus étrange possible, avec Bash dirigeant Joe, et matant tout ça au passage. Cette pauvre Melrose qui imaginait savoir Paul en sécurité ce soir-là, le voilà qui se retrouve soudainement dans un plan à trois… où Bash en profite aussi pour embrasser Paul, et se faire toucher par lui, avant de s’y mettre aussi. La température monte de plusieurs crans d’un coup dans cet épisode quoi.

En parallèle, l’ensemble des filles assistent à une soirée bien particulière, où les déguisements sont de mises, mais où déguisement rime avec sous-vêtement plus qu’autre chose : c’est un Bal Libertin organisé par Bobby, alors forcément… Bienvenue sur Netflix ? Le spectacle commence par un nu intégral qui se rhabille, par exemple, et est suivi par un duo interprété par un couple d’hommes. C’est un peu osé pour les années 80, et c’est pour ça que Debbie n’ose pas en parler à Tex.

Pourtant, celui-ci se pointe malgré tout et donne même un paquet d’argent pour la soirée, alors que Sheila se retrouve seule sur scène, à cause de l’absence de Ruth. Elle est forcée de complétement improviser son interprétation sur scène, et l’actrice est toujours aussi brillante, franchement. Elle raconte une histoire familiale bien horrible et se fait acclamer pour ça, parce que c’est une histoire d’acceptation.

Le numéro final de la soirée est toutefois Sandy en maillot, limite sein nu et dans un costume magnifique, et avec une chanson sur sa jeunesse.  Les scénaristes reviennent aussi, enfin, sur la relation entre Yolanda et Arthie, pleine de gêne et de sous-entendus, puis de Yolanda décidant de rouler des pelles à une inconnue. Forcément, elle est célibataire depuis qu’elle a plaqué Arthie…

L’ambiance de la soirée est toutefois rapidement cassée pendant le numéro final : un incendie est provoqué par des homophobes qui ont pris soin de taguer des insultes dans la rue devant le club avant d’y foutre le feu. Le regard échangé entre Yolanda et Arthie est plein de sens, et je me demande comment les scénaristes vont conclure cette saison avec un seul épisode restant.


Épisode 10 – A Very GLOW Christmas – 19/20
Wow, un épisode comme ça en plein d’août, c’était inattendu. C’est une excellente fin de saison, mais pas une aussi bonne fin de série que l’an dernier. Là, franchement, je veux vraiment que Netflix la renouvelle, alors qu’on sait qu’il s’agit d’une de leurs petites séries. Mes doigts sont croisés et en attendant, j’aurais toujours ce super épisode à regarder – parce qu’il a enfin fourni quelques-unes des scènes que j’attendais depuis la saison 2 !

> Saison 3


310.jpg

I liked it so much. And she watched me like it.

Oui, oui, un épisode de Noël en plein mois d’août, merci Netflix. Les filles s’organisent un « Secret Santa », forcément, sous le commandement de Carmen qui aimerait aussi un spectacle de Noël… et comme elle sait que Ruth a eu la bonne idée d’échanger son papier pour avoir Carmen, elle arrive à obtenir ce qu’elle veut pour Noël.

On note bien sûr que Ruth regrette d’avoir raté la prestation de Sheila à la fin de l’épisode précédent et elle s’excuse encore et encore… Expliquant pourquoi elle n’a pas trop envie d’un spectacle de Noël, d’ailleurs, par sa rupture d’avec Sam, parti sans lui dire au revoir.

Debbie aussi est choquée de ce qui est arrivé à Ruth dans l’épisode précédent vis-à-vis de l’audition, même si elle sait bien que c’est tout le problème de leur métier d’actrice. Elle en parle donc à Tex plutôt que d’en parler avec son amie. Elle lui donne ensuite des conseils professionnels, mais ce n’est pas du tout ce qu’il attend d’elle, préférant avoir une potiche… Enfin, il le présente mieux que ça, c’est sûr, mais c’est bien blessant pour Debbie.

Elle n’est pas au bout de ses peines non plus pour cet épisode… En effet, dans le hall de l’hôtel, Bash aperçoit celui qu’il pense être Joe et il demande à Sandy de le virer pour mieux découvrir que c’est un gigolo. Oups. Il finit par se bourrer et s’effondrer en larmes sur son canapé où c’est Debbie qui le retrouve, juste avant le spectacle de Noël. Il est supposé y jouer son fils, mais tout ce qu’elle obtient de lui, c’est un coming-out assez atroce : il culpabilise du plan à trois, parce qu’il a aimé coucher avec un homme et que Rhonda l’a vu.

Il est aussi dans une paranoïa assez violente, persuadé que tout l’hôtel sait déjà qu’il est gay, refusant de ne pas pouvoir être le fils parfait que sa mère voulait et, ma foi, déprimant de manière bien violente parce qu’il sait qu’il ne sera pas accepté. Pfiou. Je suis triste pour Rhonda, parce qu’ils faisaient un bon couple, mais c’était obligé que cette intrigue les rattrape à un moment. Si j’ai adoré la réaction de Debbie au départ, j’ai trouvé qu’ensuite elle profitait un peu trop de la situation, pour faire en sorte que Bash accepte de racheter une chaîne de télé pour elle, tout en gérant le spectacle en parallèle.

De son côté, Rhonda débarque en larmes dans la chambre de Carmen, sauf que c’est Arthie qui lui ouvre. C’est un duo intéressant pour un épisode final : on ne les a pas vues ensemble depuis si longtemps que ça paraît tout neuf. Et si Rhonda refuse de parler, Arthie, elle, se confie sur le crime homophobe de l’épisode précédent et sa rage contenue, bien malgré elle.

Le spectacle de Noël ? Il est plutôt sympa, franchement. Tout l’épisode est ponctué de chants de Noël, mais les matchs de catch sont désormais insérés dans la classique histoire des fantômes de Noël, avec Scrooge (Ruth) se battant contre chaque esprit. Ma foi, Carmen improvise des bons spectacles et ça permet d’avoir enfin un peu de catch dans cette saison qui s’est concentrée sur les personnages plutôt que sur le catch. Comme toujours, la fin de saison est l’occasion d’un bon spectacle. En plus, nous n’avons pas eu les répétitions, mais directement les combats, alors ça change.

Les actrices continuent de faire une grosse partie de leurs cascades (mais pas tout, clairement), alors c’est drôlement cool et le spectacle se termine sur un chant de Noël au cours duquel Keith débarque, grâce à Carmen qui a voulu faire ce cadeau-là à Cherry. Le couple se retrouve donc et s’embrasse, ce qui permet un merveilleux Noël pour tout le monde, grâce à Carmen qui a juste eu son match.

Oh, on sent bien qu’elle espérait plus de son Noël, de même qu’on sait bien qu’il reste plein de choses à régler pour Cherry et Keith. Ce dernier explique ainsi qu’il a rencontré une femme… pour pouvoir adopter un enfant. Bref, il comprend que le sacrifice du corps de Cherry n’est pas envisageable et c’est génial.

Dans tout ça, Debbie et Bash font leur acquisition en secret, même s’il s’agit de voler l’affaire de Tex, le copain de Debbie, et même si ça signifie mettre fin à Rhapsody, le spectacle qu’il payait pour Sandy, qui se retrouve à virer plein de gens. Dur.

La série se garde les scènes les plus fortes de la saison pour cet épisode : après le coming out de Bash auprès de Debbie, nous avons droit à celui d’Arthie lors de l’ouverture des cadeaux, devant toutes les autres catcheuses qui étaient déjà au courant. D’ailleurs, ce sont exactement ses cadeaux : un ruban aux couleurs de la gay pride et un playboy pour mater en paix.

Loin de tout ça, à l’étage, Bash recommence à se mentir lorsque Rhonda vient lui présenter des excuses hyper touchantes : il lui dit qu’il ne veut qu’elle, et qu’il veut rentrer chez eux et veut commencer… une famille. OUTCH.

Encore plus loin de tout ça, Justine et Sam fêtent Noël dans un diner et s’échangent leurs cadeaux, alors qu’ils ne devaient pas en faire. Et ce n’est pas rien : Sam veut ainsi adopter Justine, pour qu’elle obtienne son héritage en cas de décès. Et Justine n’hésite pas une seule seconde à signer le contrat qui fait de Sam son père. Ils reviennent de très loin en simplement trente épisodes !

Après tout ça, on retrouve l’équipe de Glow à l’aéroport, où tout le monde se dit au revoir. Et ces scènes sont plus ou moins réussies : je suis par exemple frustré de la relation Arthie/Yolanda, mais hyper touché du départ de Carmen qui annonce sa démission à Debbie, prête à rejoindre Kurt pour enfin faire du catch. C’est sûr qu’il n’y a plus grand-chose à faire à Las Vegas.

La saison se termine alors sur Debbie annonçant à Ruth que Bash et elle ont acheté une chaîne de télévision dont elle sera présidente. Elle offre donc à Ruth un poste de productrice d’une future émission de catch avec de nouveaux personnages pour les catapulter au sommet de leurs carrières respectives sans avoir à passer des auditions glauques d’où elles sont refusées… Sauf que si c’est le rêve de Debbie, ce n’est pas celui de Ruth, qui veut justement se battre pour avoir sa place, pas qu’on lui donne toute cuite.

Et la saison se termine donc sur les deux amies qui se séparent sur une dispute, Ruth montant dans son avion en refusant la proposition de Debbie pensait irrefusable. Tss.

> Saison 3

310-3.jpg

EN BREF – C’est peut-être Noël en fin de saison, mais pour moi, c’est surtout bien stressant comme fin de saison, parce que je veux absolument une saison 4 après tous ces cliffhangers ; or on n’est pas du tout sûr de l’avoir. Franchement, j’espère qu’elle aura lieu parce que je suis frustré.

Bon, ne me faite pas dire ce que je n’ai pas écrit : j’ai adoré cette saison, j’ai adoré retrouver les personnages et c’était vraiment chouette d’avoir le couple Rhonda/Bash qui fonctionne aussi bien. Seulement, son coming-out était une scène que j’attendais vraiment, et on ne l’a eu qu’en fin de saison, donc difficile d’en évaluer toutes les conséquences. Cette envie d’enfants avec Rhonda… ça mérite une suite !

C’est un peu pareil pour l’intrigue Yolanda/Arthie (qui au moins a avancé), pour l’amitié Debbie/Ruth (avec encore des secrets entre elles) ou surtout pour Sam/Ruth (!) qui n’ont fait que s’embrasser sans aller vraiment plus loin et pour finir encore plus éloignés qu’en saison 2. J’ai bien aimé l’intrigue de Melrose, mais j’aurais aimé en voir plus aussi…

Vraiment, le bilan de cette saison 3, c’est que c’était génial, mais que j’aurais aimé qu’elle soit plus longue ou développe plus certaines intrigues trop négligées à mon goût. Allez, c’est comme ça, plus qu’à espérer une saison 4 désormais !

> Saison 3

310-2.jpg

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.