The Outpost – S02E07

Épisode 7 – Where You Go, People Die – 14/20
Contrairement aux épisodes précédents, j’ai trouvé celui-ci assez long. J’ai senti le temps passer devant et heureusement qu’il y avait toujours une intrigue me motivant plus que les autres bien mise en avant, parce que sinon, ce n’était pas gagné. En plus, certaines intrigues semblent être écrites à la va-vite et c’est dommage parce qu’il y aurait eu le temps de les développer autrement. Je vais me contenter de l’intrigue me faisant changer de personnage préféré, hein.

> Saison 2


Spoilers

207.jpg

Look at me: I don’t believe you can kill me.

J’accuse le déménagement pour justifier mon retard dans le visionnage de cet épisode, mais je n’attends pas beaucoup plus avant de le voir, parce que je refuse d’accumuler le même retard que l’an dernier. Et parce que le cliffhanger était rigolo aussi. Il l’est encore plus quand on voit le très mauvais jeu d’actrice pour simuler la souffrance d’un coup de couteau censé être mortel.

Comme il s’agit de Talon, elle parvient encore à se défendre à l’épée et à se battre contre Garret, qui la désarme malgré tout. C’est un grand n’importe quoi, mais elle affirme qu’il n’osera pas la tuer malgré tout. Evidemment que si, Talon, tu n’as pas compris le principe de la lobotomie toi, ma foi. Heureusement, son machin dans le front au nom imprononçable sent le danger dans lequel est Talon, et paf, il la propulse à travers un portail avant que Garret ne parvienne à ses fins. Je trouve ça drôlement cool, parce que ça va nous permettre d’enfin savoir ce qu’il y a de l’autre côté… à savoir un désert pailleté, apparemment.

On n’en sait pas plus : trois sang-noirs retrouvent Talon inconsciente de l’autre côté, elle se réveille t revient aussitôt de l’autre côté de ce portail. Et bien sûr, de l’autre côté de ce portail, le monsieur aux oreilles pointues dont j’ai encore oublié le nom comprend vite que Talon a disparu et l’attend pépère. Elle revient sans la moindre blessure, après une journée d’absence, allez comprendre. Franchement, c’est mauvais. Malgré sa journée dans les vapes, Talon décide de partir aussi vite que possible pour l’Outpost, histoire de prévenir de l’arrivée de Garret… qui a une journée d’avance sur elle, donc. Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier alu, hein. Enfin bon, je ne plains pas, Talon n’a que deux scènes dans cet épisode encore. C’est décidément l’héroïne principale la plus absente de toutes les séries cette saison !

Dans cet épisode, Janzo fait autrement une avancée concernant les Plaguelings avec une femme se réveillant humaine à nouveau. Janzo soupçonne aussitôt une plante d’être à l’origine de cette transformation inverse. Il met aussitôt en place un test, donnant à manger les mêmes plantes à ceux transformés en Plagueling. Soit. Faudra juste m’expliquer comment ils sont censés en manger tout en ayant les branches sur les pieds et les mains attachées. Ce sera pour la semaine prochaine, parce que finalement, Janzo a mieux à faire dans cet épisode.

En effet, Naya en est toujours à écrire des missives lorsqu’elle se fait enlever par le pote de Janzo qui lui a préparé un joli dîner romantique aux chandelles. Il ne fait pas les choses à moitié quand il s’y met le valet insupportable ! Il cherche alors à en savoir plus sur Naya et c’est marrant comme tout à voir, parce qu’elle culpabilise aussitôt de tous les secrets qu’elle garde.

Elle finit en larmes en pensant à tout le mal qu’elle a fait alors que Janzo dit ne pas être à sa hauteur. Il n’en faut pas beaucoup plus pour qu’elle annonce la vérité à son copain : c’est elle la traitresse. C’est gros de garder le secret pendant si longtemps et de finalement le balancer sans trop de raisons, simplement parce qu’elle culpabilise d’avoir quelqu’un qui tient à elle. Si c’est mal écrit, c’est heureusement bien joué, hein.

En tout cas, Janzo a la bonne réaction. Oh, pas tout de suite, il est d’abord digne d’un gamin capricieux, mais il conseille ensuite à Naya de ne plus céder plus longtemps au chantage et de tout avouer à Gwynn car c’est sa seule chance de réparer le mal qu’elle a fait.  Je ne suis tout de même pas sûr que ce soit si simple, surtout qu’elle est apparemment surveillée par un homme.

Elle laisse donc une lettre d’aveux pour Gwynn avant de prendre la décision de se barrer pour tenter de sauver sa famille, même si Janzo la croit déjà morte. Bien qu’amoureux, il est très clair avec Naya : il rompt avec elle et lui demande d’avouer la vérité avant minuit. Elle, elle envisage plutôt de se barrer… mais se fait arrêter par Tobin juste avant ça.

De son côté, Tobin est vexé de la demande de Gwynn qui veut qu’il se réconcilie avec son cousin, principalement parce qu’il comprend bien que ça vient de la sœur de la tenancière. Et il n’aime pas cette trahison. Pourtant quand Gwynn se pointe auprès de lui avec de la bouffe, incognito, il accepte aussitôt de l’écouter et de parler avec elle. Il mange même le sandwich qu’elle a préparé et qui est apparemment dégueulasse. Evidemment que la reine ne sait pas cuisiner. Cela la rend apparemment encore plus craquante aux yeux de Tobin, cela dit, allez comprendre.

Leur petite scène pseudo-romantique (c’est un pique-nique pour le Bingo d’ailleurs) est interrompue par l’homme de Tobin qui a suivi Naya et trouvé la preuve de sa trahison. Voilà donc Naya confrontée à Gwynn qui s’avère hyper froide vis-à-vis de sa femme de chambre. J’attendais un peu mieux comme scène pour Gwynn/Naya, mais non, il faudra se contenter d’une Gwynn demandant l’exécution de sa femme de chambre aussi rapide que possible. Heureusement, la tenancière espère un peu mieux quand même, voulant obtenir des infos de Naya avant sa mort. Moi, j’espère que Naya survivra du coup, parce que c’est vraiment une personnage que j’aime beaucoup cette saison – et une actrice convaincante, en plus.

Allez, Gwynn aussi est convaincante dans son rôle au pouvoir et j’ai bien aimé la voir rencontrer Milus, le cousin de Tobin. Elle négocie avec lui, lui cédant toutes les terres de Tobin s’il jure allégeance à la reine tout de suite, parce que Tobin sera son mari. Les deux cousins peuvent ainsi faire la paix apparemment, même si c’est gros que Tobin abandonne ses terres et que Milus reconnaisse son cousin comme roi. Heureusement qu’ils se détestent, en théorie. Enfin bon… ça marche aussi pour Gwynn et Tobin qui sont en couple depuis quoi, 50 minutes ?

Quoiqu’il en soit, il est aussitôt question des préparatifs du mariage, qui ne se passent pas si bien que ce que Gwynn aimerait, parce qu’elle n’a plus Naya pour l’aider et que sa nouvelle femme de chambre est une catastrophe. On note aussi que Janzo la dérange pendant les préparatifs, parce qu’il vient demander à Gwynn, puis à sa mère, de laisser la vie sauve à Naya.

Pas de bol, ni l’une ni l’autre ne se laisse convaincre, même s’il est amoureux. C’est fâcheux, surtout quand la mère est hyper froide avec son fils. Forcément, Janzo organise aussitôt l’évasion de Naya : il se débrouille pour convaincre les gardes de le laisser voir la prisonnière et il en profite pour leur donner des somnifères qui leur feront aussi oublier les dernières heures.

Bon, c’est gros, il est le seul qui pourrait organiser cette évasion, franchement, donc il sera forcément soupçonné. En tout cas, il la fait s’enfuir et lui demande de ne jamais revenir pour qu’elle ne soit pas exécutée. Les adieux sont déchirants, mais je doute que les scénaristes laissent Naya en vie pour ne jamais la faire revenir ensuite… surtout qu’elle rendait Janzo supportable.

Malgré tout, Janzo est présent dans la salle du mariage de Gwynn et Tobin. C’est gros, mais le mariage royal a été organisé en une nuit, oui. C’est qu’on est pressé, apparemment, il faut vite en arriver au cliffhanger de la semaine ! Et c’est beau : le mariage est interrompu par Garret qui débarque au milieu de la cérémonie pour enlever Gwynn. Evidemment, elle se laisse faire et le suit volontairement, même si c’est mon mariage, parce qu’elle a toute confiance en Garret. Pourtant, elle commence à comprendre dans les dernières secondes qu’elle a peut-être fait une erreur quand il lui dit qu’elle savait très bien qu’il était en vie. Oups.

> Saison 2

2 commentaires sur « The Outpost – S02E07 »

  1. Tout a été fait à la va-vite dans cet épisode ! et l’autre qui plante son futur mari pour partir avec Garrett mais allo quoi ! Je veux bien croire que c’était son grand amour mais c’est indigne d’une reine et c’est très con. À l’image de la série ! 😀

    J’aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.