Grey’s Anatomy – S16E04

Épisode 4 – It’s Raining Men – 16/20
Cet épisode a un excellent rythme grâce à une scène d’introduction qui fait l’effet d’une bombe et remue tous les personnages, toutes les intrigues, toutes les interactions. C’est très efficace et ça fait plaisir à voir. Je pense que c’est bien aidé aussi par le fait que ça fait un mois que je n’avais plus regardé d’épisode de la série. Tout se développe de la bonne manière pour l’instant dans cette saison, en revanche, même la révélation sur le personnage que je ne supporte plus n’est pas suffisante pour me la faire apprécier à nouveau, hein !

> Saison 16


Spoilers

164.jpg

We, doctors, are the sick ones, we have the disease, the call is coming from inside the house.

Cet épisode commence tellement vite que je n’ai même pas eu le temps de prévoir mon introduction sur la catastrophe qu’était encore mon visionnage de cette saison cette année. Ce n’est pas faute d’adorer la série et de ne pas avoir envie d’être à jour, c’est juste que les vendredis en octobre, c’est mission impossible de regarder quoi que ce soit.

Cet épisode a un bon point de départ qui justifie la rapidité de cette mise en place de l’épisode : Meredith a envoyé des idées d’articles à des journalistes, à savoir une jolie liste de tout ce qui ne va pas dans le système médical aux États-Unis. Seulement, les journalistes balancent tout ça en ajoutant un titre qui déglingue le Grey Sloan Memorial Hospital. Oups. C’est que ça passe directement pour une attaque frontale envers son ancien épisode, et envers Bailey.

Celle-ci ne découvre pas immédiatement ce qu’il en est, mais quand un patient refuse d’être hospitalisé dans sa salle d’urgences, elle comprend qu’il y a un problème. Toujours aussi insupportable, Bailey pète un câble – mais cette fois-ci, ça se comprend. En tout cas, j’ai beaucoup ri de voir Jo s’inquiéter pour son cœur ou Andrew récupérer une promotion lorsque le chef des résidents a démissionné. On notera aussi que cet épisode nous introduit de nouveaux personnages dans le vestiaire, hein !

Quant à Bailey, elle s’inquiète vraiment pour sa santé quand elle a des bouffées de chaleur. Elle contacte donc Maggie pour savoir ce qu’elle pourrait avoir, et la seule piste qu’elle trouve est hormonale. Oui, Bailey a la ménopause, et c’est au pire moment possible pour elle. Elle se retrouve donc à pleurnicher, et ça fait de la peine de la voir comme ça. Au moins, ça la rend plus attachante après les premiers épisodes qui la démonisaient. Comme Ben, j’ai eu du mal à ne pas rire de son état – alors que dans la réalité, c’est insupportable.

Du côté de l’hôpital d’Alex, c’est toujours le bordel, avec des infos sur l’état de l’hôpital qui finissent par devenir des running gags dans ces épisodes. Cela fonctionne bien en tout cas. C’est génial de voir aussi que Richard est énervé par la liste de Meredith, mais quand Owen amène un patient du Grey Sloan Memorial Hospital, Alex saute sur l’occasion pour tenter de le recruter – et il ne se fait pas prier Owen, puisqu’il déteste Tom.

En plus, la qualité de l’hôpital est tellement aléatoire que ça donne à Owen le genre d’adrénaline qu’il recherche : tout le monde y est mauvais, le matériel est catastrophique, les néons clignotent… et ça lui donne donc des urgences sur lesquelles intervenir. On le voit donc opérer dans cet hôpital, par surprise, et Alex lui propose immédiatement un job. Oh, on le voit venir à des kilomètres, mais j’ai trouvé ça assez logique.

En parallèle, Tom est toujours insupportable, et Jackson ne se prive pas pour lui dire. Il lui explique ainsi qu’il n’aime pas trop le côté chirurgie pro-bono en forçant la famille à faire un reportage sur la chirurgie de leur enfant pour ne pas la payer. Difficile de ne pas être du côté de Jackson, avec un Tom qui devient en plus caricatural qu’avant dans cet épisode. Il va jusqu’à menacer Jackson de le dénoncer à sa mère…

Mais tout ce que Jackson trouve à faire, inspiré par Jo elle-même inspirée par Meredith et son article, c’est de proposer aux parents une chirurgie gratuite ET sans caméra, avec Amelia plutôt que Tom. Ce dernier déteste la situation, mais il ne peut rien y faire, car il la découvre trop tard. Et quand il s’énerve après Jackson, il lui rappelle tout simplement qu’il est en fait techniquement son boss : il a plus de part que n’importe qui dans l’hôpital et il représente directement la fondation. Ah, ça faisait du bien de voir Tom se faire moucher quand même ça !

Cela dit, Levi a une prise de conscience en fin d’épisode : la chirurgie de Jackson était parfaite, donc elel aurait pu faire une excellente publicité pour l’hôpital. Ce n’est pas faux, mais je reste du côté de Jackson sur ce coup-là – surtout que Levi ne pense ça qu’à cause du harcèlement familial qu’il reçoit à la parution de l’article de Mer. En plus, c’est génial de voir que Tom prend un peu de plomb dans la tête : il décide de laisser tomber les poursuites judiciaires contre Owen. Dommage que ce soit trop tard : Owen a accepté le poste proposé par Alex, évidemment.

Une autre chirurgie voir Hellmouth travailler avec Maggie, ce qui lui permet de lui demander de transmettre à Meredith toute son admiration. Bon, en revanche, elles perdent la patiente et Teddy est déprimée d’avoir mis au monde un bébé dans ce monde totalement pourri. OK, elle reprend vite contenance à la fin de l’épisode, et je suis passé totalement à côté de la partie émotion forte de l’hôpital où l’on voit le petit-amie de la patiente en larmes. Leur situation est bien pourrie en même temps : un type leur est tombé dessus depuis le ciel, explosant sur eux. C’est merveilleux cette série.

Cet épisode revient aussi encore et toujours sur la relation entre Jackson et Vic, et je suis toujours aussi fan de voir comment tout semble fluide entre eux. Oula, cette phrase sonne bizarre, non ? Je voulais simplement dire que leurs répliques sont géniales. C’est super chou comme relation, dès le départ de l’épisode où il est question de l’article de Meredith jusqu’à la fin où ils se retrouvent après une longue journée – durant laquelle Vic a aussi été impressionnée par Maggie.

Meredith passe sa journée au téléphone avec les journalistes. Elle est toujours en travaux d’intérêts généraux, mais elle n’aime pas du tout le titre qui attaque directement son hôpital. Même virée, elle en détient toujours une partie, après tout. Et quand Cristina (yeaah) lui envoie un SMS pour lui proposer de vite emménager avec elle avant que Bailey ne la tue, Meredith prend la décision de se barrer avant la fin de sa journée pour régler le problème.

Bien joué, meilleur moyen d’aggraver son cas ça. Elle se rend donc à l’hôpital où elle interroge Jo sur le climat général et les rumeurs qui courent à son sujet. J’aime vraiment la relation entre ces deux-là depuis l’an dernier. Et j’ai adoré les excuses de Meredith, hyper sincères et écoutées par Bailey, malgré son énervement. Le problème, c’est que Bailey décide de la rejeter plutôt que de prendre en compte ses explications. Vraiment, je n’en peux plus de Bailey, c’est fou.

On en arrive en tout cas à la fin de l’épisode où, sans crier garde, Linc déclare soudainement à Amelia qu’il est en train de tomber amoureux d’elle. Flippant. Amelia accepte toutefois la déclaration, sans fuir et sans être trop flippée. En revanche, il y en a un qui est flippé, c’est Andrew : il est flippé du caractère de Meredith qui est beaucoup trop auto-destructeur à son goût. Il a tellement raison, mais en même temps, Meredith aussi a bien raison de se battre pour ce en quoi elle croit. Sa manière de le dire montre à quel point elle a raison de fuir Andrew, même si ça fait chier tout le monde – lui, elle, nous.

Ah, et sinon, Bailey a une pré-ménopause, mais elle est aussi enceinte, parce que nous sommes dans Grey’s Anatomy. Je me disais qu’ils n’oseraient pas quand j’y ai pensé, mais bien sûr que si, ils osent !

> Saison 16

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.