Grey’s Anatomy – S16E08

Épisode 8 – My Shot – 17/20
J’ai un grand problème avec ce 350e épisode de la série : j’ai adoré les clins d’œil et tous les rappels aux précédentes saisons, que ce soit les flashbacks, les noms ou les musiques… mais j’ai détesté une grande partie des rebondissements, son côté « jumping the shark » malgré tout prévisible et surtout, surtout, j’ai trouvé que certaines personnages n’agissaient pas comme on s’attendrait à ce qu’ils agissent alors que bon, on les connaît depuis seize ans ces personnages. Bref, c’était un bon épisode vraiment agréable à regarder parce qu’il permet de célébrer seize ans d’épisodes… mais c’était faible, voire énervant, concernant certains aspects. Ce n’est pas leur plus grande réussite, mais ce n’est pas un échec non plus.

> Saison 16


Spoilers

168.jpg

Meredith Grey could commit murder and you’ll hide the body.

Allez, on est reparti pour un épisode de Grey’s Anatomy, qui est tout de même le 350e. Oh lala. On commence par une grande réunion du casting pour l’audition de Meredith. C’est un grand épisode qui pourrait voir Meredith perdre sa licence médicale, évidemment. Eh, la dernière fois qu’on avait un gros épisode, c’était pour la voir gagner un prix.

Cette fois, nous verrons tout le monde parler de la carrière de Meredith. Bailey est toujours aussi insupportable avec tout le monde, leur reprochant de ne pas avoir posé de jour de congé, mais elle est encore pire une fois qu’elle témoigne : elle est super froide et empire le cas de Meredith en n’atténuant pas les accusations contre elle – avec de jolis flashbacks de toutes les erreurs médicales de Meredith qui auraient pu lui coûter sa carrière. Mais quelle connasse Bailey cette saison. Les trois derniers épisodes avaient un peu atténué les choses, mais franchement, je ne peux plus me la blairer, je ne comprends pas ce personnage franchement. Plus la saison avance, plus je la trouve insupportable.

Après elle, c’est au père de la patiente de prendre la défense de Mer, évidemment. Puis, on enchaîne avec Andrew qui la défend autant que possible. C’est logique, mais c’est logique aussi que son témoignage ne soit pas pris en compte puisqu’il sort avec elle. En plus, tout n’a pas toujours été blanc entre eux : elle a refusé de lui enseigner quoique ce soit après l’agression d’Alex pensant qu’il couchait avec Jo…

Quand c’est au tour de Schmit, on a le droit à une bonne réaction stressée de sa part, et c’est bien trop drôle. Il est là, comme les autres, pour le bien de Meredith… mais il finit par empirer sa situation, malgré lui, quand il est révélé que c’est lui qui a balancé à Bailey que la patiente avait un bracelet au nom de Bailey Grey. Levi, quoi. En même temps, il a fait son job, je comprends qu’il s’en veuille de ne pas l’avoir dit à Mer plus tôt, mais je reste de son côté à lui, moi. Forcément, Meredith commence à stresser, et elle en parle à Andrew, craignant de perdre son job pour la première fois. Ca change.

Après une courte pause, c’est Owen qui est appelé à la barre pour défendre Meredith et se retrouver confronté à un écrit contre elle qu’il avait rédigé lui-même lors de la première opération de sa sœur. Ah oui, c’est vrai que ça s’était mal passé, ça aussi. On enchaîne avec Richard qui, lui, réussit à ne pas empirer la situation de Mer en… mentant pour elle. C’est magnifique, ça : il confirme qu’elle n’y est pour rien dans le nom d’Adèle passant devant les autres lors de son essai clinique.

Bien sûr, Bailey sait qu’il parjure et elle en arrive encore à le reprocher à Richard. C’est assez dingue qu’elle en soit encore à faire des reproches sur les parjures alors qu’elle a agit comme si elle ne la connaissait pas – et Meredith n’a rien dit, c’est fou. Bailey est complètement jalouse de Meredith, c’est absolument dingue comment on dirait une enfant insupportable.

Jalouse ? Oui, parce que Patricia Murphy est de retour ! L’assistante administrative des premières saisons de la série revient avec une relation improbable : Meredith n’était pas censée être affectée au Seattle Grace ! C’est Richard qui a fait en sorte qu’elle le soit, et c’est suffisant pour que Bailey le prenne mal, car ça ravive leur « trahison » de la saison précédente. Elle est quand même juste vexée de ne pas avoir été dans le secret, franchement ! Richard la remet à sa place et ce n’est pas plus mal.

Dans tout ça, j’en oublie une information légèrement importante : dans le jury chargé de juger Meredith, il y a quand même un docteur qui n’est pas n’importe qui. C’est le putain de chirurgien qui n’a pas écouté les demandes de Perfect Penny qui voulait faire un scan qui aurait pu sauver la vie de Derek.

Bien évidemment, Meredith finit par criser de voir qu’il veut la juger alors qu’il ne se souvient pas d’elle, contrairement à elle qui se souvient du nom des époux des patients qu’elle a perdu, parce que ça ne s’oublie pas. Et le seul problème, c’est que la crise de nerfs de Meredith finit par provoquer une crise chez le médecin, faisant un malaise.

Forcément, c’est Meredith qui se charge des premiers soins sur lui, même si la salle est pleine de médecins. Pire, c’est à Amelia de se charger de le sauver, évidemment que c’est un problème au cerveau qu’il a ce con, et elle le fait avec l’aide de Teddy et Lincoln.

Comme Amelia s’avère incapable de lui retirer sa tumeur – tu m’étonnes ! – elle demande à Tom de le faire. C’est rassurant à voir, ça, parce que j’allais criser quand je me suis rendu compte qu’elle allait être sa chirurgienne. C’est quand même le minimum de confier le cas à un autre. Le seul problème, c’est que lui non plus, il ne parvient pas à sauver ce connard. C’est gros quand même, mais ça ajoute un peu de tristesse à l’épisode quand même, parce qu’Amelia quoi… Bizarrement, elle est finalement contente d’annoncer son décès à Meredith, parce qu’elle n’en est pas directement coupable.

J’ai eu beaucoup de mal avec cette scène, ça ne semble pas dans la lignée habituelle de la série, et ce n’est pas franchement éthique. Je n’ai pas trop compris non plus pourquoi on perdait ce patient qui aurait été intéressant à garder sur un ou deux épisodes. Puis, dire que Meredith l’avait sauvé, ça aurait été un beau revers de situation. Finalement, le revers de situation dans ce procès, c’est qu’alors que la séance est censée être reportée de plusieurs mois, Alex débarque et dit que ce n’est pas possible. Heureusement que nous sommes dans une série, parce que c’est le genre de truc où, bon, il manque un jury, c’est reporté, basta.

Quoiqu’il en soit, Alex a avec lui tout plein d’anciens patients de Meredith. Je suis sûr que l’équipe de la série a fait en sorte de vraiment recontacter les acteurs ayant joué les patients, mais je n’ai pas reconnu grand-monde, hormis ceux qu’on voyait en flashback. Et concernant la toute première patiente de Meredith, elle a pris seize ans dans la tronche, je ne suis pas sûr de la reconnaître malgré le flashback, hein. C’était une chouette idée en tout cas, ça fonctionne bien pour un 350e épisode.

Oh, bien sûr, Meredith est aussi soutenue par une très jolie lettre de Cristina – ils auraient pu trouver le temps et l’argent pour une petite apparition de l’actrice quand même -, mais aussi des lettres de Callie, Arizona, April ou même Addison (j’étais tout heureux d’entendre ce dernier nom, franchement… mais s’il appelait même ses ex, où est Izzie, hein ?). Que de femmes parties de cet hôpital, dis donc, ça fout un peu les nerfs !

C’est finalement Bailey qui décide de prendre la parole, pour dire grosso modo que c’est bien fait pour Meredith si elle a perdu son boulot après sa faute professionnelle, mais que bon, elle ne devrait pas perdre sa licence pour autant. Cette déclaration finit par une crise d’égo supplémentaire de Bailey qui est censée nous la rendre attachante si on en croit le sourire de Mer, mais alors en fait euh, comment dire que non ? Il va m’en falloir beaucoup plus que ça pour que Bailey me redevienne sympathique, honnêtement !! Pourtant, le tout se déroulait sur une reprise de « Where does the good go », la chanson qui avait vu Cristina quitter la série, alors la scène avait un bon capital sympathie de base. Ce ne fut pas suffisant de mon côté.

Ca l’a été pour le jury, en revanche. De manière improbable, la majorité du jury – c’est-à-dire tous ceux encore en vie – décide de laisser sa licence médicale à Meredith. Elle peut donc faire des câlins à tout le monde, y compris Andrew, au même rang que les autres. Ouh, ça sent les problèmes. Bailey s’isole et ne lui fait pas de câlin, mais elle l’attend quand même pour lui proposer de revenir travailler au Grey Sloane Memorial Hospital. Meredith accepte aussitôt et se réconcilie avec Bailey, mais franchement, elle est imbuvable Bailey cette année, je ne comprends pas !

Pendant ce temps, à l’hôpital, le reste des internes parle forcément de ce qui est en train de se passer pour Meredith, mais aussi de Lexie (ils en sont si détachés à ne pas la connaître) et de tout le passé de la série. Ils sont interrompus par Jo, les suppliant de ne tuer personne. En fin d’épisode, ils découvrent que Meredith s’en est tirée avec sa licence, mais aussi que c’est Levi qui a balancé Meredith à Bailey. Et du coup, il devient le paria de l’hôpital : même Hellmouth refuse de lui parler. Le pauvre, c’est abusé, ça m’énerve voilà !

Dans le genre énervant, on perd aussi quelques minutes de ce bon épisode à traiter le cas de Maggie qui est maintenant en dépression après avoir tué sa cousine. Elle se réfugie dans l’alcool et heureusement que Jackson est là pour s’occuper d’elle quand même. Ce n’est pas comme ça qu’elle le voit pourtant : encore amoureuse de lui, elle tente de l’embrasser pour mieux se faire rejeter. C’est normal cocotte, il est avec Vic maintenant, et elle est un milliard de fois moins reloue que toi !

Maggie vire donc Jackson de chez elle alors que Meredith y arrive – Meredith, sa sœur qu’elle adore et qu’elle n’a pas été fichue d’aider sur l’un des jours les plus importants de sa carrière, trop occupée qu’elle était à boire ?

La fin d’épisode voit alors Andrew débarquer à son tour chez Meredith pour mettre les choses au clair avec elle. Il a bien compris qu’elle pensait qu’ils n’allaient pas s’en tirer en tant que couple et, surtout, qu’elle aimait Derek autant qu’elle le respectait… Ce qui n’est pas le cas avec Andrew. Il lui propose donc une petite pause pour réfléchir à leur relation, et ça fait un cliffhanger bien foutu, ma foi.

> Saison 16

6 commentaires sur « Grey’s Anatomy – S16E08 »

  1. J’ai beaucoup aimé cet épisode qui nous a enfin permis cette saison d’être un peu « concentré », enfin je veux dire qu’on n’était pas au moins dans les histoires légères de l’hôpital (oui j’avoue celui de la semaine dernière avec Maggie/Richard était assez violent).
    J’étais au bord des larmes quand Alex est rentré en disant « quelqu’un a un truc à dire » je m’attendais tellement à Christina et en fait non des patients. (Ils nous ont quand même mis un vieux monsieur qui tient à peine debout qui a dû se déplacer pour Mérédith et personne ne lui a laissé une chaise!).
    Sinon comme toi je suis degu pour Schmidt même si je comprends la réaction des autres, ce qui est bien c’est que Mer ne lui en voudra pas je pense. Pour Amelia j’ai trouvé ça aussi n’importe quoi,..
    Par contre pour moi c’est Jackson qui a fait carrément un faux espoir à Maggie, même si je suis d’accord c’était un couple ultra relou (comme Maggie, et Jackson est devenu très con je trouve).
    Enfin voilà pour finir je suis plus que d’accord avec toi (et sûrement avec la planète entière: on ne peut plus se voir Bailey!) Est-ce que c’est pour la faire partir sans qu’on râle trop? Un peu comme ils ont fait à April avant de la virer?

    J'aime

    1. J’ai pensé comme toi pour le vieux monsieur ! :’) Par contre, je me doutais qu’ils n’auraient pas réussi à ramener Cristina, ça aurait fuité avant…
      Mer n’avait pas l’air d’en vouloir à Schmidt… mais bon, on ne sait jamais avec cette série !
      Oh ben je sais pas, pour le coup, Jackson il l’a ramenée chez elle parce qu’elle était bourrée quoi, c’est elle qui fait de la merde XD Après, c’est sûr, il n’est pas 100% clean et toujours un peu attiré, mais j’ai bien aimé sa réaction, j’ai espoir qu’il soit de moins en moins con maintenant qu’il n’est plus à son contact !
      J’ai râlé au départ d’April 😥

      Aimé par 1 personne

      1. Moi je trouve qu’il lui a fait son regard de lover à mort!!! Et après c’est lui qui a un peu ramené sa tête. Ça se voyait qu’elle était fragile et il jouait trop avec le feu!
        Enfin ces deux perso sont exaspérants.
        Moi aussi j’ai râlé quand April est partie je l’adorais mais ça se voit qu’ils ont un peu foutu son personnage en l’air pour la rendre moins géniale (franchement la pauvre sa dernière saison n’est pas la meilleure 💔)

        J'aime

      2. Ouais mais c’est son regard habituel qui est à tomber aussi, ça compte pas 😂
        C’est marrant, pour April, je trouve que ses derniers épisodes remontaient le niveau au contraire, alors que ça faisait quelques années que 😴

        Aimé par 1 personne

      3. Pour April dès qu’on a sur qu’elle allait partir c’est remonté mais son gros perçage de câble sur toute la saison j’ai trouvé ça lourd quand même.
        Et Avery je ne suis pas sure qu’il fasse ce regard à Alex 😂

        J'aime

      4. Sur plusieurs saisons en vrai, ils ne savaient plus quoi en faire depuis un moment xD

        Look closer 😂 non enfin après heureusement qu’il a plus d’affection pour son ex que pour son collègue 🙈

        Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.